TOPIRAMATE

TOPIRAMATE -  capsule de topiramate, boulettes enduites  
Cobalt Laboratories Inc.

----------

LES POINTS CULMINANTS DE PRESCRIRE DES RENSEIGNEMENTS
Ces points culminants n'incluent pas tous les renseignements avait besoin d'utiliser des capsules topiramate en toute tranquillité et efficacement. Voir de pleins renseignements prescrivants pour les capsules topiramate.
 
CAPSULES DE TOPIRAMATE
Approbation américaine initiale – 1996


CHANGEMENTS IMPORTANTS RÉCENTS

• Les avertissements et les Précautions (5.3)[04/2009]
• Les avertissements et les Précautions (5.8)[12/2009]

INDICATIONS ET USAGE

LA CAPSULE de TOPIRAMATE est un antiépileptique (AED) l'agent indiqué pour :

  • Épilepsie de monothérapie : la monothérapie initiale dans les patients 10 ans d'âge avec le commencement partiel ou les saisies toniques-clonic généralisées primaires (1.1).
  • Épilepsie de thérapie supplémentaire : la thérapie supplémentaire pour les adultes et les patients de pédiatrie (2 à 16 ans d'âge) avec les saisies de commencement partielles ou les saisies toniques-clonic généralisées primaires et dans les patients 2 ans d'âge avec les saisies a fréquenté le syndrome de Lennox-Gastaut (LGS) (1.2).

DOSAGE ET ADMINISTRATION

Voir le DOSAGE ET L'ADMINISTRATION, l'Épilepsie : l'Utilisation de Thérapie Supplémentaire pour les détails supplémentaires (2.1).

Dose initialeTitrationDose recommandée
Monothérapie d'épilepsie : les adultes et les patients de pédiatrie 10 ans (2.1)50 mgs/jours dans deux doses diviséesLe dosage devrait être augmenté chaque semaine par les augmentations de 50 mgs depuis les 4 premières semaines alors 100 mgs pour les semaines 5 à 6.400 mgs/jours dans deux doses divisées
Épilepsie thérapie supplémentaire : les adultes avec les saisies de commencement partielles ou LGS (2.1)25 à 50 mgs/joursLe dosage devrait être augmenté chaque semaine à une dose efficace par les augmentations de 25 à 50 mgs.200-400 mgs/jours dans deux doses divisées
Épilepsie thérapie supplémentaire : les adultes avec les saisies toniques-clonic généralisées primaires (2.1)25 à 50 mgs/joursLe dosage devrait être augmenté chaque semaine à une dose efficace par les augmentations de 25 à 50 mgs. 400 mgs/jours dans deux doses divisées
Épilepsie thérapie supplémentaire : les patients de pédiatrie avec les saisies de commencement partielles, les saisies toniques-clonic généralisées primaires ou LGS (2.1)25 mgs/jours (ou moins, basé sur une gamme de 1 à 3 mgs/kg/jours) de nuit pour la première semaineLe dosage devrait être augmenté à 1-ou les intervalles de 2 semaines par les augmentations de 1 à 3 mgs/kg/jours (administré dans deux doses divisées). La titration de dose devrait être guidée par le résultat clinique.5 à 9 mgs/kg/jours dans deux doses divisées

FORMES DE DOSAGE ET FORCES

  • Capsules : 15 mgs et 25 mgs (3)

CONTRE-INDICATIONS

Personne.


AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

  • Myopie aiguë et glaucome de fermeture de montage secondaire : la pression intraoculaire élevée non soignée peut mener à la perte visuelle permanente. Le traitement primaire pour inverser des symptômes est la cessation de capsules topiramate si rapidement que possible (5.1).
  • Oligohidrosis et hyperthermia : Contrôlez le fait de suer diminué et la température de corps augmentée, surtout dans les patients de pédiatrie (5.2).
  • Comportement suicidaire et ideation : les médicaments antiépileptiques augmentent le risque de comportement suicidaire ou d'ideation (5.3).
  • Acidose du métabolisme : la Ligne de base et la mesure périodique de bicarbonate de sérum sont recommandées. Considérez la réduction de dose ou la cessation de capsules topiramate si s'approprient cliniquement (5.4).
  • Cognitive/neuropsychiatric : les capsules de Topiramate peuvent provoquer le dysfonctionnement cognitif. Les patients devraient utiliser la prudence quand les machines d'exploitation en incluant des automobiles. La dépression et les problèmes d'humeur peuvent se produire dans les populations d'épilepsie (5.5).
  • Retrait d'AEDs : le Retrait de capsules topiramate devrait être fait progressivement (5.6).
  • Hyperammonemia et encéphalopathie ont fréquenté ou sans élément valproic l'utilisation acide : les Patients avec les erreurs innées de métabolisme ou d'activité mitochondrial réduite peuvent avoir un risque accru de hyper-ammonemia. L'ammoniaque de mesure si les symptômes encephalopathic se produisent (5.8).
  • Calculs reinaux : Utilisez avec d'autres inhibiteurs anhydrase carboniques, on devrait éviter d'autres médicaments provoquant l'acidose du métabolisme, ou dans les patients sur un régime ketogenic (5.9).

RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Le plus commun (de 5 % plus fréquent que le placebo ou la dose basse topiramate dans la monothérapie) les réactions défavorables dans contrôlé, les essais cliniques d'épilepsie étaient paresthesia, anorexie, diminution de poids, fatigue, vertige, somnolence, nervosité, le fait de ralentir psychomoteur, difficulté avec la mémoire, difficulté avec la concentration/attention et confusion.


POUR SIGNALER DES RÉACTIONS DÉFAVORABLES SOUPÇONNÉES, CONTACTEZ DES LABORATOIRES DE WATSON INC., À 1-800-272-5525 OU FDA À 1-800-FDA-1088 OU À WWW.FDA.GOV/MEDWATCH.


ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

Le résumé de médicament antiépileptique (AED) les actions réciproques avec les capsules topiramate (7.1).

AED Co-administeredConcentration d'AEDConcentration de Topiramate
NC = le changement de moins de 10 % dans la concentration de plasma.
NE = Non Évalué
*
= La concentration de plasma a augmenté 25 % dans certains patients, généralement ceux sur deux fois par jour le régime de dosage de phenytoin.
= N'est pas administré, mais est un métabolite actif de carbamazepine.
PhenytoinNC ou 25 % increase*Diminution de 48 %
Carbamazepine (CBZ)NCDiminution de 40 %
CBZ epoxide NCNE
Acide de ValproicDiminution de 11 %Diminution de 14 %
PhénobarbitalNCNE
PrimidoneNCNE
LamotrigineNC aux doses TPM jusqu'à 400 mgs/joursDiminution de 13 %
  • L'administration d'élément d'acide valproic et de topiramate a été associée à hyperammonemia avec et sans encéphalopathie (5.8).
  • Contraceptifs oraux : l'efficacité contraceptive diminuée et le saignement de percée augmenté devraient être considérés, surtout aux doses plus grandes que 200 mgs/jours (7.3).
  • Metformin est contre-indiqué avec l'acidose du métabolisme, un effet possible de topiramate (7.4)
  • Les niveaux de lithium devraient être contrôlés quand co-administered avec la haute dose topiramate (7.5)
  • D'autres Inhibiteurs Anhydrase Carboniques : contrôlez le patient pour l'apparence ou le fait de vous détériorer d'acidose du métabolisme (7.6)

UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

  • Affaiblissement rénal : Dans les patients rénalement diminués (creatinine l'autorisation moins de 70 mL/min/1.73 m2), une moitié de la dose adulte est recommandée (2.3).
  • Patients Subissant Hemodialysis : Topiramate est dégagé par hemodialysis. L'adaptation de dosage est nécessaire pour éviter des gouttes rapides dans la concentration de plasma topiramate pendant hemodialysis (2.5).
  • Grossesse : basé sur les données d'animal, peut provoquer le mal foetal. Pour s'inscrire à l'Enregistrement de Grossesse de Médicament Antiépileptique nord-américain appellent 1-800-233-2334 (numéro vert) (8.1).
  • Utilisation gériatrique : l'adaptation de Dosage peut être nécessaire pour assez âgé avec la fonction rénale diminuée (8.5).


Voir 17 pour les RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS et le Guide de Médication

Révisé : 09/2010

PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS : CONTENTS*
* Les sections ou les paragraphes omis des pleins renseignements prescrivants ne sont pas énumérés

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Épilepsie de monothérapie

1.2 Épilepsie de Thérapie supplémentaire

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Épilepsie

2.2 Administration de Capsules Topiramate

2.3 Patients avec l'Affaiblissement Rénal

2.4 Les Patients gériatriques (Les âges 65 Ans et)

2.5 Patients Subissant Hemodialysis

2.6 Patients avec la Maladie Hépatique

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

4 CONTRE-INDICATIONS

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Myopie aiguë et Glaucome de Fermeture de Montage Secondaire

5.2 Oligohidrosis et Hyperthermia

5.3 Comportement suicidaire et Ideation

5.4 Acidose du métabolisme

5.5 Cognitive/Neuropsychiatric Réactions Défavorables

5.6 Le retrait de Médicaments Antiépileptiques (AEDs)

5.7 La Mort Inexpliquée soudaine dans l'Épilepsie (SUDEP)

5.8 Hyperammonemia et Encéphalopathie (Sans et Avec Concomitant Valproic Acid [VPA] l'Utilisation)

5.9 Calculs reinaux

5.10 Paresthesia

5.11 L'adaptation de Dose dans l'Échec Rénal

5.12 Fonction Hépatique diminuée

5.13 Surveillance : Essais de laboratoire

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Épilepsie de monothérapie

6.2 Épilepsie de Thérapie supplémentaire

6.3 L'incidence dans l'Épilepsie les Essais cliniques Contrôlés – la Thérapie Supplémentaire – les Saisies de Commencement Partielles, les Saisies Toniques-Clonic Généralisées Primaires et Lennox-Gastaut Syndrome

6.4 D'autres Réactions Défavorables Observées Pendant l'Épilepsie Double aveugle les Procès de Thérapie Supplémentaires

6.5 L'incidence dans l'Étude 119 – la Thérapie Ajoutée – les Adultes avec les Saisies de Commencement Partielles

6.6 D'autres Réactions Défavorables Observées Pendant Tous les Essais cliniques d'Épilepsie

6.7 Le post-marketing et d'Autre Expérience

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

7.1 Médicaments antiépileptiques

7.2 Dépresseurs de CNS

7.3 Contraceptifs oraux

7.4 Metformin

7.5 Lithium

7.6 D'autres Inhibiteurs Anhydrase Carboniques

8 UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

8.2 Travail et Livraison

8.3 Mères infirmières

8.4 Utilisation de pédiatrie

8.5 Utilisation gériatrique

8.6 Course et Effets de Sexe

8.7 Affaiblissement rénal

8.8 Patients Subissant Hemodialysis

9 TOXICOMANIE ET DÉPENDANCE

9.1 Substance contrôlée

9.2 Abus

9.3 Dépendance

10 SURDOSAGE

11 DESCRIPTION

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

12.2 Pharmacodynamics

12.3 Pharmacokinetics

12.4 Populations spéciales

12.5 Actions réciproques de médicament du médicament

13 TOXICOLOGIE NON-CLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis et Affaiblissement de Fertilité

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Épilepsie de monothérapie Procès Contrôlé

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

17.1 Désordres d'oeil

17.2 Oligohydrosis et Hyperthermia

17.3 Comportement suicidaire et Ideation

17.4 Acidose du métabolisme

17.5 Interférence avec la Performance Cognitive et Automobile

17.6 Hyperammonemia et Encéphalopathie

17.7 Calculs reinaux

17.8 Utilisez dans la Grossesse


PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Épilepsie de monothérapie

Les Capsules de Topiramate sont indiquées comme la monothérapie initiale dans les patients 10 ans d'âge et plus vieilles avec le commencement partiel ou les saisies toniques-clonic généralisées primaires. L'efficacité a été démontrée dans un procès contrôlé dans les patients avec l'épilepsie qui avaient pas plus que 2 saisies dans les 3 mois avant l'enrôlement. La sécurité et l'efficacité dans les patients qui ont été convertis en monothérapie d'un régime précédent d'autres médicaments anticonvulsant n'ont pas été établies dans les procès contrôlés [voir des Études Cliniques (14.1)].

1.2 Épilepsie de Thérapie supplémentaire

Les Capsules de Topiramate sont indiquées comme la thérapie supplémentaire pour les adultes et les âges de patients de pédiatrie 2 à 16 ans avec les saisies de commencement partielles ou les saisies toniques-clonic généralisées primaires et dans les patients 2 ans d'âge et plus vieil avec les saisies associées au syndrome de Lennox-Gastaut [voient des Études Cliniques (14.1)].

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Épilepsie

Dans le supplémentaire contrôlé (c'est-à-dire, ajouté) les procès, aucune corrélation n'a été démontrée entre les concentrations de plasma de dépression de topiramate et d'efficacité clinique. Aucune évidence de tolérance n'a été démontrée dans les humains. On n'a pas montré que de doses au-dessus de 400 mgs/jours (600, 800 ou de 1 000 mgs/jours) améliorent des réponses dans les études de réponse de la dose dans les adultes avec les saisies de commencement partielles.

Il n'est pas nécessaire de contrôler des concentrations de plasma topiramate pour optimiser la thérapie de capsules topiramate. De temps en temps, l'adjonction de capsules topiramate à phenytoin peut exiger à une adaptation de la dose de phenytoin d'accomplir le résultat clinique optimal. L'adjonction ou le retrait de phenytoin et/ou carbamazepine pendant la thérapie supplémentaire avec les capsules topiramate peuvent exiger l'adaptation de la dose de capsules topiramate.

Les capsules de Topiramate peuvent être prises sans égard aux repas.

Utilisation de monothérapie

La dose recommandée pour la monothérapie topiramate dans les adultes et les patients de pédiatrie 10 ans d'âge et plus vieil est 400 mgs/jours dans deux doses divisées. Environ 58 % de patients randomisés à 400 mgs/jours ont accompli cette dose maxima dans le procès contrôlé de la monothérapie; la dose moyenne accomplie dans le procès était 275 mgs/jours. La dose devrait être accomplie par la titration selon le programme suivant :

Dose du matinDose du soir
Semaine 125 mgs25 mgs
Semaine 250 mgs50 mgs
Semaine 375 mgs75 mgs
Semaine 4100 mgs100 mgs
Semaine 5150 mgs150 mgs
Semaine 6200 mgs200 mgs

Utilisation de Thérapie supplémentaire

Les adultes (17 Ans d'Âge et) - les Saisies de Commencement Partielles, les Saisies Toniques-Clonic Généralisées Primaires, ou Lennox-Gastaut Syndrome

La dose quotidienne totale recommandée de capsules topiramate comme la thérapie supplémentaire dans les adultes avec les saisies de commencement partielles est 200 à 400 mgs/jours dans deux doses divisées et 400 mgs/jours dans deux doses divisées comme le traitement supplémentaire dans les adultes avec les saisies toniques-clonic généralisées primaires. On recommande que la thérapie soit lancée à 25 à 50 mgs/jours suivis par la titration à une dose efficace dans les augmentations de 25 à 50 mgs/jours chaque semaine. Le fait de titrer dans les augmentations de 25 mgs/jours chaque semaine peut retarder le temps pour atteindre une dose efficace. Les doses quotidiennes au-dessus de 1 600 mgs n'ont pas été étudiées.

Dans l'étude de saisies toniques-clonic généralisées primaires le taux de titration initial était plus lent que dans les études précédentes; la dose assignée a été atteinte à la fin de 8 semaines [voir des Études Cliniques (14.1)].

Les Patients de pédiatrie (les Âges 2 – 16 Ans) – les Saisies de Commencement Partielles, les Saisies Toniques-Clonic Généralisées Primaires, ou Lennox-Gastaut Syndrome

La dose quotidienne totale recommandée de capsules topiramate comme la thérapie supplémentaire pour les patients de pédiatrie avec les saisies de commencement partielles, les saisies toniques-clonic généralisées primaires, ou les saisies associées au syndrome de Lennox-Gastaut est environ 5 à 9 mgs/kg/jours dans deux doses divisées. La titration devrait commencer à 25 mgs/jours (ou moins, basée sur une gamme de 1 à 3 mgs/kg/jours) de nuit pour la première semaine. Le dosage devrait alors être augmenté à 1-ou les intervalles de 2 semaines par les augmentations de 1 à 3 mgs/kg/jours (administré dans deux doses divisées), pour accomplir la réponse clinique optimale. La titration de dose devrait être guidée par le résultat clinique.

Dans l'étude de saisies toniques-clonic généralisées primaires le taux de titration initial était plus lent que dans les études précédentes; la dose assignée de 6 mgs/kg/jours a été atteinte à la fin de 8 semaines [voir des Études Cliniques (14.1)].

2.2 Administration de Capsules Topiramate

Les capsules de Topiramate peuvent être avalées entières ou peuvent être administrées en ouvrant soigneusement la capsule et en saupoudrant les contenus entiers sur une petite quantité (la petite cuillère) de nourriture douce. Ce mélange de médicament/nourriture devrait être avalé immédiatement et pas mâché. Il ne devrait pas être conservé pour l'utilisation future.

