HERCEPTIN

HERCEPTIN - trastuzumab   
Genentech, Inc.

----------

LES POINTS CULMINANTS DE PRESCRIRE DES RENSEIGNEMENTS
Ces points culminants n'incluent pas tous les renseignements avait besoin d'utiliser Herceptin en toute tranquillité et efficacement. Voir de pleins renseignements prescrivants pour Herceptin.

HERCEPTIN ® (trastuzumab)
Injection intraveineuse
Approbation américaine initiale : 1998


AVERTISSEMENT : CARDIOMYOPATHY, RÉACTIONS D'INJECTION, TOXICITÉ FOETALE DE L'EMBRYON et TOXICITÉ PULMONAIRE

Voir de pleins renseignements prescrivants pour l'avertissement encadré complet

Cardiomyopathy : Herceptin peut avoir pour résultat sub‑clinical et échec cardiaque clinique manifestant comme CHF et LVEF diminué, avec le plus grand risque quand administré concurremment avec anthracyclines. Évaluez la fonction cardiaque avant et pendant le traitement. Arrêtez Herceptin pour cardiomyopathy. (5.1, 2.2)

Réactions d'injection, toxicité Pulmonaire : Arrêtez Herceptin pour anaphylaxis, angioedema, pneumonitis interstitiel, ou syndrome de détresse respiratoire aigu. (5.2, 5.4)

Toxicité foetale de l'embryon : l'Exposition à Herceptin pendant la grossesse peut avoir pour résultat oligohydramnios, dans certains cas compliqué par hypoplasia pulmonaire et mort néo-natale.

CHANGEMENTS IMPORTANTS RÉCENTS

Les indications et l'Usage, Metastatic le Cancer Gastrique (1.3)10/2010
Le dosage et l'administration (2.1)10/2010
Les avertissements et les Précautions, la Toxicité foetale de l'Embryon (5.3)10/2010
Les avertissements et les Précautions, HER2 Évaluant (5.6)10/2010

INDICATIONS ET USAGE

Herceptin est un antagoniste de récepteur HER2/neu indiqué pour :

  • le traitement de cancer du sein de surexprimant de HER2 (1.1,1.2).
  • le traitement de HER2 surexprimant metastatic la jonction gastrique ou gastroesophageal adenocarcinoma (1.3)

DOSAGE ET ADMINISTRATION

Pour intraveineux (IV) l'injection seulement. N'administrez pas comme une IV poussée ou un bol alimentaire (5.2).

Le Traitement d'Adjuvant de Cancer du sein HER2‑Overexpressing (2.1)

Administrez à non plus :

  • La dose initiale de 4 mgs/kg sur de 90 minutes IV injection, alors 2 mgs/kg sur de 30 minutes IV injection chaque semaine depuis 52 semaines, ou
  • La dose initiale de 8 mgs/kg plus de 90 minutes IV injection, alors 6 mgs/kg plus de 30-90 minutes IV injection toutes les trois semaines depuis 52 semaines.

Metastatic HER2‑Overexpressing le Cancer du sein (2.1)

  • La dose initiale de 4 mgs/kg comme un de 90 minutes IV injection suivie par les doses hebdomadaires ultérieures de 2 mgs/kg comme de 30 minutes IV injections.

Metastatic le fait de HER2-surexprimer le Cancer Gastrique (2.1)

  • La dose initiale de 8 mgs/kg plus de 90 minutes IV injection, suivie de 6 mgs/kg plus de 30 à 90 minutes IV injection toutes les 3 semaine s.

FORMES DE DOSAGE ET FORCES

  • La fiole de multidose contenant nominalement Herceptin de 440 mgs comme un lyophilized, la poudre stérile. (3)

CONTRE-INDICATIONS

  • Personne. (4)

AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

  • Cardiomyopathy (5.1, 6.1)
  • Les Réactions d'injection (5.2, 6.1)
  • Toxicité foetale de l'Embryon. L'enregistrement de grossesse disponible (1-800-690-6720) (5.3, 8.1)
  • La Toxicité pulmonaire (5.4, 6.1)
  • L'exacerbation de Chemotherapy‑Induced Neutropenia (5.5, 6.1)
  • L'essai de HER2 devrait être exécuté en utilisant des épreuves FDA-approuvées par les laboratoires avec la compétence démontrée. (5.6)

RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Cancer du sein d'Adjuvant

  • Les réactions défavorables les plus communes (≥ 5 %) sont le mal de tête, la diarrhée, la nausée et les fraîcheurs. (6.1)

Cancer du sein de Metastatic

  • Les réactions défavorables les plus communes (≥ 10 %) sont la fièvre, les fraîcheurs, le mal de tête, l'infection, congestive l'arrêt du coeur, l'insomnie, la toux et les rougeurs. (6.1)

Metastatic Cancer Gastrique

  • Les réactions défavorables les plus communes (≥ 10 %) sont neutropenia, diarrhée, fatigue, anémie, stomatitis, perte de poids, infections d'appareil respiratoire supérieures, fièvre, thrombocytopenia, mucosal l'inflammation, nasopharyngitis et dysgeusia. (6.1)

Pour signaler des RÉACTIONS DÉFAVORABLES SOUPÇONNÉES, contactez Genentech à 1-888-835-2555 ou FDA à 1-800-FDA-1088 ou à www.fda.gov/medwatch.


UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

Mères infirmières : Arrêtez des soins infirmiers ou arrêtez Herceptin. (8.3)



Voir 17 pour les RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

Révisé : 10/2010

PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS : CONTENTS*
* Les sections ou les paragraphes omis des pleins renseignements prescrivants ne sont pas énumérés

AVERTISSEMENT : CARDIOMYOPATHY, RÉACTIONS D'INJECTION, TOXICITÉ FOETALE DE L'EMBRYON et TOXICITÉ PULMONAIRE

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Cancer du sein d'Adjuvant

1.2 Cancer du sein de Metastatic

1.3 Metastatic Cancer Gastrique

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Doses recommandées et Programmes

2.2 Modifications de dose

2.3 Préparation pour l'administration

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

4 CONTRE-INDICATIONS

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Cardiomyopathy

5.2 Réactions d'injection

5.3 Toxicité foetale de l'embryon

5.4 Toxicité pulmonaire

5.5 Exacerbation de Neutropenia incité à la Chimiothérapie

5.6 Essai de HER2

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Expérience d'Essais cliniques

6.2 Immunogenicity

6.3 Post-Marketing de l'Expérience

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

8.3 Mères infirmières

8.4 Utilisation de pédiatrie

8.5 Utilisation gériatrique

10 SURDOSAGE

11 DESCRIPTION

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

12.2 Pharmacokinetics

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

13.2 Toxicologie d'animal et/ou Pharmacologie

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Cancer du sein d'Adjuvant

14.2 Cancer du sein de Metastatic

14.3 Metastatic Cancer Gastrique

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

16.1 Comment Fourni

16.2 Stabilité et Stockage

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS


PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS

AVERTISSEMENT : CARDIOMYOPATHY, RÉACTIONS D'INJECTION, TOXICITÉ FOETALE DE L'EMBRYON et TOXICITÉ PULMONAIRE

Cardiomyopathy

L'administration de Herceptin peut avoir pour résultat sub‑clinical et échec cardiaque clinique. L'incidence et la sévérité étaient les plus hautes dans les patients recevant Herceptin avec les régimes de chimiothérapie anthracycline‑containing.

Évaluez la fonction de ventricular quittée dans tous les patients avant et pendant le traitement avec Herceptin. Arrêtez le traitement Herceptin dans les patients recevant adjuvant la thérapie et différez Herceptin dans les patients avec la maladie metastatic pour la diminution cliniquement significative dans la fonction de ventricular gauche. [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et un Dosage et une administration (2.2)]

Réactions d'injection; Toxicité Pulmonaire

L'administration de Herceptin peut avoir pour résultat des réactions d'injection sérieuses et fatales et une toxicité pulmonaire. Les symptômes se produisent d'habitude pendant ou au cours de 24 heures d'administration Herceptin. Interrompez l'injection Herceptin pour la dyspnée ou hypotension cliniquement significatif. Contrôlez des patients jusqu'à ce que les symptômes résolvent complètement. Arrêtez Herceptin pour anaphylaxis, angioedema, pneumonitis interstitiel, ou syndrome de détresse respiratoire aigu. [voir des Avertissements et des Précautions (5.2, 5.4)]

Embryon Toxicité Foetale

L'exposition à Herceptin pendant la grossesse peut avoir pour résultat oligohydramnios et ordre oligohydramnios manifestant comme hypoplasia pulmonaire, anomalies squelettiques et mort néo-natale. [voir des Avertissements et des Précautions (5.3), une Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)]

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Cancer du sein d'Adjuvant

Herceptin est indiqué pour le traitement adjuvant de noeud de surexprimant de HER2 positif ou de noeud négatif (ER/PR négatif ou avec un haut trait de risque [voir des Études Cliniques (14.1)]) le cancer du sein

  • dans le cadre d'un régime de traitement se composant de doxorubicin, cyclophosphamide et paclitaxel ou docetaxel
  • avec docetaxel et carboplatin
  • comme un agent simple suite à la multimodalité anthracycline la thérapie basée.

1.2 Cancer du sein de Metastatic

Herceptin est indiqué :

  • Dans la combinaison avec paclitaxel pour le traitement first‑line de HER2‑overexpressing metastatic le cancer du sein
  • Comme un agent simple pour le traitement de cancer du sein HER2‑overexpressing dans les patients qui ont reçu un ou plusieurs régimes de chimiothérapie pour la maladie metastatic.

1.3 Metastatic Cancer Gastrique

 Herceptin est indiqué, dans la combinaison avec cisplatin et capecitabine ou 5-fluorouracil, pour le traitement de patients avec HER2 surexprimant metastatic la jonction gastrique ou gastroesophageal adenocarcinoma, qui n'ont pas reçu de traitement préalable pour la maladie metastatic.

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Doses recommandées et Programmes

N'administrez pas comme une poussée intraveineuse ou un bol alimentaire. Ne mélangez pas Herceptin avec d'autres médicaments.

Traitement d'Adjuvant, Cancer du sein :

Administrez selon une des doses suivantes et des programmes pour un total de 52 semaines de thérapie Herceptin :

Pendant et suite à paclitaxel, docetaxel, ou docetaxel/carboplatin :

  • La dose initiale de 4 mgs/kg comme une injection intraveineuse plus de 90 minutes alors à 2 mgs/kg comme une injection intraveineuse plus de 30 minutes chaque semaine pendant la chimiothérapie depuis les 12 premières semaines (paclitaxel ou docetaxel) ou 18 semaines (docetaxel/carboplatin).
  • Une semaine suite à la dernière dose hebdomadaire de Herceptin, administrez Herceptin à 6 mgs/kg comme une injection intraveineuse plus de 30-90 minutes toutes les trois semaines.

Comme un agent simple au cours de trois semaines suite à l'achèvement de multi‑modality, anthracycline‑based les régimes de chimiothérapie :

  • La dose initiale à 8 mgs/kg comme une injection intraveineuse plus de 90 minutes
  • Les doses ultérieures à 6 mgs/kg comme une injection intraveineuse plus de 30-90 minutes toutes les trois semaines.

[voir des Modifications de Dose (2.2)]

Traitement de Metastatic, Cancer du sein :

  • Administrez Herceptin, seul ou dans la combinaison avec paclitaxel, à une dose initiale de 4 mgs/kg comme une injection intraveineuse de 90 minutes suivie par ultérieur une fois les doses hebdomadaires de 2 mgs/kg comme les injections intraveineuses de 30 minutes jusqu'à la progression de maladie.

 Metastatic Cancer Gastrique

  •  Administrez Herceptin à une dose initiale de 8 mgs/kg comme une injection intraveineuse de 90 minutes suivie par les doses ultérieures de 6 mgs/kg comme une injection intraveineuse plus de 30-90 minutes toutes les trois semaine s jusqu'à ce que la progression de maladie [voie des Modifications de Dose (2.2)].

2.2 Modifications de dose

Réactions d'injection

[voir l'Avertissement Boxé, les Avertissements et les Précautions (5.2)]

  • Diminuez le taux d'injection pour les réactions d'injection légères ou modérées
  • Interrompez l'injection dans les patients avec la dyspnée ou hypotension cliniquement significatif
  • Arrêtez Herceptin pour les réactions d'injection sévères ou life‑threatening.

Cardiomyopathy

[voir l'Avertissement Boxé, les Avertissements et les Précautions (5.1)]

Évaluez la fraction d'éjection ventricular quittée (LVEF) avant l'initiation de Herceptin et à intervalles réguliers pendant le traitement. Différez Herceptin dosant depuis au moins 4 semaines pour n'importe laquelle de la chose suivante :

  • ≥ la diminution absolue de 16 % dans LVEF des valeurs de pre‑treatment
  • LVEF au-dessous des limites institutionnelles de diminution absolue normale et ≥ de 10 % dans LVEF des valeurs de prétraitement.

Herceptin peut être repris si, au cours de 4–8 semaines, le LVEF revient aux limites normales et la diminution absolue de la ligne de base est 15 % ≤.

