NEXAVAR

NEXAVAR -  le comprimé de sorafenib, le film enduit  
Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc.

----------

LES POINTS CULMINANTS DE PRESCRIRE DES RENSEIGNEMENTS
Ces points culminants n'incluent pas tous les renseignements avait besoin d'utiliser NEXAVAR en toute tranquillité et efficacement. Voir de pleins renseignements prescrivants pour NEXAVAR.
Approbation américaine initiale : 2005


CHANGEMENTS IMPORTANTS RÉCENTS

Contre-indications (4) 10/2010

Les avertissements et les Précautions (5.8, 5.13, 5.14) 10/2010


INDICATIONS ET USAGE

NEXAVAR est un inhibiteur kinase indiqué pour le traitement de

  • Unresectable hepatocellular le carcinome (1.1)
  • Carcinome de cellule rénal avancé (1.2)

DOSAGE ET ADMINISTRATION

  • 400 mgs (2 comprimés) oralement deux fois par jour sans nourriture. (2)
  • L'interruption de traitement et/ou la réduction de dose peuvent être nécessaires pour diriger des réactions de médicament défavorables soupçonnées. La dose peut être réduite à 400 mgs une fois tous les jours ou à 400 mgs tous les deux jours. (2)

FORMES DE DOSAGE ET FORCES

Comprimés de 200 mgs (3)


CONTRE-INDICATIONS

  • NEXAVAR est contre-indiqué dans les patients avec l'hypersensibilité sévère connue à sorafenib ou à autre composante de NEXAVAR. (4)
  • NEXAVAR dans la combinaison avec carboplatin et paclitaxel est contre-indiqué dans les patients avec le cancer du poumon de cellule squamous (4)

AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

  • Ischemia cardiaque et/ou infarctus peuvent se produire. Considérez la cessation temporaire ou permanente de NEXAVAR. (5.1)
  • Le saignement peut se produire. Si le saignement nécessite l'intervention médicale, considérez la cessation de NEXAVAR. (5.2)
  • L'hypertension se produisait d'habitude tôt au cours de traitement et a été dirigée avec la thérapie antihypertensive. La tension de moniteur chaque semaine pendant les 6 premières semaines et périodiquement par la suite et le plaisir, comme exigé. (5.3)
  • La réaction de peau du pied de mains et les rougeurs sont répandu. La direction peut inclure des thérapies actuelles pour le soulagement symptomatique, l'interruption de traitement temporaire et/ou la modification de dose, ou dans les cas sévères ou persistants, la cessation permanente. (5.4)
  • La perforation de Gastrointestinal est une réaction défavorable rare. En cas d'une perforation gastrointestinal, la thérapie de NEXAVAR devrait être arrêtée. (5.5)
  • L'interruption temporaire de thérapie NEXAVAR est recommandée dans les patients subissant des procédures chirurgicales importantes. (5.7)
  • La prudence est recommandée quand les substances co-administering transformées par métabolisme/éliminées principalement par le sentier UGT1A1 (par exemple, irinotecan). (5.9, 7.2)
  • La prudence est recommandée quand co-administering docetaxel. (5.10, 7.3)
  • La prudence est recommandée quand co-administering doxorubicin. (5.11, 7.4)
  • Nexavar peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement d'éviter de devenir enceinte pendant que sur NEXAVAR. (5.14)

RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les réactions défavorables les plus communes (20 %), qui ont été considérés être rattachés à NEXAVAR, sont la fatigue, la perte de poids, rash/desquamation, la réaction de peau du pied de mains, l'alopécie, la diarrhée, l'anorexie, la nausée et la douleur abdominale (6).

Pour signaler des RÉACTIONS DÉFAVORABLES SOUPÇONNÉES, contactez Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc à 1-888-842-2937, ou FDA à 1-800-FDA-1088 ou à www.fda.gov/medwatch.


ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

  • Carboplatin et Paclitaxel : la Prudence, sorafenib et paclitaxel AUC augmentent quand co-administered. (4, 5.8, 7.1)
  • UGT1A1 (par exemple, irinotecan) et UGT1A9 substrates : la Prudence, le médicament AUC augmente quand co-administered avec NEXAVAR. (5.9, 7.2)
  • Docetaxel : la Prudence, docetaxel AUC augmente quand co-administered avec NEXAVAR. (5.10, 7.3)
  • Doxorubicin : la Prudence, doxorubicin AUC augmente quand co-administered avec NEXAVAR. (5.11, 7.4)
  • Fluorouracil : la Prudence, fluorouracil AUC change quand co-administered avec NEXAVAR. (7.5)
  • CYP2B6 et CYP2C8 substrates : la Prudence, on s'attend à ce que l'exposition systémique augmente quand co-administered avec NEXAVAR. (7.6)
  • CYP3A4 inducers : Attendu augmenter le métabolisme de sorafenib et diminuer des concentrations sorafenib. (2, 7.7)
  • Neomycin : la Prudence, sorafenib AUC diminue quand co-administered avec neomycin oral. (5.13, 7.12)

UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

  • Affaiblissement hépatique : Aucune adaptation de dose n'est nécessaire dans les patients HCC avec l'Enfant-Pugh A et l'affaiblissement hépatique B. NEXAVAR n'a pas été étudié dans les patients avec l'affaiblissement d'hépatique d'Enfant-Pugh C. (8.6)
  • Affaiblissement rénal : NEXAVAR n'a pas été étudié dans les patients subissant la dialyse. (8.7)



Voir 17 pour les RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS et le fait d'étiqueter patient FDA-approuvé

Révisé : 11/2010

PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS : CONTENTS*
* Les sections ou les paragraphes omis des pleins renseignements prescrivants ne sont pas énumérés

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Carcinome de Hepatocellular  

1.2 Carcinome de Cellule rénal

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

4 CONTRE-INDICATIONS

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Le risque d'Ischemia Cardiaque et/ou Infarctus

5.2 Risque d'Hémorragie

5.3 Risque d'Hypertension

5.4 Risque de Toxicité Dermatologic

5.5 Risque de Perforation Gastrointestinal

5.6 Co-Administration de Warfarin

5.7 Complications Curatives de blessure

5.8 L'utilisation de Nexavar dans la combinaison avec Carboplatin et Paclitaxel dans le Non-petit Cancer du poumon de Cellule

5.9 Les actions réciproques avec UGT1A1 Substrates

5.10 Action réciproque avec Docetaxel

5.11 Action réciproque avec Doxorubicin

5.12 Affaiblissement Hépatique

5.13 Neomycin

5.14 Utilisation dans la Grossesse

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Réactions défavorables dans l'Étude de HCC

6.2 Les Réactions défavorables dans l'Étude de RCC 1

6.3 Données supplémentaires des Essais cliniques Multiples

6.4 Post-marketing de l'Expérience

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

7.1 Carboplatin et Paclitaxel

7.2 UGT1A1 et UGT1A9 Substrates

7.3 Docetaxel

7.4 Doxorubicin

7.5 Fluorouracil

7.6 CYP2B6 et CYP2C8 Substrates

7.7 CYP3A4 Inducers

7.8 Les Inhibiteurs de CYP3A4 et CYP Isoform Substrates

7.9 P-glycoprotein Substrates

7.10 Études In Vitro : Induction d'Enzyme de CYP

7.11 Combinaison avec d'Autres Agents Antineoplastic

7.12 Neomycin

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

8.3 Mères infirmières

8.4 Utilisation de pédiatrie

8.5 Utilisation gériatrique

8.6 Patients avec l'Affaiblissement Hépatique

8.7 Patients avec l'Affaiblissement Rénal

10 SURDOSAGE

11 DESCRIPTION

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

12.3 Pharmacokinetics

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Carcinome de Hepatocellular

14.2 Carcinome de Cellule rénal

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

17.1 Ischemia Cardiaque; Infarctus

17.2 Saignement; Perforation de Gastrointestinal

17.3 Réactions de peau; Hypertension

17.4 Anomalies congénitales et Perte Foetale


PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Carcinome de Hepatocellular 

NEXAVAR ® est indiqué pour le traitement de patients avec unresectable hepatocellular le carcinome (HCC).

1.2 Carcinome de Cellule rénal

NEXAVAR est indiqué pour le traitement de patients avec le carcinome de cellule rénal avancé (RCC).

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

La dose quotidienne recommandée de NEXAVAR est 400 mgs (2 comprimés x de 200 mgs) pris deux fois par jour sans nourriture (au moins 1 heure d'avant ou 2 heures après un repas). Le traitement devrait continuer jusqu'à ce que le patient ne profite plus cliniquement de la thérapie ou jusqu'à ce que la toxicité inacceptable se produise.

La direction de réactions de médicament défavorables soupçonnées peut exiger l'interruption temporaire et/ou la réduction de dose de thérapie NEXAVAR. Quand la réduction de dose est nécessaire, la dose NEXAVAR peut être réduite à 400 mgs une fois tous les jours. Si la réduction de dose supplémentaire est exigée, NEXAVAR peut être réduit à une dose simple de 400 mgs tous les deux jours [voir des Avertissements et des Précautions (5)].

Les modifications de dose suggérées pour la toxicité de peau sont exposées dans la Table 1.

La table 1 : Modifications de Dose Suggérées pour la Toxicité de Peau
Qualité de Toxicité de peauOccurrenceModification de Dose suggérée
Qualité 1 : l'Engourdissement, dysesthesia, paresthesia, l'enflure picotant, sans peine, erythema ou la gêne des mains ou des pieds qui ne perturbe pas les activités normales du patient N'importe quelle occurrence Continuez le traitement avec NEXAVAR et considérez la thérapie actuelle pour le soulagement symptomatique
Qualité 2 : erythema pénible et enflure des mains ou les pieds et/ou la gêne affectant les activités normales du patient 1ère occurrence

Continuez le traitement avec NEXAVAR et considérez la thérapie actuelle pour le soulagement symptomatique

Si aucune amélioration au cours de 7 jours, voir ci-dessous
Aucune amélioration au cours de 7 jours l'ou 2ème ou 3ème occurrence

Interrompez le traitement NEXAVAR jusqu'à ce que la toxicité résolve à la Qualité 0–1

En reprenant le traitement, diminuez la dose NEXAVAR par un niveau de dose (400 mgs tous les jours ou 400 mgs tous les deux jours)
4ème occurrence Arrêtez le traitement NEXAVAR
Qualité 3 : desquamation moite, ulcération, en cloquant ou douleur sévère des mains ou les pieds, ou la gêne sévère qui fait le patient être incapable de travailler ou exécuter des activités de vie quotidienne 1ère ou 2ème occurrence

Interrompez le traitement NEXAVAR jusqu'à ce que la toxicité résolve à la Qualité 0–1

En reprenant le traitement, diminuez la dose NEXAVAR par un niveau de dose (400 mgs tous les jours ou 400 mgs tous les deux jours)
3ème occurrence Arrêtez le traitement NEXAVAR

Aucune adaptation de dose n'est exigée sur la base de l'âge patient, le sexe, ou le poids de corps.

