VISTIDE

VISTIDE -  injection de cidofovir  
Gilead Sciences, Inc.

----------

VISTIDE ® (cidofovir l'injection)

Rx seulement.

POUR L'INJECTION INTRAVEINEUSE SEULEMENT.
PAS POUR L'INJECTION INTRAOCULAIRE.

AVERTISSEMENT

L'AFFAIBLISSEMENT RÉNAL EST LA TOXICITÉ IMPORTANTE DE VISTIDE. LES CAS D'ÉCHEC RÉNAL AIGU AYANT POUR RÉSULTAT LA DIALYSE ET/OU CONTRIBUANT À MORT SE SONT PRODUITS AVEC SEULEMENT UNE OU DEUX DOSES DE VISTIDE. POUR RÉDUIRE NEPHROTOXICITY POSSIBLE, LA PRÉHYDRATATION INTRAVEINEUSE AVEC LE SÉRUM PHYSIOLOGIQUE NORMAL ET L'ADMINISTRATION DE PROBENECID DOIT ÊTRE UTILISÉE AVEC CHAQUE INJECTION VISTIDE. LA FONCTION RÉNALE (LE SÉRUM CREATININE ET PROTÉINE D'URINE) DOIT ÊTRE CONTRÔLÉE AU COURS DE 48 HEURES AVANT CHAQUE DOSE DE VISTIDE ET LA DOSE DE VISTIDE MODIFIÉ POUR LES CHANGEMENTS DANS LA FONCTION RÉNALE COMME APPROPRIÉE (VOIR LE DOSAGE ET L'ADMINISTRATION). VISTIDE EST CONTRE-INDIQUÉ DANS LES PATIENTS QUI REÇOIVENT D'AUTRES AGENTS NEPHROTOXIC.

NEUTROPENIA A ÉTÉ OBSERVÉ EN ASSOCIATION AVEC LE TRAITEMENT VISTIDE. DONC, LES COMTES DE NEUTROPHIL DEVRAIENT ÊTRE CONTRÔLÉS PENDANT LA THÉRAPIE VISTIDE.

VISTIDE EST INDIQUÉ SEULEMENT POUR LE TRAITEMENT DE CMV RETINITIS DANS LES PATIENTS AVEC LE SYNDROME D'IMMUNODÉFICIENCE ACQUIS.

DANS LES ÉTUDES D'ANIMAL CIDOFOVIR ÉTAIT CANCÉRIGÈNE, TERATOGENIC ET A PROVOQUÉ HYPOSPERMIA (VOIR CARCINOGENESIS, MUTAGENESIS, & AFFAIBLISSEMENT DE FERTILITÉ).

DESCRIPTION

VISTIDE ® est le nom de marque pour l'injection cidofovir. Le nom chimique de cidofovir est 1-[(S)-3-hydroxy-2-(phosphonomethoxy) propyl] cytosine dihydrate (HPMPC), avec la formule moléculaire de C8H14N3O6P • 2H2O et un poids moléculaire de 315.22 (279.19 pour anhydre). La structure chimique est :

Structure chimique

Cidofovir est une poudre cristalline blanche avec une solubilité aqueuse de 170 mgs/millilitres ≥ à tél. 6-8 et à un rondin P (octanol/aqueous le tampon, tél. 7.1) la valeur de-3.3.

VISTIDE est une solution aqueuse stérile, hypertonique pour l'injection intraveineuse seulement. La solution est claire et incolore. Il est fourni les fioles en clair de verre, chacun contenant 375 mgs de cidofovir anhydre dans la solution aqueuse de 5 millilitres lors d'une concentration de 75 mgs/millilitres. La formulation est réglée du ph à 7.4 avec l'hydroxyde de sodium et/ou l'acide chlorhydrique et ne contient aucun agent de conservation. Le volume approprié de VISTIDE doit être enlevé de la fiole de l'utilisation simple et dilué avant l'administration (voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION).

MICROBIOLOGIE

Mécanisme d'Action

Cidofovir réprime cytomegalovirus (CMV) la réplication par l'inhibition sélective de synthèse d'ADN virale. Les données biochimiques soutiennent l'inhibition sélective d'ADN CMV polymerase par cidofovir diphosphate, le métabolite intracellulaire actif de cidofovir. Cidofovir diphosphate inhibe herpesvirus polymerases lors des concentrations qui sont 8-à de 600 plis plus bas que ceux avaient besoin d'inhiber l'ADN cellulaire humain polymerases l'alpha, le béta et gamma1, 2, 3. L'incorporation de cidofovir dans la chaîne d'ADN virale grandissante a pour résultat des réductions du taux de synthèse d'ADN virale.

Susceptibilité In Vitro

Cidofovir est actif in vitro contre une variété de laboratoire et clinique isole de CMV et d'autre herpesviruses (la Table 1). Les études cliniques contrôlées d'efficacité ont été limitées aux patients avec le SIDA et CMV retinitis.

La table 1. L'Inhibition de Cidofovir de Multiplication Virulente dans la Culture de Cellule
VirusIC50 (µM)
Le type sauvage CMV Isole0.5 – 2.8
HSV-1, HSV-212.7 – 31.7

Résistance

CMV isole avec la susceptibilité réduite à cidofovir ont été choisis in vitro en présence de hautes concentrations de cidofovir4. Les valeurs d'IC50 pour choisi résistant isolent a varié de 7–15 µM.

Il y a des données insuffisantes à ce temps pour évaluer la fréquence ou la signification clinique du développement de résistants isole suite à l'administration VISTIDE aux patients.

La possibilité de résistance virale devrait être considérée pour les patients qui montrent une pauvre réponse clinique ou connaissent la progression retinitis périodique pendant la thérapie.

Résistance fâchée

Cidofovir-résistant isole choisi in vitro suite à l'exposition aux concentrations augmentantes de cidofovir ont été évalués pour la susceptibilité à ganciclovir et à foscarnet4. Tous étaient fâchés résistant à ganciclovir, mais sont restés susceptibles à foscarnet. Ganciclovir-ou ganciclovir/foscarnet-resistant isolent qui sont fâchés résistant à cidofovir ont été obtenus du médicament les patients naïfs et des patients suite à ganciclovir ou à ganciclovir/foscarnet la thérapie. À ce jour, la majorité de ganciclovir-résistants isole sont le produit de gène UL97 (phosphokinase) les mutants et restent susceptibles à cidofovir5. La susceptibilité réduite à cidofovir, cependant, a été annoncée pour l'ADN polymerase les mutants de CMV qui sont résistants à ganciclovir6–9. À ce jour, tous cliniques isolent quelle résistance de haut niveau d'objet exposé à ganciclovir, en raison des mutations tant dans l'ADN polymerase que dans les gènes UL97, ont été montrés être fâchés résistant à cidofovir. Cidofovir est actif contre certains, mais pas tous, CMV isole qui sont résistants à foscarnet10–12. L'incidence de foscarnet-résistants isole qui sont résistants à cidofovir n'est pas connu.

Quelques-uns que le triple médicament résistant isole ont été décrits. L'analyse génotypique de deux d'entre ceux-ci triples résistants isole a révélé plusieurs mutations de point dans l'ADN CMV polymerase le gène. La signification clinique du développement d'entre ceux-ci trans-résistants isole n'est pas connu.

PHARMACOLOGIE CLINIQUE

PHARMACOKINETICS

VISTIDE doit être administré avec probenecid. Les pharmacokinetics de cidofovir, administré tant sans qu'avec probenecid, sont décrits ci-dessous.