Arrêtez en permanence Herceptin pour un persistant (> 8 semaines) le déclin de LVEF ou pour la suspension de Herceptin dosant dans plus de 3 occasions pour cardiomyopathy.

2.3 Préparation pour l'administration

Reconstitution

Reconstituez chaque fiole de 440 mgs de Herceptin avec 20 millilitres d'Eau Bacteriostatic pour l'Injection (BWFI), USP, en contenant 1.1 % benzyl l'alcool comme un agent de conservation pour produire une solution multi‑dose contenant 21 mgs/millilitres trastuzumab. Dans les patients avec l'hypersensibilité connue à l'alcool benzyl, reconstituez avec 20 millilitres d'Eau Stérile pour l'Injection (SWFI) sans agent de conservation pour produire une solution d'utilisation simple.

Utilisez la technique aseptique appropriée en exécutant les pas de reconstitution suivants :

  • En utilisant une seringue stérile, injectez lentement 20 millilitres de diluant dans la fiole contenant le gâteau lyophilized de Herceptin. Le ruisseau de diluant devrait être dirigé dans le gâteau lyophilized.
  • Tourbillonnez la fiole doucement pour aider la reconstitution. NE PAS TREMBLER.
  • La mousse légère du produit peut être présente selon la reconstitution. Permettez à la fiole d'être paisible depuis environ 5 minutes.
  • Les produits de médicament de Parenteral devraient être inspectés visuellement pour l'affaire de particulate et la décoloration avant l'administration, chaque fois que la solution et le récipient permettent. Inspectez visuellement pour particulates et décoloration. La solution devrait être sans particulates visible, clair à légèrement opalescent et incolore à jaune pâle.
  • Le magasin a reconstitué Herceptin à 2–8 ° C; débarrassez-vous de Herceptin neuf après 28 jours. Si Herceptin est reconstitué avec SWFI sans agent de conservation, utilisez immédiatement et débarrassez-vous de n'importe quelle portion neuve.

Dilution

  • Résoulez que la dose (le mg) de Herceptin [voit le Dosage et l'administration (2.1)]. Calculez le volume de solution Herceptin reconstituée de 21 mgs/millilitres nécessaire, retirez cette quantité de la fiole et ajoutez-le à un sac d'injection contenant 250 millilitres d' Injection de Chlorure de sodium de 0.9 %, USP.
    N'UTILISEZ PAS DE DEXTROSE (5 %) LA SOLUTION.
  • Inversez doucement le sac pour mélanger la solution.

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

440 mgs lyophilized la poudre par fiole multi‑use.

4 CONTRE-INDICATIONS

Personne.

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Cardiomyopathy

Herceptin peut provoquer le dysfonctionnement cardiaque ventricular quitté, arrhythmias, l'hypertension, en rendant l'échec cardiaque infirme, cardiomyopathy et la mort cardiaque [voit l'Avertissement Boxé : Cardiomyopathy]. Herceptin peut provoquer aussi le déclin d'asymptomatic dans la fraction d'éjection ventricular gauche (LVEF).

Il y a une 4–6 augmentation de pli dans l'incidence de dysfonctionnement myocardial symptomatique parmi les patients recevant Herceptin comme un agent simple ou dans la thérapie de combinaison comparée avec ceux pas qui reçoivent Herceptin. La plus haute incidence absolue se produit quand Herceptin est administré avec un anthracycline.

Différez Herceptin pour la diminution absolue ≥ de 16 % dans LVEF des valeurs de pre‑treatment ou une valeur de LVEF au-dessous des limites institutionnelles de diminution absolue normale et ≥ de 10 % dans LVEF des valeurs de prétraitement [voir le Dosage et l'administration (2.2)]. La sécurité de continuation ou de reprise de Herceptin dans les patients avec Herceptin‑induced est partie le dysfonctionnement cardiaque ventricular n'a pas été étudié.

Surveillance cardiaque

Conduisez l'évaluation cardiaque consciencieuse, en incluant l'histoire, l'examen physique et la détermination de LVEF par le scanner de MUGA ou echocardiogram. Le programme suivant est recommandé :

  • La ligne de base la mesure de LVEF immédiatement avant l'initiation de Herceptin
  • Les mesures de LVEF tous les 3 moi s pendant et après l'achèvement de Herceptin
  • Répétez la mesure LVEF aux intervalle s de 4 semaines si Herceptin est refusé pour significatif est parti le dysfonctionnement cardiaque ventricular [voir le Dosage et l'administration (2.2)]
  • Les mesures de LVEF tous les 6 mois depuis au moins 2 ans suite à l'achèvement de Herceptin comme une composante de thérapie adjuvant.

Dans l'Étude 1, 16 % (136/844) des patients ont arrêté Herceptin en raison de l'évidence clinique de dysfonctionnement myocardial ou de déclin significatif dans LVEF. Dans l'Étude 3, le nombre de patients qui ont arrêté Herceptin en raison de la toxicité cardiaque était 2.6 % (44/1678). Dans l'Étude 4, un total de 2.9 % (31/1056) les patients dans le bras TCH (1.5 % pendant la phase de chimiothérapie et 1.4 % pendant la phase de monothérapie) et 5.7 % (61/1068) les patients dans le bras AC‑TH (1.5 % pendant la phase de chimiothérapie et 4.2 % pendant la phase de monothérapie) a arrêté Herceptin en raison de la toxicité cardiaque.

Parmi 32 patients recevant adjuvant la chimiothérapie (Les études 1 et 2) qui a développé l'arrêt du coeur congestive, un patient est mort de cardiomyopathy et tous les autres patients recevaient la médication cardiaque enfin follow‑up. L'environ moitié des patients survivants avait la récupération à LVEF normal (défini comme 50 %) lors de la continuation de la direction médicale au moment de dernier follow‑up. L'incidence d'arrêt du coeur congestive est présentée dans la Table 1. La sécurité de continuation ou de reprise de Herceptin dans les patients avec Herceptin‑induced est partie le dysfonctionnement cardiaque ventricular n'a pas été étudié.

La table 1 : l'Incidence d'Arrêt du coeur Congestive dans les Études de Cancer du sein Adjuvant
  Incidence de CHF
ÉtudeRégimeHerceptinContrôle
*
Inclut 1 patient avec cardiomyopathy fatal.
Anthracycline (doxorubicin) et cyclophosphamide
1 & 2*Le courant alternatif → Paclitaxel+Herceptin2 % (32/1677)0.4 % (7/1600)
3Chemo → Herceptin2 % (30/1678)0.3 % (5/1708)
4Le courant alternatif → Docetaxel+Herceptin2 % (20/1068)0.3 % (3/1050)
4Docetaxel+Carbo+Herceptin0.4 % (4/1056)0.3 % (3/1050)
La table 2 : l'Incidence de Dysfunction* Cardiaque dans les Études de Cancer du sein Metastatic
  Incidence
  NYHA I‑IVNYHA III‑IV
ÉtudeÉvénementHerceptinContrôleHerceptinContrôle
*
L'arrêt du coeur de Congestive ou asymptomatic significatif diminuent dans LVEF.
Anthracycline (doxorubicin ou epirubicin) et cyclophosphamide.
Inclut 1 patient avec cardiomyopathy fatal.
5 (COURANT ALTERNATIF) Dysfonctionnement cardiaque28 %7 %19 %3 %
5 (paclitaxel)Dysfonctionnement cardiaque11 %1 %4 %1 %
6Dysfonctionnement cardiaque 7 %N/A5 %N/A

Dans l'Étude 4, l'incidence de Qualité NCI‑CTC 3/4 ischemia/infarction cardiaque était plus haute dans le Herceptin contenant des régimes : (AC‑TH : 0.3 % (3/1068) et 0.2 % TCH (: 2/1056)) en comparaison de personne dans AC‑T.

5.2 Réactions d'injection

Les réactions d'injection se composent d'un complexe de symptôme caractérisé par la fièvre et les fraîcheurs et la nausée de temps en temps incluse, le vomissement, la douleur (dans certains cas sur les sites de tumeur), le mal de tête, le vertige, la dyspnée, hypotension, les rougeurs et asthenia. [voir des Réactions Défavorables (6.1)]

Dans le post-marketing des rapports, les réactions d'injection sérieuses et fatales ont été annoncées. Les réactions sévères qui incluent bronchospasm, anaphylaxis, angioedema, hypoxie et hypotension sévère, étaient d'habitude annoncées pendant ou immédiatement suite à l'injection initiale. Cependant, le commencement et le cours clinique étaient l'inclusion variable l'amélioration se détériorant, initiale progressive suivie par la détérioration clinique, ou ont retardé des événements post‑infusion avec la détérioration clinique rapide. Pour les événements fatals, la mort s'est produite au cours des heures avec les jours suite à une réaction d'injection sérieuse.

Interrompez l'injection Herceptin dans tous les patients connaissant la dyspnée, hypotension cliniquement significatif et l'intervention de thérapie médicale administrée, qui peut inclure : epinephrine, corticosteroids, diphenhydramine, bronchodilators et oxygène. Les patients devraient être évalués et contrôlés soigneusement jusqu'à la résolution complète de signes et de symptômes. La cessation permanente devrait être fortement considérée dans tous les patients avec les réactions d'injection sévères.

Il n'y a aucune donnée concernant la méthode la plus appropriée pour l'identification de patients qui peuvent en toute tranquillité être ramenés avec Herceptin après avoir connu une réaction d'injection sévère. Avant la reprise d'injection Herceptin, la majorité de patients qui ont connu une réaction d'injection sévère était pre‑medicated avec les antihistaminiques et/ou corticosteroids. Pendant que certains patients ont toléré des injections Herceptin, d'autres avaient des réactions d'injection sévères périodiques en dépit de pre‑medications.

5.3 Toxicité foetale de l'embryon

 Herceptin peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. Dans les rapports du marketing de poste, l'utilisation de Herceptin pendant la grossesse avait pour résultat des cas d'oligohydramnios et d'ordre oligohydramnios manifestant comme hypoplasia pulmonaire, anomalies squelettiques et mort néo-natale. Conseillez des femmes du hasard potentiel au foetus provenant de l'exposition de Herceptin pendant la grossesse et fournissez la contraception conseillant aux femmes de potentiel d'accouchement. [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1), les renseignements d'Assistance Patients (17)].

5.4 Toxicité pulmonaire

L'utilisation de Herceptin peut avoir pour résultat la toxicité pulmonaire sérieuse et fatale. La toxicité pulmonaire inclut la dyspnée, pneumonitis interstitiel, les infiltrations pulmonaires, pleural les effusions, non‑cardiogenic l'oedème pulmonaire, l'insuffisance pulmonaire et l'hypoxie, le syndrome de détresse respiratoire aigu et fibrosis pulmonaire. De tels événements peuvent se produire puisque sequelae des réactions d'injection [voir des Avertissements et des Précautions (5.2)]. Les patients avec la maladie de poumon intrinsèque symptomatique ou avec la participation de tumeur étendue des poumons, ayant pour résultat la dyspnée au repos, ont l'air d'avoir la toxicité plus sévère.

5.5 Exacerbation de Neutropenia incité à la Chimiothérapie

Dans les essais cliniques randomisés, contrôlés les incidences per‑patient de NCI CTC la Qualité 3–4 neutropenia et de neutropenia fébrile étaient plus hauts dans les patients recevant Herceptin dans la combinaison avec la chimiothérapie myelosuppressive en comparaison de ceux qui ont reçu la chimiothérapie seule. L'incidence de mort septique était semblable parmi les patients qui ont reçu Herceptin et ceux qui n'ont pas fait. [voir des Réactions Défavorables (6.1)]

5.6 Essai de HER2

 La détection de surexpression de protéine HER2 est nécessaire pour la sélection de patients appropriés pour la thérapie Herceptin parce que ceux-ci sont les seuls patients étudiés et pour qui l'avantage a été montré. En raison des différences dans la tumeur histopathology, utilisez des épreuves FDA-approuvées pour le type de tumeur spécifique (le sein ou gastric/gastroesophageal adenocarcinoma) pour évaluer la surexpression de protéine HER2 et l'amplification de gène HER2. Les épreuves devraient être exécutées par les laboratoires avec la compétence démontrée dans la technologie spécifique étant utilisée. La performance d'essai impropre, en incluant l'utilisation de tissu sousde façon optimale fixé, l'échec d'utiliser les réactifs spécifiés, la déviation des instructions d'essai spécifiques et l'échec d'inclure des commandes appropriées pour la validation d'essai, peut mener aux résultats douteux.

 Plusieurs essais commerciaux FDA‑approved sont disponibles pour aider dans la sélection de cancer du sein et de patients cancéreux gastriques metastatic pour la thérapie Herceptin. Les utilisateurs devraient faire allusion aux insertions de paquet de kits d'essai spécifiques pour les renseignements sur l'Utilisation Projetée et la validation et la performance de chaque essai.

 Les restrictions dans la précision d'essai rendent à déconseiller pour compter sur une méthode simple pour exclure l'avantage de Herceptin potentiel.