Élément fort CYP3A4 inducers : L'utilisation d'élément fort CYP3A4 inducers peut diminuer des concentrations de plasma sorafenib et devrait être évité (par exemple, la rue John Wort, dexamethasone, phenytoin, carbamazepine, rifampin, rifabutin, le phénobarbital). Bien qu'une augmentation de dose n'ait pas été étudiée, si fort CYP3A4 inducer doit être co-administered, une augmentation de dose NEXAVAR peut être considérée. Si la dose de NEXAVAR est augmentée, le patient devrait être contrôlé soigneusement pour la toxicité [voir des Actions réciproques de Médicament (7.7)].

 

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

Les comprimés contenant sorafenib tosylate l'équivalent (de 274 mgs) à 200 mgs de sorafenib.

Les comprimés de NEXAVAR sont ronds, biconvex, les comprimés enduits du film rouges, debossed avec la “croix de Bayer” sur un côté et “200” de l'autre côté.

4 CONTRE-INDICATIONS

  • NEXAVAR est contre-indiqué dans les patients avec l'hypersensibilité sévère connue à sorafenib ou à autre composante de NEXAVAR.
  • NEXAVAR dans la combinaison avec carboplatin et paclitaxel est contre-indiqué dans les patients avec le cancer du poumon de cellule squamous [voir des Avertissements et des Précautions (5.8)].

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Le risque d'Ischemia Cardiaque et/ou Infarctus

Dans l'étude de HCC, l'incidence d'ischemia/infarction cardiaque était 2.7 % dans les patients NEXAVAR comparés avec 1.3 % dans le groupe de placebo et dans l'Étude de RCC 1, l'incidence d'ischemia/infarction cardiaque était plus haute dans le groupe NEXAVAR (2.9 %) comparés avec le groupe de placebo (0.4 %). Les patients avec la maladie d'artère coronaire instable ou l'infarctus myocardial récent ont été exclus de cette étude. La cessation temporaire ou permanente de NEXAVAR devrait être considérée dans les patients qui développent ischemia cardiaque et/ou infarctus.

5.2 Risque d'Hémorragie

Un risque accru de saignement peut se produire suite à l'administration NEXAVAR. Dans l'étude de HCC, un excès de saignement sans tenir compte de la causalité n'était pas évident et le taux de saignement d'esophageal varices était 2.4 % dans les patients NEXAVAR et 4 % dans les patients de placebo. Le saignement avec un résultat fatal de n'importe quel site a été annoncé dans 2.4 % de patients NEXAVAR et 4 % dans les patients de placebo. Dans l'Étude de RCC 1, saignant sans tenir compte de la causalité a été annoncé dans 15.3 % de patients dans le groupe NEXAVAR et 8.2 % de patients dans le groupe de placebo. L'incidence de Qualité CTCAE 3 et 4 saignement était 2 % et 0 %, respectivement, dans les patients NEXAVAR et 1.3 % et 0.2 %, respectivement, dans les patients de placebo. Il y avait une hémorragie fatale dans chaque groupe de traitement dans l'Étude de RCC 1. S'il en est tels le saignement nécessite l'intervention médicale, la cessation permanente de NEXAVAR devrait être considérée.

5.3 Risque d'Hypertension

La tension devrait être contrôlée chaque semaine pendant les 6 premières semaines de thérapie NEXAVAR et contrôlée par la suite et traitée, si exigé, conformément à la pratique médicale standard. Dans l'étude de HCC, l'hypertension a été annoncée dans environ 9.4 % de patients NEXAVAR-traités et 4.3 % de patients dans le groupe de placebo. Dans l'Étude de RCC 1, l'hypertension a été annoncée dans environ 16.9 % de patients NEXAVAR-traités et 1.8 % de patients dans le groupe de placebo. L'hypertension était légère d'habitude pour se modérer, s'est produite tôt au cours de traitement et a été dirigée avec la norme antihypertensive la thérapie. Dans les cas d'hypertension sévère ou persistante, en dépit de l'institution de thérapie antihypertensive, la cessation temporaire ou permanente de NEXAVAR devrait être considérée. La cessation permanente en raison de l'hypertension s'est produite dans 1 de 297 patients NEXAVAR dans l'étude de HCC et 1 de 451 patients NEXAVAR dans l'Étude de RCC 1.

5.4 Risque de Toxicité Dermatologic

La réaction de peau du pied de mains et les rougeurs représentent les réactions défavorables les plus communes attribuées à NEXAVAR. Les rougeurs et la réaction de peau du pied de mains sont d'habitude la Qualité de CTCAE 1 et 2 et apparaissent généralement pendant les six premières semaines de traitement avec NEXAVAR. La direction de toxicité dermatologic peut inclure des thérapies actuelles pour le soulagement symptomatique, l'interruption de traitement temporaire et/ou la modification de dose de NEXAVAR, ou dans les cas sévères ou persistants, la cessation permanente de NEXAVAR. La cessation permanente de thérapie en raison de la réaction de peau du pied de mains s'est produite dans 4 de 297 NEXAVAR HCC des patients et 3 de 451 NEXAVAR RCC les patients.

5.5 Risque de Perforation Gastrointestinal

La perforation de Gastrointestinal est une réaction défavorable rare et a été annoncée dans moins de 1 % de patients prenant NEXAVAR. Dans certains cas cela n'a pas été associé à la tumeur intra-abdominale apparente. En cas d'une perforation gastrointestinal, la thérapie de NEXAVAR devrait être arrêtée.

5.6 Co-Administration de Warfarin

Le saignement rare ou les élévations dans le Rapport Normalisé international (INR) ont été annoncés dans certains patients prenant warfarin pendant que sur la thérapie NEXAVAR. Les patients prenant l'élément warfarin devraient être contrôlés régulièrement pour les changements dans le temps prothrombin, INR ou les épisodes saignants cliniques.

5.7 Complications Curatives de blessure

Aucune étude formelle de l'effet de NEXAVAR sur la guérison de blessure n'a été conduite. L'interruption temporaire de thérapie NEXAVAR est recommandée dans les patients subissant des procédures chirurgicales importantes. Là est limité l'expérience clinique concernant le chronométrage de réinitiation de thérapie NEXAVAR suite à l'intervention chirurgicale importante. Donc, la décision de reprendre la thérapie NEXAVAR suite à une intervention chirurgicale importante devrait être basée sur le jugement clinique de guérison de blessure adéquate.

5.8 L'utilisation de Nexavar dans la combinaison avec Carboplatin et Paclitaxel dans le Non-petit Cancer du poumon de Cellule

Un procès contrôlé randomisé dans les patients chemo-naïfs avec le Stade IIIB-IV le Non-petit Cancer du poumon de Cellule, exécuté pour comparer la sécurité et l'efficacité de carboplatin et de paclitaxel avec ou sans sorafenib, a été arrêté tôt parce que la survie totale n'a pas été améliorée avec l'adjonction de sorafenib. Dans l'analyse du sous-ensemble de patients avec le carcinome de cellule squamous (potentiellement en couches), la plus haute mortalité a été observée avec l'adjonction de sorafenib comparé aux traités carboplatin et paclitaxel seul (HR 1.81, CI de 95 % 1.19–2.74). Aucune cause définitive n'a été identifiée pour cette conclusion [voir des Contre-indications (4)].

5.9 Les actions réciproques avec UGT1A1 Substrates

Sorafenib peut provoquer des augmentations dans les concentrations de plasma de médicaments qui sont substrates d'UGT1A1. La prudence est recommandée en administrant NEXAVAR avec les composés qui sont transformés par métabolisme/éliminés principalement par le sentier UGT1A1 (par exemple, irinotecan) [voir des Actions réciproques de Médicament (7.2)].

5.10 Action réciproque avec Docetaxel

 Sorafenib peut provoquer des augmentations dans les concentrations de plasma de docetaxel. La prudence est recommandée quand NEXAVAR est co-administered avec docetaxel [voir des Actions réciproques de Médicament (7.3)].

5.11 Action réciproque avec Doxorubicin

Sorafenib peut provoquer des augmentations dans les concentrations de plasma de doxorubicin. La prudence est recommandée quand NEXAVAR est co-administered avec doxorubicin [voir des Actions réciproques de Médicament (7.4)].

5.12 Affaiblissement Hépatique

L'affaiblissement hépatique peut réduire des concentrations de plasma de sorafenib. La comparaison de données à travers les études suggère que les niveaux sorafenib sont inférieurs dans les patients HCC que dans les patients non-HCC (sans affaiblissement hépatique). L'AUC de sorafenib est semblable entre les patients HCC avec léger (l'Enfant-Pugh A) et modéré (l'Enfant-Pugh B) l'affaiblissement hépatique. La dose optimale dans les patients non-HCC avec l'affaiblissement hépatique n'est pas établie [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.6) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

5.13 Neomycin

La Co-administration de neomycin oral provoque une diminution dans l'exposition sorafenib [voir des Actions réciproques de Médicament (7.12)].