Les pharmacokinetics de cidofovir sans probenecid ont été évalués dans 27 patients VIH infectés avec ou sans asymptomatic CMV l'infection. Pharmacokinetics indépendants de la dose ont été démontrés après injections hr de 1.0 (n = 5), 3.0 (n = 10), 5.0 (n = 2) et 10.0 (n = 8) le mg/kg (Voir la Table 2 pour les paramètres pharmacokinetic). Il n'y avait aucune évidence d'accumulation cidofovir après 4 semaines d'administration répétée de 3 mgs/kg/semaines (n = 5) sans probenecid. Dans les patients avec la fonction rénale normale, environ 80 à 100 % de la dose VISTIDE ont été récupérés inchangés dans l'urine dans 24 hr (n = 27). L'autorisation rénale de cidofovir était plus grande que l'autorisation creatinine, en indiquant que la sécrétion tubulaire rénale contribue à l'élimination de cidofovir.

Les pharmacokinetics de cidofovir administré avec probenecid ont été évalués dans 12 patients VIH infectés avec ou sans asymptomatic CMV l'infection et 10 patients avec la rechute CMV retinitis. Pharmacokinetics indépendants de la dose ont été observés pour cidofovir, administré avec probenecid, après injections hr de 3.0 (n = 12), 5.0 (n = 6) et 7.5 (n = 4) le mg/kg (Voir la Table 2). Environ 70 à 85 % de la dose VISTIDE administrée avec l'élément probenecid ont été excrétés comme le médicament inchangé dans 24 hr. Quand VISTIDE a été administré avec probenecid, l'autorisation rénale de cidofovir a été réduite à un niveau en harmonie avec l'autorisation creatinine, en suggérant que probenecid bloque la sécrétion tubulaire rénale active de cidofovir.

La table 2. Cidofovir Pharmacokinetic Parameters Suite à 3.0 et les Injections de 5.0 mgs/kg, Sans et Avec Probenecid*
PARAMÈTRESVISTIDE ADMINISTRÉ
SANS PROBENECID
VISTIDE ADMINISTRÉ
AVEC PROBENECID
  3 mgs/kg (n = 10)5 mgs/kg (n = 2)3 mgs/kg (n = 12)5 mgs/kg (n = 6)
*
Voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION
AUC (µg∙hr/mL)20.0 ± 2.328.325.7 ± 8.540.8 ± 9.0
Cmax (la fin d'injection)
(µg/mL)
7.3 ± 1.411.59.8 ± 3.719.6 ± 7.2
Vdss (millilitre/kg)537 ± 126
(n = 12)
410 ± 102
(n = 18)
Autorisation
(mL/min/1.73 m2)
179 ± 23.1
(n = 12)
148 ± 38.8
(n = 18)
Autorisation rénale
(mL/min/1.73 m2)
150 ± 26.9
(n = 12)
98.6 ± 27.9
(n = 11)

In vitro, cidofovir était moins de 6 % attachés au plasma ou aux protéines de sérum sur la gamme de concentration cidofovir 0.25 à 25 µg/mL. Les concentrations de CSF de cidofovir suite à l'injection intraveineuse de 5 mgs/kg VISTIDE avec l'élément probenecid et l'hydratation intraveineuse étaient non détectables (<0.1 µg/mL, seuil de détection d'essai) à 15 minutes depuis la fin d'une 1 injection hr dans un patient dont la concentration de sérum correspondante était 8.7 µg/mL.

ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT DU MÉDICAMENT

Zidovudine

Les pharmacokinetics de zidovudine ont été évalués dans 10 patients recevant zidovudine seul ou avec cidofovir intraveineux (sans probenecid). Il n'y avait aucune évidence d'un effet de cidofovir sur le pharmacokinetics de zidovudine.

POPULATIONS SPÉCIALES

Insuffisance rénale

Les données de Pharmacokinetic recueillies des sujets avec les valeurs d'autorisation creatinine aussi bas que 11 millilitres/minutes indiquent que l'autorisation cidofovir diminue proportionnellement avec l'autorisation creatinine.

On a montré que le haut flux hemodialysis réduit les niveaux de sérum de cidofovir d'environ 75 %.

L'initiation de thérapie avec VISTIDE est contre-indiquée dans les patients avec le sérum creatinine> 1.5 mg/dL, une autorisation creatinine calculée ≤ 55 millilitres/minutes, ou une protéine d'urine ≥ 100 mg/dL (équivalent à 2 + proteinuria) (Voir des CONTRE-INDICATIONS).

Vieillard/Sexe/Course

Les effets d'âge, sexe et course sur cidofovir pharmacokinetics n'ont pas été enquêtés.

INDICATION ET USAGE

VISTIDE est indiqué pour le traitement de CMV retinitis dans les patients avec le syndrome d'immunodéficience acquis (le SIDA). LA SÉCURITÉ ET L'EFFICACITÉ DE VISTIDE N'ONT PAS ÉTÉ ÉTABLIES POUR LE TRAITEMENT D'AUTRES INFECTIONS CMV (telles QUE PNEUMONITIS OU GASTRO-ENTÉRITE), LA MALADIE CMV CONGÉNITALE OU NÉO-NATALE, OU LA MALADIE CMV DANS NON LES INDIVIDUS VIH INFECTÉS.

DESCRIPTION D'ESSAIS CLINIQUES

Les procès contrôlés de trois phase II/III de VISTIDE ont été conduits dans les patients VIH infectés avec CMV retinitis.

Retardé Contre la Thérapie Immédiate (l'Étude 105)

Dans le stade 1 de ce procès de l'étiquette ouverte, conduit par les Études des Complications Oculaires de SIDA (SOCA) le Groupe de Recherche Clinique, 29 patients auparavant non soignés avec CMV périphérique retinitis ont été randomisés à n'importe quel traitement immédiat avec VISTIDE (5 mgs/kg une fois par semaine depuis 2 semaines, alors 3 mgs/kg toutes les deux semaines) ou avoir VISTIDE retardé jusqu'à la progression de CMV retinitis13. Dans le stade 2 de ce procès, supplémentaires 35 patients auparavant non soignés avec CMV périphérique retinitis ont été randomisés à n'importe quel traitement immédiat avec VISTIDE (5 mgs/kg une fois par semaine depuis 2 semaines, alors 5 mgs/kg toutes les deux semaines), traitement immédiat avec VISTIDE (5 mgs/kg une fois par semaine depuis 2 semaines, alors 3 mgs/kg toutes les deux semaines), ou avoir VISTIDE retardé jusqu'à la progression de CMV retinitis. Des 64 patients dans cette étude, 12 ont été randomisés à la thérapie d'entretien de 5 mgs/kg, 26 à la thérapie d'entretien de 3 mgs/kg et 26 à la thérapie retardée. Des 12 patients inscrits au groupe d'entretien de 5 mgs/kg, 5 patients ont fait des progrès, 5 patients ont arrêté la thérapie et 2 patients n'avaient aucune progression lors de l'achèvement d'étude. Basé sur les lectures masquées de photographies de retinal, la médiane [l'intervalle de confiance de 95 % (CI)] le temps à la progression retinitis n'a pas été atteint (25, non atteint) pour le groupe d'entretien de 5 mgs/kg. La médiane (CI de 95 %) le temps au point final alternatif de progression retinitis ou de cessation de médicament d'étude était 44 jours (24, 207) pour le groupe d'entretien de 5 mgs/kg. Les patients recevant l'entretien de 5 mgs/kg avaient retardé le temps à la progression retinitis comparée aux patients recevant l'entretien de 3 mgs/kg ou ont reporté la thérapie.