 Les résultats de traitement pour le cancer du sein adjuvant (Les études 2 et 3) et pour le cancer du sein metastatic (l'Étude 5) comme une fonction d'IHC et d'essai de POISSON sont fournis dans les Tables 8 et 10.

 L'évaluation de surexpression de protéine HER2 et d'amplification de gène HER2 dans le cancer gastrique metastatic devrait être exécutée en utilisant des épreuves FDA-approuvées spécifiquement pour les cancers gastriques en raison des différences dans gastrique contre le sein histopathology, en incluant le maculage de membrane incomplet et l'expression hétérogène plus fréquente de HER2 vu dans les cancers gastriques. Faites les études 7 a démontré que l'amplification de gène et la surexpression de protéine n'ont pas été aussi corrélées comme avec le cancer du sein. Les résultats de traitement pour le cancer gastrique metastatic (l'Étude 7), basé sur l'amplification de gène HER2 (le POISSON) et la surexpression de protéine HER2 (IHC) les résultats d'essai sont fournis dans la Table 12.

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les réactions défavorables suivantes sont discutées dans le plus grand détail dans d'autres sections de l'étiquette :

  • Cardiomyopathy [voient des Avertissements et des Précautions (5.1)]
  • Les réactions d'injection [voient des Avertissements et des Précautions (5.2)]
  • La Toxicité foetale de l'embryon [voit des Avertissements et des Précautions (5.3)]
  • La toxicité pulmonaire [voit des Avertissements et des Précautions (5.4)]
  • L'exacerbation de chemotherapy‑induced neutropenia [voit des Avertissements et des Précautions (5.5)]

Les réactions défavorables les plus communes dans les patients recevant Herceptin dans l'adjuvant et le cadre de cancer du sein metastatic sont la fièvre, la nausée, le vomissement, les réactions d'injection, la diarrhée, les infections, la toux augmentée, le mal de tête, la fatigue, la dyspnée, les rougeurs, neutropenia, l'anémie et myalgia. Les réactions défavorables exigeant l'interruption ou la cessation de traitement Herceptin incluent CHF, déclin significatif dans la fonction cardiaque ventricular gauche, les réactions d'injection sévères et la toxicité pulmonaire [voit le Dosage et l'administration (2.2)].

Dans le cadre de cancer gastrique metastatic, les réactions défavorables les plus communes (≥ 10 %) qui ont été augmentés (≥ la différence de 5 %) dans le bras Herceptin en comparaison de la chimiothérapie seule arment étaient neutropenia, diarrhée, fatigue, anémie, stomatitis, perte de poids, infections d'appareil respiratoire supérieures, fièvre, thrombocytopenia, mucosal l'inflammation, nasopharyngitis et dysgeusia. Les réactions défavorables les plus communes qui avaient pour résultat la cessation de traitement sur l'Herceptin-contenant le bras faute de la progression de maladie étaient l'infection, la diarrhée et neutropenia fébrile.

6.1 Expérience d'Essais cliniques

Puisque les essais cliniques sont conduits sous les conditions largement variables, les taux de réaction défavorables observés dans les essais cliniques d'un médicament ne peuvent pas être directement comparés aux taux dans les essais cliniques d'un autre médicament et peuvent ne pas refléter les taux observés en pratique.

Études de Cancer du sein d'Adjuvant

Les données reflètent ci-dessous l'exposition à Herceptin à travers trois randomisé, open‑label les études, les Études 1, 2 et 3, avec (n = 3355) ou sans (n = 3308) trastuzumab dans le traitement adjuvant de cancer du sein.

Les données résumées dans la Table 3 ci-dessous, de l'Étude 3, reflètent l'exposition à Herceptin en 1678 les patients; la durée de traitement moyenne était 51 semaines et le nombre moyen d'injections était 18. Parmi les 3386 patients inscrits à l'Étude 3, l'âge moyen était 49 ans (la gamme : 21 à 80 ans), 83 % de patients étaient le Caucasien et 13 % étaient l'asiatique.

La table 3 : les Réactions Défavorables pour l'Étude 3, Tout Grades* :
1 An HerceptinObservation
Réaction défavorable(n=1678)(n=1708)
*
L'incidence de Qualité 3/4 les réactions défavorables était <1 % dans les deux bras pour chaque terme énuméré.
Terme de groupement de plus haut niveau.

Cardiaque
Hypertension64 (4 %)35 (2 %)
Vertige60 (4 %)29 (2 %)
Fraction d'éjection Diminuée58 (3.5 %)11 (0.6 %)
Palpitations48 (3 %)12 (0.7 %)
Arrhythmias Cardiaque 40 (3 %)17 (1 %)
Échec cardiaque Congestive30 (2 %)5 (0.3 %)
Échec cardiaque9 (0.5 %)4 (0.2 %)
Désordre cardiaque5 (0.3 %)0 (0 %)
Dysfonctionnement de Ventricular4 (0.2 %)0 (0 %)

Désordres Mediastinal Thoraciques respiratoires
Toux81 (5 %)34 (2 %)
Grippe70 (4 %)9 (0.5 %)
Dyspnée57 (3 %)26 (2 %)
URI46 (3 %)20 (1 %)
Rhinitis36 (2 %)6 (0.4 %)
Douleur de Pharyngolaryngeal32 (2 %)8 (0.5 %)
Sinusite26 (2 %)5 (0.3 %)
Epistaxis25 (2 %)1 (0.06 %)
Hypertension pulmonaire4 (0.2 %)0 (0 %)
Pneumonitis Interstitiel4 (0.2 %)0 (0 %)

Désordres de Gastrointestinal
Diarrhée123 (7 %)16 (1 %)
Nausée108 (6 %)19 (1 %)
Vomissement58 (3.5 %)10 (0.6 %)
Constipation33 (2 %)17 (1 %)
Dyspepsie30 (2 %)9 (0.5 %)
Douleur Abdominale supérieure29 (2 %)15 (1 %)

Musculoskeletal & Connective Tissue Disorders
Arthralgia137 (8 %)98 (6 %)
Mal de dos91 (5 %)58 (3 %)
Myalgia63 (4 %)17 (1 %)
Douleur d'os49 (3 %)26 (2 %)
Spasme de muscle46 (3 %)3 (0.2 %)

Désordres de Système nerveux
Mal de tête162 (10 %)49 (3 %)
Paraesthesia29 (2 %)11 (0.6 %)

Peau & Désordres de Tissu Sous-cutanés
Rougeurs70 (4 %)10 (0.6 %)
Désordres d'ongle43 (2 %)0 (0 %)
Pruritis40 (2 %)10 (0.6 %)

Désordres généraux
Pyrexia100 (6 %)6 (0.4 %)
Oedème Périphérique79 (5 %)37 (2 %)
Fraîcheurs85 (5 %)0 (0 %)
Aesthenia75 (4.5 %)30 (2 %)
Maladie d'Influenza‑like40 (2 %)3 (0.2 %)
Mort soudaine 1 (0.06 %)0 (0 %)

Infections
Nasopharyngitis135 (8 %)43 (3 %)
UTI39 (3 %)13 (0.8 %)

Désordres de Système immunitaire
Hypersensibilité10 (0.6 %)1 (0.06 %)
Thyroiditis Autoimmunisé4 (0.3 %)0 (0 %)

Les données des Études 1 et 2 ont été obtenues de 3206 patients, dont 1635 a reçu Herceptin; la durée de traitement moyenne était 50 semaines. L'âge moyen était 49 ans (la gamme : 24–80); 84 % de patients étaient l'Hispano-Américain Noir, de 4 % Blanc, de 7 % et l'asiatique de 4 %.

Dans l'Étude 1, seulement la Qualité 3–5 événements défavorables, treatment‑related la Qualité 2 événements et Qualité 2–5 dyspnée ont été recueillis pendant et depuis jusqu'à 3 mois suite au traitement protocol‑specified. Les réactions défavorables non‑cardiac suivantes de Qualité 2–5 se sont produites à une incidence d'au moins de 2 % plus grands parmi les patients randomisés à Herceptin plus la chimiothérapie en comparaison de la chimiothérapie seule : arthralgia (31 % contre 28 %), la fatigue (28 % contre 22 %), l'infection (22 % contre 14 %), les éclats chauds (17 % contre 15 %), l'anémie (13 % contre 7 %), la dyspnée (12 % contre 4 %), rash/desquamation (11 % contre 7 %), neutropenia (7 % contre 5 %), le mal de tête (6 % contre 4 %) et l'insomnie (3.7 % contre 1.5 %). La majorité de ces événements était la Qualité 2 dans la sévérité.

Dans l'Étude 2, la collecte de données a été limitée à investigator‑attributed suivant treatment‑related les réactions défavorables la Qualité de NCI‑CTC 4 et 5 toxicité hematologic, la Qualité 3–5 toxicité non‑hematologic, la Qualité choisie 2–5 toxicité associée à taxanes (myalgia, arthralgias, les changements d'ongle, la neuropathie automobile, la neuropathie sensorielle) et la Qualité 1–5 toxicité cardiaque se produisant pendant la chimiothérapie et/ou le traitement Herceptin. Les réactions défavorables non‑cardiac suivantes de Qualité 2–5 se sont produites à une incidence d'au moins de 2 % plus grands parmi les patients randomisés à Herceptin plus la chimiothérapie en comparaison de la chimiothérapie seule : arthralgia (11 % contre 8.4 %), myalgia (10 % contre 8 %), les changements d'ongle (9 % contre 7 %) et la dyspnée (2.5 % contre 0.1 %). La majorité de ces événements était la Qualité 2 dans la sévérité.

Les données de sécurité de l'Étude 4 reflètent l'exposition à Herceptin dans le cadre d'un régime de traitement adjuvant de 2124 patients recevant au moins une dose de traitement d'étude [AC‑TH : n = 1068; TCH : n = 1056]. La durée de traitement moyenne totale était 54 semaines tant dans l'AC‑TH que dans les bras TCH. Le nombre moyen d'injections était 26 dans le bras AC‑TH et 30 dans le bras TCH, en incluant des injections hebdomadaires pendant la phase de chimiothérapie et chaque dosage de trois semaines dans la période de monothérapie. Parmi ces patients, l'âge moyen était 49 ans (la gamme 22 à 74 ans). Dans l'Étude 4, le profil de toxicité était semblable à cela a annoncé dans les Études 1, 2 et 3 à l'exception d'une incidence basse de CHF dans le bras TCH.

Études de Cancer du sein de Metastatic

Les données reflètent ci-dessous l'exposition à Herceptin dans un randomisé, open‑label l'étude, l'Étude 5, de la chimiothérapie avec (n=235) ou sans (n=234) trastuzumab dans les patients avec le cancer du sein metastatic et une étude de single‑arm (Faites les études 6; n=222) dans les patients avec le cancer du sein metastatic. Les données dans la Table 4 sont basées sur les Études 5 et 6.

Parmi les 464 patients traités dans l'Étude 5, l'âge moyen était 52 ans (la gamme : 25–77 ans). Le pour cent d'Eighty‑nine était  l'asiatique Noir, de 1 % Blanc, de 5 % et 5 % d'autres groupes de race/ethniques. Tous les patients ont reçu la dose initiale de 4 mgs/kg de Herceptin suivi de 2 mgs/kg chaque semaine. Les pourcentages de patients qui ont reçu le traitement Herceptin pour ≥ 6 mois et ≥ 12 mois étaient 58 % et 9 %, respectivement.

Parmi les 352 patients traités dans les études d'agent simples (213 patients de l'Étude 6), l'âge moyen était 50 ans (la gamme 28–86 ans), 86 % étaient Blancs, 3 % étaient Noirs, 3 % étaient l'asiatique et 8 % dans d'autres groupes de race/ethniques. La plupart des patients ont reçu la dose initiale de 4 mgs/kg de Herceptin suivi de 2 mgs/kg chaque semaine. Les pourcentages de patients qui ont reçu le traitement Herceptin pour ≥ 6 mois et ≥ 12 mois étaient 31 % et 16 %, respectivement.