5.14 Utilisation dans la Grossesse

Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée dans les femmes enceintes utilisant NEXAVAR. Cependant, basé sur son mécanisme d'action et de conclusions dans les animaux, NEXAVAR peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. Sorafenib a provoqué la toxicité foetale de l'embryon dans les animaux lors des expositions maternelles qui étaient de façon significative inférieures que les expositions humaines à la dose recommandée de 400 mgs deux fois par jour. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement d'éviter de devenir enceinte pendant que sur NEXAVAR. Si ce médicament est utilisé pendant la grossesse, ou si le patient devient enceinte en prenant ce médicament, le patient devrait être instruit du hasard potentiel au foetus [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)]

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les risques suivants sont discutés dans le plus grand détail dans la section (5) de PRÉCAUTIONS ET D'AVERTISSEMENTS :

  • Ischemia cardiaque, l'infarctus [voit des Avertissements et des Précautions (5.1)]
  • L'hémorragie [voit des Avertissements et des Précautions (5.2)]
  • L'hypertension [voit des Avertissements et des Précautions (5.3)]
  • La réaction de peau du pied de mains et les rougeurs [voient des Avertissements et des Précautions (5.4)]
  • La perforation de Gastrointestinal [voit des Avertissements et des Précautions (5.5)]
  • Les complications curatives de blessure [voient des Avertissements et des Précautions (5.7)]

Puisque les essais cliniques sont conduits sous les conditions largement variables, les taux de réaction défavorables observés dans les essais cliniques d'un médicament ne peuvent pas être directement comparés aux taux dans les essais cliniques d'un autre médicament et peuvent ne pas refléter les taux observés en pratique.

Les données décrites dans les sections 6.1 et 6.2 reflètent l'exposition à NEXAVAR dans 748 patients qui ont participé au placebo a contrôlé des études dans le carcinome hepatocellular (N=297) ou a avancé le carcinome de cellule rénal (N=451).

Les réactions défavorables les plus communes (20 %), qui ont été considérés être rattachés à NEXAVAR, dans les patients avec HCC ou RCC sont la fatigue, la perte de poids, rash/desquamation, la réaction de peau du pied de mains, l'alopécie, la diarrhée, l'anorexie, la nausée et la douleur abdominale.

6.1 Réactions défavorables dans l'Étude de HCC

La table 2 montre le pourcentage de patients HCC connaissant des réactions défavorables qui ont été annoncées dans au moins 10 % de patients et à un plus haut taux dans le bras NEXAVAR que le bras de placebo. La Qualité de CTCAE 3 réactions défavorables a été annoncée dans 39 % de patients recevant NEXAVAR comparé à 24 % de patients recevant le placebo. La Qualité de CTCAE 4 réactions défavorables a été annoncée dans 6 % de patients recevant NEXAVAR comparé à 8 % de patients recevant le placebo.

La table 2 les Réactions Défavorables a Annoncé dans au moins 10 % de Patients et à un Plus haut Taux dans le Bras NEXAVAR que le Bras de Placebo – l'Étude de HCC
NEXAVAR Placebo
N=297 N=302

Réaction défavorable

NCI-CTCAE v3 Catégorie/Terme

Tous
Qualités

%

Qualité 3

%

Qualité 4

%

Toutes les Qualités

%

Qualité 3

%

Qualité

4

%
N'importe quelle Réaction Défavorable9839696248
Symptômes constitutionnels
Fatigue469145122
Perte de poids30201010
Dermatologie/peau
Rash/desquamation19101400
Pruritus14<1011<10
Réaction de peau du pied de mains21803<10
Peau sèche1000600
Alopécie1400200
Gastrointestinal
Diarrhée5510<12520
Anorexie2930183<1
Nausée24102030
Vomissement15201120
Constipation14001000
Hepatobiliary/pancreas
Dysfonctionnement de foie1121821
Douleur
Douleur, abdomen31902651

L'hypertension a été annoncée dans 9 % de patients a traité avec NEXAVAR et 4 % d'entre les traités le placebo. La Qualité de CTCAE 3 hypertension a été annoncée dans 4 % de NEXAVAR a traité des patients et 1 % de placebo a traité des patients. Aucun patient n'a été annoncé avec la Qualité CTCAE 4 réactions dans aucun groupe de traitement.

L'hémorragie/saignement a été annoncée dans 18 % d'entre ceux qui reçoivent NEXAVAR et 20 % de patients de placebo. Les taux de Qualité CTCAE 3 et 4 saignement étaient plus hauts aussi dans le groupe de placebo (la Qualité de CTCAE 3 - NEXAVAR de 3 % et placebo de 5 % et Qualité CTCAE 4 - NEXAVAR de 2 % et placebo de 4 %). En saignant d'esophageal varices a été annoncé à 2.4 % dans les patients traités de NEXAVAR et 4 % de placebo ont traité des patients.

L'échec rénal a été annoncé dans <1 % de patients a traité avec NEXAVAR et 3 % de placebo ont traité des patients.

Le taux de réactions défavorables (en incluant les associés à la maladie progressive) ayant pour résultat la cessation permanente était semblable tant dans le NEXAVAR que dans les groupes de placebo (32 % de patients NEXAVAR et 35 % de patients de placebo).

Anomalies de laboratoire

Les anomalies de laboratoire suivantes ont été observées dans les patients HCC :

Hypophosphatemia était une conclusion de laboratoire commune, observée dans 35 % de patients NEXAVAR-traités comparés à 11 % de patients de placebo; la Qualité de CTCAE 3 hypophosphatemia (1–2 mg/dL) s'est produite dans 11 % de patients NEXAVAR-traités et 2 % de patients dans le groupe de placebo; il y avait 1 cas de Qualité CTCAE que 4 hypophosphatemia (<1 mg/dL) ont signalée dans le groupe de placebo. L'étiologie de hypophosphatemia associé à NEXAVAR n'est pas connue.

Lipase élevé a été observé dans 40 % de patients a traité avec NEXAVAR comparé à 37 % de patients dans le groupe de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 élévations lipase s'est produite dans 9 % de patients dans chaque groupe. Amylase élevé a été observé dans 34 % de patients a traité avec NEXAVAR comparé à 29 % de patients dans le groupe de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 élévations amylase a été annoncée dans 2 % de patients dans chaque groupe. Beaucoup de lipase et d'élévations amylase étaient transitoires et dans la majorité de cas le traitement de NEXAVAR n'a pas été interrompu. Pancreatitis clinique a été annoncé dans 1 de 297 patients NEXAVAR-traités (la Qualité de CTCAE 2).

Les élévations dans les épreuves de fonction de foie étaient comparables entre les 2 bras de l'étude. Hypoalbuminemia a été observé dans 59 % de patients NEXAVAR-traités et 47 % de patients de placebo; aucune Qualité CTCAE 3 ou 4 hypoalbuminemia n'a été observée dans aucun groupe.

Les élévations d'INR ont été observées dans 42 % de patients NEXAVAR-traités et 34 % de patients de placebo; la Qualité de CTCAE 3 élévations INR a été annoncée dans 4 % de patients NEXAVAR-traités et 2 % de patients de placebo; il n'y avait aucune Qualité CTCAE 4 élévation INR dans n'importe quel groupe.

Lymphopenia a été observé dans 47 % de patients NEXAVAR-traités et 42 % de patients de placebo.

Thrombocytopenia a été observé dans 46 % de patients NEXAVAR-traités et 41 % de patients de placebo; la Qualité de CTCAE 3 ou 4 thrombocytopenia a été annoncée dans 4 % de patients NEXAVAR-traités et moins de 1 % de patients de placebo.

6.2 Les Réactions défavorables dans l'Étude de RCC 1

La table 3 montre le pourcentage de patients RCC connaissant des réactions défavorables qui ont été annoncées dans au moins 10 % de patients et à un plus haut taux dans le bras NEXAVAR que le bras de placebo. La Qualité de CTCAE 3 réactions défavorables a été annoncée dans 31 % de patients recevant NEXAVAR comparé à 22 % de patients recevant le placebo. La Qualité de CTCAE 4 réactions défavorables a été annoncée dans 7 % de patients recevant NEXAVAR comparé à 6 % de patients recevant le placebo.

La table 3 : les Réactions Défavorables ont Annoncé dans au moins 10 % de Patients et à un Plus haut Taux dans le Bras NEXAVAR que le Bras de Placebo – l'Étude de RCC 1

NEXAVAR

N=451

Placebo

N=451

Réactions défavorables

NCI-CTCAE v3 la Catégorie/Terme

Toutes les Qualités

%

Qualité 3

%

Qualité 4

%

Toutes les Qualités

%

Qualité 3

%

Qualité 4

%
N'importe quelles Réactions Défavorables 9531786226
Cardiovasculaire, Général
Hypertension 173<12<10
Symptômes constitutionnels
Fatigue375<1283<1
Perte de poids 10<10600
Dermatologie/peau
Rash/desquamation40<1016<10
Réaction de peau du pied de mains 3060700
Alopécie27<10300
Pruritus 19<10600
Peau sèche 1100400
Symptômes de Gastrointestinal
Diarrhée 432013<10
Nausée 23<1019<10
Anorexie 16<101310
Vomissement16<101210
Constipation 15<1011<10
Hémorragie/saignement
Hémorragie – tous les sites 152081<1
Neurologie
Sensoriel de la neuropathie 13<106<10
Douleur
Douleur, abdomen 1120920
Douleur, articulation 10206<10
Douleur, mal de tête 10<106<10
Pulmonaire
Dyspnée143<1122<1

Le taux de réactions défavorables (en incluant les associés à la maladie progressive) ayant pour résultat la cessation permanente était semblable tant dans le NEXAVAR que dans les groupes de placebo (10 % de patients NEXAVAR et 8 % de patients de placebo).

Anomalies de laboratoire

Les anomalies de laboratoire suivantes ont été observées dans les patients RCC dans l'Étude 1 :

Hypophosphatemia était une conclusion de laboratoire commune, observée dans 45 % de patients NEXAVAR-traités comparés à 11 % de patients de placebo. La Qualité de CTCAE 3 hypophosphatemia (1–2 mg/dL) s'est produite dans 13 % de patients NEXAVAR-traités et 3 % de patients dans le groupe de placebo. Il n'y avait aucun cas de Qualité CTCAE que 4 hypophosphatemia (<1 mg/dL) ont signalée dans NEXAVAR ou dans patients de placebo. L'étiologie de hypophosphatemia associé à NEXAVAR n'est pas connue.