Retardé Contre la Thérapie Immédiate (l'Étude 106)

Dans un procès de l'étiquette ouverte, 48 patients auparavant non soignés avec CMV périphérique retinitis ont été randomisés à n'importe quel traitement immédiat avec VISTIDE (5 mgs/kg une fois par semaine depuis 2 semaines, alors 5 mgs/kg toutes les deux semaines), ou avoir VISTIDE retardé jusqu'à la progression de CMV retinitis14. Les caractéristiques de ligne de base patientes et la disposition sont montrées dans la Table 3. De 25 et 23 patients dans les groupes immédiats et retardés respectivement, 23 et 21 étaient evaluable pour la progression retinitis comme déterminé par la photographie retinal. Basé sur les lectures masquées de photographies de retinal, la médiane [l'intervalle de confiance de 95 % (CI)] les temps à la progression retinitis étaient 120 jours (40, 134) et 22 jours (10, 27) pour les groupes de thérapie immédiats et retardés, respectivement. Cette différence était significative statistiquement. Cependant, à cause du nombre limité de conservation de patients sur le traitement au fil des années (3 de 25 patients ont reçu VISTIDE depuis 120 jours ou plus long), le temps moyen à la progression pour le groupe de thérapie immédiat était difficile à précisément estimer. La médiane (CI de 95 %) les temps au point final alternatif de progression retinitis ou de cessation de médicament d'étude (en incluant des événements défavorables, un consentement renfermé et une maladie CMV systémique) était 52 jours (37, 85) et 22 jours (13, 27) pour les groupes de thérapie immédiats et retardés, respectivement. Cette différence était significative statistiquement. Le temps aux estimations de progression de cette étude peut ne pas être directement comparable avec les estimations a annoncé pour d'autres thérapies.

La table 3. Les Caractéristiques patientes et la Disposition (l'Étude 106)
  Thérapie immédiateThérapie retardée
  (n = 25)(n = 23)
*
Un patient est mort 2 semaines après le consentement se retirant.
Deux patients sur la thérapie immédiate ont été diagnostiqués avec la maladie CMV et arrêtés de l'étude. Un patient sur la thérapie retardée a été diagnostiqué avec CMV gastrointestinal la maladie.
CMV retinitis la progression non confirmée par la photographie retinal.
Caractéristiques de ligne de base    
Âge (années)3838
Sexe (M/F)24/122/1
Comte de Cellule de CD4 moyen69
Points finals    
CMV Retinitis Progression1018
Arrêté en raison de l'Événement Défavorable60
A retiré le Consentement3*1
Arrêté en raison de la Maladie Interactuelle2 1
Arrêté Fondé
  à l'Examen Ophthalmological
1 1
Aucune Progression lors de l'Achèvement d'Étude10
Pas Evaluable à la Ligne de base22

L'étude de réponse de la dose de VISTIDE (l'Étude 107)

Dans un procès de l'étiquette ouverte, 100 patients avec la rechute CMV retinitis ont été randomisés pour recevoir 5 mgs/kg une fois par semaine depuis 2 semaines et ensuite n'importe quels 5 mgs/kg (n = 49) ou 3 mgs/kg (n = 51) toutes les deux semaines. Les patients inscrits avaient été diagnostiqués avec CMV retinitis une moyenne de 390 jours avant randomization et avaient reçu une médiane de 3.8 cours préalables de thérapie CMV systémique. Quatre-vingt-quatre des 100 patients ont été considérés evaluable pour la progression par les photographies de retinal sérielles (43 randomisé à 5 mgs/kg et 41 randomisé à 3 mgs/kg). Vingt-six et 21 patients ont arrêté la thérapie en raison d'un événement défavorable, une maladie interactuelle, a exclu la médication, ou en raison du consentement renfermé dans les groupes de 5 mgs/kg et de 3 mgs/kg, respectivement. Trente-huit des 100 patients randomisés avaient fait des progrès selon l'évaluation masquée de photographies de retinal sérielles (13 randomisé à 5 mgs/kg et 25 randomisé à 3 mgs/kg). En utilisant retinal les photographies, la médiane (CI de 95 %) les temps à la progression retinitis pour les groupes de 5 mgs/kg et de 3 mgs/kg étaient 115 jours (70, non atteint) et 49 jours (35, 52), respectivement. Cette différence était significative statistiquement. Semblable pour Faire les études 106, le temps moyen à la progression retinitis pour le groupe de 5 mgs/kg était difficile à précisément estimer en raison du nombre limité de conservation de patients sur le traitement au fil des années (on a traité 4 des 49 patients dans le groupe de 5 mgs/kg depuis 115 jours ou plus long). La médiane (CI de 95 %) les temps au point final alternatif de progression retinitis ou de cessation de médicament d'étude était 49 jours (38, 63) et 35 jours (27, 39) pour les groupes de 5 mgs/kg et de 3 mgs/kg, respectivement. Cette différence était significative statistiquement.

CONTRE-INDICATIONS

L'initiation de thérapie avec VISTIDE est contre-indiquée dans les patients avec un sérum creatinine> 1.5 mg/dL, une autorisation creatinine calculée ≤ 55 millilitres/minutes, ou une protéine d'urine ≥ 100 mg/dL (équivalent à ≥ 2 + proteinuria).

VISTIDE est contre-indiqué dans les patients recevant d'agents avec le potentiel nephrotoxic. De tels réactifs doivent être arrêtés au moins sept jours avant la thérapie de départ avec VISTIDE.

VISTIDE est contre-indiqué dans les patients avec l'hypersensibilité à cidofovir.

VISTIDE est contre-indiqué dans les patients avec une histoire d'hypersensibilité cliniquement sévère à probenecid ou d'autre sulfa-contenant des médications.

L'injection intraoculaire directe de VISTIDE est contre-indiquée; l'injection directe de cidofovir a été associée à iritis, hypotony oculaire et affaiblissement permanent de vision.

AVERTISSEMENTS

Nephrotoxicity

Nephrotoxicity dépendant de la dose est la toxicité limitant la dose importante rattachée à l'administration VISTIDE. Les cas d'échec rénal aigu ayant pour résultat la dialyse et/ou contribuant à mort se sont produits avec seulement une ou deux doses de VISTIDE. La fonction rénale (le sérum creatinine et la protéine d'urine) doit être contrôlée au cours de 48 heures avant chaque dose de VISTIDE. L'adaptation de dose ou la cessation sont exigées pour les changements dans la fonction rénale (le sérum creatinine et/ou la protéine d'urine) pendant que sur la thérapie. Proteinuria, comme mesuré par urinalysis dans un laboratoire clinique, peut être un premier indicateur de nephrotoxicity VISTIDE-lié. L'administration continuée de VISTIDE peut mener à la blessure de cellule tubulaire proximal supplémentaire, qui peut avoir pour résultat glycosuria, diminutions dans le phosphate de sérum, l'acide urique et le bicarbonate, les élévations dans le sérum creatinine, et/ou l'échec rénal aigu, dans certains cas, ayant pour résultat le besoin pour la dialyse. Les patients avec ces événements défavorables se produisant concurremment et rencontrant des critères du syndrome de Fanconi ont été annoncés. La fonction rénale qui n'est pas revenue à la ligne de base après la cessation de médicament a été observée dans les études cliniques de VISTIDE.

L'hydratation salée normale intraveineuse et probenecid oral doivent accompagner chaque injection VISTIDE. Il est connu que Probenecid communique avec le métabolisme ou l'excrétion tubulaire rénale de beaucoup de médicaments (voir des PRÉCAUTIONS). La sécurité de VISTIDE n'a pas été évaluée dans les patients recevant d'autre connu potentiellement nephrotoxic les agents, tels qu'aminoglycosides intraveineux (par ex, tobramycin, gentamicin et amikacin), amphotericin B, foscarnet, pentamidine intraveineux, vancomycin et agents antiinflammatoires non-steroidal (voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION).

Le fait de préexister à l'Affaiblissement Rénal

L'initiation de thérapie avec VISTIDE est contre-indiquée dans les patients avec un sérum de ligne de base creatinine> 1.5 mg/dL, une autorisation creatinine ≤ 55 millilitres/minutes, ou une protéine d'urine ≥ 100 mg/dL (équivalent à ≥ 2 + proteinuria).