2.3 Patients avec l'Affaiblissement Rénal

Dans les sujets rénalement diminués (creatinine l'autorisation moins de 70 mL/min/1.73 m2), une moitié de la dose adulte ordinaire est recommandée. De tels patients exigeront à un plus long temps d'arriver permanent à chaque dose.

2.4 Les Patients gériatriques (Les âges 65 Ans et)

L'adaptation de dosage peut être indiquée dans le patient assez âgé quand diminué la fonction rénale (creatinine le taux d'autorisation <70 mL/min/1.73 m2) est évidente [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)].

2.5 Patients Subissant Hemodialysis

Topiramate est dégagé par hemodialysis à un taux qui est 4 à 6 fois plus grand qu'un individu normal. En conséquence, une période prolongée de dialyse peut faire la concentration topiramate tomber au-dessous de cela exigé de maintenir un effet d'antisaisie. Pour éviter des gouttes rapides dans la concentration de plasma topiramate pendant hemodialysis, une dose supplémentaire de topiramate peut être exigée. L'adaptation réelle devrait tenir compte 1) de la durée de période de dialyse, 2) le taux d'autorisation du système de dialyse étant utilisé et 3) l'autorisation rénale efficace de topiramate dans le patient étant dialyzed.

2.6 Patients avec la Maladie Hépatique

Dans les patients hépatiquement diminués, topiramate les concentrations de plasma peut être augmenté. On ne comprend pas bien le mécanisme.

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

Capsules de Topiramate :

 Les capsules de Topiramate contiennent des perles enduites de topiramate dans une capsule de gélatine dure. Les capsules de gélatine ont un corps opaque blanc et une casquette opaque blanche et sont marquées comme suit : 

15 mgs : Le corps a ‘15’ et la casquette a ‘ArrowLogo.jpg’ sur ‘Ti’ que tous les deux ont imprimé dans noir.

25 mgs : Le corps a ‘25’ et la casquette a ‘ArrowLogo.jpg’ sur ‘Ti’ que tous les deux ont imprimé dans noir.

4 CONTRE-INDICATIONS

Personne.

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Myopie aiguë et Glaucome de Fermeture de Montage Secondaire

Un syndrome se composant de la myopie aiguë associée au glaucome de fermeture de montage secondaire a été annoncé dans les patients recevant topiramate. Les symptômes incluent le commencement aigu d'acuité visuelle diminuée et/ou douleur oculaire. Les conclusions d'Ophthalmologic peuvent inclure la myopie, la chambre antérieure shallowing, hyperemia oculaire (la rougeur) et ont augmenté la pression intraoculaire. Mydriasis peut ou peut ne pas être présent. Ce syndrome peut être associé à l'effusion supraciliary ayant pour résultat le déplacement antérieur de la lentille et de l'iris, avec le glaucome de fermeture de montage secondaire. Les symptômes se produisent typiquement pendant 1 mois de lancer la thérapie topiramate. À la différence du glaucome de montage étroit primaire, qui est rare moins de 40 ans d'âge, le glaucome de fermeture de montage secondaire associé à topiramate a été annoncé dans les patients de pédiatrie aussi bien que les adultes. Le traitement primaire pour inverser des symptômes est la cessation de topiramate si rapidement que possible, selon le jugement du médecin de traitement. D'autres mesures, dans la conjonction avec la cessation de topiramate, peuvent être utiles.

La pression intraoculaire élevée de n'importe quelle étiologie, si quitté non soignée, peut mener à sequelae sérieux en incluant la perte de vision permanente.

5.2 Oligohidrosis et Hyperthermia

Oligohidrosis (le fait de suer diminué), ayant pour résultat rarement l'hospitalisation, a été annoncé en association avec l'utilisation de topiramate. Le fait de suer diminué et une élévation dans la température de corps au-dessus normal ont caractérisé ces cas. Certains des cas ont été annoncés après l'exposition aux températures de l'environnement élevées.

La majorité des rapports a été dans les patients de pédiatrie. Les patients, les patients surtout de pédiatrie, ont traité avec topiramate devrait être contrôlé de près pour l'évidence du fait de suer diminué et de la température de corps augmentée, surtout dans le temps chaud. La prudence devrait être utilisée quand topiramate est prescrit avec d'autres médicaments qui prédisposent des patients aux désordres liés de la chaleur; ces médicaments incluent, mais ne sont pas limités à, d'autres inhibiteurs anhydrase carboniques et médicaments avec l'activité anticholinergic.

5.3 Comportement suicidaire et Ideation

 Les médicaments antiépileptiques (AEDs), en incluant topiramate, augmentent le risque de pensées suicidaires ou de comportement dans les patients prenant ces médicaments pour n'importe quelle indication. Les patients ont traité avec n'importe quel AED pour n'importe quelle indication devrait être contrôlé pour l'apparition ou le fait de se détériorer de dépression, pensées suicidaires ou comportement, et/ou n'importe quels changements inhabituels dans l'humeur ou le comportement.

 Les analyses mises en commun de 199 essais cliniques contrôlés du placebo (mono - et la thérapie supplémentaire) de 11 différents AEDs ont montré que les patients randomisés à un des AEDs avaient environ deux fois le risque (le Risque Relatif réglé 1.8, CI:1.2 de 95 %, 2.7) de la réflexion suicidaire ou du comportement comparé aux patients randomisés au placebo. Dans ces procès, qui avaient une durée de traitement moyenne de 12 semaines, le taux d'incidence estimé de comportement suicidaire ou d'ideation parmi 27 863 patients AED-traités était 0.43 %, comparés à 0.24 % parmi 16 029 patients traités du placebo, en représentant une augmentation d'environ un cas de réflexion suicidaire ou le comportement pour tous 530 patients a traité. Il y avait quatre suicides dans les patients traités du médicament dans les procès et personne dans les patients traités du placebo, mais le nombre n'est trop petit pour permettre n'importe quelle conclusion de l'effet de médicament sur le suicide.

 Le risque accru de pensées suicidaires ou de comportement avec AEDs a été observé dès une semaine après le traitement de médicament de départ avec AEDs et s'est conservé pour la durée de traitement évalué. Puisque la plupart des procès inclus dans l'analyse ne se sont pas étendus au-delà de 24 semaines, le risque de pensées suicidaires ou de comportement au-delà de 24 semaines ne pouvait pas être évalué.

 Le risque de pensées suicidaires ou de comportement était généralement conséquent parmi les médicaments dans les données analysées. La conclusion de risque accru avec AEDs de mécanismes variables d'action et à travers une gamme d'indications suggère que le risque s'applique à tout AEDs utilisé pour n'importe quelle indication. Le risque n'a pas varié considérablement par l'âge (5 à 100 ans) dans les essais cliniques analysés.

 La table 1 montre que le risque absolu et relatif par l'indication pour tous a évalué AEDs.

La table 1 : le Risque par l'Indication pour les Médicaments Antiépileptiques dans l'Analyse Mise en commun
IndicationLes Patients de placebo avec les Événements par 1000 PatientsLes Patients de médicament avec les Événements par 1000 PatientsRisque relatif : l'Incidence d'Événements dans les Patients/Incidence de Médicament dans les Patients de PlaceboDifférence de risque : les Patients de Médicament Supplémentaires avec les Événements par 1000 Patients
Épilepsie1.03.43.52.4
Psychiatrique5.78.51.52.9
D'autre1.01.81.90.9
Total2.44.31.81.9

 Le risque relatif pour les pensées suicidaires ou le comportement était plus haut dans les essais cliniques pour l'épilepsie que dans les essais cliniques pour les conditions psychiatriques ou autres, mais les différences de risque absolues étaient semblables pour l'épilepsie et les indications psychiatriques.

 Quelqu'un la considération prescrivant topiramate ou autre AED doit équilibrer le risque de pensées suicidaires ou de comportement avec le risque de maladie non soignée. L'épilepsie et beaucoup d'autres maladies pour lesquelles AEDs sont prescrits sont associées à la morbidité et la mortalité et un risque accru de pensées suicidaires et de comportement. Si les pensées suicidaires et le comportement émergent pendant le traitement, le prétraçoir a besoin de réfléchir si l'apparition de ces symptômes dans un patient donné peut être rattachée à la maladie étant traitée.

 Les patients, leur caregivers et les familles devraient être informés du fait qu'AEDs augmentent le risque de pensées suicidaires et de comportement et devraient être conseillés du besoin d'être alertes pour l'apparition ou le fait de se détériorer des signes et les symptômes de dépression, n'importe quels changements inhabituels dans l'humeur ou le comportement ou l'apparition de pensées suicidaires, le comportement ou les pensées du mal de soi. Les comportements d'inquiétude devraient être annoncés immédiatement aux pourvoyeurs de soins médicaux.

5.4 Acidose du métabolisme

Hyperchloremic, espace de non-anion, l'acidose du métabolisme (c'est-à-dire, le bicarbonate de sérum diminué au-dessous de la gamme de référence normale faute d'alkalosis respiratoire chronique) sont associés au traitement topiramate. Cette acidose du métabolisme est provoquée par la perte de bicarbonate rénale en raison de l'effet inhibiteur de topiramate sur anhydrase carbonique. Un tel déséquilibre d'électrolyte a été observé avec l'utilisation de topiramate dans les essais cliniques contrôlés du placebo et dans la période post-du marketing. Généralement, l'acidose du métabolisme topiramate-incitée se produit tôt dans le traitement bien que les cas puissent se produire n'importe quand pendant le traitement. Les réductions de bicarbonate sont légères et modérées d'habitude (la diminution moyenne de 4 mEq/L aux doses quotidiennes de 400 mgs dans les adultes et à environ 6 mgs/kg/jours dans les patients de pédiatrie); rarement, les patients peuvent connaître des réductions sévères aux valeurs au-dessous de 10 mEq/L. Les conditions ou les thérapies qui prédisposent des patients à l'acidose (tels que la maladie rénale, les désordres respiratoires sévères, le statut epilepticus, la diarrhée, ketogenic le régime ou les médicaments spécifiques) peuvent être additives aux effets de baisse de bicarbonate de topiramate.

Dans les adultes, l'incidence de jeunes du traitement diminutions persistantes dans le bicarbonate de sérum (les niveaux de <20 mEq/L lors de deux visites consécutives ou lors de la visite finale) dans les essais cliniques contrôlés pour le traitement supplémentaire d'épilepsie était 32 % pour 400 mgs/jours et 1 % pour le placebo. L'acidose du métabolisme a été observée aux doses aussi bas que 50 mgs/jours. L'incidence de jeunes du traitement diminutions persistantes dans le bicarbonate de sérum dans les adultes dans l'essai clinique contrôlé de l'épilepsie pour la monothérapie était 15 % pour 50 mgs/jours et 25 % pour 400 mgs/jours. L'incidence d'un bicarbonate de sérum nettement anormalement bas (c'est-à-dire, la valeur absolue <17 mEq/L et> 5 diminution de mEq/L du prétraitement) dans les procès de thérapie supplémentaires était 3 % pour 400 mgs/jours et 0 % pour le placebo et dans le procès de monothérapie étaient 1 % pour 50 mgs/jours et 7 % pour 400 mgs/jours. Les niveaux de bicarbonate de sérum n'ont pas été systématiquement évalués aux doses quotidiennes plus grandes que 400 mgs/jours.

Dans les patients de pédiatrie (2–16 ans d'âge), l'incidence de jeunes du traitement diminutions persistantes dans le bicarbonate de sérum dans les procès contrôlés du placebo du traitement supplémentaire de syndrome de Lennox-Gastaut ou des saisies de commencement partielles réfractaires était 67 % pour topiramate (à environ 6 mgs/kg/jours) et à 10 % pour le placebo. L'incidence d'un bicarbonate de sérum nettement anormalement bas (c'est-à-dire, la valeur absolue <17 mEq/L et> 5 diminution de mEq/L du prétraitement) dans ces procès était 11 % pour topiramate et 0 % pour le placebo. Les cas d'acidose du métabolisme modérément sévère ont été annoncés dans les patients aussi jeunes que 5 mois, surtout aux doses quotidiennes au-dessus de 5 mgs/kg/jours.

Bien que non approuvé pour l'utilisation dans les patients moins de 2 ans d'âge avec les saisies de commencement partielles, un procès contrôlé qui a examiné cette population ait révélé que topiramate a produit une acidose du métabolisme qui est plus grande notamment dans l'ampleur que cela observé dans les procès contrôlés chez les enfants plus vieux et les adultes. La différence de traitement moyenne (25 topiramate-placebo mg/kg/d) était-5.9 mEq/L pour le bicarbonate. L'incidence d'acidose du métabolisme (défini par un bicarbonate de sérum <20 mEq/L) était 0 % pour le placebo, 30 % pour 5 mg/kg/d, 50 % pour 15 mg/kg/d et 45 % pour 25 mg/kg/d [voient l'Utilisation de Pédiatrie (8.4)].

Dans les patients de pédiatrie (10 ans jusqu'à 16 ans d'âge), l'incidence de jeunes du traitement diminutions persistantes dans le bicarbonate de sérum dans l'essai clinique contrôlé de l'épilepsie pour la monothérapie était 7 % pour 50 mgs/jours et 20 % pour 400 mgs/jours. L'incidence d'un bicarbonate de sérum nettement anormalement bas (c'est-à-dire, la valeur absolue <17 mEq/L et> 5 diminution de mEq/L du prétraitement) dans ce procès était 4 % pour 50 mgs/jours et 4 % pour 400 mgs/jours.

Quelques manifestations d'acidose du métabolisme aiguë ou chronique peuvent inclure l'hyperventilation, les symptômes nonspécifiques tels que la fatigue et l'anorexie, ou sequelae plus sévère en incluant arrhythmias cardiaque ou stupeur. L'acidose du métabolisme chronique, non soignée peut augmenter le risque pour nephrolithiasis ou nephrocalcinosis et peut avoir pour résultat aussi osteomalacia (appelé le rachitisme dans les patients de pédiatrie) et/ou osteoporosis avec un risque accru pour les fractures. L'acidose du métabolisme chronique dans les patients de pédiatrie peut réduire aussi des taux de croissance. Une réduction du taux de croissance peut diminuer finalement la hauteur maxima accomplie. L'effet de topiramate sur la croissance et sequelae lié de l'os n'a pas été systématiquement enquêté dans les procès à long terme, contrôlés du placebo. À long terme, le traitement de l'étiquette ouverte de bébés/bambins, avec l'épilepsie partielle intraitable, depuis jusqu'à 1 an, a montré des réductions de la ligne de base dans les TAS Z pour la longueur, le poids et la circonférence de tête comparée à l'âge et aux données normatives correspondues du sexe, bien que ces patients avec l'épilepsie aient probablement de différents taux de croissance que les bébés normaux. Les réductions des TAS Z pour la longueur et le poids ont été corrélées au niveau d'acidose [voir l'Utilisation de Pédiatrie (8.4)].

La mesure de ligne de base et de bicarbonate de sérum périodique pendant le traitement topiramate est recommandée. Si l'acidose du métabolisme se développe et se conserve, la considération devrait être donnée à la réduction de la dose ou au fait d'arrêter topiramate (l'utilisation de la dose se resserrant). Si la décision est prise pour continuer des patients sur topiramate face à l'acidose persistante, le traitement d'alcali devrait être considéré.

5.5 Cognitive/Neuropsychiatric Réactions Défavorables

Les réactions défavorables le plus souvent associées à l'utilisation de topiramate ont été rattachées au système nerveux central et ont été observées dans les populations d'épilepsie. Dans les adultes, le plus fréquent d'entre ceux-ci peut être classifié dans trois catégories générales : le dysfonctionnement 1) Cognitif et lié (par ex la confusion, le fait de ralentir psychomoteur, la difficulté avec la concentration/attention, la difficulté avec la mémoire, le discours ou les problèmes de langue, les difficultés particulièrement trouvant le mot); les dérangements 2) Psychiatriques/de comportement (par ex la dépression ou les problèmes d'humeur); et 3) la Somnolence ou la fatigue.

Patients adultes

Dysfonctionnement cognitif et lié

La majorité de réactions défavorables cognitives et liées était légère pour se modérer dans la sévérité et ils se produisaient fréquemment dans l'isolement. Le taux de titration rapide et la plus haute dose initiale ont été associés à de plus hautes incidences de ces réactions. Beaucoup de ces réactions ont contribué au retrait du traitement [voir des Réactions Défavorables (6)].

Dans les procès contrôlés de l'épilepsie ajoutée (utilisant la titration rapide tels que 100-200 mgs/jours augmente chaque semaine), la proportion de patients qui ont connu une ou plusieurs réactions défavorables cognitives et liées était 42 % pour 200 mgs/jours, 41 % pour 400 mgs/jours, 52 % pour 600 mgs/jours, 56 % pour 800 et 1000 mgs/jours et 14 % pour le placebo. Ces réactions défavorables liées de la dose ont commencé par une fréquence semblable dans la titration ou dans la phase d'entretien, bien que dans certains patients les événements aient commencé pendant la titration et se sont conservés dans la phase d'entretien. Certains patients qui ont connu une ou plusieurs réactions défavorables cognitives et liées dans la phase de titration avaient une récurrence liée de la dose de ces réactions dans la phase d'entretien.