Lipase élevé a été observé dans 41 % de patients a traité avec NEXAVAR comparé à 30 % de patients dans le groupe de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 élévations lipase s'est produite dans 12 % de patients dans le groupe NEXAVAR comparé à 7 % de patients dans le groupe de placebo. Amylase élevé a été observé dans 30 % de patients a traité avec NEXAVAR comparé à 23 % de patients dans le groupe de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 élévations amylase a été annoncée dans 1 % de patients dans le groupe NEXAVAR comparé à 3 % de patients dans le groupe de placebo. Beaucoup de lipase et d'élévations amylase étaient transitoires et dans la majorité de cas le traitement de NEXAVAR n'a pas été interrompu. Pancreatitis clinique a été annoncé dans 3 de 451 patients NEXAVAR-traités (une Qualité CTCAE 2 et deux Qualité 4) et 1 de 451 patients (la Qualité de CTCAE 2) dans le groupe de placebo.

Lymphopenia a été observé dans 23 % de patients NEXAVAR-traités et 13 % de patients de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 lymphopenia a été annoncée dans 13 % de patients NEXAVAR-traités et 7 % de patients de placebo. Neutropenia a été observé dans 18 % de patients NEXAVAR-traités et 10 % de patients de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 neutropenia a été annoncée dans 5 % de patients NEXAVAR-traités et 2 % de patients de placebo.

L'anémie a été observée dans 44 % de patients NEXAVAR-traités et 49 % de patients de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 anémie a été annoncée dans 2 % de patients NEXAVAR-traités et 4 % de patients de placebo.

Thrombocytopenia a été observé dans 12 % de patients NEXAVAR-traités et 5 % de patients de placebo. La Qualité de CTCAE 3 ou 4 thrombocytopenia a été annoncée dans 1 % de patients NEXAVAR-traités et 0 % de patients de placebo.

6.3 Données supplémentaires des Essais cliniques Multiples

Les réactions défavorables liées du médicament supplémentaires suivantes et les anomalies de laboratoire ont été annoncées des essais cliniques de NEXAVAR (10 % très communs ou 1 plus grand, commun à moins de 10 %, 0.1 % rares à moins de 1 %) :

Cardiovascular:Common : l'arrêt du coeur de congestive, * +Uncommon : la crise de hypertensive *, myocardial ischemia et/ou l'infarctus *

La compagnie de †In a sponsorisé des essais cliniques, congestive l'arrêt du coeur a été annoncé puisqu'un événement défavorable dans 1.9 % de patients a traité avec sorafenib (N = 2276). Dans l'étude 11213 (RCC), les événements défavorables en harmonie avec l'arrêt du coeur congestive ont été annoncés dans 1.7 % d'entre les traités sorafenib et dans 0.7 % d'entre ceux qui reçoivent le placebo. Dans l'étude 100554 (HCC), ces événements ont été annoncés dans 0.99 % d'entre les traités sorafenib et dans 1.1 % d'entre ceux qui reçoivent le placebo.

Dermatologic:Very ordinaire : erythema Ordinaire : la dermatite d'exfoliative, l'acné, en rougissant Rare : folliculitis, eczéma, erythema multiforme, keratoacanthomas/squamous le cancer de cellule de la peau, Stevens - Johnson Syndrome 

Digestive:Very ordinaire : lipase augmenté, augmenté amylase Commun : mucositis, stomatitis (en incluant la bouche sèche et glossodynia), la dyspepsie, dysphagia Rare : pancreatitis, gastrointestinal le reflux, la gastrite, gastrointestinal les perforations *, cholecystitis, cholangitis

Notez que les élévations dans lipase sont très populaires (41 %, voir ci-dessous); un diagnostic de pancreatitis ne devrait pas être fait uniquement sur la base des valeurs de laboratoire anormales

Général Disorders:Very ordinaire : l'hémorragie (en incluant gastrointestinal* & tract* respiratoire et cas rares d'hémorragie cérébrale *), asthenia, la douleur (en incluant la bouche, l'os et la douleur de tumeur) Commun : l'appétit diminué, la maladie semblable à la grippe, pyrexia Rare : infection

Hematologic:Very ordinaire : leukopenia, lymphopenia Commun : l'anémie, neutropenia, thrombocytopenia Rare : INR anormal

Hypersensitivity:Uncommon : les réactions d'hypersensibilité (en incluant des réactions de peau et urticaria)

Du métabolisme et Nutritional:Very commun : hypophosphatemia Ordinaire : les augmentations transitoires dans transaminases Rare : la déshydratation, hyponatremia, la personne de passage augmente dans phosphatase alcalin, bilirubin augmenté (en incluant la jaunisse), hypothyroidism, hyperthyroidism

Musculoskeletal:Common : arthralgia, myalgia

Système nerveux et Psychiatric:Common : dépression Rare : tinnitus, leukoencephalopathy* postérieur réversible

Rénal et Genitourinary : Commun : échec rénal

Reproductive:Common : dysfonctionnement érectile Rare : gynecomastia

Respiratory:Common : enrouement Rare : rhinorrhea, le poumon interstitiel les événements semblables à la maladie (inclut des rapports de pneumonitis, la radiation pneumonitis, la détresse respiratoire aiguë, la pneumonie interstitielle, pulmonitis et l'inflammation de poumon)

*les réactions défavorables peuvent avoir un résultat très grave ou fatal

En plus, les réactions défavorables suivantes médicalement significatives étaient rares pendant les essais cliniques de NEXAVAR : l'attaque d'ischemic transitoire, arrhythmia, thromboembolism. Pour ces réactions défavorables, la relation causale à NEXAVAR n'a pas été établie.

6.4 Post-marketing de l'Expérience

Les réactions de médicament défavorables suivantes ont été identifiées pendant l'utilisation de post-approbation de NEXAVAR. Puisque ces réactions sont annoncées volontairement d'une population de grandeur incertaine, il n'est pas toujours possible de manière fiable estimer leur fréquence ou établir une relation causale pour administrer des somnifères à l'exposition.

Dermatologic : dermatite de rappel de Radiation

Hypersensibilité : Angioedema

Désordres de Hepatobiliary : le Médicament a incité l'hépatite (les cas très graves et fatals ont été observés).

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

7.1 Carboplatin et Paclitaxel

L'utilisation d'élément de carboplatin (le mg/millilitre d'AUC=6 • la minute) et paclitaxel (225 mg/m2) une fois toutes les trois semaines avec NEXAVAR (400 mgs deux fois par jour) avait pour résultat une augmentation de 30 % dans paclitaxel AUC, une augmentation de 50 % dans sorafenib AUC et aucun changement dans carboplatin AUC. Sorafenib dans la combinaison avec carboplatin et paclitaxel est contre-indiqué dans les patients avec le cancer du poumon de cellule squamous, en raison de la mortalité augmentée observée avec l'adjonction de sorafenib comparé aux traités carboplatin et paclitaxel seul. Aucune cause définitive n'a été identifiée pour cette conclusion. [voir des Contre-indications (4) et les Avertissements et les Précautions (5.8)].

7.2 UGT1A1 et UGT1A9 Substrates

La prudence est recommandée en administrant NEXAVAR avec les composés qui sont transformés par métabolisme/éliminés principalement par le sentier UGT1A1 (par exemple, irinotecan). Sorafenib inhibe glucuronidation par l'UGT1A1 (la valeur de Ki : 1 micromolaire) et les sentiers UGT1A9 (la valeur de Ki : 2 micromolaire). L'exposition systémique à substrates d'UGT1A1 et d'UGT1A9 peut augmenter quand co-administered avec NEXAVAR [voient des Avertissements et des Précautions (5.9)].

Dans les études cliniques, quand NEXAVAR a été administré avec irinotecan, dont le métabolite actif SN-38 est plus loin transformé par métabolisme par le sentier UGT1A1, il y avait une augmentation de 67-120 % dans l'AUC de SN-38 et une augmentation de 26-42 % dans l'AUC d'irinotecan. La signification clinique de ces conclusions est inconnue.

7.3 Docetaxel

L'utilisation d'élément de docetaxel (75 ou 100 mg/m2 administrés tous les 21 jours) avec NEXAVAR (200 ou 400 mgs deux fois par jour), administré avec une interruption de 3 jours du dosage autour de l'administration de docetaxel, avait pour résultat une augmentation de 36-80 % dans docetaxel AUC et une augmentation de 16-32 % dans docetaxel Cmax. La prudence est recommandée quand NEXAVAR est co-administered avec docetaxel [voir des Avertissements et des Précautions (5.10)].

7.4 Doxorubicin

Le traitement d'élément avec NEXAVAR avait pour résultat une augmentation de 21 % dans l'AUC de doxorubicin. La prudence est recommandée en administrant doxorubicin avec NEXAVAR. La signification clinique de ces conclusions est inconnue [voir des Avertissements et des Précautions (5.11)].

7.5 Fluorouracil

Les deux augmentations (21 %-47 %) et les diminutions (10 %) dans l'AUC de fluorouracil ont été observées avec le traitement d'élément avec NEXAVAR. La prudence est recommandée quand NEXAVAR est co-administered avec fluorouracil/leucovorin.

7.6 CYP2B6 et CYP2C8 Substrates

Sorafenib inhibe CYP2B6 et CYP2C8 in vitro avec les valeurs de Ki de 6 et 1–2 micromolaire, respectivement. On s'attend à ce qu'à l'exposition systémique à substrates de CYP2B6 et CYP2C8 augmente quand co-administered avec NEXAVAR. La prudence est recommandée en administrant substrates de CYP2B6 et de CYP2C8 avec NEXAVAR.

7.7 CYP3A4 Inducers

L'administration d'élément continue de NEXAVAR et de rifampicin avait pour résultat une réduction moyenne de 37 % de sorafenib AUC. D'autre inducers d'activité CYP3A4 (par exemple, Hypericum perforatum aussi connu comme le wort de rue John, phenytoin, carbamazepine, le phénobarbital et dexamethasone) peut augmenter aussi le métabolisme de sorafenib et diminuer ainsi les concentrations sorafenib [voient le Dosage et l'administration (2)].