Toxicité de Hematological

Neutropenia peut se produire pendant la thérapie VISTIDE. Le comte de Neutrophil devrait être contrôlé en recevant la thérapie de VISTIDE.

Pression Intraoculaire Diminuée / Hypotony Oculaire

La pression intraoculaire diminuée peut se produire pendant la thérapie VISTIDE et dans quelques cas a été associé à l'acuité visuelle diminuée. La pression intraoculaire devrait être contrôlée pendant la thérapie VISTIDE.

Acidose du métabolisme

Le bicarbonate de sérum diminué associé à la blessure de tubule proximal et au syndrome se perdant rénal (en incluant le syndrome de Fanconi) a été annoncé dans les patients recevant VISTIDE (voir des RÉACTIONS DÉFAVORABLES). Les cas d'acidose du métabolisme en association avec le dysfonctionnement de foie et pancreatitis ayant pour résultat la mort ont été annoncés dans les patients recevant VISTIDE.

PRÉCAUTIONS

Général

En raison du potentiel pour nephrotoxicity augmenté, les doses plus grandes que la dose recommandée ne doivent pas être administrées et la fréquence ou le taux d'administration ne doit pas être excédé (voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION).

VISTIDE est formulé pour l'injection intraveineuse seulement et ne doit pas être administré par l'injection intraoculaire. L'administration de VISTIDE par l'injection doit être accompagnée par probenecid oral et préhydratation salée intraveineuse (voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION).

Uveitis/Iritis

Uveitis ou iritis ont été annoncés dans les essais cliniques et pendant le post-marketing dans les patients recevant la thérapie de VISTIDE. Le traitement avec corticosteroids actuel avec ou sans agents cycloplegic actuels devrait être considéré. Les patients devraient être contrôlés pour les signes et les symptômes d'uveitis/iritis pendant la thérapie VISTIDE.

Renseignements pour les Patients

On devrait conseiller aux patients que VISTIDE n'est pas une cure pour CMV retinitis et qu'ils peuvent continuer à connaître la progression de retinitis pendant et suite au traitement. On devrait conseiller aux patients recevant VISTIDE d'avoir la suite régulière ophthalmologic les examens. Les patients peuvent connaître aussi d'autres manifestations de maladie CMV en dépit de la thérapie VISTIDE.

Les patients VIH infectés peuvent continuer à prendre la thérapie antiretroviral, mais on devrait conseiller à ceux qui prennent zidovudine de temporairement arrêter l'administration zidovudine ou diminuer leur dose zidovudine de 50 %, les jours d'administration VISTIDE seulement, parce que probenecid réduit l'autorisation du métabolisme de zidovudine.

Les patients devraient être informés de la toxicité importante de VISTIDE, affaiblissement à savoir rénal et cette modification de dose, en incluant la réduction, l'interruption et peut-être la cessation, peuvent être exigées. La surveillance étroite de fonction rénale (la routine urinalysis et le sérum creatinine) pendant que sur la thérapie devrait être accentué.

L'importance d'accomplir un plein cours de probenecid avec chaque dose VISTIDE devrait être accentuée. Les patients devraient être prévenus des événements défavorables potentiels provoqués par probenecid (par ex, le mal de tête, la nausée, le vomissement et les réactions d'hypersensibilité). Les réactions d'Hyper-sensibilité / les réactions Allergiques peuvent inclure des rougeurs, une fièvre, des fraîcheurs et anaphylaxis. L'administration de probenecid après un repas ou une utilisation d'antiémétiques peut diminuer la nausée. Les antihistaminiques prophylactiques ou thérapeutiques et/ou acetaminophen peuvent être utilisés pour améliorer des réactions d'hypersensibilité.

On devrait conseiller aux patients que cidofovir provoque des tumeurs, adenocarcinomas essentiellement mammaire, dans les rats. VISTIDE devrait être considéré un cancérigène potentiel dans les humains (See Carcinogenesis, Mutagenesis, & Impairment de Fertilité). On devrait conseiller aux femmes de l'enrôlement limité de femmes dans les essais cliniques de VISTIDE.

On devrait conseiller aux patients que VISTIDE a provoqué le poids de testicules réduit et hypospermia dans les animaux. De tels changements peuvent se produire dans les humains et provoquer l'infertilité. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement que cidofovir est embryotoxic dans les animaux et ne devrait pas être utilisé pendant la grossesse. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement d'utiliser la contraception efficace pendant et depuis 1 mois suite au traitement avec VISTIDE. On devrait conseiller aux hommes aux méthodes de contraceptif de barrière de pratique pendant et depuis 3 mois après le traitement avec VISTIDE.

Actions réciproques de médicament

Probenecid

Il est connu que Probenecid communique avec le métabolisme ou l'excrétion tubulaire rénale de beaucoup de médicaments (par ex, acetaminophen, acyclovir, en angiotensin-convertissant des inhibiteurs d'enzyme, aminosalicylic l'acide, les barbituriques, benzodiazepines, bumetanide, clofibrate, methotrexate, famotidine, furosemide, nonsteroidal les agents antiinflammatoires, theophylline et zidovudine). Les médications d'élément devraient être soigneusement évaluées. Zidovudine devrait ou être temporairement arrêté ou diminué de 50 % quand coadministered avec probenecid le jour d'injection VISTIDE.

Agents de Nephrotoxic

L'administration d'élément de VISTIDE et d'agents avec le potentiel nephrotoxic [par ex, aminoglycosides intraveineux (par ex, tobramycin, gentamicin et amikacin), amphotericin B, foscarnet, pentamidine intraveineux, vancomycin et agents antiinflammatoires nonsteroidal] est contre-indiquée. De tels réactifs doivent être arrêtés au moins sept jours avant la thérapie de départ avec VISTIDE.

Carcinogenesis, Mutagenesis, & Impairment de Fertilité

Les études de carcinogenicity chroniques, de deux années dans les rats et les souris n'ont pas été réalisées pour évaluer le potentiel cancérigène de cidofovir. Cependant, une étude de toxicologie de 26 semaines en évaluant une fois les injections sous-cutanées sousscapulaires hebdomadaires de cidofovir dans les rats a été terminée à 19 semaines à cause de l'induction, dans les femelles, des masses palpables, dont la première a été découverte après six doses. Les masses ont été diagnostiquées comme adenocarcinomas mammaire qui s'est développé aux doses aussi bas que 0.6 mgs/kg/semaines, équivalents à 0.04 fois l'exposition systémique humaine à la dose VISTIDE intraveineuse recommandée basée sur les comparaisons AUC.

Dans une étude d'une toxicologie intraveineuse de 26 semaines dans laquelle les rats ont reçu 0.6, 3, ou 15 mgs/kg cidofovir une fois chaque semaine, une augmentation significative dans adenocarcinomas mammaire dans les rats aussi bien qu'une incidence significative des carcinomes de glande de Zymbal dans le mâle et les rats ont été vus à la haute dose, mais pas aux deux doses inférieures. La haute dose était équivalente à 1.1 fois l'exposition systémique humaine à la dose recommandée de VISTIDE, basé sur les comparaisons de mesures AUC. Dans la lumière des résultats de ces études, on devrait considérer cidofovir être un cancérigène dans les rats aussi bien qu'un cancérigène potentiel dans les humains.

Les singes de Cynomolgus ont reçu cidofovir intraveineux, seul et dans la conjonction avec l'élément probenecid oral, intraveineusement une fois chaque semaine depuis 52 semaines aux doses ayant pour résultat les expositions d'environ 0.7 fois l'exposition systémique humaine à la dose recommandée de VISTIDE. Aucune tumeur n'a été découverte. Cependant, l'étude n'a pas été conçue puisqu'un carcinogenicity fait les études en raison du petit nombre d'animaux à chaque dose et à la durée courte de traitement.