La table 4 : l'Incidence de Per‑Patient de Réactions Défavorables Se produisant dans 5 % de Patients dans les Études Incontrôlées ou à l'Incidence Augmentée dans le Bras Herceptin (Les études 5 et 6)
Le 45 tours Agent* n = 352Herceptin + Paclitaxel
n = 91
Paclitaxel Seul
n = 95
Herceptin + le courant alternatif
n = 143
Courant alternatif Seul
n = 135
*
Les données pour l'agent simple Herceptin étaient de 4 études, en incluant 213 patients de l'Étude 6.
Anthracycline (doxorubicin ou epirubicin) et cyclophosphamide.
Corps dans l'ensemble     
   Douleur47 %61 %62 %57 %42 %
   Asthenia42 %62 %57 %54 %55 %
   Fièvre36 %49 %23 %56 %34 %
   Fraîcheurs32 %41 %4 %35 %11 %
   Mal de tête26 %36 %28 %44 %31 %
   Douleur abdominale22 %34 %22 %23 %18 %
   Mal de dos22 %34 %30 %27 %15 %
   Infection20 %47 %27 %47 %31 %
   Syndrome de grippe10 %12 %5 %12 %6 %
   Blessure accidentelle6 %13 %3 %9 %4 %
   Réaction allergique3 %8 %2 %4 %2 %
Cardiovasculaire     
   Tachycardia5 %12 %4 %10 %5 %
   Arrêt du coeur de Congestive7 %11 %1 %28 %7 %
Digestif     
   Nausée33 %51 %9 %76 %77 %
   Diarrhée25 %45 %29 %45 %26 %
   Vomissement23 %37 %28 %53 %49 %
   Nausée et vomissement8 %14 %11 %18 %9 %
   Anorexie14 %24 %16 %31 %26 %
Heme & Lymphatic     
   Anémie4 %14 %9 %36 %26 %
   Leukopenia3 %24 %17 %52 %34 %
Du métabolisme     
   Oedème périphérique10 %22 %20 %20 %17 %
   Oedème8 %10 %8 %11 %5 %
Musculoskeletal     
   Douleur d'os7 %24 %18 %7 %7 %
   Arthralgia6 %37 %21 %8 %9 %
Nerveux     
   Insomnie14 %25 %13 %29 %15 %
   Vertige13 %22 %24 %24 %18 %
   Paresthesia9 %48 %39 %17 %11 %
   Dépression6 %12 %13 %20 %12 %
   Neuritis périphérique2 %23 %16 %2 %2 %
   Neuropathie1 %13 %5 %4 %4 %
Respiratoire     
   La toux a augmenté26 %41 %22 %43 %29 %
   Dyspnée22 %27 %26 %42 %25 %
   Rhinitis14 %22 %5 %22 %16 %
   Pharyngite12 %22 %14 %30 %18 %
   Sinusite9 %21 %7 %13 %6 %
Peau     
   Rougeurs18 %38 %18 %27 %17 %
   Simplex d'herpès2 %12 %3 %7 %9 %
   Acné2 %11 %3 %3 %< 1 %
Urogénital     
   Infection d'étendue urinaire5 %18 %14 %13 %7 %

Metastatic Cancer Gastrique

Les données sont basées ci-dessous sur l'exposition de 294 patients à Herceptin dans la combinaison avec un fluoropyrimidine (capecitabine ou 5-FU) et cisplatin (l'Étude 7). Dans le Herceptin plus le bras de chimiothérapie, la dose initiale de 8 mgs/kg Herceptin a été administrée le Jour 1 (avant la chimiothérapie) suivi de 6 mgs/kg tous les 21 jours jusqu'à la progression de maladie. Cisplatin a été administré à 80 mg/m2 le Jour 1 et le fluoropyrimidine a été administré comme capecitabine 1000 mg/m2 oralement deux fois par jour les Jours 1-14 ou comme 800 mg/m2/day 5-fluorouracil comme des Jours d'injection intraveineux continus 1 à 5. La chimiothérapie a été administrée pour six cycles de 21 jours. La durée moyenne de traitement Herceptin était 21 semaines; le nombre moyen d'injections Herceptin administrées était huit.

La table 5 : Étude 7 : Par Incidence Patiente de Réactions Défavorables de Toutes les Qualités (L'incidence ≥ 5 % entre les Bras) ou de la Qualité 3 / 4 (l'Incidence> 1 % entre les Bras) et la Plus haute Incidence dans le Bras Herceptin
 Herceptin +FC
(N = 294)
N (%)
FC
(N = 290)
N (%)
Système de Corps / Événement DéfavorableToutes les QualitésQualités 3/4Toutes les QualitésQualités 3/4
Enquêtes
   Neutropenia230 (78)101 (34)212 (73)83 (29)
   Hypokalemia83 (28)28 (10)69 (24)16 (6)
   Anémie81 (28)36 (12)61 (21)30 (10)
   Thrombocytopenia47 (16)14 (5)33 (11)8 (3)
Sang Et Désordres de Système Lymphatiques
   Neutropenia Fébrile15 (5)8 (3)
Désordres de Gastrointestinal
   Diarrhée109 (37)27 (9)80 (28)11 (4)
   Stomatitis72 (24)2 (1)43 (15)6 (2)
   Dysphagia 19 (6)7 (2)10 (3)1 (≤ 1)
Corps dans l'ensemble
   Fatigue102 (35)12 (4)82 (28)7 (2)
   Fièvre54 (18)3 (1)36 (12)0 (0)
   Inflammation de Mucosal37 (13)6 (2)18 (6)2 (1)
   Fraîcheurs23 (8)1 (≤ 1)0 (0)0 (0)
Métabolisme Et Désordres de Nutrition
   Diminution de poids69 (23)6 (2)40 (14)7 (2)
Infections Et Infestations
   Infections d'Appareil respiratoire supérieures56 (19)0 (0)29 (10)0 (0)
   Nasopharyngitis37 (13)0 (0)17 (6)0 (0)
Désordres rénaux Et Urinaires
   Échec rénal et Affaiblissement53 (18)8 (3)42 (15)5 (2)
Désordres de Système nerveux
   Dysgeusia28 (10)0 (0)14 (5)0 (0)

 

Les paragraphes suivants fournissent le détail supplémentaire concernant les réactions défavorables observées dans les essais cliniques de sein adjuvant, metastatic le cancer du sein, metastatic le cancer gastrique, ou l'expérience de post‑marketing.

Cardiomyopathy

La mesure sérielle de fonction cardiaque (LVEF) a été obtenue dans les essais cliniques dans le traitement adjuvant de cancer du sein. Dans l'Étude 3, la durée moyenne de follow‑up était 12.6 mois (12.4 mois dans le bras d'observation; 12.6 mois dans le 1‑year le bras de Herceptin); et dans les Études 1 et 2, 23 mois dans le bras AC‑T, 24 mois dans le bras AC‑TH. Dans les Études 1 et 2, on n'a pas permis 6 % de patients à l'initié Herceptin suite à l'achèvement de chimiothérapie de courant alternatif en raison du dysfonctionnement cardiaque (LVEF <50 % ou ≥ 15 déclin de point dans LVEF de la ligne de base à la fin de courant alternatif). L'initiation suivante de thérapie de Herceptin, l'incidence de new‑onset dose‑limiting myocardial le dysfonctionnement était plus haute parmi les patients recevant Herceptin et paclitaxel en comparaison de ceux qui reçoivent paclitaxel seul dans les Études 1 et 2 et dans les patients recevant la monothérapie de Herceptin comparée à l'observation dans l'Étude 3 (voir la Table 6, les figures 1 et 2).

La table 6* : l'Incidence de Per‑patient de Nouveau Commencement le Dysfonctionnement de Myocardial (par LVEF) les Études 1, 2, 3 et 4
LVEF <50 %
et la Diminution Absolue de la Ligne de base
Diminution de LVEF absolue
LVEF <50 %Diminution de 10 %Diminution de 16 %<20 % et 10 %20 %
*
Pour les Études 1, 2 et 3, les événements sont comptés à partir du début de traitement Herceptin. Pour l'Étude 4, les événements sont comptés de la date de randomization.
Études 1 et 2 régimes : doxorubicin et cyclophosphamide suivi par paclitaxel (AC→T) ou paclitaxel plus Herceptin (AC→TH).
Étudiez 4 régimes : doxorubicin et cyclophosphamide suivi par docetaxel (AC→T) ou docetaxel plus Herceptin (AC→TH); docetaxel et carboplatin plus Herceptin (TCH).
Les études 1 & 2
AC→TH
(n=1606)
22.8 %
(366)
18.3 %
(294)
11.7 %
(188)
33.4 %
(536)
9.2 %
(148)
AC→T
(n=1488)
9.1 %
(136)
5.4 %
(81)
2.2 %
(33)
18.3 %
(272)
2.4 %
(36)
Étude 3
Herceptin
(n=1678)
8.6 %
(144)
7.0 %
(118)
3.8 %
(64)
22.4 %
(376)
3.5 %
(59)
Observation
(n=1708)
2.7 %
(46)
2.0 %
(35)
1.2 %
(20)
11.9 %
(204)
1.2 %
(21)
Étudiez 4
TCH
(n=1056)
8.5 %
(90)
5.9 %
(62)
3.3 %
(35)
34.5 %
(364)
6.3 %
(67)
AC→TH
(n=1068)
17 %
(182)
13.3 %
(142)
9.8 %
(105)
44.3 %
(473)
13.2 %
(141)
AC→T
(n=1050)
9.5 %
(100)
6.6 %
(69)
3.3 %
(35)
34 %
(357)
5.5 %
(58)

Figure 1
Les études 1 et 2 : l'Incidence Cumulative de Temps au Premier Déclin de LVEF de 10 points de pourcentage ≥ de la Ligne de base et à Au-dessous de 50 % avec la Mort comme un Événement de Risque En concurrence

Figure 1

Le temps 0 est l'initiation de paclitaxel ou de Herceptin + paclitaxel la thérapie.

Figure 2
Étude 3 : l'Incidence Cumulative de Temps au Premier Déclin de LVEF de 10 points de pourcentage ≥ de la Ligne de base et à Au-dessous de 50 % avec la Mort comme un Événement de Risque En concurrence

Figure 2

Le temps 0 est la date de randomization.

Figure 3
Étude 4 : l'Incidence Cumulative de Temps au Premier Déclin de LVEF de ≥10 points de pourcentage de la Ligne de base et à Au-dessous de 50 % avec la Mort comme un Événement de Risque En concurrence

Figure 3

Le temps 0 est la date de randomization.

L'incidence de traitement le jeune arrêt du coeur congestive parmi les patients dans les procès de cancer du sein metastatic a été classifié pour la sévérité en utilisant le système de classification d'Association de Coeur de New York (I‑IV, où IV est le niveau le plus sévère d'échec cardiaque) (voir la Table 2). Dans les procès de cancer du sein metastatic la probabilité de dysfonctionnement cardiaque était la plus haute dans les patients qui ont reçu Herceptin concurremment avec anthracyclines.

Dans l'Étude 7, 5.0 % de patients dans le Herceptin plus le bras de chimiothérapie comparé à 1.1 % de patients dans la chimiothérapie seule arment avait la valeur de LVEF au-dessous de 50 % avec une diminution absolue ≥ de 10 % dans LVEF des valeurs de prétraitement.

Réactions d'injection

Pendant la première injection avec Herceptin, les symptômes ont annoncé le plus communément étaient des fraîcheurs et une fièvre, se produisant dans environ 40 % de patients dans les essais cliniques. Les symptômes ont été traités acetaminophen, diphenhydramine et meperidine (avec ou sans réduction du taux d'injection Herceptin); la cessation permanente de Herceptin pour la toxicité infusional a été exigée dans <1 % de patients. D'autres signes et/ou symptômes peuvent inclure la nausée, le vomissement, la douleur (dans certains cas sur les sites de tumeur), les rigueurs, le mal de tête, le vertige, la dyspnée, hypotension, la tension élevée, les rougeurs et asthenia. La toxicité d'Infusional s'est produite à 21 % et à 35 % de patients et était sévère à 1.4 % et à 9 % de patients, sur les injections Herceptin deuxièmes ou ultérieures administrées comme la monothérapie ou dans la combinaison avec la chimiothérapie, respectivement. Dans le cadre de post‑marketing, les réactions d'injection sévères, en incluant l'hypersensibilité, anaphylaxis et angioedema ont été annoncées.

Anémie

Dans les essais cliniques contrôlés randomisés, l'incidence totale d'anémie (30 % contre 21 % [l'Étude 5]), de la Qualité NCI‑CTC choisie 2–5 anémie (12.5 % contre 6.6 % [l'Étude 1]) et des transfusions sanguines d'exigeant d'anémie (0.1 % contre 0 patients [l'Étude 2]) ont été augmentés dans les patients recevant Herceptin et chimiothérapie comparée avec ceux qui reçoivent la chimiothérapie seule. Suite à l'administration de Herceptin comme un agent simple (l'Étude 6), l'incidence de Qualité NCI‑CTC 3 anémie était <1 %. Dans l'Étude 7 (metastatic le cancer gastrique) sur le Herceptin contenant le bras en comparaison de la chimiothérapie seule arment l'incidence totale d'anémie était 21 % comparés de 28 % et de NCI CTC la Qualité 3/4 l'anémie était 12.2 % comparés à 10.3 %.

Neutropenia

Dans les essais cliniques contrôlés randomisés dans le cadre d'adjuvant, l'incidence de Qualité NCI‑CTC choisie 4–5 neutropenia (2 % contre 0.7 % [l'Étude 2]) et de la Qualité choisie 2–5 neutropenia (7.1 % contre 4.5 % [l'Étude 1]) ont été augmentés dans les patients recevant Herceptin et chimiothérapie comparée avec ceux qui reçoivent la chimiothérapie seule. Dans un procès randomisé, contrôlé dans les patients avec le cancer du sein metastatic, les incidences de Qualité NCI‑CTC 3/4 neutropenia (32 % contre 22 %) et de neutropenia fébrile (23 % contre 17 %) ont été aussi augmentées dans les patients randomisés à Herceptin dans la combinaison avec la chimiothérapie myelosuppressive en comparaison de la chimiothérapie seule. Dans l'Étude 7 (metastatic le cancer gastrique) sur le Herceptin contenant le bras en comparaison de la chimiothérapie seule arment, l'incidence de NCI CTC la Qualité 3/4 neutropenia était 36.8 % comparés à 28.9 %; 5.1 % neutropenia fébriles comparés à 2.8 %.