7.8 Les Inhibiteurs de CYP3A4 et CYP Isoform Substrates

Les données in vitro indiquent que sorafenib est transformé par métabolisme par CYP3A4 et sentiers UGT1A9. Ketoconazole (400 mgs), un inhibiteur puissant de CYP3A4, administré une fois tous les jours depuis 7 jours n'ont pas changé AUC moyen d'une dose orale simple de 50 mgs de sorafenib dans les volontaires en bonne santé. Donc, sorafenib le métabolisme ne sera pas probablement changé par les inhibiteurs CYP3A4.

Les études avec le foie humain microsomes ont démontré que sorafenib est un inhibiteur compétitif de CYP2C19, CYP2D6 et CYP3A4 comme indiqué par les valeurs de Ki de 17 micromolaire, 22 micromolaire et 29 micromolaire, respectivement. L'administration de 400 mgs NEXAVAR deux fois par jour depuis 28 jours n'a pas changé l'exposition de concomitantly a administré midazolam (CYP3A4 substrate), dextromethorphan (CYP2D6 substrate) et omeprazole (CYP2C19 substrate). Cela indique que sorafenib ne changera pas probablement le métabolisme de substrates de ces enzymes dans vivo.

Les études avec le foie humain microsomes ont démontré que sorafenib est un inhibiteur compétitif de CYP2C9 avec une valeur de Ki de 7–8 micromolaire. L'effet possible de sorafenib sur le métabolisme du CYP2C9 substrate warfarin a été évalué indirectement en mesurant PT-INR. Les changements moyens de la ligne de base dans PT-INR n'étaient pas plus hauts dans les patients NEXAVAR comparés aux patients de placebo, en suggérant que sorafenib n'a pas inhibé de métabolisme warfarin dans vivo [voir des Avertissements et des Précautions (5.6)].

7.9 P-glycoprotein Substrates

Sorafenib est un inhibiteur de P-glycoprotein in vitro, peut augmenter donc les concentrations de médicaments d'élément qui sont P-glycoprotein substrates.

7.10 Études In Vitro : Induction d'Enzyme de CYP

CYP1A2 et activités CYP3A4 n'ont pas été changés après le traitement de hepatocytes humain cultivé avec sorafenib, en indiquant que sorafenib ne sera pas probablement un inducer de CYP1A2 ou de CYP3A4.

7.11 Combinaison avec d'Autres Agents Antineoplastic

Dans les études cliniques, NEXAVAR a été administré avec une variété d'autres agents antineoplastic à leurs régimes de dosage communément utilisés, en incluant gemcitabine, oxaliplatin, doxorubicin, docetaxel et irinotecan. Sorafenib n'avait aucun effet sur le pharmacokinetics de gemcitabine ou d'oxaliplatin. [voir des Actions réciproques de Médicament (7.2, 7.3, 7.4 et 7.5) pour les renseignements sur les actions réciproques avec irinotecan, docetaxel, doxorubicin et fluorouracil/leucovorin.]

7.12 Neomycin

L'exposition de plasma moyenne (AUC) de sorafenib a été diminuée de 54 % dans les volontaires en bonne santé qui ont reçu d'abord neomycin 1 g trois fois tous les jours depuis 5 jours oralement. Donc, le coadministration de sorafenib avec neomycin oral devrait être soigneusement considéré. Les effets d'autres antibiotiques sur sorafenib pharmacokinetics n'ont pas été étudiés [voir des Avertissements & des Précautions (5.13)].

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

Catégorie de grossesse D

[voir ‘Des avertissements et des Précautions’ la section].

Basé sur son mécanisme d'action et de conclusions dans les animaux, NEXAVAR peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. Sorafenib a provoqué la toxicité foetale de l'embryon dans les animaux lors des expositions maternelles qui étaient de façon significative inférieures que les expositions humaines à la dose recommandée de 400 mgs deux fois par jour. Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée dans les femmes enceintes utilisant NEXAVAR. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement d'éviter de devenir enceinte pendant que sur NEXAVAR. Si ce médicament est utilisé pendant la grossesse, ou si le patient devient enceinte en prenant ce médicament, le patient devrait être instruit du hasard potentiel au foetus.

Quand administré aux rats et aux lapins pendant la période d'organogenesis, sorafenib était teratogenic et a incité la toxicité foetale de l'embryon (en incluant la perte de post-implantation augmentée, les résorptions, les retards squelettiques et a retardé le poids foetal). Les effets se sont produits aux doses considérablement au-dessous de la dose humaine recommandée de 400 mgs deux fois par jour (environ 500 mg/m2/day sur une base de région de surface de corps). Les effets de développement intrautérins défavorables ont été vus aux doses ≥0.2 mgs/kg/jours (1.2 mg/m2/day) dans les rats et 0.3 mgs/kg/jours (3.6 mg/m2/day) dans les lapins. Ces doses ont pour résultat des expositions (AUC) environ 0.008 fois l'AUC vu dans les patients à la dose humaine recommandée. Un NOAEL (aucun niveau d'effet néfaste observé) n'a été défini pour aucune espèce, depuis que les doses inférieures n'ont pas été évaluées.

8.3 Mères infirmières

On n'est pas connu si sorafenib est excrété dans le lait humain. Puisque beaucoup de médicaments sont excrétés dans le lait humain et à cause du potentiel pour les réactions défavorables sérieuses dans les bébés infirmiers de NEXAVAR, une décision devrait être prise s'il faut arrêter des soins infirmiers ou arrêter le médicament, en tenant compte de l'importance du médicament à la mère.

L'administration suivante de radiolabeled sorafenib au fait de produire du lait des rats de Wistar, environ 27 % de la radioactivité ont été sécrétés dans le lait. Le lait au rapport d'AUC de plasma était environ 5:1.

8.4 Utilisation de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité de NEXAVAR dans les patients de pédiatrie n'ont pas été étudiées.

Répétez que le dosage de sorafenib aux chiens jeunes et grandissants avait pour résultat l'épaississement irrégulier de la plaque de croissance fémorale au quotidien sorafenib des doses ≥ 600 mg/m2 (environ 0.3 fois l'AUC à la dose humaine recommandée), hypocellularity de la moelle osseuse étant contiguë à la plaque de croissance à 200 mg/m2/day (environ 0.1 fois l'AUC à la dose humaine recommandée) et les modifications de la composition de dentine à 600 mg/m2/day. Les effets semblables n'ont pas été observés dans les chiens adultes quand dosé depuis 4 semaines ou moins.

8.5 Utilisation gériatrique

Dans le total, 59 % de patients HCC ont traité avec NEXAVAR étaient l'âge 65 ans ou plus âgés et 19 % étaient 75 et plus vieux. Dans le total, 32 % de patients RCC ont traité avec NEXAVAR étaient l'âge 65 ans ou plus âgés et 4 % étaient 75 et plus vieux. Aucune différence dans la sécurité ou l'efficacité n'a été observée entre les patients plus vieux et plus jeunes et d'autre expérience clinique annoncée n'a pas identifié de différences en réponses entre les patients assez âgés et plus jeunes, mais la plus grande sensibilité de certains individus plus vieux ne peut pas être exclue.

8.6 Patients avec l'Affaiblissement Hépatique

In vitro et dans les données vivo indiquent que sorafenib est essentiellement transformé par métabolisme par le foie. La comparaison de données à travers les études suggère que les patients avec léger (l'Enfant-Pugh A) et modéré (l'Enfant-Pugh B) l'affaiblissement hépatique ait sorafenib AUCs qui peut être de 23-65 % inférieur que les sujets avec la fonction hépatique normale. L'exposition systémique et les données de sécurité étaient comparables dans les patients HCC avec l'Enfant-Pugh A et l'affaiblissement hépatique B. NEXAVAR n'a pas été étudié dans les patients avec l'affaiblissement d'hépatique d'Enfant-Pugh C [voir des Avertissements et des Précautions (5.12) et une Pharmacologie Clinique (12.3)].

8.7 Patients avec l'Affaiblissement Rénal

NEXAVAR n'a pas été étudié dans les patients subissant la dialyse. Aucune adaptation de dosage n'est nécessaire quand le fait d'administrer NEXAVAR aux patients avec l'affaiblissement rénal léger, modéré ou sévère pas subissant la dialyse [voit la Pharmacologie Clinique (12.3)].

La surveillance de balance liquide et d'électrolytes dans les patients en danger du dysfonctionnement rénal est conseillée

10 SURDOSAGE

Il n'y a aucun traitement spécifique pour l'overdose NEXAVAR.

La plus haute dose de NEXAVAR étudié est cliniquement 800 mgs deux fois par jour. Les réactions défavorables observées à cette dose étaient essentiellement la diarrhée et dermatologic. Aucun renseignement n'est disponible sur les symptômes d'overdose aiguë dans les animaux à cause de la saturation d'absorption dans les études de toxicité aiguës orales conduites dans les animaux.

Dans les cas d'overdose soupçonnée, NEXAVAR devrait être refusé et le soin d'un grand secours institué.

11 DESCRIPTION

NEXAVAR, un inhibiteur kinase, est du sel tosylate de sorafenib.

Sorafenib tosylate a le nom chimique 4-(4-{3-[4-Chloro-3-(trifluoromethyl) phenyl] ureido} phenoxy) N2-methylpyridine-2-carboxamide 4-methylbenzenesulfonate et sa formule structurelle est :

Formule structurelle

Sorafenib tosylate est un blanc au solide jaunâtre ou brunâtre avec une formule moléculaire de C21H16ClF3N4O3 x C7H8O3S et un poids moléculaire de 637.0 g/mole. Sorafenib tosylate est pratiquement insoluble dans les médias aqueux, légèrement soluble dans l'éthanol et soluble dans la PATÈRE 400.

Chaque rouge, autour NEXAVAR le comprimé enduit du film contient sorafenib tosylate l'équivalent (de 274 mgs) à 200 mgs de sorafenib et des ingrédients inactifs suivants : le sodium de croscarmellose, la cellulose microcristalline, hypromellose, le sodium lauryl le sulfate, le magnésium stearate, le glycol polyéthylénique, le dioxyde de titane et le rouge d'oxyde ferrique.