Aucune réponse mutagenic n'a été observée dans les essais de mutagenicity microbiens impliquant la Salmonella typhimurium (Ames) et Escherichia coli en présence et absence d'activation du métabolisme. Une augmentation dans erythrocytes polychromatique micronucleated dans vivo a été vue dans les souris recevant ≥ 2000 mgs/kg, un dosage environ de 65 plis plus haut que la dose VISTIDE intraveineuse clinique recommandée maximum basée sur les estimations de région de surface de corps. Cidofovir a incité des égarements chromosomal dans les lymphocytes de sang périphériques humains in vitro sans activation du métabolisme. Aux 4 niveaux cidofovir évalués, le pourcentage de metaphases endommagé et le nombre d'égarements par cellule ont augmenté dans une manière dépendante de la concentration.

Les études ont montré que cidofovir a provoqué l'inhibition de spermatogenesis dans les rats et les singes. Cependant, aucun effet néfaste sur la fertilité ou la reproduction n'a été vu suite à une fois les injections chaque semaine intraveineuses de cidofovir dans les rats masculins depuis 13 semaines consécutives aux doses jusqu'à 15 mgs/kg/semaines (équivalent à 1.1 fois la dose humaine recommandée basée sur les comparaisons AUC). Les rats dosés intraveineusement une fois chaque semaine à 1.2 mgs/kg/semaines (équivalent à 0.09 fois la dose humaine recommandée basée sur AUC) ou plus haut, depuis jusqu'à 6 semaines avant le fait de s'accoupler et pour poste de 2 semaines le fait de s'accoupler avaient diminué des grandeurs de détritus et des naissances vivantes par détritus et avaient augmenté de premières résorptions par détritus. Peri-et développement post-natal font les études dans lequel les rats ont reçu des injections sous-cutanées de cidofovir une fois tous les jours aux doses jusqu'à 1.0 mgs/kg/jours à partir du jour 7 de gestation tout le jour 21 postpartum (environ 5 semaines) n'avaient pour résultat aucun effet néfaste sur la viabilité, la croissance, le comportement, la maturation sexuelle ou la capacité reproductrice dans la progéniture.

Grossesse

Catégorie C

Cidofovir était embryotoxic (a réduit des poids de corps foetaux) dans les rats à 1.5 mgs/kg/jours et dans les lapins à 1.0 mgs/kg/jours, les doses qui étaient toxiques aussi maternellement, suite au dosage intraveineux quotidien pendant la période d'organogenesis. Les niveaux "aucun effet observable" pour embryotoxicity dans les rats (0.5 mgs/kg/jours) et dans les lapins (0.25 mgs/kg/jours) étaient environ 0.04 et 0.05 fois la dose clinique (5 mgs/kg toutes les deux semaines) basé sur AUC, respectivement. Une incidence augmentée de tissu externe, doux foetal et d'anomalies squelettiques (meningocele, le museau court et les os maxillary courts) s'est produite dans les lapins à la haute dose (1.0 mgs/kg/jours) qui était toxique aussi maternellement. Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée dans les femmes enceintes. VISTIDE devrait être utilisé pendant la grossesse seulement si l'avantage potentiel justifie le risque potentiel au foetus.

Mères infirmières

On n'est pas connu si cidofovir est excrété dans le lait humain. Comme beaucoup de médicaments sont excrétés dans le lait humain et à cause du potentiel pour les réactions défavorables aussi bien que le potentiel pour tumorigenicity montré pour cidofovir dans les études d'animal, VISTIDE ne devrait pas être administré aux mères infirmières. Les Centres de Service de Santé publique américains pour le Contrôle de Maladie et la Prévention conseillent aux femmes VIH infectées de ne pas allaiter pour éviter la transmission post-natale de VIH à un enfant qui ne peut pas être encore infecté.

Utilisation de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité chez les enfants n'ont pas été étudiées. L'utilisation de VISTIDE chez les enfants avec le SIDA justifie la prudence extrême en raison du risque de carcinogenicity à long terme et de toxicité reproductrice. L'administration de VISTIDE aux enfants devrait être entreprise seulement après l'évaluation prudente et seulement si les avantages potentiels de traitement emportent sur les risques.

Utilisation gériatrique

Aucune étude de la sécurité ou efficacité de VISTIDE dans les patients sur l'âge de 60 n'ont été conduites. Depuis que les individus assez âgés réduisaient fréquemment la filtration glomerular, on devrait faire l'attention particulière au fait d'évaluer la fonction rénale auparavant et pendant l'administration VISTIDE (voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION).

RÉACTIONS DÉFAVORABLES

1.
Nephrotoxicity : la toxicité rénale, comme manifesté par ≥ 2 + proteinuria, le sérum creatinine les élévations de ≥ 0.4 mg/dL, ou a diminué l'autorisation creatinine ≤ 55 millilitres/minutes, s'est produite dans 79 de 135 patients (de 59 %) recevant VISTIDE à une dose d'entretien de 5 mgs/kg toutes les deux semaines. Les réductions de dose d'entretien de 5 mgs/kg à 3 mgs/kg en raison de proteinuria ou de sérum creatinine les élévations ont été faites dans 12 de 41 patients (de 29 %) qui n'avaient pas reçu de thérapie préalable pour CMV retinitis (l'Étude 106) et dans 19 de 74 patients (de 26 %) qui avaient reçu la thérapie préalable pour CMV retinitis (l'Étude 107). L'utilisation de foscarnet préalable a été associée à un risque accru de nephrotoxicity; donc, de tels patients doivent être contrôlés de près (voir des CONTRE-INDICATIONS, DES AVERTISSEMENTS, UN DOSAGE ET UNE ADMINISTRATION).
2.
Neutropenia : Dans les essais cliniques, à la dose d'entretien de 5 mgs/kg, une diminution dans le comte de neutrophil absolu à ≤ 500 cells/mm3 se sont produits dans 24 % de patients. La colonie de Granulocyte le facteur stimulant (GCSF) a été utilisée dans 39 % de patients.
3.
Pression Intraoculaire Diminuée / Hypotony Oculaire : Parmi le sous-ensemble de patients contrôlés pour les changements de pression intraoculaires, une diminution ≥ de 50 % de la ligne de base la pression intraoculaire a été annoncée dans 17 de 70 patients (de 24 %) à la dose d'entretien de 5 mgs/kg. Hypotony sévère (la pression intraoculaire de Hg de 0-1 millimètres) a été annoncé dans 3 patients. Le risque de hypotony oculaire peut être augmenté dans les patients avec le diabète préexistant mellitus.
4.
Uveitis/Iritis Antérieur : Uveitis ou iritis ont été annoncés dans les essais cliniques et pendant le post-marketing dans les patients recevant la thérapie de VISTIDE. Uveitis ou iritis ont été annoncés dans 15 de 135 patients (de 11 %) recevant le dosage d'entretien de 5 mgs/kg. Le traitement avec corticosteroids actuel avec ou sans agents cycloplegic actuels peut être considéré. Les patients devraient être contrôlés pour les signes et les symptômes d'uveitis/iritis pendant la thérapie VISTIDE.
5.
Acidose du métabolisme : Un diagnostic du syndrome de Fanconi, comme manifesté par les anomalies multiples de fonction tubulaire rénale proximal, a été annoncé dans 1 % de patients. Les diminutions dans le bicarbonate de sérum à ≤ 16 mEq/L se sont produites dans 16 % de patients cidofovir-traités. Les cas d'acidose du métabolisme en association avec le dysfonctionnement de foie et pancreatitis ayant pour résultat la mort ont été annoncés dans les patients recevant VISTIDE.