Infection

Les incidences totales d'infection (46 % contre 30 % [l'Étude 5]), de la Qualité NCI‑CTC choisie 2–5 infection neutropenia / neutropenia fébrile (22 % contre 14 % [l'Étude 1]) et de la Qualité choisie 3–5 infection neutropenia / neutropenia fébrile (3.3 % contre 1.4 %) [l'Étude 2]), étaient plus hauts dans les patients recevant Herceptin et chimiothérapie comparée avec ceux qui reçoivent la chimiothérapie seule. Le site le plus commun d'infections dans l'adjuvant le cadre a impliqué l'appareil respiratoire supérieur, la peau et l'étendue urinaire.

Dans l'Étude 4, l'incidence totale d'infection était plus haute avec l'adjonction de Herceptin à AC‑T, mais pas à TCH [44 % (AC‑TH), 37 % (TCH), 38 % (AC‑T)]. Les incidences de Qualité NCI‑CTC 3‑4 infection étaient semblables [25 % (AC‑TH), 21 % (TCH), 23 % (AC‑T)] à travers les trois bras.

Dans un procès randomisé, contrôlé dans le traitement de cancer du sein metastatic, l'incidence annoncée de neutropenia fébrile était plus haute (23 % contre 17 %) dans les patients recevant Herceptin dans la combinaison avec la chimiothérapie myelosuppressive en comparaison de la chimiothérapie seule.

Toxicité pulmonaire

Cancer du sein d'Adjuvant

Parmi les femmes recevant adjuvant la thérapie pour le cancer du sein, l'incidence de Qualité NCI‑CTC choisie 2–5 toxicité pulmonaire (14 % contre 5 % [l'Étude 1]) et de la Qualité NCI‑CTC choisie 3–5 toxicité pulmonaire et Qualité annoncée spontanée 2 dyspnée (3.4 % contre 1 % [l'Étude 2]) était plus haute dans les patients recevant Herceptin et chimiothérapie comparée avec la chimiothérapie seule. La toxicité pulmonaire la plus commune était la dyspnée (la Qualité de NCI‑CTC 2–5 : 12 % contre 4 % [l'Étude 1]; Qualité de NCI‑CTC 2–5 : 2.5 % contre 0.1 % [l'Étude 2]).

Les infiltrations de Pneumonitis/pulmonary se sont produites dans 0.7 % de patients recevant Herceptin comparé avec 0.3 % d'entre ceux qui reçoivent la chimiothérapie seule. L'échec respiratoire fatal s'est produit dans 3 patients recevant Herceptin, un comme une composante d'échec de système multi‑organ, en comparaison de 1 chimiothérapie de réception patiente seule.

Dans l'Étude 3, il y avait 4 cas de pneumonitis interstitiel dans les patients Herceptin‑treated comparés à personne dans le bras de contrôle.

Cancer du sein de Metastatic

Parmi les femmes recevant Herceptin pour le traitement de cancer du sein metastatic, l'incidence de toxicité pulmonaire a été aussi augmentée. Les événements défavorables pulmonaires ont été annoncés dans l'expérience de post‑marketing dans le cadre du complexe de symptôme de réactions d'injection. Les événements pulmonaires incluent bronchospasm, hypoxie, dyspnée, infiltrations pulmonaires, pleural les effusions, non‑cardiogenic l'oedème pulmonaire et le syndrome de détresse respiratoire aigu. Pour une description détaillée, voir des Avertissements et des Précautions (5.4).

Thrombose/Embolie

Dans 4 essais cliniques randomisés, contrôlés, l'incidence d'événements défavorables thrombotic était plus haute dans les patients recevant Herceptin et chimiothérapie comparée à la chimiothérapie seule dans trois études (3.0 % contre 1.3 % [l'Étude 1], 2.5 % et 3.7 % contre 2.2 % [l'Étude 4] et 2.1 % contre 0 % [l'Étude 5]).

Diarrhée

Parmi les femmes recevant adjuvant la thérapie pour le cancer du sein, l'incidence de Qualité NCI‑CTC 2–5 diarrhée (6.2 % contre 4.8 % [l'Étude 1]) et de la Qualité NCI‑CTC 3–5 diarrhée (1.6 % contre 0 % [l'Étude 2]) et de la Qualité 1–4 diarrhée (7 % contre 1 % [l'Étude 3]) étaient plus hauts dans les patients recevant Herceptin en comparaison des commandes. Dans l'Étude 4, l'incidence de Qualité 3–4 diarrhée était plus haute [le courant-alternatif-TH de 5.7 %, TCH de 5.5 % contre l'ACTE de 3.0 %] et de la Qualité 1–4 était plus haut [le courant-alternatif-TH de 51 %, TCH de 63 % contre l'ACTE de 43 %] parmi les femmes recevant Herceptin. Des patients recevant Herceptin comme un agent simple pour le traitement de cancer du sein metastatic, 25 % la diarrhée connue. Une incidence augmentée de diarrhée a été observée dans les patients recevant Herceptin dans la combinaison avec la chimiothérapie pour le traitement de cancer du sein metastatic.

Toxicité rénale

Dans l'Étude 7 (metastatic le cancer gastrique) sur l'Herceptin-contenant le bras en comparaison de la chimiothérapie seule arment l'incidence d'affaiblissement rénal était 18 % comparés à 14.5 %. Sévère (la Qualité 3/4) l'échec rénal était 2.7 % sur l'Herceptin-contenant le bras comparé à 1.7 % sur la chimiothérapie seulement le bras. La cessation de traitement pour l'insuffisance/échec rénale était 2 % sur l'Herceptin-contenant le bras et 0.3 % sur la chimiothérapie seulement le bras.

Dans le cadre post-du marketing, les cas rares de syndrome nephrotic avec l'évidence pathologic de glomerulopathy ont été annoncés. Le temps au commencement a varié de 4 mois à environ 18 mois de l'initiation de thérapie Herceptin. Les conclusions de Pathologic ont inclus glomerulonephritis membraneux, glomerulosclerosis focal et fibrillary glomerulonephritis. Les complications ont inclus la surcharge de volume et l'arrêt du coeur congestive.

6.2 Immunogenicity

Comme avec toutes les protéines thérapeutiques, il y a un potentiel pour immunogenicity. Parmi 903 femmes avec le cancer du sein metastatic, l'anticorps anti‑human humain (HAHA) à Herceptin a été découvert dans un patient utilisant un enzyme‑linked immunosorbent l'essai (ELISA). Ce patient n'a pas connu de réaction allergique. Les échantillons pour l'évaluation de HAHA n'ont pas été recueillis dans les études de cancer du sein adjuvant.

L'incidence de formation d'anticorps dépend hautement de la sensibilité et de la spécificité de l'essai. Supplémentairement, l'incidence observée d'anticorps (en incluant le fait de neutraliser l'anticorps) positivity dans un essai peut être sous l'influence de plusieurs facteurs en incluant la méthodologie d'essai, la manipulation de promotion, le chronométrage de collection de promotion, médications d'élément et maladie sous-jacente. Pour ces raisons, la comparaison de l'incidence d'anticorps à Herceptin avec l'incidence d'anticorps à d'autres produits peut induire en erreur.

6.3 Post-Marketing de l'Expérience

Les réactions défavorables suivantes ont été identifiées pendant l'utilisation d'approbation post de Herceptin. Puisque ces réactions sont annoncées volontairement d'une population de grandeur incertaine, il n'est pas toujours possible de manière fiable estimer leur fréquence ou établir une relation causale pour administrer des somnifères à l'exposition.

  • La réaction d'injection [voit des Avertissements et des Précautions (5.2)]
  • Oligohydramnios ou ordre oligohydramnios, en incluant hypoplasia pulmonaire, anomalies squelettiques et mort néo-natale [voient des Avertissements et des Précautions (5.3)]
  • Glomerulopathy [voient des Réactions Défavorables (6.1)]

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

Dans l'Étude 5, la concentration de dépression de sérum moyenne de trastuzumab a été systématiquement élevée environ de 1.5 plis, quand administré dans la combinaison avec paclitaxel en comparaison des concentrations de dépression de trastuzumab quand administré dans la combinaison avec un anthracycline et cyclophosphamide.

Dans d'autres études de pharmacokinetic, où Herceptin a été administré dans la combinaison avec paclitaxel, docetaxel ou doxorubicin, Herceptin n'a pas changé les concentrations de plasma de ces agents chemotherapeutic, ou les métabolites qui ont été analysés. Dans une sous-étude d'action réciproque de médicament conduite dans les patients dans l'Étude 7, les pharmacokinetics de cisplatin, capecitabine et de leurs métabolites n'ont pas été changés quand administré dans la combinaison avec Herceptin.

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

La Catégorie D [voit des Avertissements et des Précautions (5.3), une Toxicologie Nonclinique (13.2)]

Herceptin peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. Dans le post-marketing de l'utilisation de rapports de Herceptin pendant la grossesse avait pour résultat des cas d'oligohydramnios et de l'ordre oligohydramnios, en manifestant comme hypoplasia pulmonaire, anomalies squelettiques et mort néo-natale.

Ces rapports de cas ont décrit oligohydramnios dans les femmes enceintes qui ont reçu Herceptin seul ou dans la combinaison avec la chimiothérapie. Dans quelques rapports de cas, amniotic l'index liquide a augmenté après que Herceptin a été arrêté. Dans un cas, la thérapie de Herceptin a repris après que l'index liquide amniotic s'est amélioré et oligohydramnios s'est reproduit.

Surveillez les femmes ont exposé à Herceptin pendant la grossesse pour oligohydramnios. Si oligohydramnios se produit, exécutez l'essai foetal qui est approprié pour l'âge gestational et en harmonie avec les normes de communauté de soin. L'efficacité de IV hydratation dans la direction d'oligohydramnios en raison de l'exposition Herceptin n'est pas connue.

Conseillez des femmes du hasard potentiel au foetus provenant de l'exposition de Herceptin pendant la grossesse. Encouragez des femmes enceintes avec le cancer du sein qui utilisent Herceptin pour inscrire à la MÈRE l'Enregistrement de Grossesse Herceptin : téléphone 1800690 6720. [voir des renseignements d'Assistance Patients (17)].

Aucun effet teratogenic n'a été observé dans la progéniture des études de reproduction dans les singes cynomolgus aux doses jusqu'à 25 fois la dose humaine hebdomadaire recommandée de 2 mgs/kg trastuzumab. Dans les souris de mutant manquant de HER2, les embryons sont morts dans la première gestation. L'exposition de Trastuzumab a été annoncée lors de la livraison dans la progéniture de singes cynomolgus traités pendant le premier (Les jours 20–50 de gestation) ou tard (Les jours 120–150 de gestation) les périodes de développement foetales, aux niveaux de 15 à 28 % des niveaux de sang maternels.

8.3 Mères infirmières

On n'est pas connu si Herceptin est excrété dans le lait humain, mais l'humain IgG est excrété dans le lait humain. Les données publiées suggèrent que les anticorps de lait de poitrine n'entrent pas dans la circulation néo-natale et infantile dans les montants substantiels.

Trastuzumab était présent dans le lait de poitrine de produire du lait des singes cynomolgus donnés 12.5 fois la dose humaine hebdomadaire recommandée de 2 mgs/kg de Herceptin. Les singes infantiles avec les niveaux de sérum détectables de trastuzumab n'avaient pas d'effets néfastes sur la croissance ou le développement de la naissance à 3 mois d'âge; cependant, trastuzumab les niveaux dans le lait de poitrine d'animal peut ne pas refléter exactement des niveaux de lait de poitrine humains.

Puisque beaucoup de médicaments sont sécrétés dans le lait humain et à cause du potentiel pour les réactions défavorables sérieuses dans les bébés infirmiers de Herceptin, une décision devrait être prise s'il faut arrêter des soins infirmiers, ou arrêter le médicament, en tenant compte de l'élimination half‑life de trastuzumab et de l'importance du médicament à la mère.

8.4 Utilisation de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité de Herceptin dans les patients de pédiatrie n'ont pas été établies.

8.5 Utilisation gériatrique

Herceptin a été administré à 386 patients qui étaient 65 ans d'âge ou sur (253 dans le traitement adjuvant et 133 dans les cadres de traitement de cancer du sein metastatic). Le risque de dysfonctionnement cardiaque a été augmenté dans les patients gériatriques en comparaison des patients plus jeunes dans ces deux recevant le traitement pour la maladie metastatic dans les Études 5 et 6, ou la thérapie adjuvant dans les Études 1 et 2. Les restrictions dans la collecte de données et les différences sur le design d'étude des 4 études de Herceptin dans le traitement adjuvant de cancer du sein excluent une détermination de si le profil de toxicité de Herceptin dans les patients plus vieux se distingue des patients plus jeunes. L'expérience clinique annoncée n'est pas adéquate pour déterminer si les améliorations d'efficacité (ORR, TTP, OS, DFS) du traitement Herceptin dans les patients plus vieux se distinguent qui a observé dans les patients <65 ans d'âge pour la maladie metastatic et le traitement adjuvant.