Dans la monothérapie l'épilepsie a contrôlé le procès, la proportion de patients qui ont connu une ou plusieurs réactions défavorables cognitives et liées était 19 % pour 50 mgs/jours topiramate et 26 % pour 400 mgs/jours.

Dérangements psychiatriques/De comportement

Les dérangements psychiatriques/de comportement (la dépression ou l'humeur) étaient liés de la dose pour les populations d'épilepsie [voir des Avertissements et des Précautions (5.3)].

Somnolence/Fatigue

La somnolence et la fatigue étaient les réactions défavorables annonçait le plus fréquemment pendant les essais cliniques de topiramate pour l'épilepsie supplémentaire. Pour la population d'épilepsie supplémentaire, l'incidence de somnolence n'a pas différé considérablement entre 200 mgs/jours et 1000 mgs/jours, mais l'incidence de fatigue était liée de la dose et augmentée aux dosages au-dessus de 400 mgs/jours. Pour la population d'épilepsie de monothérapie dans les groupes de 50 mgs/jours et de 400 mgs/jours, l'incidence de somnolence était liée de la dose (9 % pour le groupe de 50 mgs/jours et 15 % pour le groupe de 400 mgs/jours) et l'incidence de fatigue était comparable dans les deux groupes de traitement (14 % chacun).

Les événements CNS nonspécifiques supplémentaires communément observés avec topiramate dans la population d'épilepsie ajoutée incluent le vertige ou l'ataxie.

Patients de pédiatrie

Dans la thérapie supplémentaire double aveugle et l'épilepsie de monothérapie les études cliniques, les incidences de réactions défavorables cognitive/neuropsychiatric dans les patients de pédiatrie étaient inférieures généralement qu'observé dans les adultes. Ces réactions ont inclus le fait de ralentir psychomoteur, la difficulté avec la concentration/attention, les problèmes de discours de désordres de discours / les problèmes de discours apparentés et les problèmes de langue. Les réactions neuropsychiatric le plus fréquemment annoncées dans les patients de pédiatrie pendant la thérapie supplémentaire les études doubles aveugles étaient la somnolence et la fatigue. Les réactions neuropsychiatric le plus fréquemment annoncées dans les patients de pédiatrie dans les groupes de 50 mgs/jours et de 400 mgs/jours pendant la monothérapie l'étude double aveugle étaient le mal de tête, le vertige, l'anorexie et la somnolence.

Aucun patient n'a arrêté le traitement en raison de n'importe quels événements défavorables dans l'épilepsie supplémentaire les procès doubles aveugles. Dans l'épilepsie de monothérapie le procès double aveugle, 1 patient de pédiatrie (2 %) dans le groupe de 50 mgs/jours et 7 patients de pédiatrie (12 %) dans le groupe de 400 mgs/jours a arrêté le traitement en raison de n'importe quels événements défavorables. La réaction défavorable la plus commune associée à la cessation de thérapie était la difficulté avec la concentration/attention; tous se sont produits dans le groupe de 400 mgs/jours.

5.6 Le retrait de Médicaments Antiépileptiques (AEDs)

Dans les patients avec ou sans une histoire de saisies ou d'épilepsie, les médicaments antiépileptiques en incluant topiramate devraient être progressivement retirés pour minimiser le potentiel pour les saisies ou la fréquence de saisie augmentée [voir des Études Cliniques (14)]. Dans les situations où le retrait rapide de topiramate est médicalement exigé, la surveillance appropriée est recommandée.

5.7 La Mort Inexpliquée soudaine dans l'Épilepsie (SUDEP)

Pendant le cours de précommercialiser le développement de topiramate, 10 morts soudaines et inexpliquées ont été enregistrées parmi une cohorte de patients traités (2 796 ans asservis d'exposition). Cela représente une incidence de 0.0035 morts par année patiente. Bien que ce taux excède qui s'est attendu dans une population en bonne santé correspondue pour l'âge et le sexe, c'est dans la gamme d'estimations pour l'incidence de morts inexpliquées soudaines dans les patients avec l'épilepsie pas recevant topiramate (variant de 0.0005 pour la population générale de patients avec l'épilepsie, à 0.003 pour une population d'essai clinique semblable à cela dans le programme topiramate, à 0.005 pour les patients avec l'épilepsie réfractaire).

5.8 Hyperammonemia et Encéphalopathie (Sans et Avec Concomitant Valproic Acid [VPA] l'Utilisation)

 Hyperammonemia/Encephalopathy Sans Concomitant Valproic Acid (VPA)

 Le traitement de Topiramate a produit hyperammonemia (dans quelques cas liés de la dose) dans les programmes investigational cliniques dans de très jeunes patients de pédiatrie (1–24 mois) que l'on a traité avec topiramate supplémentaire pour l'épilepsie de commencement partielle (8 % pour le placebo, 10 % pour 5 mgs/kg/jours, 0 % pour 15 mgs/kg/jours, 9 % pour 25 mgs/kg/jours). Topiramate n'est pas approuvé comme le traitement supplémentaire de saisies de commencement partielles dans les patients de pédiatrie moins de 2 ans. Dans certains patients, l'ammoniaque a été nettement augmentée (à 50 % au-dessus de la limite supérieure de normaux). Dans les patients adolescents, l'incidence de hyperammonemia nettement augmenté était 6 % pour le placebo, 6 % pour 50 mgs et 12 % pour 100 mgs topiramate tous les jours. Le hyperammonemia associé au traitement topiramate s'est produit avec et sans encéphalopathie dans les procès contrôlés du placebo et dans l'étiquette ouverte, le procès d'extension. Hyperammonemia lié de la dose a été aussi observé dans le procès d'extension dans les patients de pédiatrie jusqu'à 2 ans. Les symptômes cliniques d'encéphalopathie hyperammonemic incluent souvent des modifications aiguës dans le niveau de conscience et/ou fonction cognitive avec la léthargie ou le vomissement.

 Hyperammonemia avec et sans encéphalopathie a été aussi observé dans le post-marketing des rapports dans les patients qui prenaient topiramate sans élément valproic l'acide (VPA).

 Hyperammonemia/Encephalopathy Avec Concomitant Valproic Acid (VPA)

 L'administration d'élément de topiramate et d'acide valproic (VPA) a été associée à hyperammonemia avec ou sans encéphalopathie dans les patients qui ont toléré n'importe quel médicament seul a basé sur le post-marketing des rapports. Bien que hyperammonemia puisse être asymptomatic, les symptômes cliniques d'encéphalopathie hyperammonemic incluent souvent des modifications aiguës dans le niveau de conscience et/ou fonction cognitive avec la léthargie ou le vomissement. Dans la plupart des cas, les symptômes et les signes ont diminué avec la cessation de n'importe quel médicament. Cette réaction défavorable n'est pas en raison d'une action réciproque pharmacokinetic.

 Bien que topiramate ne soit pas indiqué pour l'utilisation dans les bébés/bambins (1–24 mois) VPA a produit clairement un lié de la dose augmenté dans l'incidence de jeune du traitement hyperammonemia (au-dessus de la limite supérieure de normaux, 0 % pour le placebo, 12 % pour 5 mgs/kg/jours, 7 % pour 15 mgs/kg/jours, 17 % pour 25 mgs/kg/jours) dans un programme investigational. Hyperammonemia nettement augmenté, lié de la dose (0 % pour le placebo et 5 mgs/kg/jours, 7 % pour 15 mgs/kg/jours, 8 % pour 25 mgs/kg/jours) s'est produit aussi dans ces bébés/bambins. Hyperammonemia lié de la dose a été de la même façon observé dans un à long terme, le procès d'extension dans ces patients très jeunes, de pédiatrie [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.4)].

 Hyperammonemia avec et sans encéphalopathie a été aussi observé dans le post-marketing des rapports dans les patients prenant topiramate avec l'acide valproic (VPA).

 Le hyperammonemia associé au traitement topiramate a l'air d'être plus répandu quand topiramate est utilisé concomitantly avec VPA.

Surveillance pour Hyperammonemia

Les patients avec les erreurs innées de métabolisme ou d'hépatique réduit mitochondrial l'activité peuvent être à un risque accru pour hyperammonemia avec ou sans encéphalopathie. Bien que non étudié, topiramate le traitement ou une action réciproque d'élément topiramate et le traitement acide valproic puisse exacerber des défauts existants ou démasquer des manques dans les personnes susceptibles.

Dans les patients qui développent la léthargie inexpliquée, le vomissement, ou les changements dans le statut mental associé à n'importe quel traitement topiramate, hyperammonemic l'encéphalopathie devrait être considéré et un niveau d'ammoniaque devrait être mesuré.

5.9 Calculs reinaux

Un total de 32/2,086 (1.5 %) d'adultes a exposé à topiramate pendant son développement de thérapie d'épilepsie supplémentaire a annoncé l'occurrence de calculs reinaux, une incidence environ 2 à 4 fois plus grande qu'attendu dans une population semblable, non soignée. Dans l'étude d'épilepsie de monothérapie double aveugle, un total de 4/319 (1.3 %) d'adultes a exposé à topiramate a annoncé l'occurrence de calculs reinaux. Comme dans la population générale, l'incidence de formation en pierre parmi les patients traités de topiramate était plus haute dans les hommes. Les calculs reinaux ont été aussi annoncés dans les patients de pédiatrie. Pendant à long terme (jusqu'à 1 an) topiramate le traitement dans une étude d'extension de l'étiquette ouverte de 284 patients de pédiatrie 1-24 mois avec l'épilepsie, 7 % les pierres de vessie ou de rein développées qui ont été diagnostiquées cliniquement ou par sonogram. Topiramate n'est pas approuvé pour les patients de pédiatrie moins de 2 ans [voient l'Utilisation de Pédiatrie (8.4)].

Une explication de l'association de topiramate et de calculs reinaux peut être dans le fait que topiramate est un inhibiteur anhydrase carbonique. Les inhibiteurs anhydrase carboniques (par ex, zonisamide, acetazolamide ou dichlorphenamide) peuvent promouvoir la formation en pierre en réduisant l'excrétion de citrate urinaire et en augmentant le ph urinaire [voir des Avertissements et des Précautions (5.4)]. L'utilisation d'élément de topiramate avec autre médicament produisant l'acidose du métabolisme, ou potentiellement dans les patients sur un régime ketogenic peut créer un environnement physiologique qui augmente le risque de formation de calcul reinal et devrait donc être évité.

La consommation liquide augmentée augmente la production urinaire, en baissant la concentration de substances impliquées dans la formation en pierre. On recommande que l'hydratation réduise la nouvelle formation en pierre.

5.10 Paresthesia

Paresthesia (le fait de picoter d'habitude des extrémités), un effet associé à l'utilisation d'autres inhibiteurs anhydrase carboniques, a l'air d'être un effet commun de topiramate. Paresthesia était plus fréquemment annoncé dans les procès d'épilepsie de monothérapie que dans les procès d'épilepsie de thérapie supplémentaires. Dans la majorité de cas, paresthesia n'a pas mené à la cessation de traitement.

5.11 L'adaptation de Dose dans l'Échec Rénal

La route importante d'élimination de topiramate inchangé et de ses métabolites est via le rein. L'adaptation de dosage peut être exigée dans les patients avec la fonction rénale réduite [voir le Dosage et l'administration (2)].

5.12 Fonction Hépatique diminuée

Dans les patients hépatiquement diminués, topiramate devrait être administré avec la prudence puisque l'autorisation de topiramate peut être diminuée.

5.13 Surveillance : Essais de laboratoire

Le traitement de Topiramate a été associé aux changements dans plusieurs laboratoire clinique analytes dans les études randomisées, doubles aveugles, contrôlées du placebo.

Le traitement de Topiramate provoque l'espace de non-anion, hyperchloremic, l'acidose du métabolisme manifestée par une diminution dans le bicarbonate de sérum et une augmentation dans le chlorure de sérum. La mesure de ligne de base et de bicarbonate de sérum périodique pendant le traitement topiramate est recommandée [voir des Avertissements et des Précautions (5.4)].

Les procès contrôlés de traitement topiramate supplémentaire d'adultes pour les saisies de commencement partielles ont montré une incidence augmentée de phosphore de sérum nettement diminué (6 % topiramate, placebo de 2 %), le sérum nettement augmenté phosphatase alcalin (3 % topiramate, placebo de 1 %) et ont diminué le potassium de sérum (0.4 % topiramate, le placebo de 0.1 %). La signification clinique de ces anomalies n'a pas été clairement établie.

Les changements dans plusieurs laboratoires de laboratoire cliniques (a augmenté creatinine, PETIT PAIN, phosphatase alcalin, protéine totale, le total eosinophil le comte et a diminué le potassium) ont été observés dans un programme investigational clinique dans très jeune (<2 ans) les patients de pédiatrie que l'on a traité avec topiramate supplémentaire pour les saisies de commencement partielles [voir l'Utilisation de Pédiatrie (8.4)].

Le traitement de Topiramate avec ou sans élément valproic l'acide (VPA) peut provoquer hyperammonemia avec ou sans encéphalopathie [voir des Avertissements et des Précautions (5.8)].

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les données décrites dans la section suivante ont été obtenues en utilisant topiramate les comprimés.

6.1 Épilepsie de monothérapie

Les réactions défavorables dans le procès contrôlé qui s'est produit le plus communément dans les adultes dans le groupe de 400 mgs/jours et à un taux plus haut que le groupe de 50 mgs/jours étaient : paresthesia, diminution de poids, somnolence, anorexie, vertige et difficulté avec NO. de mémoire [voient la Table 2].

Les réactions défavorables dans le procès contrôlé qui s'est produit le plus communément chez les enfants (10 ans jusqu'à 16 ans d'âge) dans le groupe de 400 mgs/jours et à un taux plus haut que le groupe de 50 mgs/jours étaient : la diminution de poids, l'infection d'appareil respiratoire supérieure, paresthesia, l'anorexie, la diarrhée et les problèmes d'humeur [voient la Table 3].

Environ 21 % des 159 patients adultes dans le groupe de 400 mgs/jours qui a reçu topiramate comme la monothérapie dans l'essai clinique contrôlé ont arrêté la thérapie en raison des réactions défavorables. Les réactions défavorables ont fréquenté le fait d'arrêter la thérapie (> 2 %) la dépression incluse, l'insomnie, la difficulté avec la mémoire (NO.), somnolence, paresthesia, le fait de ralentir psychomoteur, vertige et nausée.

Environ 12 % des 57 patients de pédiatrie dans le groupe de 400 mgs/jours qui a reçu topiramate comme la monothérapie dans l'essai clinique contrôlé ont arrêté la thérapie en raison des réactions défavorables. Les réactions défavorables ont fréquenté le fait d'arrêter la thérapie (> 5 %) la difficulté incluse avec la concentration/attention.

Le prétraçoir devrait être conscient que ces données ne peuvent pas être utilisées pour prédire la fréquence de réactions défavorables au cours de pratique médicale ordinaire où les caractéristiques patientes et d'autres facteurs peuvent différer de ceux qui prédominent pendant l'étude clinique. Pareillement, les fréquences citées ne peuvent pas être directement comparées avec les données obtenues d'autres enquêtes cliniques impliquant des traitements différents, des utilisations, ou des investigateurs. L'inspection de ces fréquences, cependant, fournit vraiment au médecin prescrivant une base pour estimer la contribution relative de médicament et de facteurs de non-médicament aux incidences de réactions défavorables dans la population étudiée.