Dans les essais cliniques, VISTIDE a été retiré en raison des événements défavorables dans 39 % de patients a traité avec 5 mgs/kg toutes les deux semaines comme la thérapie d'entretien.

L'incidence de réactions défavorables a annoncé puisque sérieux dans trois études cliniques contrôlées dans les patients avec CMV retinitis, sans tenir compte du rapport supposé au médicament, est énuméré dans la Table 4.

La table 4. Les Événements Défavorables Cliniques sérieux ou les Anomalies de Laboratoire Se produisant dans> 5 % de Patients
  N = 135*
# patients (%)
*
Les patients recevant le régime d'entretien de 5 mgs/kg dans les Études 105, 106 et 107.
Défini comme la pression intraoculaire diminuée (IOP) à 50 % ≤ cela à la ligne de base. Basé sur 70 patients recevant le dosage d'entretien de 5 mgs/kg (Les études 105, 106 et 107), pour qui la ligne de base et les déterminations d'IOP consécutives ont été enregistrées.
Proteinuria (≥ 100 mg/dL)68(50)
Neutropenia (≤ 500 cells/mm3)33(24)
Pression Intraoculaire Diminuée 17(24)
Le Bicarbonate de Sérum diminué (≤ 16 mEq/L)21(16)
Fièvre19(14)
Infection16(12)
L'Élévation de Creatinine (≥ 2.0 mg/dL)16(12)
Pneumonie12(9)
Dyspnée11(8)
Nausée avec le Vomissement10(7)

Les événements défavorables le plus fréquemment annoncés sans tenir compte du rapport pour étudier des médicaments (cidofovir ou probenecid) ou la sévérité sont montrés dans la Table 5.

La liste supplémentaire suivante de maladies d'événements/inter-courant défavorables a été observée dans les études cliniques de VISTIDE et est énumérée ci-dessous sans tenir compte de la relation causale à VISTIDE. L'évaluation de ces rapports était difficile à cause des manifestations diverses de la maladie sous-jacente et parce que la plupart des patients ont reçu de nombreuses médecines d'élément.

Corps dans l'ensemble : la douleur abdominale, la blessure accidentelle, le SIDA, la réaction allergique, le mal de dos, le cathéter bloqué, la cellulite, la douleur de poitrine, les fraîcheurs et la fièvre, cryptococcosis, le kyste, la mort, font face à l'oedème, le syndrome semblable à la grippe, l'hypothermie, la réaction de site d'injection, la Malaisie, le désordre membraneux muqueux, la douleur de cou, l'overdose, la réaction de photosensibilité, le sarcome, la septicité

Système cardiovasculaire : cardiomyopathy, désordre cardiovasculaire, congestive l'arrêt du coeur, l'hypertension, hypotension, la migraine, la pâleur, le désordre vasculaire périphérique, phlebitis, hypotension postural, le choc, la syncope, tachycardia, le désordre vasculaire, l'oedème

Système digestif : cholangitis, colite, constipation, esophagitis, dyspepsie, dysphagia, incontinence fécale, flatulence, gastrite, gastrointestinal l'hémorragie, gingivitis, l'hépatite, hepatomegaly, hepatosplenomegaly, la jaunisse, la fonction de foie anormale, les lésions hépatiques, le foie necrosis, melena, pancreatitis, proctitis, le désordre rectal, stomatitis, aphthous stomatitis, la décoloration de langue, l'ulcération de bouche, la carie de dent

Système endocrine : insuffisance de cortex surrénale

Hemic & Lymphatic System : l'anémie de hypochromic, leukocytosis, leukopenia, lymphadenopathy, lymphoma comme la réaction, pancytopenia, splenic le désordre, splenomegaly, thrombocytopenia, thrombocytopenic purpura

Système du métabolisme & Nutritif : cachexia, déshydratation, oedème, hypercalcemia, hyperglycémie, hyperkalemia, hyperlipemia, hypocalcemia, hypoglycémie, hypoglycemic la réaction, hypokalemia, hypomagnesemia, hyponatremia, hypophosphatemia, hypoproteinemia, phosphatase alcalin augmenté, ont augmenté le PETIT PAIN, a augmenté dehydrogenase lactique, a augmenté SGOT, a augmenté SGPT, oedème périphérique, alkalosis respiratoire, soif, perte de poids, gain de poids

Système de Musculoskeletal : arthralgia, arthrose, l'os necrosis, la douleur d'os, découpent le désordre, les crampes de jambe, myalgia, myasthenia, la fracture pathologique

Système nerveux : les rêves anormaux, la démarche anormale, le syndrome du cerveau aigu, l'agitation, l'amnésie, l'inquiétude, l'ataxie, cerebrovascular le désordre, la confusion, la convulsion, le délire, la démence, la dépression, le vertige, la toxicomanie, sèchent la bouche, l'encéphalopathie, la paralysie du visage, les hallucinations, hemiplegia, hyperesthesia, hypertonia, hypotony, incoordination, la libido augmentée, l'insomnie, myoclonus, la nervosité, la neuropathie, paresthesia, le désordre de personnalité, la somnolence, le désordre de discours, le tremblement, le tic, vasodilatation, le vertige

Système respiratoire : l'asthme, la bronchite, epistaxis, hemoptysis, le hoquet, l'hyperventilation, l'hypoxie, a augmenté le crachat, l'oedème de larynx, le désordre de poumon, la pharyngite, pneumothorax, rhinitis, la sinusite

Peau & Appendices : l'acné, angioedema, sèche la peau, l'eczéma, exfoliative la dermatite, furunculosis, le simplex d'herpès, le désordre d'ongle, pruritus, les rougeurs, seborrhea, la décoloration de peau, le désordre de peau, l'hypertrophée de peau, l'ulcère de peau, le fait de suer, urticaria

Sentiments spéciaux : la vision anormale, amblyopia, la cécité, la cataracte, la conjonctivite, la lésion cornéenne, l'opacité cornéenne, diplopia, sèche des yeux, un désordre d'oreille, une douleur d'oreille, un désordre d'oeil, une douleur d'oeil, hyperacusis, iritis, keratitis, miosis, l'otite externa, les médias d'otite, le désordre de réfraction, retinal le détachement, retinal le désordre, la perversion de goût, tinnitus, uveitis, le défaut de terrain visuel, en entendant la perte

Système urogénital : l'autorisation creatinine diminuée, dysuria, glycosuria, hematuria, le calcul reinal, mastitis, metorrhagia, nocturia, polyuria, prostatic le désordre, la toxine nephrophathy, urethritis, les acteurs urinaires, l'incontinence urinaire, la rétention urinaire, l'infection d'étendue urinaire

La table 5. Tous les Événements Défavorables Cliniques, les Anomalies de Laboratoire ou les Maladies Interactuelles Sans tenir compte de la Sévérité Se produisant dans> 15 % de Patients
  N = 115*
# patients (%)
*
Les patients recevant le régime d'entretien de 5 mgs/kg dans les Études 106 et 107.
N'importe quel Événement Défavorable115(100)
Proteinuria (≥ 30 mg/dL)101(88)
La nausée +/-le Vomissement79(69)
Fièvre67(58)
Neutropenia (<750 cells/mm3)50(43)
Asthenia50(43)
Mal de tête34(30)
Rougeurs34(30)
Infection32(28)
Alopécie31(27)
Diarrhée30(26)
Douleur29(25)
L'Élévation de Creatinine (> 1.5 mg/dL)28(24)
Anémie28(24)
Anorexie26(23)
Dyspnée26(23)
Fraîcheurs25(22)
Toux augmentée22(19)
Moniliasis Oral21(18)

Reportages de Réactions Défavorables

Les malveillances ou les réactions défavorables sérieuses qui se produisent dans les patients qui ont reçu VISTIDE devraient être annoncées à Gilead par écrit au Directeur de Recherche Clinique, Gilead Sciences, Inc., 333 Tour de Bord de lac, Ville Adoptive, Californie 94404 ou en appelant 1-800-GILEAD-5 (445-3235), ou à FDA MedWatch 1-800-FDA-1088/fax 1-800-FDA-0178.