Dans l'Étude 7 (metastatic le cancer gastrique), des 294 patients a traité avec Herceptin 108 (37 %) étaient 65 ans d'âge ou plus vieux, pendant que 13 (4.4 %) étaient 75 et finis. Aucune différence totale dans la sécurité ou l'efficacité n'a été observée.

10 SURDOSAGE

Il n'y a aucune expérience avec le surdosage dans les essais cliniques humains. Les doses simples plus haut que 8 mgs/kg n'ont pas été évaluées.

11 DESCRIPTION

Herceptin (trastuzumab) est IgG1 humanisé kappa monoclonal l'anticorps qui attache sélectivement avec la haute affinité au domaine extracellular du récepteur de facteur de croissance epidermal humain 2 protéine, HER2. Trastuzumab est produit par la technologie d'ADN recombinant dans une cellule mammifère (l'Ovaire de Hamster chinois) la culture contenant l'antibiotique gentamicin. Gentamicin n'est pas détectable dans le produit fini.

Herceptin est un stérile, blanc à jaune pâle, preservative‑free lyophilized la poudre pour l'administration intraveineuse. Chaque fiole multi‑use de Herceptin contient 440 mgs trastuzumab, 400 mgs α, ‑ trehalose dihydrate, 9.9 mgs L‑histidine HCl, L‑histidine de 6.4 mgs et 1.8 mgs polysorbate 20, USP. La reconstitution avec 20 millilitres du diluant approprié (BWFI ou SWFI) produit une solution contenant 21 mgs/millilitres trastuzumab, à un pH d'entre environ 6.

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

Le HER2 (ou c‑erbB2) proto‑oncogene encode une protéine de récepteur transmembrane de 185 kDa, qui est structurellement rattachée au récepteur de facteur de croissance epidermal. Herceptin a été montré, tant dans in vitro les essais que dans les animaux, pour inhiber la prolifération de cellules de tumeur humaines ce HER2 surexprès.

Herceptin est un médiateur de cytotoxicity cellulaire antibody‑dependent (ADCC). In vitro, Herceptin‑mediated on a montré ADCC être préférentiellement exercé sur HER2 surexprimant des cellules de cancer comparées avec les cellules de cancer qui ne surexpriment pas HER2.

12.2 Pharmacokinetics

Les pharmacokinetics de trastuzumab ont été étudiés dans les femmes avec le cancer du sein metastatic. La durée courte les injections intraveineuses de Herceptin de 10 à 500 mgs une fois chaque semaine démontré dose‑dependent pharmacokinetics. Voulez dire que half‑life a augmenté et l'autorisation a diminué avec le niveau de dose augmentant. Le half‑life a fait en moyenne de 2 et 12 jours aux 10 et aux niveaux de dose de 500 mgs, respectivement. Le volume de distribution de trastuzumab était environ ce de volume de sérum (44 millilitres/kg). À (500 mgs) étudiés de la plus haute dose hebdomadaire, les concentrations de sérum maximales moyennes étaient 377 mcg/mL.

Dans les études en utilisant une dose initiale de 4 mgs/kg suivis par une dose hebdomadaire de 2 mgs/kg, half‑life moyen de 6 jours (la gamme 1–32 jours) a été observé. Entre les semaines 16 et 32, trastuzumab les concentrations de sérum a atteint un état ferme avec la dépression moyenne et les concentrations maximales d'environ 79 mcg/mL et de 123 mcg/mL, respectivement.

Dans une étude de femmes recevant adjuvant la thérapie pour le cancer du sein, half‑life moyen de trastuzumab de 16 jours (la gamme : 11–23 jours) a été observé après une dose initiale de 8 mgs/kg suivis par une dose de 6 mgs/kg toutes les trois semaines. Entre les semaines 6 et 37, trastuzumab les concentrations de sérum a atteint un steady‑state avec la dépression moyenne et les concentrations maximales de 63 mcg/mL et de 216 mcg/mL, respectivement.

Dans les patients avec le cancer gastrique metastatic (l'Étude 7), le sérum moyen trastuzumab les concentrations de dépression à l'état ferme était de 24 à 63 % inférieur en comparaison des concentrations observées dans les patients avec le traitement de réception de cancer du sein pour la maladie metastatic dans la combinaison avec paclitaxel, comme la monothérapie pour la maladie metastatic, ou comme adjuvant la monothérapie.

Le pour cent de Sixty‑four (286/447) des femmes avec le cancer du sein metastatic avait le domaine extracellular circulant détectable du récepteur HER2 (l'antigène de hangar), qui a varié aussi haut que 1880 ng/mL (11 ng/mL moyens). Les patients avec la plus haute ligne de base perdent les poils les niveaux d'antigène auraient mieux des concentrations de dépression de sérum inférieures.

Les données suggèrent que la disposition de trastuzumab n'est pas changée basée sur l'âge ou le sérum creatinine (≤ 2.0 mgs creatinine/dL).

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

Herceptin n'a pas été évalué pour le potentiel cancérigène.

Aucune évidence d'activité mutagenic n'a été observée quand trastuzumab a été évalué dans la norme Ames le lymphocyte de sang périphérique bactérien et humain mutagenicity les essais, lors des concentrations de jusqu'à 5000 mcg/mL. Dans un dans l'essai de micronoyau vivo, aucune évidence de dommage de chromosomal aux cellules de moelle osseuse de souris n'a été observée suite au bol alimentaire les doses intraveineuses de Herceptin de jusqu'à 118 mgs/kg.

Une étude de fertilité conduite dans les singes cynomolgus femelles aux doses jusqu'à 25 fois la dose humaine recommandée hebdomadaire de 2 mgs/kg trastuzumab et n'a révélé aucune évidence de fertilité diminuée, comme mesuré par la durée de cycle menstruelle et les niveaux d'hormone de sexe féminin. Les études pour évaluer les effets de trastuzumab sur la fertilité mâle n'ont pas été conduites.

13.2 Toxicologie d'animal et/ou Pharmacologie

Études de Toxicologie reproductrices

Les études de toxicologie reproductrices ont été conduites dans les singes cynomolgus aux doses jusqu'à 25 fois la dose humaine recommandée hebdomadaire de Herceptin de 2 mgs/kg et n'ont révélé aucune évidence de fertilité diminuée ou de mal au foetus. Cependant, l'expression de protéine de HER2 est haute dans beaucoup de tissus embryonnaires en incluant des tissus cardiaques et neuronaux; dans les souris de mutant manquant de HER2, les embryons sont morts dans la première gestation. Le transfert de Placental de trastuzumab a été découvert à la Césarienne dans la progéniture des singes cynomolgus enceintes dosés pendant le premier (Les jours 20–50 de gestation) ou tard (Les jours 120–150 de gestation) les périodes de développement foetales.

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Cancer du sein d'Adjuvant

La sécurité et l'efficacité de Herceptin dans les femmes recevant adjuvant la chimiothérapie pour le cancer du sein de surexprimant de HER2, ont été évaluées dans une analyse intégrée de deux randomisé, open‑label, les essais cliniques (Les études 1 et 2) avec un total de 3752 femmes, un tiers randomisé, open‑label, l'essai clinique (l'Étude 3) avec un total de 3386 femmes et un quatrième randomisé, open‑label l'essai clinique avec un total de 3222 patients (l'Étude 4).

Les études 1 et 2

Dans les Études 1 et 2, les échantillons de tumeur de poitrine étaient tenus de montrer la surexpression HER2 (3 + par IHC) ou l'amplification de gène (par le POISSON). L'essai de HER2 a été vérifié par un laboratoire central avant randomization (l'Étude 2) ou était tenu d'être exécuté à un laboratoire de référence (l'Étude 1). Les patients avec une histoire de maladie cardiaque active basée sur les symptômes, electrocardiographic anormal, radiologic, ou les conclusions de fraction d'éjection ventricular quittées ou l'hypertension incontrôlée (diastolic> 100 mmHg ou systolic> 200 mmHg) n'avaient pas droit.

Les patients ont été randomisés (1:1) pour recevoir doxorubicin et cyclophosphamide suivi par paclitaxel (AC→paclitaxel) seul ou paclitaxel plus Herceptin (AC→paclitaxel + Herceptin). Dans les deux procès, les patients ont reçu quatre 21‑day les cycles de doxorubicin 60 mg/m2 et cyclophosphamide 600 mg/m2. Paclitaxel a été administré l'un ou l'autre chaque semaine (80 mg/m2) ou toutes les 3 semaines (175 mg/m2) pour un total de 12 semaines dans l'Étude 1; paclitaxel a été administré seulement par le programme hebdomadaire dans l'Étude 2. Herceptin a été administré à 4 mgs/kg le jour d'initiation de paclitaxel et ensuite à une dose de 2 mgs/kg chaque semaine pour un total de 52 semaines. Le traitement de Herceptin était en permanence arrêté dans les patients qui ont développé l'arrêt du coeur congestive, ou le déclin de LVEF persistant/périodique [voit le Dosage et l'administration (2.2)]. La thérapie de radiation, si administré, a été lancée après l'achèvement de chimiothérapie. Les patients avec ER + et/ou PR + les tumeurs ont reçu la thérapie hormonale. La survie de Disease‑free (DFS), défini comme le temps de randomization à la récurrence, l'occurrence de cancer du sein contralateral, d'autre deuxième cancer primaire, ou mort, était la mesure de résultat principale de l'analyse d'efficacité combinée.

Un total de 3752 patients a été inclus dans les analyses d'efficacité. Les données des deux bras dans l'Étude 1 et deux des trois bras d'étude dans l'Étude 2 ont été mises en commun pour les analyses d'efficacité. De ces patients, l'âge moyen était 49 ans (la gamme, 22–80 ans; 6 %> 65 ans), 84 % étaient l'Hispano-Américain noir, de 4 % blanc, de 7 % et l'Insulaire asiatique/Pacifique de 4 %. Les caractéristiques de maladie ont inclus 90 % s'infiltrant ductal l'histologie, T1 de 38 %, la participation nodale de 91 %, la pathologie de haute teneur intermédiaire et de 66 % de 27 % et ER de 53 % + et/ou PR + les tumeurs. Au moment de 53 % randomization de la population devaient recevoir paclitaxel sur un régime hebdomadaire et le reste devait recevoir un programme de semaine q3 de paclitaxel.

Étude 3

Dans l'Étude 3, les échantillons de tumeur de poitrine étaient tenus de montrer la surexpression HER2 (3 + par IHC) ou l'amplification de gène (par le POISSON) comme déterminé à un laboratoire central. Les patients avec la maladie node‑negative étaient tenus d'avoir ≥ T1c la tumeur primaire. Les patients avec une histoire d'arrêt du coeur congestive ou LVEF <55 %, arrhythmias incontrôlé, la médication d'exigeant d'angine, la maladie du cœur valvulaire cliniquement significative, l'évidence d'infarctus transmural sur ECG, ont contrôlé pauvrement l'hypertension (systolic> Hg de 180 millimètres ou diastolic> Hg de 100 millimètres) n'avaient pas droit.

Les patients ont été randomisés (1:1) après l'achèvement de chirurgie définitive et au moins quatre cycles de chimiothérapie pour ne pas recevoir aucun traitement supplémentaire (n = 1693) ou 1 an de traitement Herceptin (n = 1693). Les patients subissant un lumpectomy avaient accompli aussi la radiothérapie standard. Les patients avec ER + et/ou PgR + la maladie ont reçu la thérapie hormonale adjuvant systémique à la discrétion d'investigateur. Herceptin a été administré avec une dose initiale de 8 mgs/kg suivis par les doses ultérieures de 6 mgs/kg une fois toutes les trois semaines pour un total de 52 semaines. La mesure de résultat principale était la survie disease‑free (DFS), défini comme dans les Études 1 et 2.

Parmi les 3386 patients randomisés aux deux bras de traitement, l'âge moyen était 49 ans (la gamme 21–80), 83 % étaient le Caucasien et 13 % étaient l'asiatique. Caractéristiques de maladie : 94 % s'infiltrant ductal le carcinome, ER de 50 % + et/ou PgR +, le noeud de 57 % le noeud positif, de 32 % négatif et dans 11 % de patients, le statut nodal n'était pas imposable en raison de la chimiothérapie neo‑adjuvant préalable. Le pour cent de Ninety‑six (1055/1098) des patients avec la maladie node‑negative avait de hauts traits de risque : parmi les 1098 patients avec la maladie node‑negative, 49 % (543) étaient ER − et PgR − et 47 % (512) étaient ER et/ou PgR + et avaient au moins un des hauts traits de risque suivants : la grandeur de tumeur pathologique plus grande que 2 centimètres, la Qualité 2–3, ou l'âge <35 ans. Avant randomization, 94 % de patients avaient reçu des régimes de chimiothérapie anthracycline‑based.