La table 2 : l'Incidence de jeune du Traitement Réaction Défavorable dans le Procès d'Épilepsie de Monothérapie dans Adults* Où l'Incidence Était au moins 2 % dans le Groupe de Topiramate de 400 mgs/jours et Plus grand Que le Taux dans le Groupe de Topiramate de 50 mgs/jours
Dosage de Topiramate (mg/jour)
Système de Corps /
Réaction défavorable
50
(N = 160)
400
(N=159)
*
Les valeurs représentent le pourcentage de patients signalant une réaction défavorable donnée. Les patients peuvent avoir signalé plus qu'une réaction défavorable pendant l'étude et peuvent être inclus dans plus qu'une catégorie de réaction défavorable.
Corps Désordres dans l'ensemble généraux
  Asthenia46
  Douleur de jambe23
  Douleur de poitrine12
Désordres de Système nerveux centraux & Périphériques
  Paresthesia2140
  Vertige1314
  Hypoaesthesia45
  Ataxie34
  Hypertonia03
Désordres de Système Gastro-intestinaux
  Diarrhée56
  Constipation14
  Gastrite03
  Bouche sèche13
  Reflux de Gastroesophageal12
Foie et Désordres de Système Biliary
  Gamma-GT Augmenté13
Désordres du métabolisme et Nutritifs
  Diminution de poids616
Désordres psychiatriques
  Somnolence915
  Anorexie414
  Difficulté avec NO. de Mémoire510
  Insomnie89
  Dépression79
  Difficulté avec la Concentration/Attention78
  Inquiétude46
  Le fait de Ralentir psychomoteur35
  Problèmes d'humeur25
  Confusion34
  NO. de problème cognitif14
  Libido Diminuée03
Désordres reproducteurs, Femelle
  Hémorragie vaginale03
Désordres de Globule rouge
  Anémie12
Désordres de Mécanisme de résistance
  Infection Virale68
  Infection23
Désordres de Système respiratoires
  Bronchite34
  Rhinitis24
  Dyspnée12
Peau et Désordres d'Appendices
  Rougeurs14
  Pruritus14
  Acné23
Les Sentiments spéciaux d'Autre, les Désordres
  Perversion de goût35
Désordres de Système urinaires
  Cystite13
  Calcul rénal03
  Infection d'Étendue urinaire12
  Dysuria02
  Fréquence de miction02
La table 3 : l'Incidence de jeunes du Traitement Réactions Défavorables dans le Procès d'Épilepsie de Monothérapie dans les Patients de Pédiatrie (Les âges 10 jusqu'à 16 Ans) * Où l'Incidence Était au moins 5 % dans le Groupe de Topiramate de 400 mgs/jours et Plus grand Que le Taux dans le Groupe de Topiramate de 50 mgs/jours
Dosage de Topiramate (mg/jour)
Système de Corps /
Réaction défavorable
50
(N=57)
400
(N=57)
*
Les valeurs représentent le pourcentage de patients signalant un événement défavorable donné. Les patients peuvent avoir signalé plus qu'un événement défavorable pendant l'étude et peuvent être inclus dans plus qu'une catégorie d'événement défavorable.
Corps Désordres dans l'ensemble généraux
  Fièvre09
Désordres de Système nerveux centraux & Périphériques
  Paresthesia216
Désordres de Système Gastro-intestinaux
  Diarrhée511
Désordres du métabolisme et Nutritifs
  Diminution de poids721
Désordres psychiatriques
  Anorexie1114
  Problèmes d'humeur211
  Difficulté avec la Concentration/Attention49
  NO. de problèmes cognitif07
  Nervosité45
Désordres de Mécanisme de résistance
  Infection Virale49
  Infection27
Désordres de Système respiratoires
  Infection d'Appareil respiratoire supérieure1618
  Rhinitis27
  Bronchite27
  Sinusite25
Peau et Désordres d'Appendices
  Alopécie25

6.2 Épilepsie de Thérapie supplémentaire

Les réactions défavorables le plus communément observées ont fréquenté l'utilisation de topiramate aux dosages de 200 à 400 mgs/jours dans les procès contrôlés dans les adultes avec les saisies de commencement partielles, les saisies toniques-clonic généralisées primaires, ou le syndrome de Lennox-Gastaut, qui ont été vus à la plus grande fréquence dans les patients topiramate-traités et n'avaient pas l'air d'être liés de la dose étaient : la somnolence, le vertige, l'ataxie, les désordres de discours et les problèmes de discours rattachés, la vision ralentissante, anormale psychomotrice, la difficulté avec la mémoire, paresthesia et diplopia [voient la Table 4]. Les réactions défavorables liées de la dose les plus communes aux dosages de 200 à 1 000 mgs/jours étaient : la fatigue, la nervosité, la difficulté avec la concentration ou l'attention, la confusion, la dépression, l'anorexie, les problèmes de langue, l'inquiétude, les problèmes d'humeur et la diminution de poids [voient la Table 6].

Les réactions défavorables ont fréquenté l'utilisation de topiramate aux dosages de 5 à 9 mgs/kg/jours dans les procès contrôlés dans les patients de pédiatrie avec les saisies de commencement partielles, les saisies toniques-clonic généralisées primaires, ou le syndrome de Lennox-Gastaut, qui ont été vus à la plus grande fréquence dans les patients topiramate-traités étaient : la fatigue, la somnolence, l'anorexie, la nervosité, la difficulté avec la concentration/attention, la difficulté avec la mémoire, la réaction agressive et la diminution de poids [voient la Table 7].

Dans les essais cliniques contrôlés dans les adultes, 11 % de patients recevant topiramate 200 à 400 mgs/jours puisque la thérapie supplémentaire a arrêté en raison des réactions défavorables. Ce taux avait l'air d'augmenter aux dosages au-dessus de 400 mgs/jours. Les événements défavorables associés au fait d'arrêter la thérapie ont inclus la somnolence, le vertige, l'inquiétude, la difficulté avec la concentration ou l'attention, la fatigue et paresthesia et ont augmenté aux dosages au-dessus de 400 mgs/jours. Aucun des patients de pédiatrie qui ont reçu la thérapie supplémentaire topiramate à 5 à 9 mgs/kg/jours dans les essais cliniques contrôlés n'a arrêté en raison des réactions défavorables.

Environ 28 % des 1 757 adultes avec l'épilepsie qui ont reçu topiramate aux dosages de 200 à 1 600 mgs/jours dans les études cliniques ont arrêté le traitement à cause des réactions défavorables; un patient individuel pourrait avoir signalé plus qu'une réaction défavorable. Ces réactions défavorables étaient : psychomoteur ralentissant (de 4.0 %), la difficulté avec la mémoire (3.2 %), la fatigue (3.2 %), la confusion (3.1 %), la somnolence (3.2 %), la difficulté avec la concentration/attention (2.9 %), l'anorexie (2.7 %), la dépression (2.6 %), le vertige (2.5 %), la diminution de poids (2.5 %), la nervosité (2.3 %), l'ataxie (2.1 %) et paresthesia (2.0 %). Environ 11 % des 310 patients de pédiatrie qui ont reçu topiramate aux dosages jusqu'à 30 mgs/kg/jours ont arrêté en raison des réactions défavorables. Les réactions défavorables associées au fait d'arrêter la thérapie ont inclus des convulsions aggravées (2.3 %), une difficulté avec la concentration/attention (1.6 %), les problèmes de langue (1.3 %), le désordre de personnalité (1.3 %) et la somnolence (1.3 %).

6.3 L'incidence dans l'Épilepsie les Essais cliniques Contrôlés – la Thérapie Supplémentaire – les Saisies de Commencement Partielles, les Saisies Toniques-Clonic Généralisées Primaires et Lennox-Gastaut Syndrome

La table 4 énumère de jeunes du traitement réactions défavorables qui se sont produites dans au moins 1 % d'adultes a traité avec 200 à 400 mgs/jours topiramate dans les procès contrôlés qui étaient numériquement plus répandu à cette dose que dans les patients a traité avec le placebo. En général, la plupart des patients qui n'ont connu des réactions défavorables pendant les huit premières semaines de ces procès les ont plus connus par leur dernière visite. La table 7 énumère de jeunes du traitement réactions défavorables qui se sont produites dans au moins 1 % de patients de pédiatrie a traité avec 5 à 9 mgs/kg topiramate dans les procès contrôlés qui étaient numériquement plus répandu que dans les patients a traité avec le placebo.

Le prétraçoir devrait être conscient que ces données ont été obtenues quand topiramate a été ajouté à la thérapie de médicament antiépileptique simultanée et ne peut pas être utilisé pour prédire la fréquence de réactions défavorables au cours de pratique médicale ordinaire où les caractéristiques patientes et d'autres facteurs peuvent différer de ceux qui prédominent pendant les études cliniques. Pareillement, les fréquences citées ne peuvent pas être directement comparées avec les données obtenues d'autres enquêtes cliniques impliquant des traitements différents, des utilisations, ou des investigateurs. L'inspection de ces fréquences, cependant, fournit vraiment au médecin prescrivant une base pour estimer la contribution relative de médicament et de facteurs de non-médicament aux incidences de réaction défavorables dans la population étudiée.

6.4 D'autres Réactions Défavorables Observées Pendant l'Épilepsie Double aveugle les Procès de Thérapie Supplémentaires

D'autres réactions défavorables qui se sont produites dans plus de 1 % d'adultes ont traité avec 200 à 400 mgs de topiramate dans les procès d'épilepsie contrôlés du placebo mais avec la fréquence égale ou plus grande dans le placebo le groupe était : le mal de tête, la blessure, l'inquiétude, les rougeurs, la douleur, les convulsions aggravées, la toux, la fièvre, la diarrhée, le vomissement, la faiblesse de muscle, l'insomnie, le désordre de personnalité, dysmenorrhea, l'infection d'appareil respiratoire supérieure et la douleur d'oeil.

La table 4 : l'Incidence de jeunes du Traitement Réactions Défavorables dans les Procès d'Épilepsie contrôlés du Placebo, Ajoutés dans les Adultes *, Où l'Incidence Était> 1 % dans N'importe quel Groupe Topiramate et Plus grande Que le Taux dans les Patients traités du Placebo
Dosage de Topiramate (mg/jour)
Système de Corps /
Réaction défavorable
Placebo
(N=291)
200–400
(N=183)
600–1,000
(N=414)
*
Les patients dans ces procès supplémentaires / ajoutés recevaient 1 à 2 médicaments d'antiépileptique d'élément en plus de topiramate ou de placebo.
Les valeurs représentent le pourcentage de patients signalant un événement défavorable donné. Les patients peuvent avoir signalé plus qu'une réaction défavorable pendant l'étude et peuvent être inclus dans plus qu'une catégorie de réaction défavorable.
Les réactions défavorables annoncées par au moins 1 % de patients dans le groupe topiramate de 200-400 mgs/jours et plus commun que dans le groupe de placebo sont énumérées dans cette table.
Corps Désordres dans l'ensemble généraux
  Fatigue131530
  Asthenia163
  Mal de dos453
  Douleur de poitrine342
  Symptômes semblables à la grippe234
  Douleur de jambe224
  Rougeurs chaudes121
  Allergie123
  Oedème121
  Odeur de corps010
  Rigueurs01<1
Désordres de Système nerveux centraux & Périphériques
  Vertige152532
  Ataxie71614
  Problèmes de Discours de Désordres de Discours / problèmes de Discours Apparentés21311
  Paresthesia41119
  Nystagmus71011
  Tremblement699
  Problèmes de langue1610
  Coordination Anormale244
  Hypoaesthesia121
  Démarche Anormale132
  Contractions de muscle Involontaires122
  Stupeur021
  Vertige112
Désordres de Système Gastro-intestinaux
  Nausée81012
  Dyspepsie676
  Douleur abdominale467
  Constipation243
  Gastro-entérite121
  Bouche sèche124
  Gingivitis<111
  Désordre de GI<110
L'audition et Désordres Vestibulaires
  Audition Diminuée121
Désordres du métabolisme et Nutritifs
  Diminution de poids3913
Désordres de Système squelettiques du muscle
  Myalgia122
  Douleur squelettique010
La plaquette, le Saignement, & les Désordres Coagulant
  Epistaxis121
  Désordres psychiatriques
  Somnolence122928
  Nervosité61619
  Le fait de Ralentir psychomoteur21321
  Difficulté avec la Mémoire31214
  Anorexie41012
  Confusion51114
  Dépression5513
  Difficulté avec la Concentration/Attention2614
  Problèmes d'humeur249
  Agitation233
  Réaction agressive233
  Lability Émotionnel133
  Problèmes cognitifs133
  Libido Diminuée12<1
  Apathie113
  Depersonalization112
Désordres reproducteurs, Femelle
  Douleur de poitrine240
  Amenorrhea122
  Menorrhagia021
  Désordre menstruel121
Désordres reproducteurs, Mâle
  Désordre de Prostatic<120
Désordres de Mécanisme de résistance
  Infection121
  Infection Virale12<1
  Moniliasis<110
Désordres de Système respiratoires
  Pharyngite263
  Rhinitis676
  Sinusite456
  Dyspnée112
Peau et Désordres d'Appendices
  Désordre de peau<121
  Le fait de suer Augmenté<11<1
  Erythematous Irréfléchi<11<1
Le Sens spécial d'Autre, les Désordres
  Perversion de goût024
Désordres de Système urinaires
  Hematuria12<1
  Infection d'Étendue urinaire123
  Fréquence de miction112
  Incontinence urinaire<121
  Urine Anormale01<1
  Désordres de vision
  Vision Anormale21310
  Diplopia51010
Cellule blanche et Désordres RES
  Leukopenia121

6.5 L'incidence dans l'Étude 119 – la Thérapie Ajoutée – les Adultes avec les Saisies de Commencement Partielles

L'étude 119 était une étude de groupe randomisée, double aveugle, ajoutée/supplémentaire, contrôlée du placebo, parallèle avec 3 bras de traitement : 1) placebo; 2) topiramate 200 mgs/jours avec 25 mgs/jours la dose de départ, augmentée de 25 mgs/jours chaque semaine depuis 8 semaines jusqu'à la dose d'entretien de 200 mgs/jours a été atteint; et 3) topiramate 200 mgs/jours avec 50 mgs/jours la dose de départ, augmentée de 50 mgs/jours chaque semaine depuis 4 semaines jusqu'à la dose d'entretien de 200 mgs/jours a été atteint. Tous les patients ont été maintenus sur l'élément carbamazepine avec ou sans un autre médicament d'antiépileptique d'élément.

L'incidence de réactions défavorables (la Table 5) n'a pas différé de façon significative entre les 2 régimes topiramate. Puisque les fréquences de réactions défavorables annoncées dans cette étude étaient inférieures nettement que les annoncés dans les études d'épilepsie précédentes, ils ne peuvent pas être directement comparés avec les données obtenues dans d'autres études.

La table 5 : l'Incidence de jeunes du Traitement Réactions Défavorables dans l'Étude 119 *, Où l'Incidence Était 2 % ≥ dans le Groupe Topiramate et Plus grand Que le Taux dans les Patients traités du Placebo
Dosage de Topiramate (mg/jour)
Système de Corps /
  Réaction défavorable
Placebo
(N=92)
200
(N=171)
*
Les patients dans ces procès ajoutés/supplémentaires recevaient 1 à 2 médicaments d'antiépileptique d'élément en plus de topiramate ou de placebo.
Les valeurs représentent le pourcentage de patients signalant une réaction défavorable donnée. Les patients peuvent avoir signalé plus qu'une réaction défavorable pendant l'étude et peuvent être inclus dans plus qu'une catégorie de réaction défavorable.
Les réactions défavorables annoncées par au moins 2 % de patients dans le groupe topiramate de 200 mgs/jours et plus commun que dans le groupe de placebo sont énumérées dans cette table.
Corps Désordres dans l'ensemble généraux
  Fatigue49
  Douleur de poitrine12
Désordres cardiovasculaires, Généraux
  Hypertension02
Désordres de Système nerveux centraux & Périphériques
  Paresthesia29
  Vertige47
  Tremblement23
  Hypoasthesia02
  Crampes de jambe02
  Problèmes de langue02
Désordres de Système Gastro-intestinaux
  Douleur abdominale35
  Constipation04
  Diarrhée12
  Dyspepsie02
  Bouche sèche02
L'audition et Désordres Vestibulaires
  Tinnitus02
Désordres du métabolisme et Nutritifs
  Diminution de poids48
Désordres psychiatriques
  Somnolence915
  Anorexie79
  Nervosité29
  Difficulté avec la Concentration/Attention05
  Insomnie34
  Difficulté avec la Mémoire12
  Réaction agressive02
Désordres de Système respiratoires
  Rhinitis04
Désordres de Système urinaires
  Cystite02
Désordres de vision
  Diplopia02
  Vision Anormale02
La table 6 : l'Incidence (le %) de Réactions Défavorables liées de la Dose des Procès contrôlés du Placebo, Ajoutés dans les Adultes avec le Commencement Partiel Seizures*
Dosage de Topiramate (mg/jour)
Réaction défavorablePlacebo
(N = 216)
200
(N = 45)
400
(N = 68)
600 – 1 000
(N = 414)
*
Les études de réponse de la dose n'ont pas été conduites pour d'autres indications adultes ou pour les indications de pédiatrie.
Fatigue13111230
Nervosité7131819
Difficulté avec la Concentration/Attention17914
Confusion491014
Dépression69713
Anorexie44612
Problèmes de langue<12910
Inquiétude62310
Problèmes d'humeur2069
Diminution de poids34913
La table 7 : l'Incidence (le %) de jeune du Traitement Réaction Défavorable dans les Procès d'Épilepsie contrôlés du Placebo, Ajoutés dans les Patients de Pédiatrie (les Âges 2 – 16 Ans) *, (La réaction qui s'est Produite dans au moins 1 % de Patients Topiramate-traités et s'est Produite Plus fréquemment dans Topiramate-traité Que les Patients traités du Placebo)
Système de Corps /
  Réaction défavorable
Placebo
(N=101)
Topiramate
(N=98)
*
Les patients dans ces procès ajoutés/supplémentaires recevaient 1 à 2 médicaments d'antiépileptique d'élément en plus de topiramate ou de placebo.
Les valeurs représentent le pourcentage de patients signalant une réaction défavorable donnée. Les patients peuvent avoir signalé plus qu'une réaction défavorable pendant l'étude et peuvent être inclus dans plus qu'une catégorie de réaction défavorable.
Le corps dans l'ensemble - les Désordres Généraux
  Fatigue516
  Blessure1314
  Réaction allergique12
  Mal de dos01
  Pâleur01
Désordres cardiovasculaires, Généraux
  Hypertension01
Désordres de Système nerveux centraux & Périphériques
  Démarche Anormale58
  Ataxie26
  Hyperkinesia45
  Vertige24
  Problèmes de Discours de Désordres de Discours / problèmes de Discours Apparentés24
  Hyporeflexia02
  Convulsions Grand Mal01
  Incontinence fécale01
  Paresthesia01
Désordres de Système Gastro-intestinaux
  Nausée56
  Salive Augmentée46
  Constipation45
  Gastro-entérite23
  Dysphagia01
  Flatulence01
  Reflux de Gastroesophageal01
  Glossitis01
  Gomme Hyperplasia01
Fréquence cardiaque et Désordres de Rythme
  Bradycardia01
Désordres du métabolisme et Nutritifs
  Diminution de poids19
  Soif12
  Hypoglycémie01
  Augmentation de poids01
La plaquette, le Saignement, & les Désordres Coagulant
  Purpura48
  Epistaxis14
  Hématome01
  Prothrombin Augmenté01
  Thrombocytopenia01
Désordres psychiatriques
  Somnolence1626
  Anorexie1524
  Nervosité714
  Le Désordre de personnalité (les problèmes de Comportement)911
  Difficulté avec la Concentration/Attention210
  Réaction agressive49
  Insomnie78
  Difficulté avec NO. de Mémoire05
  Confusion34
  Le fait de Ralentir psychomoteur23
  Appétit Augmenté01
  Névrose01
Désordres reproducteurs, Femelle
  Leukorrhoea02
Désordres de Mécanisme de résistance
  Infection Virale37
Désordres de Système respiratoires
  Pneumonie15
  Désordre respiratoire01
Peau et Désordres d'Appendices
  Désordre de peau23
  Alopécie12
  Dermatite02
  Hypertrichosis12
  Erythematous Irréfléchi02
  Eczéma01
  Seborrhoea01
  Décoloration de peau01
Désordres de Système urinaires
  Incontinence urinaire24
  Nocturia01
Désordres de vision
  Anomalie d'oeil12
  Vision Anormale12
  Diplopia01
  Lacrimation Anormal01
  Myopie01
Cellule blanche et Désordres RES
  Leukopenia02