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

Sorafenib est un inhibiteur kinase qui diminue la prolifération de cellule de tumeur in vitro. On a montré que Sorafenib a inhibé multiple intracellulaire (CRAF, BRAF et mutant BRAF) et la surface de cellule kinases (le KIT, FLT-3, RET, VEGFR-1, VEGFR-2, VEGFR-3 et PDGFR-ß). On croit que plusieurs de ces kinases sont impliqués dans la cellule de tumeur faisante des signes, angiogenesis et apoptosis. Sorafenib a inhibé la croissance de tumeur et angiogenesis de carcinome hepatocellular humain et carcinome de cellule rénal et plusieurs autre tumeur humaine xenografts dans les souris immunocompromised.

12.3 Pharmacokinetics

Après l'administration de comprimés NEXAVAR, bioavailability relatif moyen est 38-49 % quand comparé à une solution orale. La demi-vie d'élimination moyenne de sorafenib est environ 25-48 heures. Le dosage multiple de NEXAVAR depuis 7 jours avait pour résultat un 2.5-à l'accumulation de 7 plis comparée à l'administration de dose simple. Le plasma permanent sorafenib les concentrations est accompli au cours de 7 jours, avec un rapport de pic à la dépression de concentrations moyennes d'entre moins de 2.

Absorption et Distribution

Suite à l'administration orale, sorafenib atteint des niveaux de plasma maximaux dans environ 3 heures. Quand donné avec un repas modéré et gros (la graisse de 30 %; 700 calories), bioavailability était semblable à cela dans l'état jeûné. Avec un repas haut et gros (la graisse de 50 %; 900 calories), sorafenib bioavailability a été réduit de 29 % comparés à l'administration dans l'état jeûné. On recommande que NEXAVAR soient administrés sans nourriture [voir le Dosage et l'administration (2)].

Voulez dire Cmax et AUC a augmenté moins que proportionnellement au-delà des doses de 400 mgs administrés oralement deux fois par jour.

Le fait de se lier in vitro de sorafenib aux protéines de plasma humaines est 99.5 %.

Métabolisme et Élimination

Sorafenib est transformé par métabolisme essentiellement dans le foie, en subissant oxidative le métabolisme, négocié par CYP3A4, aussi bien que glucuronidation négocié par UGT1A9.

Sorafenib représente environ 70-85 % d'analytes circulant dans le plasma à permanent. Huit métabolites de sorafenib ont été identifiés, dont cinq ont été découverts dans le plasma. Le métabolite circulant principal de sorafenib dans le plasma, le N-oxyde pyridine, montre la puissance in vitro semblable à ce de sorafenib. Ce métabolite comprend environ 9-16 % de faire circuler analytes à permanent.

Suite à l'administration orale d'une dose de 100 mgs d'une formulation de solution de sorafenib, 96 % de la dose ont été récupérés au cours de 14 jours, avec 77 % de la dose excrétée dans feces et 19 % de la dose excrétée dans l'urine comme glucuronidated les métabolites. Sorafenib inchangé, en représentant 51 % de la dose, a été trouvé dans feces, mais pas dans l'urine.

Populations spéciales

Âge

Les analyses de données démographiques suggèrent qu'aucune adaptation de dose n'est nécessaire pour l'âge.

Sexe

Les analyses de données démographiques suggèrent qu'aucune adaptation de dose n'est nécessaire pour le sexe.

Course

Une étude du pharmacokinetics de sorafenib a indiqué qu'AUC moyen de sorafenib dans les Asiatiques (N=78) était de 30 % inférieur que dans les Caucasiens (N=40).

De pédiatrie

Il n'y a aucune donnée pharmacokinetic dans les patients de pédiatrie.

Affaiblissement hépatique

Sorafenib est dégagé essentiellement par le foie.

La comparaison de données à travers les études suggère que dans les patients HCC avec léger (l'Enfant-Pugh A) ou modéré (l'Enfant-Pugh B) l'affaiblissement hépatique, les doses de 400 mgs de sorafenib aient l'air d'être associées aux valeurs d'AUC qui étaient de 23 à 65 % inférieures que ceux d'autres sujets sans affaiblissement hépatique. L'AUC de sorafenib est semblable entre les patients HCC avec léger (l'Enfant-Pugh A) et modéré (l'Enfant-Pugh B) l'affaiblissement hépatique. Les pharmacokinetics de sorafenib n'ont pas été étudiés dans les patients avec sévère (l'Enfant-Pugh C) l'affaiblissement hépatique [voit des Avertissements et des Précautions (5.12) et une Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.6)].

Affaiblissement rénal

Dans une étude de disposition de médicament après une dose orale simple de radiolabeled sorafenib aux sujets en bonne santé, 19 % de la dose administrée de sorafenib ont été excrétés dans l'urine.

Dans une étude de pharmacologie clinique, les pharmacokinetics de sorafenib ont été évalués suite à l'administration d'une dose simple de 400 mgs aux sujets avec la fonction rénale normale et dans les sujets avec léger (CrCl> 50-80 millilitres/minutes), modéré (CrCl 30-50 millilitres/minutes), ou sévère (CrCl <30 millilitres/minutes) l'affaiblissement rénal, n'en subissant pas de dialyse. Il n'y avait aucun rapport observé entre l'exposition sorafenib et la fonction rénale. Aucune adaptation de dosage n'est nécessaire basé sur l'affaiblissement rénal léger, modéré ou sévère pas subissant la dialyse [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.7)].

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

Les études de Carcinogenicity n'ont pas été exécutées avec sorafenib.

Sorafenib était clastogenic quand évalué dans un essai de cellule mammifère in vitro (l'ovaire de hamster chinois) en présence de l'activation du métabolisme. Sorafenib n'était pas mutagenic dans Ames in vitro l'essai de cellule bactérien ou clastogenic dans un dans l'essai de micronoyau de souris vivo. Un intermédiaire dans le processus de fabrication, qui est présent aussi dans la substance de médicament finale (<0.15 %), était positif pour mutagenesis dans un essai de cellule bactérien in vitro (l'épreuve d'Ames) quand évalué de façon indépendante.

Aucune étude spécifique avec sorafenib n'a été conduite dans les animaux pour évaluer l'effet sur la fertilité. Cependant, provient des études de toxicité de la dose répétée suggèrent qu'il y a un potentiel pour sorafenib pour diminuer la fonction reproductrice et la fertilité. Les effets néfastes multiples ont été observés dans les organes reproducteurs mâles et femelles, avec le rat étant plus susceptible que les souris ou les chiens. Les changements typiques dans les rats se sont composés de l'atrophie de testicular ou la dégénération, la dégénération d'epididymis, prostate et vésicules séminales, necrosis central des corpus lutea et ont arrêté le développement follicular. Les effets Sorafenib-liés sur les organes reproducteurs de rats ont été manifestés aux doses orales quotidiennes ≥ 5 mgs/kg (30 mg/m2). Cette dose a pour résultat une exposition (AUC) qui est environ 0.5 fois l'AUC dans les patients à la dose humaine recommandée. Les chiens ont montré la dégénération tubulaire dans les testicules à 30 mgs/kg/jours (600 mg/m2/day). Cette dose a pour résultat une exposition qui est environ 0.3 fois l'AUC à la dose humaine recommandée. Oligospermia a été observé dans les chiens à 60 mgs/kg/jours (1200 mg/m2/day) de sorafenib.

La contraception adéquate devrait être utilisée pendant la thérapie et depuis au moins 2 semaines après avoir accompli la thérapie.

14 ÉTUDES CLINIQUES

La sécurité clinique et l'efficacité de NEXAVAR ont été étudiées dans les patients avec le carcinome hepatocellular (HCC) et le carcinome de cellule rénal (RCC).

14.1 Carcinome de Hepatocellular

L'Étude de HCC était la Phase 3, internationale, le multicentre, le procès aveugle, contrôlé du placebo randomisé, double dans les patients avec unresectable hepatocellular le carcinome. La survie totale était le point final primaire. Un total de 602 patients a été randomisé; 299 à 400 mgs NEXAVAR deux fois par jour et 303 à l'appariement au placebo.

Les caractéristiques sociodémographiques et les caractéristiques de maladie de ligne de base étaient semblables entre le NEXAVAR et les groupes de placebo en ce qui concerne l'âge, le sexe, la course, le statut de performance, l'étiologie (en incluant l'hépatite B, l'hépatite C et la maladie de foie alcoolisée), le stade de TNM (le stade I : <1 % contre <1 %; le stade II : 10.4 % contre 8.3 %; le stade III : 37.8 % contre 43.6 %; le stade IV : 50.8 % contre 46.9 %), l'absence tant de l'invasion vasculaire macroscopic que de la propagation de tumeur extrahepatic (30.1 % contre 30.0 %) et le stade de Cancer de Foie de Clinique de Barcelone (le stade B : 18.1 % contre 16.8 %; le stade C : 81.6 % contre 83.2 %; le stade D : <1 % contre 0 %). L'affaiblissement de foie par le score D'enfant-Pugh était comparable entre les groupes de placebo et le NEXAVAR

(Classe A : 95 % contre 98 %; B : 5 % contre 2 %). Seulement un patient avec la classe C D'enfant-Pugh a été entré. Les traitements préalables ont inclus des procédures de résection chirurgicales (19.1 % contre 20.5 %), locoregional les thérapies (en incluant radiofrequency ablation, percutaneous l'injection d'éthanol et transarterial chemoembolization; 38.8 % contre 40.6 %), la radiothérapie (4.3 % contre 5.0 %) et la thérapie systémique (3.0 % contre 5.0 %).

Le procès a été arrêté pour l'efficacité suite à une deuxième analyse provisoire pré-indiquée pour la survie en montrant un avantage statistiquement significatif pour NEXAVAR sur le placebo pour la survie totale (HR : 0.69, p = 0.00058) (voir la Table 4 et la figure 1). Cet avantage était conséquent à travers tous les sous-ensembles analysés.  

L'analyse finale de temps à la progression de tumeur (TTP) basé sur les données d'un plus premier point de temps (par la révision de radiologic indépendante) était de façon significative plus longue aussi dans le bras NEXAVAR (HR : 0.58, p=0.000007) (voir la Table 4).