SURDOSAGE

Deux cas d'overdose cidofovir ont été annoncés. Ces patients ont reçu des doses simples de VISTIDE à 16.3 mgs/kg et à 17.4 mgs/kg, respectivement, avec l'élément probenecid oral et hydratation intraveineuse. Dans les deux cas, les patients ont été hospitalisés et ont reçu probenecid oral (un gramme trois fois tous les jours) et l'hydratation intraveineuse vigoureuse avec le sérum physiologique normal depuis 3 à 5 jours. Les changements significatifs dans la fonction rénale n'ont été observés dans aucun patient.

DOSAGE ET ADMINISTRATION

VISTIDE NE DOIT PAS ÊTRE ADMINISTRÉ PAR L'INJECTION INTRAOCULAIRE.

Dosage

LE DOSAGE RECOMMANDÉ, LA FRÉQUENCE, OU LE TAUX D'INJECTION NE DOIVENT PAS ÊTRE EXCÉDÉS. VISTIDE DOIT ÊTRE DILUÉ DANS LE SÉRUM PHYSIOLOGIQUE (NORMAL) DE 100 MILLILITRES 0.9 % AVANT L'ADMINISTRATION. POUR MINIMISER NEPHROTOXICITY POTENTIEL, PROBENECID ET PRÉHYDRATATION SALÉE INTRAVEINEUSE DOIVENT ÊTRE ADMINISTRÉS AVEC CHAQUE INJECTION VISTIDE.

Traitement d'induction

La dose d'induction recommandée de VISTIDE pour les patients avec un sérum creatinine de ≤ 1.5 mg/dL, une autorisation creatinine calculée> 55 millilitres/minutes et une protéine d'urine <100 mg/dL (équivalent à <2 + proteinuria) est le poids de corps de 5 mgs/kg (donné comme une injection intraveineuse à un taux constant plus de 1 hr) administré une fois chaque semaine depuis deux semaines consécutives. Puisque le sérum creatinine dans les patients avec le SIDA avancé et CMV retinitis peut ne pas fournir un dessin complet du statut rénal sous-jacent du patient, il est important d'utiliser la formule Cockcroft-Gault pour plus précisément estimer l'autorisation creatinine (CrCl). Comme creatinine l'autorisation dépend du sérum creatinine et du poids patient, il est nécessaire de calculer l'autorisation avant l'initiation de VISTIDE. On devrait calculer CrCl (le millilitre/minute) selon la formule suivante :

L'autorisation de Creatinine pour les mâles =[De 140 âges (les années)] × [le corps wt (le kg)]
72 × [le sérum creatinine (mg/dL)]
L'autorisation de Creatinine pour les femelles =[De 140 âges (les années)] × [le corps wt (le kg)] × 0.85
72 × [le sérum creatinine (mg/dL)]

Traitement d'entretien

La dose d'entretien recommandée de VISTIDE est le poids de corps de 5 mgs/kg (donné comme une injection intraveineuse à un taux constant plus de 1 hr), administré une fois toutes les 2 semaines.

Adaptation de dose

Les changements dans la Fonction Rénale Pendant la Thérapie VISTIDE

La dose d'entretien de VISTIDE doit être réduite de 5 mgs/kg à 3 mgs/kg pour une augmentation dans le sérum creatinine de 0.3 – 0.4 mg/dL au-dessus de la ligne de base. La thérapie de VISTIDE doit être arrêtée pour une augmentation dans le sérum creatinine de ≥ 0.5 mg/dL au-dessus de la ligne de base ou du développement de ≥ 3 + proteinuria.

Le fait de préexister à l'Affaiblissement Rénal

VISTIDE est contre-indiqué dans les patients avec un sérum creatinine la concentration> 1.5 mg/dL, une autorisation creatinine calculée ≤ 55 millilitres/minutes, ou une protéine d'urine ≥ 100 mg/dL (équivalent à ≥ 2 + proteinuria).

Probenecid

Probenecid doit être administré oralement avec chaque dose VISTIDE. Deux grammes doivent être administrés 3 hr avant la dose VISTIDE et un gramme administré à 2 et de nouveau à 8 hr après l'achèvement de 1 hr VISTIDE l'injection (pour un total de 4 grammes).

L'ingestion de nourriture avant chaque dose de probenecid peut réduire la nausée liée du médicament et le vomissement. L'administration d'un antiémétique peut réduire le potentiel pour la nausée associée à l'ingestion probenecid. Dans les patients qui se développent allergique ou les symptômes d'hypersensibilité à probenecid, l'utilisation d'un antihistaminique prophylactique ou thérapeutique approprié et/ou acetaminophen devrait être considérée (voir des CONTRE-INDICATIONS).

Hydratation

Les patients doivent recevoir au moins un litre de solution salée (normale) de 0.9 % intraveineusement avec chaque injection de VISTIDE. La solution salée devrait être infusée sur une 1–2 période hr immédiatement avant l'injection VISTIDE. Les patients qui peuvent tolérer la charge liquide supplémentaire devraient recevoir un deuxième litre. Si administré, le deuxième litre de sérum physiologique devrait être lancé au début de l'injection VISTIDE ou immédiatement ensuite et infusé sur une 1 à 3 période hr.

La méthode pour la Préparation et l'administration

Inspectez des fioles visuellement pour l'affaire de particulate et la décoloration avant l'administration. Si l'affaire de particulate ou la décoloration sont observées, la fiole ne devrait pas être utilisée. Avec une seringue, extrayez le volume approprié de VISTIDE de la fiole et transférez la dose à un sac d'injection contenant la solution salée (normale) de 100 millilitres 0.9 %. Infusez le volume entier intraveineusement dans le patient à un taux constant sur une 1 période hr. L'utilisation d'une pompe d'injection standard pour l'administration est recommandée.

On recommande que les mélanges d'injection VISTIDE soient administrés dans 24 hr de préparation et que le réfrigérateur ou le stockage de congélateur pas être utilisés pour étendre cette 24 limite de hr.

Si les mélanges ne sont pas destinés pour l'utilisation immédiate, ils peuvent être conservés sous la réfrigération (2–8°C) pour pas plus que 24 hr. Les mélanges frigorifiés devraient être permis à equilibrate à la température de pièce avant l'utilisation.

La stabilité chimique de mélanges VISTIDE a été démontrée dans la composition de chlorure polyen vinyle et ethylene/propylene copolymer la composition les sacs d'injection commerciaux et dans les bouteilles de verre. Aucune donnée n'est disponible pour soutenir l'adjonction d'autres médicaments ou de compléments au mélange cidofovir pour l'administration simultanée.

VISTIDE est fourni dans les fioles de l'utilisation simple. Les fioles partiellement utilisées devraient être débarrassées (voir la Manipulation et la Disposition).

La compatibilité avec la solution de Ringer, a Produit du lait la solution de Ringer ou les liquides d'injection bacteriostatic n'ont pas été évalués.

La manipulation et Disposition

En raison des propriétés mutagenic de cidofovir, les précautions adéquates en incluant l'utilisation d'équipement de sécurité approprié sont recommandées pour la préparation, l'administration et la disposition de VISTIDE. Les Instituts nationaux de santé recommandent actuellement que de tels agents soient préparés dans la Classe II laminar l'écoulement l'armoire de sécurité biologique et que le personnel préparant des médicaments de cette classe porte des gants chirurgicaux et une robe du type chirurgical de devant fermée avec les poignets de tricot. Si VISTIDE contacte la peau, lavez des membranes et rougissez tout à fait de l'eau. L'excès VISTIDE et tout l'autre matériel utilisé dans la préparation de mélange et l'administration devrait être placé dans une preuve de la fuite, le récipient de preuve de la ponction. La méthode recommandée pour la disposition est la haute incinération de température.