6.6 D'autres Réactions Défavorables Observées Pendant Tous les Essais cliniques d'Épilepsie

Topiramate a été administré à 2 246 adultes et à 427 patients de pédiatrie avec l'épilepsie pendant toutes les études cliniques, dont seulement certaines ont été contrôlées du placebo. Pendant ces études, toutes les réactions défavorables ont été enregistrées par les investigateurs cliniques utilisant la terminologie de leur propre choix. Pour fournir une estimation significative de la proportion d'individus ayant la réaction défavorable, les types semblables de réactions ont été groupés dans un plus petit nombre de terminologie de dictionnaire WHOART modifiée d'utilisation de catégories standardisées. Les fréquences présentées représentent la proportion de patients qui ont connu une réaction du type cité dans au moins une occasion en recevant topiramate. Les réactions annoncées sont incluses sauf les déjà énumérés dans les tables précédentes ou le texte, les trop généraux pour être instructives et les pas raisonnablement associés à l'utilisation du médicament.

Les réactions sont classifiées dans les catégories de système de corps et énumérées de l'ordre de la fréquence diminuante en utilisant les définitions suivantes : le fait de produire fréquent dans au moins 1/100 les patients; le fait de produire rare dans 1/100 aux patients 1/1000; le fait de produire rare dans moins que les patients 1/1000.

Système nerveux d'Autonomic Disorders:Infrequent : vasodilation.

Corps dans l'ensemble : Fréquent : syncope. Rare : l'abdomen élargi. Rare : intolérance d'alcool.

Désordres cardiovasculaires, Généraux : Rare : hypotension, hypotension postural, angine de poitrine.

Désordres de Système nerveux centraux & Périphériques : Rare : la neuropathie, apraxia, hyperaesthesia, dyskinesia, dysphonia, scotoma, ptosis, dystonia, le défaut de terrain visuel, l'encéphalopathie, l'EEG anormal. Rare : la lésion de neurone automobile supérieure, cerebellar le syndrome, la paralysie de langue.

Système de Gastrointestinal Disorders:Infrequent : les hémorroïdes, stomatitis, melena, la gastrite, esophagitis. Rare : oedème de langue.

Fréquence cardiaque et Désordres de Rythme : Rare : bloc d'AV.

Le foie et le Système Biliary Disorders:Infrequent : SGPT a augmenté, SGOT a augmenté.

Désordres du métabolisme et Nutritifs : Rare : la déshydratation, hypocalcemia, hyperlipemia, l'hyperglycémie, xerophthalmia, le diabète mellitus. Rare : hypernatremia, hyponatremia, hypocholesterolemia, creatinine augmenté.

Désordres de Système de Musculoskeletal : Fréquent : arthralgia. Rare : arthrose.

Néoplasmes : Rare : thrombocythemia. Rare : polycythemia.

La plaquette, le Saignement et les Désordres Coagulant : Rare : saignement de gingival, embolie pulmonaire.

Disorders:Frequent Psychiatrique : l'impuissance, l'hallucination, la psychose, la tentative de suicide. Rare : l'euphorie, la réaction paranoïde, l'illusion, la paranoïa, le délire, anormal rêveur. Rare : la libido a augmenté, la réaction maniaco-dépressive.

Globule rouge Disorders:Frequent : anémie. Rare : dépression de moelle, pancytopenia.

Désordres reproducteurs, Male:Infrequent : désordre d'éjaculation, renvoi de poitrine.

La peau et les Appendices Disorders:Infrequent : urticaria, réaction de photosensibilité, texture de cheveux anormale. Rare : chloasma.

Les Sentiments spéciaux d'Autre, Disorders:Infrequent : perte de goût, parosmia.

Désordres de Système urinaires : Rare : la rétention urinaire, l'oedème de visage, la douleur rénale, albuminuria, polyuria, oliguria.

Désordres (Extracardiac) vasculaires : Rare : thrombose de veine rougissante, profonde, phlebitis. Rare : vasospasm.

Vision Disorders:Frequent : conjonctivite. Rare : le logement anormal, la photophobie, le strabisme. Rare : mydriasis, iritis.

Cellule blanche et Désordres de Système Reticuloendothelial : Rare : lymphadenopathy, eosinophilia, lymphopenia, granulocytopenia. Rare : lymphocytosis.

6.7 Le post-marketing et d'Autre Expérience

En plus des expériences défavorables annoncées pendant l'essai clinique de topiramate, les expériences défavorables suivantes ont été annoncées dans le monde entier dans les patients recevant topiramate la post-approbation.

Ces expériences défavorables n'ont pas été énumérées au-dessus et les données sont insuffisantes pour soutenir une estimation de leur incidence ou établir la causalité. La liste est classée par ordre alphabétique : les réactions de peau de bullous (en incluant erythema multiforme, le syndrome de Stevens-Johnson, la toxine epidermal necrolysis), l'échec hépatique (en incluant des fatalités), l'hépatite, maculopathy, pancreatitis et pemphigus.

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

Les études in vitro indiquent que topiramate n'inhibe pas d'activité d'enzyme pour CYP1A2, CYP2A6, CYP2B6, CYP2C9, CYP2D6, CYP2E1 et CYP3A4/5 isozymes. Les études in vitro indiquent que topiramate est un inhibiteur léger de CYP2C19 et inducer léger de CYP3A4. Les actions réciproques de médicament avec quelques médicaments antiépileptiques, dépresseurs de CNS et contraceptifs oraux sont décrites ici. Pour d'autres actions réciproques de médicament, faites allusion s'il vous plaît à la Pharmacologie Clinique (12.5).

7.1 Médicaments antiépileptiques

Les actions réciproques potentielles entre topiramate et AEDs standard ont été évaluées dans les études de pharmacokinetic cliniques contrôlées dans les patients avec l'épilepsie. L'administration d'élément de phenytoin ou de carbamazepine avec topiramate a diminué des concentrations de plasma de topiramate de 48 % et 40 % respectivement quand comparé à topiramate donné seul [voient la Pharmacologie Clinique (12.5)].

En plus, l'administration d'élément d'acide valproic et de topiramate a été associée à hyperammonemia avec et sans encéphalopathie [voir des Avertissements et des Précautions (5.8) ou une Pharmacologie Clinique (12.5)].

7.2 Dépresseurs de CNS

L'administration d'élément de topiramate et alcool ou d'autres médicaments dépresseurs CNS n'a pas été évaluée dans les études cliniques. À cause du potentiel de topiramate pour provoquer la dépression CNS, aussi bien que d'autres événements défavorables cognitifs et/ou neuropsychiatric, topiramate devrait être utilisé avec la prudence extrême si utilisé dans la combinaison avec l'alcool et d'autres dépresseurs CNS.

7.3 Contraceptifs oraux

L'exposition à ethinyl estradiol a été statistiquement de façon significative diminuée aux doses de 200, 400 et 800 mgs/jours (18 %, 21 % et 30 %, respectivement) quand topiramate a été donné comme la thérapie supplémentaire dans les patients prenant valproic l'acide). Cependant, norethindrone l'exposition n'a pas été de façon significative affecté. Dans une autre étude d'action réciproque pharmacokinetic dans les volontaires en bonne santé avec la combinaison administrée d'un concomitantly le produit contraceptif oral contenant 1 mg norethindrone (le FILET) plus 35 mcg ethinyl estradiol (EE), topiramate, donné faute d'autres médications aux doses de 50 à 200 mgs/jours, n'a été associé aux changements statistiquement significatifs dans l'exposition moyenne (AUC) à aucune composante du contraceptif oral. La possibilité d'efficacité contraceptive diminuée et de saignement de percée augmenté devrait être considérée dans les patients prenant la combinaison les produits contraceptifs oraux avec topiramate. On devrait demander aux patients prenant des contraceptifs contenant l'oestrogène de signaler n'importe quel changement dans leurs dessins saignants. L'efficacité contraceptive peut être même diminuée faute du saignement de percée [voir la Pharmacologie Clinique (12.5)].

7.4 Metformin

Le traitement de Topiramate peut provoquer fréquemment l'acidose du métabolisme, une condition pour laquelle l'utilisation de metformin est contre-indiquée [voit la Pharmacologie Clinique (12.5)].

7.5 Lithium

Dans les patients, les niveaux de lithium étaient non affectés pendant le traitement avec topiramate aux doses de 200 mgs/jours; cependant, il y avait une augmentation observée dans l'exposition systémique de lithium (27 % pour Cmax et 26 % pour AUC) suite aux doses topiramate de jusqu'à 600 mgs/jours. Les niveaux de lithium devraient être contrôlés quand co-administered avec la haute dose topiramate [voient la Pharmacologie Clinique (12.5)].

7.6 D'autres Inhibiteurs Anhydrase Carboniques

L'utilisation d'élément de topiramate, un inhibiteur anhydrase carbonique, avec autre inhibiteur anhydrase carbonique (par ex, zonisamide, acetazolamide ou dichlorphenamide), peut augmenter la sévérité d'acidose du métabolisme et peut augmenter aussi le risque de formation de calcul reinal. Donc, si topiramate est donné concomitantly avec un autre inhibiteur anhydrase carbonique, le patient devrait être contrôlé pour l'apparence ou le fait de vous détériorer d'acidose du métabolisme [voir la Pharmacologie Clinique (12.5)].

8 UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

Catégorie de grossesse C

Topiramate peut provoquer des effets foetaux défavorables sérieux, basés sur les données cliniques et noncliniques.

Le traitement de Topiramate est associé à l'acidose du métabolisme [voir des Avertissements et des Précautions (5.4)]. L'effet d'acidose du métabolisme topiramate-incitée n'a pas été étudié dans la grossesse; cependant, l'acidose du métabolisme dans la grossesse (en raison d'autres causes) peut être associée à la croissance foetale diminuée, a diminué l'oxygénation foetale et la mort foetale et peut affecter la capacité du foetus de tolérer le travail. Les patients enceintes devraient être contrôlés pour l'acidose du métabolisme et traités puisque dans l'état nonenceinte [voir des Avertissements et des Précautions (5.4)]. Les nouveau-nés de mères ont traité avec topiramate devrait être contrôlé pour l'acidose du métabolisme à cause du transfert de topiramate au foetus et à l'occurrence possible d'acidose du métabolisme transitoire suite à la naissance.

Il n'y a aucune étude en utilisant topiramate dans les femmes enceintes. Topiramate devrait être utilisé pendant la grossesse seulement si l'avantage potentiel emporte sur le risque potentiel au foetus.

Topiramate a démontré la toxicité du développement sélective, en incluant teratogenicity, dans les espèces d'animal multiples aux doses cliniquement pertinentes. Quand les doses orales de 20, 100 ou 500 mgs/kg ont été administrées aux souris enceintes pendant la période d'organogenesis, l'incidence de malformations foetales (essentiellement craniofacial les défauts) a été augmentée à toutes les doses. La dose basse est environ 0.2 fois la dose humaine recommandée (RHD) 400 mgs/jours sur une base mg/m2. Les poids de corps foetaux et l'ossification squelettique ont été réduits à 500 mgs/kg dans la conjonction avec le gain de poids de corps maternel diminué.

Dans les études de rat (les doses orales de 20, 100 et 500 mgs/kg ou 0.2, 2.5, 30 et 400 mgs/kg), la fréquence de malformations de membre (ectrodactyly, micromelia et amelia) a été augmentée parmi la progéniture de barrages a traité avec 400 mgs/kg (10 fois le RHD sur une base mg/m2) ou plus grand pendant la période organogenesis de grossesse. Embryotoxicity (a réduit des poids de corps foetaux, une incidence augmentée de variations structurelles) a été observé aux doses aussi bas que 20 mgs/kg (0.5 fois le RHD sur une base mg/m2). Les signes cliniques de toxicité maternelle ont été vus à 400 mgs/kg et au-dessus et le gain de poids de corps maternel a été réduit pendant le traitement avec 100 mgs/kg ou plus grand.

Dans les études de lapin (20, 60 et 180 mgs/kg ou 10, 35 et 120 mgs/kg oralement pendant organogenesis), la mortalité d'embryon / la mortalité foetale a été augmenté à 35 mgs/kg (2 fois le RHD sur une base mg/m2) ou les effets plus grands et teratogenic (essentiellement la côte et les malformations vertébrales) ont été observés à 120 mgs/kg (6 fois le RHD sur une base mg/m2). L'évidence de toxicité maternelle (le gain de poids de corps diminué, les signes cliniques, et/ou la mortalité) a été vue à 35 mgs/kg et au-dessus.

Quand on a traité des rats pendant la dernière partie de gestation et partout dans la lactation (0.2, 4, 20 et 100 mgs/kg ou 2, 20 et 200 mgs/kg), la progéniture a exposé la viabilité diminuée et a retardé le développement physique à 200 mgs/kg (5 fois le RHD sur une base mg/m2) et les réductions du gain de poids de corps pré et/ou post-sevrant à 2 mgs/kg (0.05 fois le RHD sur une base mg/m2) et au-dessus. La toxicité maternelle (le gain de poids de corps diminué, les signes cliniques) était évidente à 100 mgs/kg ou plus grande.

Dans une étude de développement d'embryon de rat / une étude de développement foetale avec une composante post-natale (0.2, 2.5, 30 ou 400 mgs/kg pendant organogenesis; noté au-dessus), les chiots ont exposé le développement physique retardé à 400 mgs/kg (10 fois le RHD sur une base mg/m2) et les réductions persistantes du gain de poids de corps à 30 mgs/kg (1 fois le RHD sur une base mg/m2) et plus haut.

Enregistrement de grossesse

L'Enregistrement de Grossesse de Médicament nord-américain a été établi pour recueillir des renseignements et fournir la connaissance scientifique de la sécurité et des résultats associés aux femmes enceintes étant traitées avec les médicaments antiépileptiques. Il est désirable que l'expérience des patients qui sont exposés à topiramate pendant la grossesse être annoncés à cet enregistrement. De tels renseignements peuvent être annoncés à l'Enregistrement de Grossesse de Médicament nord-américain par un pourvoyeur de soins médicaux ou par le patient en appelant 1-888-233-2334. Les renseignements sur l'Enregistrement de Grossesse de Médicament nord-américain peuvent être trouvés à http://www.massgeneral.org/aed/.

8.2 Travail et Livraison

Bien que l'effet de topiramate sur le travail et la livraison dans les humains n'ait pas été établi, le développement d'acidose du métabolisme topiramate-incitée dans la mère et/ou dans le foetus pourrait affecter la capacité du foetus de tolérer le travail [voir la Grossesse (8.1)].

8.3 Mères infirmières

Les données limitées sur 5 bébés d'allaitement maternel exposés à topiramate ont montré du plasma infantile topiramate les niveaux égaux à 10-20 % du niveau de plasma maternel. Les effets de cette exposition sur les bébés sont inconnus. La prudence devrait être exercée quand administré à une femme infirmière.

8.4 Utilisation de pédiatrie

Le Traitement supplémentaire pour l'Épilepsie de Commencement Partielle dans les Bébés et les Bambins (1 à 24 mois)

La sécurité et l'efficacité dans les patients au-dessous de l'âge de 2 ans n'ont pas été établies pour le traitement de thérapie supplémentaire de saisies de commencement partielles, saisies toniques-clonic généralisées primaires, ou saisies associées au syndrome de Lennox-Gastaut. Dans un 45 tours le procès investigational contrôlé du placebo randomisé, double aveugle, l'efficacité, la sécurité et tolerability de liquide oral topiramate et de formulations de pincée comme une annexe à la thérapie de médicament antiépileptique simultanée dans les bébés 1 à 24 mois d'âge avec les saisies de commencement partielles réfractaires, ont été évalués. Après que 20 jours de traitement double aveugle, topiramate (aux doses fixées de 5, 15 et 25 mgs/kg par jour) n'ont pas démontré d'efficacité comparée avec le placebo dans le contrôle des saisies.