La table 4 : Résultats d'Efficacité d'Étude de HCC
Intervalle de CI=Confidence
*
Le rapport de hasard, sorafenib/placebo, le modèle de Barreur en couches
Logrank en couches (pour l'analyse provisoire de survie, l'alpha inégal limite s'arrêtant = 0.0077)
Le temps à la progression (TTP) l'analyse, basée sur la révision de radiologic indépendante, était basé sur les données d'un plus premier point de temps que l'analyse de survie
Paramètre d'efficacité

NEXAVAR

(N=299)

Placebo

(N=303)
Le Rapport de hasard * (CI de 95 %)La P-valeur (l'épreuve de grade du rondin )

Survie totale

Médiane, mois

(CI DE 95 %)

Non. des événements

10.7

(9.4, 13.3)

143

7.9

(6.8, 9.1)

178

0.69

(0.55, 0.87)

0.00058

Le temps à la Progression

Médiane, mois

(CI DE 95 %)

Non. des événements

5.5

(4.1, 6.9)

107

2.8

(2.7, 3.9)

156

0.58

(0.45, 0.74)

0.000007
Chiffre de Probabilité de survie

14.2 Carcinome de Cellule rénal

La sécurité et l'efficacité de NEXAVAR dans le traitement de carcinome de cellule rénal avancé (RCC) ont été étudiées dans les deux essais cliniques contrôlés randomisés suivants.

L'Étude de RCC 1 était la Phase 3, internationale, le multicentre, le procès aveugle, contrôlé du placebo randomisé, double dans les patients avec le carcinome de cellule rénal avancé qui avaient reçu une thérapie systémique préalable. Les points finals d'étude primaires ont inclus la survie totale et la survie sans progression (PFS). Le taux de réponse de tumeur était un point final secondaire. L'analyse PFS a inclus 769 patients en couches par MSKCC (le Centre de Cancer de Memorial Sloan Kettering)

la catégorie de risque pronostique (bas ou l'intermédiaire) et le pays et randomisé à 400 mgs NEXAVAR deux fois par jour

(N=384) ou au placebo (N=385).

La table 5 résume les caractéristiques démographiques et les caractéristiques de maladie de la population d'étude analysée. Les caractéristiques sociodémographiques de ligne de base et les caractéristiques de maladie ont été bien équilibrées pour les deux groupes de traitement. Le temps moyen du diagnostic initial de RCC à randomization était 1.6 et 1.9 ans pour le NEXAVAR et les groupes de placebo, respectivement.

La table 5 : Démographique et les Caractéristiques de Maladie - l'Étude de RCC 1
*
La course n'a pas été recueillie des 186 patients inscrits en France en raison des règlements locaux. Dans 8 autres patients, la course n'était pas disponible au moment de l'analyse.
Caractéristiques

NEXAVAR

N=384

Placebo

N=385
n(%)n(%)
Sexe
Mâle 267(70)287(75)
Femelle116(30)98(25)
Course
Blanc276(72)278(73)
Black/Asian/
Hispano-Américain/Autre 11(3)10(2)
Pas reported*97(25)97(25)
Tranche d'âge
<65 ans 255(67)280(73)
≥ 65 ans127(33)103(27)
Statut de performance d'ECOG à la ligne de base
0184(48)180(47)
1191(50)201(52)
26(2)1(<1)
Pas a annoncé3(<1)3(<1)
MSKCC catégorie de risque pronostique  
Bas 200(52)194(50)
Intermédiaire 184(48)191(50)
IL-2 Préalable et/ou interféron
Oui319(83)313(81)
Non65(17)72(19)

 La survie sans progression, définie comme le temps de randomization à la progression ou à la mort de n'importe quelle cause, peu importe quel s'est produit plus tôt, a été évaluée par la révision radiologique indépendante aveuglée en utilisant des critères de RECIST.

La figure 2 représente des courbes de Kaplan-Meier pour PFS. L'analyse PFS était basée sur une épreuve de grade du Rondin deux dérapée en couches par la catégorie de risque pronostique MSKCC et le pays.

Kaplan-Meier Curves pour la Survie Sans progression

La figure 2 : Kaplan-Meier Curves pour la Survie Sans progression - l'Étude de RCC 1

NOTEZ : HR est du modèle de régression de Barreur avec covariates suivant : MSKCC la catégorie de risque pronostique et le pays. La P-valeur est de l'épreuve de grade du Rondin deux dérapée en couches par la catégorie de risque pronostique MSKCC et le pays.

Le PFS moyen pour les patients randomisés à NEXAVAR était 167 jours comparés à 84 jours pour les patients randomisés au placebo. Le rapport de hasard estimé (le risque de progression avec NEXAVAR comparé au placebo) était 0.44 (CI de 95 % : 0.35, 0.55).

Une série de sous-ensembles patients a été examinée dans les analyses d'univariate d'exploration de PFS. Les sous-ensembles ont inclus l'âge

au-dessus ou au-dessous de 65 ans, le PS d'ECOG 0 ou 1, MSKCC la catégorie de risque pronostique, si la thérapie préalable était pour

la maladie metastatic progressive ou pour un plus premier cadre de maladie et le temps du diagnostic de moins qu'ou plus grand que 1.5 ans. L'effet de NEXAVAR sur PFS était conséquent à travers ces sous-ensembles, en incluant des patients sans IL-2 préalable ou thérapie d'interféron (N=137; 65 patients recevant NEXAVAR et 72 placebo), pour qui le PFS moyen était 172 jours sur NEXAVAR comparé à 85 jours sur le placebo.

La réponse de tumeur a été déterminée par la révision de radiologic indépendante selon les critères RECIST. En général, de 672 patients qui étaient evaluable pour la réponse, 7 patients de NEXAVAR (de 2 %) et 0 patients de placebo (de 0 %) avaient une réponse partielle ratifiée. Ainsi l'augmentation dans PFS dans les patients NEXAVAR-traités reflète essentiellement la population de maladie ferme.

Au moment d'une analyse de survie provisoire planifiée, basée sur 220 morts, la survie totale était plus longue pour NEXAVAR que le placebo avec un rapport de hasard (NEXAVAR sur le placebo) de 0.72. Cette analyse n'a pas rencontré les critères préindiqués pour la signification statistique. Les analyses supplémentaires sont planifiées puisque les données de survie mûrissent.

L'Étude de RCC 2 était le procès de cessation randomisé de la Phase 2 dans les patients avec les malveillances metastatic, en incluant RCC. Le point final primaire était le pourcentage de conservation de patients randomisée sans progression à 24 semaines. Tous les patients ont reçu NEXAVAR depuis les 12 premières semaines. L'évaluation de Radiologic a été répétée à la semaine 12. Les patients avec <le changement de 25 % dans les mesures de tumeur bi-dimensional de la ligne de base ont été randomisés à NEXAVAR ou à placebo depuis plus loin 12 semaines. On a autorisé des patients qui ont été randomisés au placebo à traverser à l'étiquette ouverte NEXAVAR sur la progression. Les patients avec le rétrécissement de tumeur 25 % ont continué NEXAVAR, alors que les patients avec la croissance de tumeur 25 % le traitement arrêté.

Deux cent deux patients avec RCC avancé ont été inscrits dans l'Étude de RCC 2, en incluant des patients qui n'avaient reçu aucune thérapie préalable et patients avec l'histologie de tumeur autre que le carcinome de cellule clair. Après les 12 semaines initiales de thérapie NEXAVAR, 79 patients RCC se sont poursuivis sur l'étiquette ouverte NEXAVAR et 65 patients ont été randomisés à NEXAVAR ou à placebo. Après supplémentaires 12 semaines, à la semaine 24, pour les 65 patients randomisés, le taux sans progression était de façon significative plus haut dans les patients randomisés à NEXAVAR (16/32, 50 %) que dans les patients randomisés au placebo (6/33, 18 %) (p=0.0077). La survie sans progression était de façon significative plus longue dans le groupe NEXAVAR (163 jours) que dans le groupe de placebo (41 jours) (p=0.0001, HR=0.29).

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

Les comprimés de NEXAVAR sont fournis comme autour, biconvex, les comprimés enduits du film rouges, debossed avec la “croix de Bayer” sur un côté et “200” de l'autre côté, chacun contenant sorafenib tosylate équivalent à 200 mgs de sorafenib.

Les bouteilles de 120 comprimés NDC 50419-488-58

Stockage

Le magasin à 25°C (77°F); les excursions permises à 15–30°C (59–86°F) (voir USP ont contrôlé la température de pièce). Magasin dans un endroit sec.

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

Voir le fait d'Étiqueter Patient FDA-approuvé

17.1 Ischemia Cardiaque; Infarctus

Les médecins devraient discuter aussi avec les patients qu'ischemia cardiaque et/ou infarctus ont été annoncés pendant le traitement NEXAVAR et qu'ils devraient dire immédiatement que n'importe quels épisodes de douleur de poitrine ou d'autres symptômes d'ischemia cardiaque et/ou infarctus [voient des Avertissements et des Précautions (5.1)]

17.2 Saignement; Perforation de Gastrointestinal

Les médecins devraient informer du fait des patients que NEXAVAR peut augmenter le risque de saignement et qu'ils devraient signaler rapidement n'importe quels épisodes de saignement.

On devrait conseiller aux patients que les cas de perforation gastrointestinal ont été annoncés dans les patients prenant NEXAVAR [voir des Avertissements et des Précautions (5.2 et 5.5)]

17.3 Réactions de peau; Hypertension

On devrait conseiller aux patients de l'occurrence possible de réaction de peau du pied de mains et de rougeurs pendant le traitement NEXAVAR et les contre-mesures appropriées.