Étude 4

Dans l'Étude 4, les échantillons de tumeur de poitrine étaient tenus de montrer l'amplification de gène HER2 (le POISSON + seulement) comme déterminé à un laboratoire central. Les patients étaient tenus d'avoir la maladie positive du noeud, ou la maladie négative du noeud avec au moins un des traits du haut risque suivants : ER/PR-negative, la grandeur de tumeur> 2 centimètres, l'âge <35 ans, ou histologic et/ou Qualité nucléaire 2 ou 3. Les patients avec une histoire de CHF, myocardial l'infarctus, la Qualité 3 ou 4 arrhythmia cardiaques, la médication d'exigeant d'angine, la maladie du cœur valvulaire cliniquement significative, ont contrôlé pauvrement l'hypertension (diastolic> 100 mmHg), n'importe quel T4 ou N2 ou N3 connu ou cancer du sein M1 n'avaient pas droit.

Les patients ont été randomisés (1:1:1) pour recevoir doxorubicin et cyclophosphamide suivi par docetaxel (AC‑T), doxorubicin et cyclophosphamide suivi par docetaxel plus Herceptin (AC‑TH), ou docetaxel et carboplatin plus Herceptin (TCH). Tant dans l'AC‑T que dans les bras AC‑TH, doxorubicin 60 mg/m2 et cyclophosphamide 600 mg/m2 ont été administrés toutes les 3 semaine s pour quatre cycles; docetaxel 100 mgs/m 2 a été administré toutes les 3 semaine s pour quatre cycles. Dans le bras TCH, docetaxel 75 mg/m2 et carboplatin (à une cible AUC de 6 mgs/millilitres/minutes comme 30 ‑ à 60‑minute l'injection) ont été administrés toutes les 3 semaine s pour six cycles. Herceptin a été administré chaque semaine (la dose initiale de 4 mgs/kg suivis par la dose hebdomadaire de 2 mgs/kg) concurremment avec T ou avec TC et ensuite toutes les 3 semaines (6 mgs/kg) comme la monothérapie pour un total de 52 semaines. La thérapie de radiation, si administré, a été lancée après l'achèvement de chimiothérapie. Les patients avec ER + et/ou PR + les tumeurs ont reçu la thérapie hormonale. La survie de Disease‑free (DFS) était la mesure de résultat principale.

Parmi les 3222 patients randomisés, l'âge moyen était 49 (la gamme 22 à 74 ans; 6 % ≥ 65 ans). Les caractéristiques de maladie ont inclus ER de 54 % + et/ou PR + et le noeud de 71 % positif. Avant randomization, tous les patients ont subi la chirurgie primaire pour le cancer du sein.

La table 7 : l'Efficacité Results from Adjuvant Treatment de Cancer du sein (Les études 1 + 2, l'Étude 3 et l'Étude 4)


Événements de DFS
Rapport de hasard
(CI DE 95 %)
p valeur


Morts
Rapport de hasard

p valeur
Intervalle de CI=confidence.
*
Études 1 et 2 régimes : doxorubicin et cyclophosphamide suivi par paclitaxel (AC→T) ou paclitaxel plus Herceptin (AC→TH).
Le rapport de hasard estimé par la régression de Barreur en couches par l'essai clinique, le programme de paclitaxel destiné, le nombre de noeuds positifs et le statut de récepteur d'hormone.
épreuve de log‑rank en couches.
§
NS = non‑significant.
épreuve de log‑rank.
#
Étudiez 4 régimes : doxorubicin et cyclophosphamide suivi par docetaxel (AC→T) ou docetaxel plus Herceptin (AC→TH); docetaxel et carboplatin plus Herceptin (TCH).
Þ
Un niveau alpha two‑sided de 0.025 pour chaque comparaison.
Les études 1 + 2*
AC→TH
(n=1872)
1330.48
(0.39, 0.59)
p = <0.0001
620.67
p=NS§
AC→T
(n=1880)
26192

Étude 3
Chemo→Herceptin
(n=1693)
1270.54
(0.44, 0.67)
p = <0.0001
310.75
p=NS§
Chemo→Observation
(n=1693)
21940

Faites les études 4 #
TCH
(n=1075)
1340.67
(0.54 – 0.84)
p=0.0006 , Þ
56
AC→TH
(n=1074)
1210.60
(0.48 – 0.76)
p = <0.0001 , Þ
49
AC→T
(n=1073)
18080

Les résultats pour DFS pour l'analyse intégrée d'Études 1 et 2, l'Étude 3 et l'Étude 4 sont présentés dans la Table 7. La durée de DFS pour les Études 1 et 2 est présentée dans la figure 4 et la durée de DFS pour l'Étude 4 est présentée dans la figure 5. À travers toutes les quatre études, il y avait des nombres insuffisants de patients dans chacun des sous-groupes suivants pour déterminer si l'effet de traitement se distinguait de cette de la population patiente totale : les patients avec la qualité de tumeur basse, les patients dans les sous-groupes ethniques/de race spécifiques (Les patients d'Insulaire noirs, hispaniques, asiatiques/Pacifiques) et les patients> 65 ans d'âge.

Figure 4
La durée de Survie Disease‑Free dans les Patients avec le Traitement Adjuvant de Cancer du sein (Les études 1 et 2)

Figure 4

Figure 5
La durée de Survie Disease‑Free dans les Patients avec le Traitement Adjuvant de Cancer du sein (l'Étude 4)

Figure 5

Les analyses d'exploration de DFS comme une fonction de surexpression HER2 ou d'amplification de gène ont été conduites pour les patients dans les Études 2 et 3, où le laboratoire central évaluant des données était disponible. Les résultats sont montrés dans la Table 8. Le nombre d'événements dans l'Étude 2 était petit à l'exception de l'IHC 3 +/FISH + le sous-groupe, qui a constitué 81 % d'entre ceux avec les données. Les conclusions définitives ne peuvent pas être tirées concernant l'efficacité dans d'autres sous-groupes en raison du petit nombre d'événements. Le nombre d'événements dans l'Étude 3 était adéquat pour démontrer des effets significatifs sur DFS dans l'IHC 3 +/FISH inconnu et le POISSON +/IHC les sous-groupes inconnus.

La table 8 : les Résultats de Traitement dans les Études 2 et 3 comme une Fonction de Surexpression HER2 ou d'Amplification
 Étude 2Étude 3
Essai de HER2 Result*Nombre de PatientsLe Rapport de hasard DFS ( CI de 95 %)Nombre de PatientsLe Rapport de hasard DFS ( CI de 95 %)
*
IHC par HercepTest, PÊCHEZ par PathVysion (le rapport de HER2/CEP17 ≥ 2.0) comme exécuté à un laboratoire central.
Tous les cas dans cette catégorie dans l'étude 3 étaient IHC 2 +.
IHC 3 +
   POISSON (+)11700.42
(0.27, 0.64)
910.56
(0.13, 2.50)
   POISSON (−)510.71
(0.04, 11.79)
8
   POISSON Inconnu510.69
(0.09, 5.14)
22580.53
(0.41, 0.69)
IHC <3 + /
POISSON (+)
1741.01
(0.18, 5.65)
299 0.53
(0.20, 1.42)
IHC inconnu / le POISSON (+)7240.59
(0.38, 0.93)

14.2 Cancer du sein de Metastatic

La sécurité et l'efficacité de Herceptin dans le traitement de femmes avec le cancer du sein metastatic ont été étudiées dans un essai clinique randomisé, contrôlé dans la combinaison avec la chimiothérapie (Faites les études 5, n=469 les patients) et un essai clinique d'agent simple open‑label (Font les études 6, n=222 les patients). Les deux procès ont étudié des patients avec le cancer du sein metastatic dont les tumeurs surexpriment la protéine HER2. Les patients avaient droit s'ils avaient 2 ou 3 niveaux de surexpression (basé sur 0 à 3 échelle) par l'évaluation immunohistochemical de tissu de tumeur exécuté par un laboratoire d'essai central.

Le Cancer du sein Metastatic auparavant Non soigné (l'Étude 5)

L'étude 5 était un multicentre, randomisé, open‑label l'essai clinique conduit dans 469 femmes avec le cancer du sein metastatic que l'on n'avait pas traité auparavant avec la chimiothérapie pour la maladie metastatic. Les échantillons de tumeur ont été évalués par IHC (l'Essai d'Essai clinique, CTA) et ont réussi comme 0, 1 +, 2 +, ou 3 +, avec 3 + le fait d'indiquer le plus fort positivity. Seulement les patients avec 2 + ou 3 + les tumeurs positives avaient droit (environ 33 % d'entre les cachés). Les patients ont été randomisés pour recevoir la chimiothérapie seule ou dans la combinaison avec Herceptin donné intraveineusement comme 4 mgs/kg chargeant la dose suivie par les doses hebdomadaires de Herceptin à 2 mgs/kg. Pour ceux qui avaient reçu la thérapie anthracycline préalable dans le cadre d'adjuvant, la chimiothérapie s'est composée de paclitaxel (175 mg/m2 plus de 3 heures tous les 21 jour s pour au moins six cycles); pour tous les autres patients, la chimiothérapie s'est composée d'anthracycline plus cyclophosphamide (le courant alternatif : doxorubicin 60 mg/m2 ou epirubicin 75 mg/m2 plus 600 mg/m2 cyclophosphamide tous les 21 jour s pour six cycles). Le pour cent de Sixty‑five de patients a randomisé pour recevoir la chimiothérapie seule dans Herceptin reçu de cette étude au moment de la progression de maladie dans le cadre d'une étude d'extension séparée.

Basé après la détermination par un comité d'évaluation de réponse indépendant les patients ont randomisé à Herceptin et la chimiothérapie a connu un de façon significative plus long temps moyen à la progression de maladie, un plus haut taux de réponse total (ORR) et une plus longue durée moyenne de réponse, en comparaison des patients a randomisé à la chimiothérapie seule. Les patients ont randomisé à Herceptin et la chimiothérapie avait aussi une plus longue survie moyenne (voir la Table 9). Ces effets de traitement ont été observés tant dans les patients qui ont reçu Herceptin plus paclitaxel que dans ceux qui ont reçu Herceptin plus le courant alternatif; cependant l'ampleur des effets était plus grande dans le sous-groupe paclitaxel.

La table 9 : Étude 5 : les Résultats d'Efficacité dans le Traitement First‑Line pour le Cancer du sein Metastatic
 Résultats combinésSous-groupe de PaclitaxelSous-groupe de courant alternatif
 Herceptin + Toute la Chimiothérapie
(n = 235)
Toute la Chimiothérapie
(n = 234)
Herceptin + Paclitaxel
(n = 92)
Paclitaxel
(n = 96)
Herceptin + AC*
(n = 143)
COURANT ALTERNATIF
(n = 138)
*
Le courant alternatif = Anthracycline (doxorubicin ou epirubicin) et cyclophosphamide.
Évalué par un Comité d'Évaluation de Réponse indépendant.
Estimation de Kaplan‑Meier.
§
épreuve de log‑rank.
2‑test.
Point final primaire
La médiane TTP (mos) , 7.24.56.72.57.65.7
    CI DE 95 %7, 84, 55, 102, 47, 95, 7
    p‑value§< 0.0001< 0.00010.002
Points finals secondaires
Taux de réponse total 452938155038
    CI DE 95 %39, 5123, 3528, 488, 2242, 5830, 46
    p‑value  < 0.001 < 0.0010.10
La Durée de Resp Moyenne (mos) , 8.35.88.34.38.46.4
    25 %, Quartile de 75 %6, 154, 85, 114, 76, 154, 8
Survie de Med (mos) 25.120.322.118.426.821.4
    CI DE 95 %22, 3017, 2417, 2913, 2423, 3318, 27
    p‑value§0.050.170.16

Les données de l'Étude 5 suggèrent que les effets de traitement favorables ont été en grande partie limités aux patients avec le plus haut niveau de surexpression de protéine HER2 (3 +) (voir la Table 10).