En général, le profil de réaction défavorable dans cette population était semblable à ce de patients de pédiatrie plus vieux, bien que les résultats de la susdite étude contrôlée et l'étiquette ouverte l'étude d'extension à long terme dans ces bébés/bambins (1 à 24 mois) aient suggéré quelques réactions/toxicité défavorables (pas auparavant observé dans les patients de pédiatrie plus vieux et les adultes; c-à-d, le retard de croissance/longueur, de certaines anomalies de laboratoire cliniques et d'autres réactions/toxicité défavorables qui se sont produites avec une plus grande fréquence et/ou une plus grande sévérité qu'avaient été reconnus auparavant des études dans les patients de pédiatrie plus vieux ou les adultes pour les indications différentes.

Ces très jeunes patients de pédiatrie avaient l'air de connaître un risque accru pour les infections (n'importe quelle dose topiramate 12 %, le placebo 0 %) et des désordres respiratoires (n'importe quelle dose topiramate 40 %, le placebo 16 %). Les réactions défavorables suivantes ont été observées dans au moins 3 % de patients sur topiramate et étaient 3 % à de 7 % plus fréquent alors dans les patients sur le placebo : l'infection virale, la bronchite, la pharyngite, rhinitis, les médias d'otite, l'infection respiratoire supérieure, la toux et bronchospasm. Un profil généralement semblable a été observé chez les enfants plus vieux [voir des Réactions Défavorables (6)].

Topiramate avait pour résultat une incidence augmentée de patients avec creatinine augmenté (n'importe quelle dose topiramate 5 %, le placebo 0 %), le PETIT PAIN (n'importe quelle dose topiramate 3 %, le placebo 0 %) et la protéine (n'importe quelle dose topiramate 34 %, le placebo 6 %) et une incidence augmentée de potassium diminué (n'importe quelle dose topiramate 7 %, le placebo 0 %). Cette fréquence augmentée de valeurs anormales n'était pas liée de la dose. Creatinine était seul analyte l'exposition qu'une incidence augmentée remarquable (topiramate 25 5 % mg/kg/d, le placebo 0 %) d'une augmentation nettement anormale [voient des Avertissements et des Précautions (5.13)]. La signification d'entre ceux-ci la conclusion est incertaine.

Le traitement de Topiramate a produit aussi une augmentation liée de la dose dans le pourcentage de patients qui avaient un changement de normal à la ligne de base à haut/augmenté (au-dessus de la gamme de référence normale) dans le total eosinophil le comte à la fin de traitement. L'incidence de ces changements anormaux était 6 % pour le placebo, 10 % pour 5 mg/kg/d, 9 % pour 15 mg/kg/d, 14 % pour 25 mg/kg/d et 11 % pour n'importe quelle dose topiramate [voient des Avertissements et des Précautions (5.13)]. Il y avait une augmentation liée de la dose moyenne dans phosphatase alcalin. La signification d'entre ceux-ci la conclusion est incertaine.

Topiramate a produit une incidence augmentée liée de la dose de jeune du traitement hyperammonemia [voir des Avertissements et des Précautions (5.8)].

Le traitement avec topiramate depuis jusqu'à 1 an a été associé aux réductions des TAS Z pour la longueur, le poids et la circonférence de tête [voit des Avertissements et des Précautions (5.4) et des Réactions Défavorables (6)].

Dans l'étiquette ouverte, l'expérience incontrôlée, en augmentant l'affaiblissement de comportement adaptatif a été documentée dans l'essai de comportement au fil des années dans cette population. Il y avait une suggestion que cet effet était lié de la dose. Cependant, à cause de l'absence d'un groupe de contrôle approprié, on n'est pas connu si cette réduction dans la fonction était le traitement rattaché ou reflète la maladie sous-jacente du patient (par ex, les patients qui ont reçu de plus hautes doses peuvent avoir la maladie sous-jacente plus sévère) [voir des Avertissements et des Précautions (5.5)].

Dans cette étiquette ouverte, étude incontrôlée, la mortalité était 37 ans de patient de morts/1000. Il n'est pas possible de savoir si ce taux de mortalité est rattaché au traitement topiramate, parce que le taux de mortalité de base pour une population de pédiatrie semblable, de façon significative réfractaire, jeune (1–24 mois) avec l'épilepsie partielle n'est pas connu.

Le Traitement de monothérapie dans l'Épilepsie de Commencement Partielle dans les Patients <10 ans

La sécurité et l'efficacité dans les patients au-dessous de l'âge de 10 ans n'ont pas été établies pour le traitement de monothérapie d'épilepsie.

Études d'Animal juvéniles

Quand topiramate (30, 90 ou 300 mgs/kg/jours) a été administré oralement aux rats pendant la période juvénile de développement (les jours post-natals 12 à 50), l'épaisseur de plaque de croissance d'os a été réduite dans les mâles à la plus haute dose, qui est environ 5-8 fois la dose de pédiatrie recommandée maximum (9 mgs/kg/jours) sur une région de surface de corps (mg/m2) la base.

8.5 Utilisation gériatrique

Dans les essais cliniques, 3 % de patients étaient plus de 60. Aucun âge n'a rattaché la différence dans l'efficacité ou les effets néfastes étaient évidents. Cependant, les études cliniques de topiramate n'ont pas inclus de nombres suffisants de sujets âgés 65 et déterminer s'ils répondent différemment que les sujets plus jeunes. L'adaptation de dosage peut être nécessaire pour assez âgé avec la fonction rénale diminuée (creatinine le taux d'autorisation <70 mL/min/1.73 m2) en raison de l'autorisation réduite de topiramate [voir la Pharmacologie Clinique (12.3) et le Dosage et l'administration (2.4)].

8.6 Course et Effets de Sexe

L'évaluation d'efficacité et de sécurité dans les essais cliniques n'a montré aucune course ou le sexe a rattaché des effets.

8.7 Affaiblissement rénal

L'autorisation de topiramate a été réduite de 42 % dans modérément rénalement diminué (creatinine l'autorisation 30 à 69 mL/min/1.73m2) et de 54 % dans les sujets sévèrement rénalement diminués (creatinine l'autorisation <30 mL/min/1.73m2) comparé aux sujets de fonction rénaux normaux (creatinine l'autorisation> 70 mL/min/1.73m2). Une moitié de la dose d'entretien et de commencement ordinaire est recommandée dans les patients avec l'affaiblissement rénal modéré ou sévère [voir le Dosage et l'administration (2.3) et la Pharmacologie Clinique (12.4)].

8.8 Patients Subissant Hemodialysis

Topiramate est dégagé par hemodialysis à un taux qui est 4 à 6 fois plus grand qu'un individu normal. En conséquence, une période prolongée de dialyse peut faire la concentration topiramate tomber au-dessous de cela exigé de maintenir un effet d'antisaisie. Pour éviter des gouttes rapides dans la concentration de plasma topiramate pendant hemodialysis, une dose supplémentaire de topiramate peut être exigée. L'adaptation réelle devrait tenir compte de la durée de période de dialyse, le taux d'autorisation du système de dialyse étant utilisé et l'autorisation rénale efficace de topiramate dans le patient étant dialyzed [voit le Dosage et l'administration (2.5) et la Pharmacologie Clinique (12.4)].

9 TOXICOMANIE ET DÉPENDANCE

9.1 Substance contrôlée

Topiramate n'est pas une substance contrôlée.

9.2 Abus

Le potentiel de dépendance et d'abus de topiramate n'a pas été évalué dans les études humaines.

9.3 Dépendance

Topiramate n'a pas été systématiquement étudié dans les animaux ou les humains pour son potentiel pour la tolérance ou la dépendance physique.

10 SURDOSAGE

Les overdoses de topiramate ont été annoncées. Les signes et les symptômes ont inclus des convulsions, la somnolence, le dérangement de discours, a brouillé la vision, diplopia, mentation a diminué, la léthargie, la coordination anormale, la stupeur, hypotension, la douleur abdominale, l'agitation, le vertige et la dépression. Les conséquences cliniques n'étaient pas sévères dans la plupart des cas, mais les morts ont été annoncées après les overdoses de poly-médicament impliquant topiramate.

L'overdose de Topiramate a eu pour résultat l'acidose du métabolisme sévère [voir des Avertissements et des Précautions (5.4)].

Un patient qui a ingéré une dose entre 96 et 110 g topiramate a été hospitalisé avec le coma durant 20 à 24 heures suivies par la pleine récupération après 3 à 4 jours.

Dans l'overdose topiramate aiguë, si l'ingestion est récente, l'estomac devrait être vidé immédiatement par lavage ou par l'induction d'emesis. On a montré que le charbon de bois activé adsorbe topiramate in vitro. Le traitement devrait être d'un grand secours convenablement. Hemodialysis est un moyen efficace d'enlever topiramate du corps.

11 DESCRIPTION

Topiramate est un monosaccharide sulfamate-substitué. Les capsules de Topiramate sont disponibles comme les capsules de 15 mgs et de 25 mgs pour l'administration orale comme les capsules entières ou ouvert et saupoudré sur la nourriture douce.

Topiramate est une poudre cristalline blanche avec un goût amer. Topiramate est plus le soluble dans les solutions alcalines contenant l'hydroxyde de sodium ou le phosphate de sodium et ayant un pH de 9 à 10. C'est soluble librement dans l'acétone, le chloroforme, dimethylsulfoxide et l'éthanol. La solubilité dans l'eau est 9.8 mgs/millilitres. Sa solution saturée a un pH de 6.3. Topiramate a la formule C12H21NO8S moléculaire et un poids moléculaire de 339.36. Topiramate est désigné chimiquement comme 2,3:4,5-Di-O-isopropylidene--D-fructopyranose sulfamate et a la formule structurelle suivante :

ChemicalStructure.jpg

Les capsules de Topiramate contiennent des perles enduites de topiramate dans une capsule de gélatine dure. Les ingrédients inactifs sont : les sphères de sucre, le goût d'anis, le sodium de saccharine, povidone K30, le magnésium stearate, la partie de l'alcool polyen vinyle. hydrolyzed, dioxyde de titane, macrogol/PEG 3350, le talc et la gélatine.

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

Les mécanismes précis par lesquels topiramate exerce ses effets anticonvulsant sont inconnus; cependant, les études précliniques ont révélé quatre propriétés qui peuvent contribuer à l'efficacité de topiramate pour l'épilepsie. Electrophysiological et évidence biochimique suggèrent que topiramate, lors des concentrations pharmacologiquement pertinentes, bloque des canaux de sodium dépendants du voltage, augmente l'activité du gamma-aminobutyrate neurotransmitter à quelques sous-types du récepteur GABA-A, contrarie le sous-type d'AMPA/kainate du récepteur glutamate et inhibe l'enzyme anhydrase carbonique, particulièrement isozymes II et IV.

12.2 Pharmacodynamics

Topiramate a l'activité anticonvulsant dans le rat et la souris la saisie electroshock maxima (MES) les épreuves. Topiramate est efficace seulement faiblement dans le fait de bloquer clonic des saisies incitées par l'antagoniste de récepteur GABAA, pentylenetetrazole. Topiramate est efficace aussi dans les modèles de rongeur d'épilepsie, qui incluent des saisies toniques et semblables à l'absence dans le rat épileptique spontané (SER) et le tonique et les saisies clonic incitées dans les rats en s'enflammant de l'amygdala ou par ischemia global.

12.3 Pharmacokinetics

La formulation de capsule est bioequivalent à la formulation de comprimé de libération immédiate et, donc, peut être substituée comme un équivalent thérapeutique.

L'absorption de topiramate est rapide, avec les concentrations de plasma maximales se produisant à environ 2 heures suite à une dose orale de 400 mgs. Bioavailability relatif de topiramate de la formulation de comprimé est environ 80 % comparés à une solution. Le bioavailability de topiramate n'est pas affecté par la nourriture.

Les pharmacokinetics de topiramate sont linéaires avec la dose que les augmentations proportionnelles dans la concentration de plasma sur la gamme de dose ont étudiée (200 à 800 mgs/jours). La demi-vie d'élimination de plasma moyenne est 21 heures après les doses simples ou multiples. L'état ferme est ainsi atteint dans environ 4 jours dans les patients avec la fonction rénale normale. Topiramate est 15 % à 41 % attachés aux protéines de plasma humaines sur la gamme de concentration de sang de 0.5 à 250 µg/mL. La fraction s'est liée diminué puisque la concentration de sang a augmenté.

Carbamazepine et phenytoin ne changent pas le fait de se lier de topiramate. Le sodium valproate, à 500 µg/mL (une concentration 5 à 10 fois plus haut que bien réfléchi thérapeutique pour valproate) a diminué la protéine se liant de topiramate de 23 % à 13 %. Topiramate n'influence pas le fait de se lier de sodium valproate.

Métabolisme et Excrétion

Topiramate n'est pas abondamment transformé par métabolisme et est essentiellement éliminé inchangé dans l'urine (environ 70 % d'une dose administrée). Six métabolites ont été identifiés dans les humains, dont aucun ne constitue plus de 5 % d'une dose administrée. Les métabolites sont formés via hydroxylation, hydrolyse et glucuronidation. Il y a l'évidence de réabsorption tubulaire rénale de topiramate. Dans les rats, donnés probenecid pour inhiber la réabsorption tubulaire, avec topiramate, une augmentation significative dans l'autorisation rénale de topiramate a été observée. Cette action réciproque n'a pas été évaluée dans les humains. En général, l'autorisation de plasma orale (CL/F) est environ 20 à 30 millilitres/minutes dans les humains suite à l'administration orale.

12.4 Populations spéciales

Affaiblissement rénal

L'autorisation de topiramate a été réduite de 42 % dans modérément rénalement diminué (creatinine l'autorisation 30 à 69 mL/min/1.73m2) et de 54 % dans les sujets sévèrement rénalement diminués (creatinine l'autorisation <30 mL/min/1.73m2) comparé aux sujets de fonction rénaux normaux (creatinine l'autorisation> 70 mL/min/1.73m2). Comme on se permet topiramate subir la réabsorption tubulaire significative, il est incertain si cette expérience peut être généralisée à toutes les situations d'affaiblissement rénal. Il est concevable que quelques formes de maladie rénale pourraient affecter différentiellement le taux de filtration glomerular et la réabsorption tubulaire ayant pour résultat une autorisation de topiramate non prédit par l'autorisation creatinine. En général, cependant, l'utilisation d'une moitié de la dose d'entretien et de commencement ordinaire est recommandée dans les patients avec l'affaiblissement rénal modéré ou sévère [voir le Dosage et l'administration (2.3) et (2.4) et les Avertissements et les Précautions (5.11)].

Hemodialysis

Topiramate est dégagé par hemodialysis. En utilisant une haute efficacité, un contreécoulement, le 45 tours passe-dialysate la procédure hemodialysis, topiramate l'autorisation de dialyse était 120 millilitres/minutes avec le flux sanguin par le dialyzer à 400 millilitres/minutes. Cette haute autorisation (comparé à l'autorisation orale totale de 20 à 30 millilitres/minutes dans les adultes en bonne santé) enlèvera une quantité cliniquement significative de topiramate du patient pendant la période de traitement hemodialysis. Donc, une dose supplémentaire peut être exigée [voir le Dosage et l'administration (2.5)].

Affaiblissement hépatique

Dans les sujets hépatiquement diminués, l'autorisation de topiramate peut être diminuée; on ne comprend pas bien le mécanisme sous-tendant la diminution [voir le Dosage et l'administration (2.6)].

L'âge, le Sexe et la Course

Les pharmacokinetics de topiramate dans les sujets assez âgés (65 à 85 ans d'âge, N=16) ont été évalués dans une étude clinique contrôlée. La population asservie assez âgée avait réduit la fonction rénale (creatinine l'autorisation [-20 %]) comparé à de jeunes adultes. Suite à une dose orale simple de 100 mgs, la concentration de plasma maximum pour les adultes assez âgés et jeunes a été accomplie à environ 1 à 2 heures. En reflétant l'élimination rénale primaire de topiramate, topiramate l'autorisation de plasma et rénale a été réduit 21 % et 19 %, respectivement, dans les sujets assez âgés, étaient comparables à de jeunes adultes. Pareillement, topiramate la demi-vie était plus long (13 %) dans les personnes âgées. L'autorisation topiramate réduite avait pour résultat la légèrement plus haute concentration de plasma maximum (23 %) et AUC (25 %) dans les sujets assez âgés qu'observé dans de jeunes adultes. L'autorisation de Topiramate est diminuée dans les personnes âgées seulement à la mesure que la fonction rénale est réduite. Comme recommandé pour tous les patients, l'adaptation de dosage peut être indiquée dans le patient assez âgé quand diminué la fonction rénale (creatinine le taux d'autorisation 70 mL/min/1.73 m2) est évidente. Il peut être utile de surveiller la fonction rénale dans le patient assez âgé [voir le Dosage et l'administration (2.3) et les Avertissements et les Précautions (5.11)].