Les patients devraient être informés du fait que l'hypertension peut se développer pendant le traitement NEXAVAR, surtout pendant les six premières semaines de thérapie et que la tension devrait être contrôlée régulièrement pendant le traitement [voir des Avertissements et des Précautions (5.3 et 5.4)]

17.4 Anomalies congénitales et Perte Foetale

Les médecins devraient informer du fait des malades que NEXAVAR peut provoquer des anomalies congénitales ou une perte foetale et qu'ils ne devraient pas devenir enceintes pendant le traitement avec NEXAVAR et depuis au moins 2 semaines après le traitement s'arrêtant. Tant le mâle que les malades devraient être conseillés utiliser le contrôle des naissances efficace pendant le traitement avec NEXAVAR et depuis au moins 2 semaines après le traitement s'arrêtant. Les malades devraient aussi être déconseillées de l'allaitement maternel pendant que la réception de NEXAVAR [voit des Avertissements et des Précautions (5.14) et une Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.3)].

Le fait d'Étiqueter Patient FDA-approuvé

Renseignements patients :

NEXAVAR ® (NEX-A-VAR)

(sorafenib) les comprimés, oraux

Lisez les renseignements Patients qui viennent avec NEXAVAR avant que vous commencez à le prendre et chaque fois que vous recevez une recharge. Il peut y avoir des nouvelles informations. Cette brochure ne prend pas l'endroit de conversation avec votre docteur de votre condition médicale ou votre traitement.

Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant de NEXAVAR ?

NEXAVAR peut provoquer des anomalies congénitales ou une mort d'un bébé à venir.

  • Les femmes ne devraient pas devenir enceintes pendant le traitement avec NEXAVAR et depuis au moins 2 semaines après le traitement s'arrêtant.
  • Les hommes et les femmes devraient utiliser le contrôle des naissances efficace pendant le traitement avec NEXAVAR et depuis au moins 2 semaines après le traitement s'arrêtant. La conversation avec votre docteur des méthodes de contrôle des naissances efficaces.

Appelez votre docteur tout de suite si vous devenez enceintes pendant le traitement avec NEXAVAR.

Quel est NEXAVAR ?

NEXAVAR est une médecine d'anticancer utilisée pour traiter un certain type de foie ou de cancer du rein appelé :

1. Le carcinome de Hepatocellular (HCC, un type de cancer de foie), quand on ne peut pas le traiter avec la chirurgie

2. Le carcinome de cellule rénal (RCC, un type de cancer du rein)

NEXAVAR n'a pas été étudié chez les enfants.

Que devrais-je dire à mon docteur avant de commencer NEXAVAR ?

Dites à votre docteur de toutes vos conditions de santé, en incluant si vous :

  • ayez n'importe quelles allergies
  • ayez des problèmes du cœur ou une douleur de poitrine
  • ayez des problèmes saignants
  • ayez l'hypertension
  • ayez des problèmes du rein en plus du cancer du rein
  • ayez des problèmes de foie en plus du cancer de foie
  • sont
  • enceintes ou projetants de devenir enceintes. Voir “Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant de NEXAVAR ?”
  • sont l'allaitement maternel ou projetant d'allaiter. On n'est pas connu si NEXAVAR passe dans votre lait de poitrine. Vous et votre docteur devriez décider si vous prendrez NEXAVAR ou allaiterez. Vous ne devriez pas faire tous les deux.  

Dites à votre docteur de toutes les médecines que vous prenez, en incluant des médecines de non-prescription et de prescription, des vitamines et des compléments faits avec des herbes. NEXAVAR et certaines d'autres médecines peuvent communiquer l'un avec l'autre et provoquer des effets secondaires sérieux. Surtout, dites à votre docteur si vous prenez warfarin (Coumadin ®) *.

Savez les médecines que vous prenez. Gardez une liste de vos médecines et montrez-le à votre docteur et pharmacien quand vous recevez une nouvelle médecine. Ne prenez pas d'autres médecines avec NEXAVAR jusqu'à ce que vous ayez parlé avec votre docteur.

Comment prends-je NEXAVAR ?

  • Prenez NEXAVAR exactement comme prescrit par votre docteur.
  • La dose ordinaire de NEXAVAR est 2 comprimés pris deux temps par jour (pour un total de 4 comprimés chaque jour). Votre docteur peut changer votre dose pendant le traitement ou arrêter le traitement pour quelque temps si vous avez des effets secondaires.
  • Avalez des comprimés NEXAVAR entiers avec l'eau.
  • Prenez NEXAVAR sans nourriture (au moins 1 heure d'avant ou 2 heures après un repas).
  • Si vous manquez une dose de NEXAVAR, sautez la dose manquée et prenez votre dose suivante à votre temps régulier. Ne doublez pas votre dose de NEXAVAR. Appelez votre docteur tout de suite si vous prenez trop de NEXAVAR.

Quels sont des effets secondaires possibles de NEXAVAR ?

NEXAVAR peut provoquer des effets secondaires sérieux, en incluant :

  • le flux sanguin diminué au coeur et à la crise cardiaque. Recevez l'aide d'urgence tout de suite et appelez votre docteur si vous recevez des symptômes tels que la douleur de poitrine, l'essoufflement, vous sentez étourdis ou légers, la nausée, le vomissement, en suant beaucoup.
  • problèmes saignants. NEXAVAR peut augmenter votre chance de saignement. Dites à votre docteur si vous avez un saignement en prenant NEXAVAR.
  • hypertension. Votre tension devrait être vérifiée chaque semaine pendant les 6 premières semaines de commencer NEXAVAR. Votre tension devrait être vérifiée régulièrement et on devrait traiter n'importe quelle hypertension pendant que vous recevez NEXAVAR.
  • un problème de peau a appelé la réaction de peau du pied de mains. Cela provoque la rougeur, la douleur, l'enflure, ou cloque sur les paumes de vos mains ou soles de vos pieds. Si vous recevez cet effet secondaire, votre docteur peut changer votre dose ou arrêter le traitement pour quelque temps.
  • perforation de l'intestin. Dites à votre docteur tout de suite si vous recevez la haute fièvre, la nausée, le vomissement, la douleur abdominale sévère.
  • problèmes curatifs de blessure possibles. Si vous avez besoin d'avoir une procédure chirurgicale ou dentaire, dire à votre docteur que vous prenez NEXAVAR. NEXAVAR aurait besoin d'être arrêté jusqu'à ce que votre blessure ne guérisse après quelques types de chirurgie.
  • les anomalies congénitales ou la mort d'un bébé à venir. Voir “Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant de NEXAVAR ?”

D'autres effets secondaires avec NEXAVAR peuvent inclure :

  • les rougeurs, la rougeur, en ayant des démangeaisons ou en s'écaillant de votre peau
  • amincissement de cheveux ou alopécie inégale
  • la diarrhée (les défécations fréquentes ou desserrées)
  • nausée ou vomissement
  • plaies de bouche
  • faiblesse
  • perte d'appétit
  • l'engourdissement, le fait de picoter ou la douleur dans vos mains et pieds
  • douleur abdominale
  • fatigue
  • perte de poids

Dites à votre docteur si vous avez des effets secondaires qui vous tracassent ou qui ne partent pas. Ceux-ci ne sont pas tous les effets secondaires avec NEXAVAR. Demandez à votre docteur ou pharmacien pour plus de renseignements.

Comment devrais-je conserver NEXAVAR ?

  • Conservez des comprimés NEXAVAR à la température de pièce entre 59 ° à 86 ° F (15 ° à 30 ° C), dans un endroit sec.
  • Gardez NEXAVAR et toutes les médecines de la portée d'enfants.

Renseignements généraux sur NEXAVAR

Les médecines sont quelquefois prescrites pour les buts autre que les énumérés dans la brochure d'information patiente. N'utilisez pas NEXAVAR pour une condition pour laquelle il n'est pas prescrit. Ne donnez pas NEXAVAR à d'autres gens même s'ils ont les mêmes symptômes que vous avez. Il peut leur faire du mal.

Cette brochure d'information patiente résume les renseignements les plus importants sur NEXAVAR. Si vous voudriez plus de renseignements, conversation avec votre docteur. Vous pouvez demander à votre docteur ou pharmacien pour les renseignements sur NEXAVAR qui est écrit pour les professionnels de soins médicaux. Vous pouvez visiter notre site Internet à www.NEXAVAR.com, ou appeler 1-866-NEXAVAR (1-866-639-2827).

Quels sont les ingrédients dans NEXAVAR ?

Ingrédient actif : sorafenib tosylate

Ingrédients inactifs : le sodium de croscarmellose, la cellulose microcristalline, hypromellose, le sodium lauryl le sulfate, le magnésium stearate, le glycol polyéthylénique, le dioxyde de titane et le rouge d'oxyde ferrique.

*Coumadin (warfarin le sodium) est une marque de Compagnie de Bristol-Myers Squibb

Fabriqué pour :

Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc.,
Wayne, New Jersey 07470

Fait en Allemagne

Onyx Pharmaceuticals, Inc.,
2100 Powell Street, Emeryville, Californie 94608

Distribué et commercialisé par :
Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc.,

Wayne, New Jersey 07470

Commercialisé par :

 Onyx Pharmaceuticals, Inc.

 2100 Powell Street, Emeryville, Californie 94608

80771372, R4

©2010 Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc. Imprimé dans U.S.A.

Étiquette de Bouteille de 200 mgs de Nexavar

Rx Seulement

NDC 50419-488-58

Nexavar ®
(sorafenib) comprimés

Chaque comprimé contient
200 mgs
sorafenib

120 Comprimés

étiquette de 200 mgs de nexavar


NEXAVAR 
sorafenib  le comprimé, le film enduit
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)50419-488
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
SORAFENIB (SORAFENIB) SORAFENIB200 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
SODIUM DE CROSCARMELLOSE 
CELLULOSE, MICROCRISTALLINE 
HYPROMELLOSES 
SODIUM SULFATE DE LAURYL 
MAGNÉSIUM STEARATE 
GLYCOL POLYÉTHYLÉNIQUE 
DIOXYDE DE TITANE 
ROUGE D'OXYDE FERRIQUE 
Caractéristiques de produit
CouleurrougeScore aucun score
FormeAUTOUR (AUTOUR) Grandeur10 millimètres
GoûtCode d'empreinte 200
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
150419-488-58120 COMPRIMÉ Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02192319/11/2010

Étiqueteur - Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc. (828111489)
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
Bayer Schering Pharma AG341081414FABRICATION
Révisé : 11/2010Bayer HealthCare Pharmaceuticals Inc.