Surveillance patiente

Le sérum creatinine et la protéine d'urine doivent être contrôlés au cours de 48 heures avant chaque dose. Les comtes de leucocyte avec la différentielle devraient être contrôlés avant chaque dose. Dans les patients avec proteinuria, l'hydratation intraveineuse devrait être administrée et l'épreuve répétée. La pression intraoculaire, l'acuité visuelle et les symptômes oculaires devraient être contrôlés périodiquement.

COMMENT FOURNI

VISTIDE (cidofovir l'injection) 75 mgs/millilitres pour l'injection intraveineuse, est fourni comme une solution non-préservée dans l'utilisation simple les fioles de verre claires comme suit :

NDC 61958-0101-1                              375 mgs dans une fiole de 5 millilitres dans un carton de l'unité simple

VISTIDE devrait être conservé à la température de pièce contrôlée 20 °–25°C (68 °–77°F).

Fabriqué par :
Ben Venue Laboratories, Inc.
Bedford, Ohio 44146-0568

Fabriqué pour et distribué par :
Gilead Sciences, Inc.
333 Tour de Bord de lac
La Ville adoptive, Californie 94404

VISTIDE ® (cidofovir l'injection) est couvert par N° 5 142 051 Breveté américain et ses homologues étrangers. D'autre attente de brevets.

RÉFÉRENCES

  1. Ho HT, les Bois KL, Bronson JJ, De Boeck H, Martin JC et Hitchcock MJM. Le Métabolisme intracellulaire de l'Agent Antiherpesvirus (S)-1-[3-hydroxy-2-(phosphonylmethoxy) propyl] cytosine. Mol Pharmacol 41:197–202, 1992.
  2. Cherrington JM, Allen SJW, McKee BH et Chen MS l'Analyse Cinétique de l'Action réciproque Entre le Diphosphate de (S)-1-(3-hydroxy-2-phosphonylmethoxypropyl) cytosine, zalcitabineTP, zidovudineTP et FIAUTP avec l'ADN Humain Polymerases b et g. Biochem Pharmacol 48:1986–1988, 1994.
  3. Xiong X, le Forgeron JL, Kim C, Huang E et Chen MS l'Analyse Cinétique de l'Action réciproque de Cidofovir Diphosphate avec l'ADN d'Humain Cytomegalovirus Polymerase. Biochem Pharmacol 51:1563–1567, 1996.
  4. Cherrington JM, Mulato COMME, Plus plein MD, Chen MS la Sélection In vitro d'un Humain Cytomegalovirus (HCMV) qui est Résistant à Cidofovir. La 35ème Conférence internationale des Agents Antimicrobiens et la Chimiothérapie (ICAAC), San Francisco, Californie. H117 Abstrait, 1995.
  5. Stanat SC, Reardon JE, Erice A, le MAÎTRE DES CÉRÉMONIES de Jordanie, a Tiré WL et Biron KK. Ganciclovir-résistant Cytomegalovirus Clinique Isole : le Mode de Résistance à Ganciclovir. Les Agents d'Antimicrob Chemother 35:2191–2197, 1991.
  6. Sullivan V, Biron KK, Talarico C, Stanat SC, Davis M, M de Pozzi et DM Coen. Une Mutation de Point dans l'ADN d'Humain Cytomegalovirus Polymerase Gene Confère la Résistance à Ganciclovir et à Dérivés phosphonylmethoxyalkyl. Les Agents d'Antimicrob Chemother 37:19–25, 1993.
  7. Tatarowicz WA, Lurain NS et Thompson KD. Un Solitaire Clinique Ganciclovir-résistant d'Humain Cytomegalovirus Exposant la Trans-résistance à d'autre ADN les Inhibiteurs de Polymerase. J Infectent Dis 166:904–907, 1992.
  8. Lurain NS, Thompson KD, Holmes EW et GS Lu. Les Mutations de point dans l'ADN le Gène de Polymerase d'Humain Cytomegalovirus qui le Résultat dans la Résistance aux Agents Antiviraux. J Virol 66:7146–7152, 1992.
  9. Smith IL, Cherrington JM, RÉ de Jiles, Plus plein MD, Freeman WR, Spector SA. La Résistance de haut niveau de Cytomegalovirus à Ganciclovir est Associée aux Modifications tant dans l'UL97 que dans l'ADN les Gènes de Polymerase. J Infectent Dis 176:69–77, 1997.
  10. Sullivan V et DM Coen. L'isolement de Dessins d'Humain Foscarnet-résistants Cytomegalovirus de Résistance et de Sensibilité à d'Autres Médicaments Antiviraux. J Infectent Dis 164:781–784, 1991.
  11. Snoeck R, Andrei G et De Clercq E. Les dessins de Résistance et de Sensibilité aux Composés Antiviraux d'Efforts résistants du Médicament d'Humain Cytomegalovirus Choisi in Vitro. Eur J Clin Microbiol Infectent Dis 15:574–579, 1996.
  12. Baldanti F, Underwood M., Stanat SC, Biron KK, Chou S, Sarasini A, Silini E et les Changements d'Acide aminé de Gerna G. Single dans l'ADN Polymerase Confère la Résistance Foscarnet et la Croissance lente Phenotype, Pendant que les Mutations dans Phosphotransferase UL97-encodé Confèrent la Résistance Ganciclovir dans Trois Efforts d'Humain Doubles résistants Cytomegalovirus Récupérés des Patients avec le SIDA. J Virol 70:1390–1395, 1996.
  13. Les Études de Complications Oculaires de Groupe de Recherche de SIDA dans la Collaboration avec le Groupe d'Essais cliniques de SIDA. Cidofovir (HPMPC) pour le Traitement de Cytomegalovirus Retinitis dans les Patients avec le SIDA : Cytomegalovirus Retinitis Trial Périphérique HPMPC. Ann Intern Med 126:264–274, 1997.
  14. Lalezari JP, Stagg RJ, DIPLÔME UNIVERSITAIRE DE THÉOLOGIE de Kupperman, et autres Cidofovir Intraveineux pour Cytomegalovirus Périphérique Retinitis dans les Patients avec le SIDA. Un Procès Randomisé, Contrôlé. Ann Intern Med 126:257–263, 1997.

© Gilead Sciences, Inc., 2000; tous droits réservés.

Nombre de partie : RM-1282
Septembre de 2000

PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - Étiquette de Fiole de 5 millilitres

Vistide ®
(cidofovir l'injection)

Chaque fiole de l'utilisation simple de 5 millilitres contient
375 mgs (75 mgs/millilitres)
de cidofovir (anhydre)

DILUÉ AVANT L'UTILISATION

Pour l'Injection Intraveineuse Seulement.
Pas Pour l'Injection Intraoculaire.

PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - Étiquette de Fiole de 5 millilitres

VISTIDE 
cidofovir  injection
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)61958-0101
Route d'administrationINTRAVEINEUXProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
cidofovir (cidofovir anhydre) cidofovir75 mgs à 1 millilitre
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
eau 
hydroxyde de sodium 
acide chlorhydrique 
Caractéristiques de produit
Couleur    Score    
FormeGrandeur
GoûtCode d'empreinte
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
161958-0101-11 FIOLE Dans 1 CARTONcontient une FIOLE, L'UTILISATION SIMPLE
15 millilitres Dans 1 FIOLE, L'UTILISATION SIMPLECe paquet est contenu dans le CARTON (61958-0101-1)

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02063826/06/1996

Étiqueteur - Gilead Sciences, Inc. (185049848)
Révisé : 10/2010Gilead Sciences, Inc.