L'autorisation de topiramate dans les adultes n'a pas été affectée par le sexe ou la course.

Pharmacokinetics de Pédiatrie

Pharmacokinetics de topiramate ont été évalués dans les âges de patients 4 à 17 ans en recevant un ou deux autres médicaments antiépileptiques. Les profils de Pharmacokinetic ont été obtenus après une semaine aux doses de 1, 3 et 9 mgs/kg/jours. L'autorisation était indépendante de la dose.

Les patients de pédiatrie ont une autorisation de 50 % plus haute et une demi-vie d'élimination par conséquent plus courte que les adultes. Par conséquent, la concentration de plasma pour la même dose de mg/kg peut être inférieure dans les patients de pédiatrie comparés aux adultes. Comme dans les adultes, les médicaments antiépileptiques incitant l'enzyme hépatiques diminuent les concentrations de plasma publiques fermes de topiramate.

12.5 Actions réciproques de médicament du médicament

Médicaments antiépileptiques

Les actions réciproques potentielles entre topiramate et AEDs standard ont été évaluées dans les études de pharmacokinetic cliniques contrôlées dans les patients avec l'épilepsie. Les effets de ces actions réciproques sur AUCs de plasma moyen sont résumés dans la Table 8.

Dans la Table 8, la deuxième colonne (la concentration d'AED) décrit ce qui arrive à la concentration de l'AED énuméré dans la première colonne quand topiramate est ajouté. La troisième colonne (topiramate la concentration) décrit comment le coadministration d'un médicament énuméré dans la première colonne modifie la concentration de topiramate dans les cadres expérimentaux quand topiramate a été donné seul.

La table 8 : le Résumé d'Actions réciproques AED avec Topiramate
AED
Co-administered
AED
Concentration
Topiramate
Concentration
NC = le changement de moins de 10 % dans la concentration de plasma.
AED = médicament Antiépileptique.
NE = Non Évalué.
TPM = Topiramate
*
= La concentration de plasma a augmenté 25 % dans certains patients, généralement ceux sur deux fois par jour le régime de dosage de phenytoin.
= N'est pas administré, mais est un métabolite actif de carbamazepine.
PhenytoinNC ou 25 % increase*Diminution de 48 %
Carbamazepine (CBZ)NCDiminution de 40 %
CBZ epoxide NCNE
Acide de ValproicDiminution de 11 %Diminution de 14 %
PhénobarbitalNCNE
PrimidoneNCNE
LamotrigineNC aux doses TPM jusqu'à 400 mgs/joursDiminution de 13 %

En plus de l'action réciproque pharmacokinetic décrite dans la susdite table, l'administration d'élément d'acide valproic et de topiramate a été associée à hyperammonemia avec et sans encéphalopathie [voir des Avertissements et des Précautions (5.8) et des Actions réciproques de Médicament (7.1)].

Dépresseurs de CNS

L'administration d'élément de topiramate et alcool ou d'autres médicaments dépresseurs CNS n'a pas été évaluée dans les études cliniques. À cause du potentiel de topiramate pour provoquer la dépression CNS, aussi bien que d'autres réactions défavorables cognitives et/ou neuropsychiatric, topiramate devrait être utilisé avec la prudence extrême si utilisé dans la combinaison avec l'alcool et d'autres dépresseurs CNS [voient des Actions réciproques de Médicament (7.2)].

Contraceptifs oraux

Dans une étude d'action réciproque pharmacokinetic dans les volontaires en bonne santé avec la combinaison administrée d'un concomitantly le produit contraceptif oral contenant 1 mg norethindrone (le FILET) plus 35 mcg ethinyl estradiol (EE), topiramate, donné faute d'autres médications aux doses de 50 à 200 mgs/jours, n'a été associé aux changements statistiquement significatifs dans l'exposition moyenne (AUC) à aucune composante du contraceptif oral. Dans une autre étude, l'exposition à EE a été statistiquement de façon significative diminuée aux doses de 200, 400 et 800 mgs/jours (18 %, 21 % et 30 %, respectivement) quand donné comme la thérapie supplémentaire dans les patients prenant valproic l'acide. Dans les deux études, topiramate (50 mgs/jours à 800 mgs/jours) n'a pas affecté de façon significative d'exposition au FILET. Bien qu'il y ait une diminution de personne à charge de dose dans l'exposition EE pour les doses entre 200 à 800 mgs/jours, il n'y avait aucun changement de personne à charge de dose significatif dans l'exposition EE pour les doses de 50 à 200 mgs/jours. La signification clinique des changements observés n'est pas connue. La possibilité d'efficacité contraceptive diminuée et de saignement de percée augmenté devrait être considérée dans les patients prenant la combinaison les produits contraceptifs oraux avec topiramate. On devrait demander aux patients prenant des contraceptifs contenant l'oestrogène de signaler n'importe quel changement dans leurs dessins saignants. L'efficacité contraceptive peut être même diminuée faute du saignement de percée [voir des Actions réciproques de Médicament (7.3)].

Digoxin

Dans une étude de la dose simple, le sérum digoxin AUC a été diminué de 12 % avec l'élément topiramate l'administration. La pertinence clinique de cette observation n'a pas été établie.

Hydrochlorothiazide

Une étude d'action réciproque de médicament du médicament conduite dans les volontaires en bonne santé a évalué pharmacokinetics permanent de hydrochlorothiazide (HCTZ) (25 mgs q24h) et topiramate (96 mgs q12h) quand administré seul et concomitantly. Les résultats de cette étude indiquent que topiramate Cmax augmenté de 27 % et AUC ont augmenté de 29 % quand HCTZ a été ajouté à topiramate. La signification clinique de ce changement est inconnue. L'adjonction de HCTZ à la thérapie topiramate peut exiger une adaptation de la dose topiramate. Pharmacokinetics permanents de HCTZ n'étaient pas de façon significative sous l'influence de l'administration d'élément de topiramate. Les résultats de laboratoire cliniques ont indiqué des diminutions dans le potassium de sérum après topiramate ou l'administration HCTZ, qui étaient plus grands quand HCTZ et topiramate ont été administrés dans la combinaison.

Metformin

Le traitement de Topiramate peut provoquer fréquemment l'acidose du métabolisme, une condition pour laquelle l'utilisation de metformin est contre-indiquée.

Une étude d'action réciproque de médicament du médicament conduite dans les volontaires en bonne santé a évalué pharmacokinetics permanent de metformin (500 mgs tous 12 hr) et topiramate dans le plasma quand metformin a été donné seul et quand metformin et topiramate (100 mgs tous 12 hr) ont été donnés simultanément. Les résultats de cette étude ont indiqué que metformin moyen Cmax et AUC0-12ème augmenté de 17 % et de 25 %, respectivement, quand topiramate a été ajouté. Topiramate n'a pas affecté metformin tmax. La signification clinique de l'effet de topiramate sur metformin pharmacokinetics n'est pas connue. L'autorisation de plasma orale de topiramate a l'air d'être réduite quand administré avec metformin. La signification clinique de l'effet de metformin sur topiramate pharmacokinetics est peu claire [voir des Actions réciproques de Médicament (7.4)].

Pioglitazone

Une étude d'action réciproque de médicament du médicament conduite dans les volontaires en bonne santé a évalué pharmacokinetics permanent de topiramate et de pioglitazone quand administré seul et concomitantly. Une diminution de 15 % dans l'AUC τ, ss de pioglitazone sans modification dans Cmax, ss a été observée. Cette conclusion n'était pas significative statistiquement. En plus, une diminution de 13 % et de 16 % dans Cmax, ss et AUC τ, ss respectivement, de l'hydroxy-métabolite actif a été notée aussi bien qu'une diminution de 60 % dans Cmax, ss et AUC τ, ss du keto-métabolite actif. La signification clinique de ces conclusions n'est pas connue. Quand topiramate est ajouté à la thérapie pioglitazone ou pioglitazone est ajouté à la thérapie topiramate, on devrait prêter l'attention prudente à la surveillance de routine de patients pour le contrôle adéquat de leur état de maladie diabétique.

Glyburide

Une étude d'action réciproque de médicament du médicament conduite dans les patients avec le diabète du type 2 a évalué pharmacokinetics permanent de glyburide (5mg/day) seul et concomitantly avec topiramate (150 mgs/jours). Il y avait une diminution de 22 % dans Cmax et une réduction de 25 % d'AUC24 pour glyburide pendant l'administration topiramate. L'exposition systémique (AUC) des métabolites actifs, 4-trans-hydroxy-glyburide (M1) et 3-cis-hydroxyglyburide (M2), a été aussi réduite de 13 % et de 15 %, a réduit Cmax de 18 % et de 25 %, respectivement. Pharmacokinetics permanents de topiramate étaient non affectés par l'administration d'élément de glyburide.

Lithium

Dans les patients, les pharmacokinetics de lithium étaient non affectés pendant le traitement avec topiramate aux doses de 200 mgs/jours; cependant, il y avait une augmentation observée dans l'exposition systémique de lithium (27 % pour Cmax et 26 % pour AUC) suite aux doses topiramate jusqu'à 600 mgs/jours. Les niveaux de lithium devraient être contrôlés quand co-administered avec la haute dose topiramate [voient des Actions réciproques de Médicament (7.5)].

Haloperidol

Les pharmacokinetics d'une dose simple de haloperidol (5 mgs) n'ont pas été affectés suite au dosage multiple de topiramate (100 mgs tous 12 hr) dans 13 adultes en bonne santé (6 mâles, 7 femelles).

Amitriptyline

Il y avait une augmentation de 12 % dans AUC et Cmax pour amitriptyline (25 mgs par jour) dans 18 sujets normaux (9 mâles; 9 femelles) la réception de 200 mgs/jours de topiramate. Quelques sujets peuvent connaître une grande augmentation dans la concentration amitriptyline en présence de topiramate et n'importe quelles adaptations dans la dose amitriptyline devraient être faites selon la réponse clinique du patient et pas sur la base des niveaux de plasma.

Sumatriptan

Le dosage multiple de topiramate (100 mgs toutes 12 hs) dans 24 volontaires en bonne santé (14 mâles, 10 femelles) n'a pas affecté le pharmacokinetics de dose simple sumatriptan oralement (100 mgs) ou sous-cutanément (6 mgs).

Risperidone

Quand administré concomitantly avec topiramate aux doses s'aggravant de 100, 250 et 400 mgs/jours, il y avait une réduction de risperidone (l'exposition systémique (16 % et 33 % pour AUC permanent aux 250 et aux doses de 400 mgs/jours de topiramate). Aucune modification de niveaux 9-hydroxyrisperidone n'a été observée. Coadministration de 400 mgs/jours topiramate avec risperidone avait pour résultat une augmentation de 14 % dans Cmax et une augmentation de 12 % dans AUC12 de topiramate. Il n'y avait aucun changement cliniquement significatif dans l'exposition systémique de risperidone plus 9-hydroxyrisperidone ou de topiramate, donc cette action réciproque n'aura pas probablement de la signification clinique.

Propranolol

Le dosage multiple de topiramate (200 mgs/jours) dans 34 volontaires en bonne santé (17 mâles, 17 femelles) n'a pas affecté le pharmacokinetics de propranolol suite aux doses quotidiennes de 160 mgs. Les doses de Propranolol de 160 mgs/jours dans 39 volontaires (27 mâles, 12 femelles) n'avaient aucun effet sur l'exposition à topiramate à une dose de 200 mgs/jours de topiramate.

Dihydroergotamine

Le dosage multiple de topiramate (200 mgs/jours) dans 24 volontaires en bonne santé (12 mâles, 12 femelles) n'a pas affecté le pharmacokinetics d'une dose sous-cutanée de 1 mg de dihydroergotamine. Pareillement, une dose sous-cutanée de 1 mg de dihydroergotamine n'a pas affecté le pharmacokinetics d'une dose de 200 mgs/jours de topiramate dans la même étude.

Diltiazem

La Co-administration de diltiazem (le CD de Cardizem de 240 mgs ®) avec topiramate (150 mgs/jours) avait pour résultat la diminution de % a10 dans Cmax et la diminution de 25 % dans diltiazem AUC, la diminution de 27 % dans Cmax et la diminution de 18 % dans le des-acétyle diltiazem AUC et aucun effet sur N-desmethyl diltiazem. Coadministration de topiramate avec diltiazem avait pour résultat une augmentation de 16 % dans Cmax et une augmentation de 19 % dans AUC12 de topiramate.

Venlafaxine

Le dosage multiple de topiramate (150 mgs/jours) dans les volontaires en bonne santé n'a pas affecté le pharmacokinetics de venlafaxine ou d'O-desmethyl venlafaxine. Le dosage multiple de venlafaxine (150 mgs Effexor XR ®) n'a pas affecté le pharmacokinetics de topiramate.

D'autres Inhibiteurs Anhydrase Carboniques

L'utilisation d'élément de topiramate, un inhibiteur anhydrase carbonique, avec autre inhibiteur anhydrase carbonique (par ex, zonisamide, acetazolamide ou dichlorphenamide), peut augmenter la sévérité d'acidose du métabolisme et peut augmenter aussi le risque de formation de calcul reinal. Donc, si topiramate est donné concomitantly avec un autre inhibiteur anhydrase carbonique, le patient devrait être contrôlé pour l'apparence ou le fait de vous détériorer d'acidose du métabolisme [voir des Actions réciproques de Médicament (7.6)].

Actions réciproques de médicament/Essais de laboratoire

Il n'y a aucune action réciproque connue de topiramate avec les essais de laboratoire communément utilisés.

13 TOXICOLOGIE NON-CLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis et Affaiblissement de Fertilité

Carcinogenesis

Une augmentation dans les tumeurs de vessie urinaires a été observée dans les souris données topiramate (20, 75 et 300 mgs/kg) dans le régime depuis 21 mois. L'incidence de tumeur de vessie élevée, qui était significative statistiquement dans les mâles et les femelles recevant 300 mgs/kg, était essentiellement en raison de l'occurrence augmentée d'une tumeur de muscle lisse considérée histomorphologically unique aux souris. Les expositions de plasma dans les souris recevant 300 mgs/kg étaient environ 0.5 à 1 fois les expositions permanentes mesurées dans les patients recevant topiramate la monothérapie à la dose humaine recommandée (RHD) de 400 mgs et 1.5 à 2 fois les expositions topiramate permanentes dans les patients recevant 400 mgs de topiramate plus phenytoin. La pertinence de cette conclusion au risque cancérigène humain est incertaine. Aucune évidence de carcinogenicity n'a été vue dans les rats suite à l'administration orale de topiramate depuis 2 ans aux doses jusqu'à 120 mgs/kg (environ 3 fois le RHD sur une base mg/m2).

Mutagenesis

Topiramate n'a pas démontré de potentiel genotoxic quand évalué dans une batterie d'in vitro et dans les essais de vivo. Topiramate n'était pas mutagenic dans l'épreuve d'Ames ou la souris in vitro lymphoma l'essai; il n'a pas augmenté de synthèse d'ADN surprise dans le rat hepatocytes in vitro; et il n'a pas augmenté d'égarements chromosomal dans les lymphocytes humains in vitro ou dans la moelle osseuse de rat dans vivo.

Affaiblissement de Fertilité

Aucun effet néfaste sur la fertilité mâle ou femelle n'a été observé dans les rats aux doses jusqu'à 100 mgs/kg (2.5 fois le RHD sur une base mg/m2).

14 ÉTUDES CLINIQUES

Les études décrites dans les sections suivantes ont été conduites en utilisant des Comprimés de Topiramate.

14.1 Épilepsie de monothérapie Procès Contrôlé

L'efficacité de topiramate comme la monothérapie initiale dans les adultes et les enfants 10 ans d'âge et plus vieil avec le commencement partiel ou les saisies généralisées primaires a été établie dans un multicentre, randomisé, double aveugle, le procès du groupe parallèle.

Le procès a été conduit dans 487 patients diagnostiqués avec l'épilepsie (6 à 83 ans d'âge) qui avait 1 ou 2 saisies bien documentées pendant la phase de ligne de base rétrospective de 3 mois qui est entré alors dans l'étude et a reçu 25 mgs/jours topiramate depuis 7 jours dans l'étiquette ouverte la mode. Quarante-neuf pour cent de sujets n'avaient aucun traitement AED préalable et 17 % avaient un diagnostic d'épilepsie pour plus grand que 24 mois. N'importe quelle thérapie AED utilisée pour les buts temporaires ou d'urgence a été arrêtée avant randomization. Dans la phase double aveugle, 470 patients ont été randomisés pour titrer jusqu'à 50 mgs/jours ou 400 mgs/jours. Si la dose prévue ne pouvait pas être accomplie, les patients ont été maintenus sur la dose tolérée maximum. Cinquante-huit pour cent de patients ont accompli la dose maxima de 400 mgs/jours pour> 2 semaines et les patients qui n'ont pas toléré 150 mgs/jours ont été arrêtés. L'évaluation d'efficacité primaire était un entre la comparaison de groupe de temps à la première saisie pendant la phase double aveugle. La comparaison des courbes de survie de Kaplan-Meier de temps à la première saisie a préféré le groupe topiramate de 400 mgs/jours sur le groupe topiramate de 50 mgs/jours (p=0.0002, l'épreuve de grade de rondin; la figure 1). Les effets de traitement en ce qui concerne le temps à la première saisie étaient conséquents à travers les sous-groupes patients différents définis par l'âge, le sexe, la région géographique, le poids de corps de ligne de base, le type de saisie de ligne de base, le temps depuis le diagnostic et la ligne de base l'utilisation d'AED.