La table 10 : les Effets de Traitement dans l'Étude 5 comme une Fonction de Surexpression HER2 ou d'Amplification
Résultat d'Essai de HER2Nombre de Patients
(N)
Le parent Risk* pour le Temps à la Progression de Maladie
(CI DE 95 %)
Le Risque relatif * pour la Mortalité
(CI DE 95 %)
*
Le risque relatif représente le risque de progression ou de mort dans le Herceptin plus le bras de chimiothérapie contre le bras de chimiothérapie.
LES POISSONS évaluant des résultats étaient disponibles pour 451 des 469 patients inscrits à l'étude.
CTA 2 + ou 3 +4690.49 (0.40, 0.61)0.80 (0.64, 1.00)
    POISSON (+) 3250.44 (0.34, 0.57)0.70 (0.53, 0.91)
    POISSON (−) 1260.62 (0.42, 0.94)1.06 (0.70, 1.63)
CTA 2 +1200.76 (0.50, 1.15)1.26 (0.82, 1.94)
    POISSON (+)  320.54 (0.21, 1.35)1.31 (0.53, 3.27)
    POISSON (–)830.77 (0.48, 1.25)1.11 (0.68, 1.82)
CTA 3 +3490.42 (0.33, 0.54)0.70 (0.51, 0.90)
    POISSON (+)2930.42 (0.32, 0.55)0.67 (0.51, 0.89)
    POISSON (–)430.43 (0.20, 0.94)0.88 (0.39, 1.98)

Le Cancer du sein Metastatic auparavant Traité (l'Étude 6)

Herceptin a été étudié comme un agent simple dans un multicentre, open‑label, single‑arm l'essai clinique (l'Étude 6) dans les patients avec HER2 surexprimant metastatic le cancer du sein qui avait rechuté suite à un ou deux régimes de chimiothérapie préalables pour la maladie metastatic. De 222 patients inscrits, 66 % avaient reçu la chimiothérapie adjuvant préalable, 68 % avaient reçu deux régimes de chimiothérapie préalables pour la maladie metastatic et 25 % avaient reçu le traitement myeloablative préalable avec le sauvetage de hematopoietic. Les patients ont été traités avec une dose chargeante de 4 mgs/kg IV suivi par les doses hebdomadaires de Herceptin à 2 mgs/kg IV.

ORR (accomplissent la réponse response+partial), comme déterminé par un Comité d'Évaluation de Réponse indépendant, était 14 %, avec un taux de réponse complet de 2 % et un taux de réponse partiel de 12 %. Les réponses complètes ont été observées seulement dans les patients avec la maladie limitée aux noeuds de lymphe et à la peau. Le taux de réponse total dans les patients dont les tumeurs évaluées comme CTA 3 + étaient 18 % pendant que dans ceux qui ont évalué comme CTA 2 +, c'étaient 6 %.

14.3 Metastatic Cancer Gastrique

La sécurité et l'efficacité de Herceptin dans la combinaison avec cisplatin et un fluoropyrimidine (capecitabine ou 5-fluorouracil) ont été étudiées dans les patients auparavant non soignés pour la jonction gastrique ou gastroesophageal metastatic adenocarcinoma (l'Étude 7). Dans cette étiquette ouverte, procès de multicentre, 594 patients ont été randomisés 1:1 à Herceptin dans la combinaison avec cisplatin et un fluoropyrimidine (FC+H) ou la chimiothérapie seule (FC). Randomization était en couches par la mesure de maladie (metastatic contre localement avancé), le site primaire (gastrique contre la jonction gastroesophageal), la tumeur measurability (oui contre pas), le statut de performance d'ECOG (0,1 contre 2) et fluoropyrimidine (capecitabine contre 5-fluorouracil). Tous les patients étaient l'un ou l'autre le gène de HER2 amplifié (le POISSON +) ou HER2 surexprimant (IHC 3 +). Les patients étaient tenus aussi d'avoir la fonction cardiaque adéquate (par ex, LVEF> 50 %).

Sur l'Herceptin-contenant le bras, Herceptin a été administré comme une IV injection à une dose initiale de 8 mgs/kg suivis de 6 mgs/kg toutes les 3 semaines jusqu'à la progression de maladie. Sur les deux bras d'étude cisplatin a été administré à une dose de 80 Jour mg/m2 1 toutes les 3 semaines pour 6 cycles comme un de 2 heures IV injection. Sur les deux bras d'étude capecitabine a été administré à 1000 dose mg/m2 oralement deux fois par jour (la dose quotidienne totale 2000 mg/m2) depuis 14 jours de chaque cycle de 21 jours pour 6 cycles. L'injection intraveineuse sinon continue (CIV) 5-fluorouracil a été administrée à une dose de 800 mg/m2/day à partir du Jour 1 tout le Jour 5 toutes les trois semaines pour 6 cycles.

L'âge moyen de la population d'étude était 60 ans (la gamme : 21-83); 76 % étaient le mâle; 53 % étaient l'asiatique, le Caucasien de 38 %, l'Hispano-Américain de 5 %, 5 % d'autres groupes de race/ethniques; 91 % avaient le PS ECOG de 0 ou 1; 82 % avaient le cancer gastrique primaire et 18 % avaient gastroesophageal primaire adenocarcinoma. De ces patients, 23 % avaient subi gastrectomy préalable, 7 % avaient reçu neoadjuvant préalable et/ou thérapie adjuvant et 2 % avaient reçu la radiothérapie préalable.

La mesure de résultat principale d'Étude 7 était la survie totale (OS), analysé par l'épreuve de grade du rondin non en couches. L'analyse d'OS finale basée sur 351 morts était significative statistiquement (le niveau de signification insignifiant de 0.0193). Une analyse OS actualisée a été conduite en un an après l'analyse finale. Les résultats d'efficacité tant de la finale que des analyses actualisées sont résumés dans la figure 6 de la Table 11.

La table 11 : Étude 7 : Survie Totale dans la Population ITT
 Bras de FC
N=296
FC + H le Bras
N=298
*
Être comparable avec le niveau de signification insignifiant de 0.0193.
Définitif (le Deuxième Entre-temps) la Survie Totale
      Non. Morts (%)184 (62.2 %)167 (56.0 %)
      Médiane11.013.5
      95 % CI (mos).(9.4, 12.5)(11.7, 15.7)
      Rapport de hasard0.73
      CI DE 95 %(0.60, 0.91)
      p évaluent *, deux dérapé0.0038
Survie Totale actualisée
      Non. Morts (%)227 (76.7 %)221 (74.2 %)
      Médiane11.713.1
      95 % CI (mos).(10.3, 13.0)(11.9, 15.1)
      Rapport de hasard0.80
      CI DE 95 %(0.67, 0.97)

Figure 6
La Survie Totale actualisée dans les Patients avec le Cancer Gastrique Metastatic (l'Étude 7)

Figure 6

Une analyse d'exploration d'OS dans les patients basés sur l'amplification de gène HER2 (le POISSON) et la surexpression de protéine (IHC) l'essai est résumée dans la Table 12.

La table 12 : les Analyses D'exploration par le Statut HER2 en utilisant des Résultats de Survie Totaux Actualisés
 FC
(N=296) *
FC + H
(N=298)
*
Deux patients sur le bras FC qui étaient le POISSON +, mais le statut IHC inconnu ont été exclus des analyses de sous-groupe d'exploration.
Cinq patients sur l'Herceptin-contenant le bras qui étaient le POISSON +, mais le statut IHC inconnu ont été exclus des analyses de sous-groupe d'exploration.
Inclut 6 patients sur le bras de chimiothérapie, 10 patients sur le bras Herceptin avec le POISSON - IHC3 + et 8 patients sur le bras de chimiothérapie, 8 patients sur le bras Herceptin avec le statut de POISSON inconnu, IHC 3 +.
PÊCHEZ + / IHC 0, 1 + le sous-groupe (N=133)
      Non. Les morts / n (le %)57/71 (80 %)56/62 (90 %)
      Durée d'OS moyenne (mos).8.88.3
      95 % CI (mos).(6.4, 11.7)(6.2, 10.7)
      Le rapport de hasard (CI de 95 %)1.33 (0.92, 1.92)
PÊCHEZ + / IHC2 + le sous-groupe (N=160)
      Non. Les morts / n (le %)65/80 (81 %)64/80 (80 %)
      Durée d'OS moyenne (mos).10.812.3
      95 % CI (mos).(6.8, 12.8)(9.5, 15.7)
      Le rapport de hasard (CI de 95 %)0.78 (0.55, 1.10)
PÊCHEZ + ou le POISSON/IHC3+ le sous-groupe (N=294)
      Non. Les morts / n (le %)104/143 (73 %)96/151 (64 %)
      Durée d'OS moyenne (mos).13.218.0
      95 % CI (mos).(11.5. 15.2)(15.5, 21.2)
      Le rapport de hasard (CI de 95 %)0.66 (0.50, 0.87)

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

16.1 Comment Fourni

Herceptin est fourni dans une fiole multi‑use contenant 440 mgs trastuzumab comme une poudre stérile lyophilized, sous le vide. Chaque carton contient une fiole Herceptin ® et une fiole (20 millilitres) d'Eau Bacteriostatic pour l'Injection (BWFI), USP, en contenant 1.1 % benzyl l'alcool comme un agent de conservation. NDC 50242‑134‑68.

16.2 Stabilité et Stockage

Les fioles de Herceptin sont fermes à 2–8°C (36–46°F) avant la reconstitution.

N'utilisez pas au-delà de la date d'expiration timbrée sur la fiole. Une fiole de Herceptin reconstitué avec BWFI, comme fourni, est ferme depuis 28 jours après reconstitution quand conservé frigorifié à 2–8°C (36–46°F). Débarrassez-vous de n'importe quelle conservation multi‑dose la solution reconstituée après 28 jours. Une fiole de Herceptin reconstitué avec SWFI non préservé (non fourni) devrait être utilisée immédiatement et n'importe quelle portion neuve débarrassée. Ne congelez pas Herceptin suite à la reconstitution ou à la dilution.

La solution de Herceptin pour l'injection diluée dans polyvinylchloride ou sacs polyéthyléniques contenant l'Injection de Chlorure de sodium de 0.9 %, USP, devrait être conservée à 2–8°C (36–46°F) depuis pas plus que 24 heures avant l'utilisation.

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

  • Conseillez aux patients de contacter un professionnel de soins de santé immédiatement pour n'importe laquelle de la chose suivante : le nouveau commencement ou l'essoufflement se détériorant, la toux, l'enflure des chevilles/jambes, l'enflure du visage, les palpitations, le gain de poids de plus de 5 livres dans 24 heures, vertige ou perte de conscience [voient l'Avertissement Boxé : Cardiomyopathy].
  • Avisez des femmes enceintes et des femmes de potentiel d'accouchement que l'exposition Herceptin peut avoir pour résultat le mal foetal [voir des Avertissements et des Précautions (5.3) et une Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)].
  • Avisez que les femmes de potentiel d'accouchement pour utiliser des méthodes contraceptives efficaces pendant le traitement et pour un minimum de six mois suite à Herceptin [voient des Avertissements et des Précautions (5.3)].
  • Avisez que les mères infirmières ont traité avec Herceptin pour arrêter des soins infirmiers ou arrêter Herceptin, en tenant compte que l'importance du médicament à la mère [voit l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.3)].
  • Encouragez des femmes qui sont exposées à Herceptin pendant la grossesse pour s'inscrire à la MÈRE l'Enregistrement de Grossesse Herceptin (1-800-690-6720) [voit des Avertissements et des Précautions (5.3) et une Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)].

HERCEPTIN ® [trastuzumab]

Fabriqué par :
Genentech, Inc.
Un membre du Groupe Roche
1 ADN Voie
San Francisco sud, Californie 94080-4990

4851301
Approbation américaine initiale : septembre de 1998
Date de révision : octobre de 2010
Herceptin ® est une marque inscrite de Genentech, Inc.
©2010 Genentech, Inc.

LE PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - Herceptin ® le carton de Fiole de 440 mgs

PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - carton de Fiole de 440 mgs

Herceptin ® carton de Fiole de 440 mgs


HERCEPTIN 
trastuzumab  kit
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)50242-134
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
150242-134-681 KIT Dans 1 CARTONPersonne
QUANTITÉ DE PARTIES
Partie #Quantité de paquetQuantité de produit totale
Part ie 11 FIOLE, MULTIDOSE   20 millilitres
Part ie 21 FIOLE   20 millilitres
La partie 1 de 2
HERCEPTIN 
trastuzumab  l'injection, la poudre, lyophilized, pour la solution
Renseignements de produit
Route d'administrationINTRAVEINEUXProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
TRASTUZUMAB (TRASTUZUMAB) TRASTUZUMAB440 mgs à 20 millilitres
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
TREHALOSE DIHYDRATE400 mgs à 20 millilitres
HISTIDINE MONOHYDROCHLORIDE9.9 mg à 20 millilitres
HISTIDINE6.4 mg à 20 millilitres
POLYSORBATE 201.8 mg à 20 millilitres
Caractéristiques de produit
Couleur    Score    
FormeGrandeur
GoûtCode d'empreinte
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
120 millilitres Dans 1 FIOLE, MULTI-DOSEPersonne
Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
BLABLA10379225/09/1998

La partie 2 de 2
EAU DE BACTERIOSTATIC 
eau  solution
Renseignements de produit
Route d'administrationINTRAVEINEUXProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
Aucun Ingrédient Actif Trouvé
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
ALCOOL DE BENZYL0.22 millilitres à 20 millilitres
Caractéristiques de produit
Couleur    Score    
FormeGrandeur
GoûtCode d'empreinte
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
120 millilitres Dans 1 FIOLEPersonne
Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
BLABLA10379225/09/1998


Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
BLABLA10379225/09/1998

Étiqueteur - Genentech, Inc. (080129000)
Registrant - Genentech, Inc. (080129000)
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
Genentech, Inc. (SSF)010024839LA FABRICATION D'API, LA FABRICATION, L'ANALYSE
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
Genentech, Inc. (Vacaville)004074162ANALYSE
Révisé : 10/2010Genentech, Inc.