La figure 1 : Kaplan-Meier Estimates de Taux Cumulatifs pour le Temps à la Première Saisie
Chiffre

La Thérapie supplémentaire les Procès Contrôlés dans les Patients Avec les Saisies de Commencement Partielles

L'efficacité de topiramate comme un traitement supplémentaire pour les adultes avec les saisies de commencement partielles a été établie dans six multicentrent, randomisé, double aveugle, le placebo a contrôlé des procès, deux comparant de plusieurs dosages de topiramate et placebo et quatre fait de comparer un dosage simple avec le placebo, dans les patients avec une histoire de saisies de commencement partielles, avec ou sans saisies accessoirement généralisées.

On a permis aux patients dans ces études un maximum de deux médicaments antiépileptiques (AEDs) en plus de topiramate ou de placebo. Dans chaque étude, les patients ont été stabilisés sur les dosages optimaux de leur élément AEDs pendant la phase de ligne de base durant entre 4 et 12 semaines. Les patients qui ont connu un nombre minimal préindiqué de saisies de commencement partielles, avec ou sans généralisation secondaire, pendant la phase de ligne de base (12 saisies pour la ligne de base de 12 semaines, 8 pour la ligne de base de 8 semaines ou 3 pour la ligne de base de 4 semaines) ont été au hasard assignés au placebo ou à une dose indiquée de topiramate en plus de leur autre AEDs.

Suite à randomization, les patients ont commencé la phase double aveugle de traitement. Dans cinq des six études, les patients ont reçu le médicament actif commençant à 100 mgs par jour; la dose a été alors augmentée de 100 mgs ou 200 mgs/jours augmente chaque semaine ou toutes les deux semaines jusqu'à ce que la dose assignée ait été atteinte, à moins que l'intolérance ne soit prévenue des augmentations. Dans la sixième étude (119), les 25 ou les doses initiales de 50 mgs/jours de topiramate ont été suivis par les augmentations hebdomadaires respectives de 25 ou 50 mgs/jours jusqu'à ce que la dose prévue de 200 mgs/jours ait été atteinte. Après la titration, les patients sont entrés dans des 4, 8 ou la période de stabilisation de 12 semaines. Les nombres de patients ont randomisé à chaque dose et les doses moyennes et moyennes réelles dans la période de stabilisation sont montrées dans la Table 9.

L'Épilepsie de Thérapie supplémentaire les Procès Contrôlés dans les Adultes et les Patients de Pédiatrie (Les âges 2 à 16 Ans)

L'efficacité de topiramate comme un traitement supplémentaire pour les âges de patients de pédiatrie 2 à 16 ans avec les saisies de commencement partielles a été établie dans un multicentre, randomisé, le procès double aveugle, contrôlé du placebo, en étant comparable topiramate et le placebo dans les patients avec une histoire de saisies de commencement partielles, avec ou sans saisies accessoirement généralisées.

On a permis aux patients dans cette étude un maximum de deux médicaments antiépileptiques (AEDs) en plus de topiramate ou de placebo. Dans cette étude, les patients ont été stabilisés sur les dosages optimaux de leur élément AEDs pendant une phase de ligne de base de 8 semaines. Les patients qui ont connu au moins six saisies de commencement partielles, avec ou sans saisies accessoirement généralisées, pendant la phase de ligne de base ont été au hasard assignés au placebo ou à topiramate en plus de leur autre AEDs.

Suite à randomization, les patients ont commencé la phase double aveugle de traitement. Les patients ont reçu le médicament actif commençant à 25 ou 50 mgs par jour; la dose a été alors augmentée de 25 mgs aux augmentations de 150 mgs/jours toutes les deux semaines jusqu'à ce que le dosage assigné de 125, 175, 225 ou 400 mgs/jours basés sur le poids de patients pour se rapprocher d'un dosage de 6 mgs/kg par jour ait été atteint, à moins que l'intolérance ne soit prévenue des augmentations. Après la titration, les patients sont entrés dans une période de stabilisation de 8 semaines.

La Thérapie supplémentaire le Procès Contrôlé dans les Patients Avec les Saisies Toniques-Clonic Généralisées Primaires

L'efficacité de topiramate comme un traitement supplémentaire pour les saisies toniques-clonic généralisées primaires dans les patients 2 ans et plus vieil a été établie dans un multicentre, randomisé, le procès double aveugle, contrôlé du placebo, en comparant un dosage simple de topiramate et de placebo.

On a permis aux patients dans cette étude un maximum de deux médicaments antiépileptiques (AEDs) en plus de topiramate ou de placebo. Les patients ont été stabilisés sur les dosages optimaux de leur élément AEDs pendant une phase de ligne de base de 8 semaines. Les patients qui ont connu au moins trois saisies toniques-clonic généralisées primaires pendant la phase de ligne de base ont été au hasard assignés au placebo ou à topiramate en plus de leur autre AEDs.

Suite à randomization, les patients ont commencé la phase double aveugle de traitement. Les patients ont reçu le médicament actif commençant à 50 mgs par jour depuis quatre semaines; la dose a été alors augmentée de 50 mgs aux augmentations de 150 mgs/jours toutes les deux semaines jusqu'à ce que la dose assignée de 175, 225 ou 400 mgs/jours basés sur le poids de corps de patients pour se rapprocher d'un dosage de 6 mgs/kg par jour ait été atteinte, à moins que l'intolérance ne soit prévenue des augmentations. Après la titration, les patients sont entrés dans une période de stabilisation de 12 semaines.

La Thérapie supplémentaire le Procès Contrôlé dans les Patients Avec Lennox-Gastaut Syndrome

L'efficacité de topiramate comme un traitement supplémentaire pour les saisies associées au syndrome de Lennox-Gastaut a été établie dans un multicentre, randomisé, le procès double aveugle, contrôlé du placebo comparant un dosage simple de topiramate avec le placebo dans les patients 2 ans d'âge et plus vieille.

On a permis aux patients dans cette étude un maximum de deux médicaments antiépileptiques (AEDs) en plus de topiramate ou de placebo. Les patients qui connaissaient au moins 60 saisies par mois avant l'entrée d'étude ont été stabilisés sur les dosages optimaux de leur élément AEDs pendant une phase de ligne de base de 4 semaines. La ligne de base suivante, les patients ont été au hasard assignés au placebo ou à topiramate en plus de leur autre AEDs. Le médicament actif a été titré en commençant à 1 mg/kg par jour depuis une semaine; la dose a été alors augmentée à 3 mgs/kg par jour depuis une semaine alors à 6 mgs/kg par jour. Après la titration, les patients sont entrés dans une période de stabilisation de 8 semaines. Les mesures primaires d'efficacité étaient la réduction de pour cent des attaques de goutte et d'une estimation globale parentale de sévérité de saisie.

La table 9 : le Résumé de Dose de Topiramate Pendant les Périodes de Stabilisation de Chacun de Six Procès Doubles aveugles, contrôlés du Placebo, Ajoutés dans les Adultes avec le Commencement Partiel Seizures*
Visez le Dosage Topiramate (le mg/jour)
ProtocoleDose de stabilisationPlacebo 2004006008001 000
*
Les études de réponse de la dose n'ont pas été conduites pour d'autres indications ou saisies de commencement partielles de pédiatrie.
Les dosages de placebo sont donnés comme le nombre de comprimés. Les dosages prévus de placebo étaient comme suit : comprimés/jour du Protocole Y1, 4; les Protocoles YD et Y2, 6 comprimés/jour; comprimés/jour du Protocole Y3 et 119, 8; Verbalisez VOUS, 10 comprimés/jour.
YDN42424041----
Dose moyenne5.9200390556----
Dose moyenne6.0200400600----
 
VOUSN44----404540
Dose moyenne9.7----544739796
Dose moyenne10.0----6008001 000
 
Y1N23--19------
Dose moyenne3.8--395------
Dose moyenne4.0--400------
 
Y2N30----28----
Dose moyenne5.7----522----
Dose moyenne6.0----600----
 
Y3N28------25--
Dose moyenne7.9------568--
Dose moyenne8.0------600--
 
119N90157--------
Dose moyenne8200--------
Dose moyenne8200--------

Dans tous les procès ajoutés, la réduction du taux de saisie de la ligne de base pendant la phase double aveugle entière a été mesurée. Les réductions de pour cent moyennes des taux de saisie et des taux responder (la fraction de patients avec au moins une réduction de 50 %) par le groupe de traitement pour chaque étude sont montrées ci-dessous dans la Table 10. Comme décrit au-dessus, une amélioration globale de la sévérité de saisie a été aussi évaluée dans le procès de Lennox-Gastaut.

La table 10 : Résultats d'Efficacité dans les Procès d'Épilepsie Doubles aveugles, contrôlés du Placebo, Ajoutés
Visez le Dosage Topiramate (le mg/jour)
Résultats d'Efficacité de protocolePlacebo2004006008001 0006 mg/kg/day*
Comparaisons avec le placebo :
*
Pour les Protocoles YP et YTC, les dosages prévus spécifiés du protocole (<9.3 mgs/kg/jours) ont été assignés basés sur le poids de sujet pour se rapprocher d'un dosage de 6 mgs/kg par jour; ces dosages ont correspondu aux dosages de mg/jour de 125, 175, 225 et 400 mgs/jours.
p=0.080;
p≤0.010;
§
p≤0.001;
p≤0.050;
#
p=0.065;
Þ
p≤0.005;
ß
La réduction de % moyenne et le % responders sont annoncés pour les Saisies PGTC;
à
La réduction de % moyenne et le % responders pour les attaques de goutte, c'est-à-dire, les saisies toniques ou atoniques;
è
p=0.071;
ð
Le pour cent de sujets qui étaient minimalement, beaucoup, ou se sont améliorés beaucoup de la ligne de base
Saisies de Commencement partielles
Études dans les Adultes
YDN45454546------
Réduction de % moyenne11.627.2 47.5 44.7§------
% Responders182444 46 ------
VOUSN47----484847--
Réduction de % moyenne1.7----40.8§41.0§36.0§--
% Responders9----40§41§36 --
Y1N24--23--------
Réduction de % moyenne1.1--40.7#--------
% Responders8--35 --------
Y2N30----30------
Réduction de % moyenne-12.2----46.4Þ------
% Responders10----47§------
Y3N28------28----
Réduction de % moyenne-20.6------24.3§----
% Responders0------43§----
119 N91168----------
Réduction de % moyenne20.044.2§----------
% Responders2445§----------
Études dans les Patients de Pédiatrie
YPN45----------41
Réduction de % moyenne10.5----------33.1
% Responders20----------39
Tonique-Clonicß Généralisé primaire
YTCN40----------39
Réduction de % moyenne9.0----------56.7
% Responders20----------56§
Lennox-Gastaut Syndromeà
YLN49----------46
Réduction de % moyenne-5.1----------14.8
% Responders14----------28è
L'amélioration de la Sévérité de Saisie ð28----------52

Les analyses de sous-ensemble de l'efficacité antiépileptique de topiramate dans ces études n'ont montré aucune différence comme une fonction de sexe, course, âge, taux de saisie de ligne de base, ou élément AED.

Dans les essais cliniques pour l'épilepsie, les dosages quotidiens ont été diminués dans les intervalles hebdomadaires de 50 à 100 mgs par jour dans les adultes et sur une période de 2 à 8 semaine chez les enfants; la transition a été permise à un nouveau régime antiépileptique quand cliniquement indiqué.

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

Capsules de Topiramate

Les capsules de Topiramate sont marquées comme suit :

15 mgs : la capsule de gélatine dure avec le corps opaque blanc et la casquette opaque blanche. Le corps a ‘15’ et la casquette a ‘ArrowLogo.jpg’ sur ‘Ti’ que tous les deux ont imprimé dans noir.

25 mgs : la capsule de gélatine dure avec le corps opaque blanc et la casquette opaque blanche. Le corps a ‘25’ et la casquette a ‘ArrowLogo.jpg’ sur ‘Ti’ que tous les deux ont imprimé dans noir. 

Les capsules sont fournies comme suit :

Les capsules de 15 mgs - les Bouteilles de 60 (NDC 16252-568-60)

Les capsules de 25 mgs - les Bouteilles de 60 (NDC 16252-569-60)

Stockage et Manipulation

Les capsules de Topiramate devraient être conservées dans les récipients fermement fermés à 20 ° - 25°C (68 ° - 77°F) [Voir USP la Température de Pièce Contrôlée]. Protégez de l'humidité.

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

Les patients et leur caregivers devraient être informés de la disponibilité d'un Guide de Médication et ils devraient être donnés l'ordre lire l'Indicateur de Médication avant de prendre topiramate. Les patients devraient être donnés l'ordre prendre topiramate seulement comme prescrit. Voir que FDA a approuvé l'Indicateur de Médication.

17.1 Désordres d'oeil

On devrait dire des patients prenant topiramate de chercher l'attention médicale immédiate s'ils connaissent la vision brouillée, les dérangements visuels ou la douleur periorbital [voient des Avertissements et des Précautions (5.1)].

17.2 Oligohydrosis et Hyperthermia

Les patients, les patients surtout de pédiatrie, ont traité avec topiramate devrait être contrôlé de près pour l'évidence du fait de suer diminué et de la température de corps augmentée, surtout dans le temps chaud [voir des Avertissements et des Précautions (5.2)].

17.3 Comportement suicidaire et Ideation

Les patients, leur caregivers et les familles devraient être conseillés cela AEDs, en incluant topiramate, peuvent augmenter le risque de pensées suicidaires et de comportement et devraient être conseillés du besoin d'être alertes pour l'apparition ou le fait de se détériorer des signes et les symptômes de dépression, n'importe quels changements inhabituels dans l'humeur ou le comportement ou l'apparition de pensées suicidaires, le comportement ou les pensées du mal de soi. Les comportements d'inquiétude devraient être annoncés immédiatement aux pourvoyeurs de soins médicaux.

17.4 Acidose du métabolisme

Les patients devraient être prévenus du risque potentiel, significatif pour l'acidose du métabolisme qui peut être asymptomatic et peut être associée aux effets néfastes sur les reins (par ex, les calculs reinaux, nephrocalcinosis), les os (par ex, osteoporosis, osteomalacia, et/ou le rachitisme chez les enfants) et la croissance (par ex, le retard/retard de croissance) dans les patients de pédiatrie [voient des Avertissements et des Précautions (5.4)].

17.5 Interférence avec la Performance Cognitive et Automobile

Les patients devraient être prévenus du potentiel pour la somnolence, le vertige, la confusion, la difficulté les effets se concentrant, visuels et conseillés de ne pas conduire ou faire marcher des machines jusqu'à ce qu'ils aient gagné l'expérience suffisante sur topiramate pour mesurer s'il affecte défavorablement leur performance mentale, performance automobile, et/ou la vision [voit des Avertissements et des Précautions (5.5)].

Même quand en prenant topiramate ou d'autre anticonvulsants, certains patients avec l'épilepsie continueront à avoir des saisies imprévisibles. Donc, on devrait dire tous les patients prenant topiramate pour l'épilepsie d'exercer la prudence appropriée en se livrant à n'importe quelles activités où la perte de conscience pourrait avoir pour résultat le danger sérieux pour eux ou ceux autour d'eux (en incluant la natation, la conduite d'une voiture, la montée dans de hauts endroits, etc.). Certains patients avec l'épilepsie réfractaire auront besoin d'éviter de telles activités complètement. Les médecins devraient discuter le niveau approprié de prudence avec leurs patients, avant que les patients avec l'épilepsie se livrent à de telles activités.

17.6 Hyperammonemia et Encéphalopathie

Les patients devraient être prévenus du développement possible de hyperammonemia avec ou sans encéphalopathie. Bien que hyperammonemia puisse être asymptomatic, les symptômes cliniques d'encéphalopathie hyperammonemic incluent souvent des modifications aiguës dans le niveau de conscience et/ou fonction cognitive avec la léthargie ou le vomissement. Ce hyperammonemia et encéphalopathie peuvent se développer avec le traitement topiramate seul ou avec le traitement topiramate avec l'élément valproic l'acide (VPA).

Les patients devraient être donnés l'ordre contacter leur médecin s'ils développent la léthargie inexpliquée, le vomissement, ou les changements dans le statut mental [voient des Avertissements et des Précautions (5.8)].

17.7 Calculs reinaux

Les patients, particulièrement ceux avec le fait de prédisposer des facteurs, devraient être donnés l'ordre maintenir une consommation liquide adéquate pour minimiser le risque de formation de calcul reinal [voir des Avertissements et des Précautions (5.9)].

17.8 Utilisez dans la Grossesse

Les patients devraient être donnés l'ordre informer leur médecin s'ils deviennent enceintes ou ont l'intention de devenir enceintes pendant la thérapie et informer leur médecin s'ils sont l'allaitement maternel ou ont l'intention d'allaiter pendant la thérapie avec topiramate [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1) et (8.3)]. Les patients devraient être encouragés à inscrire au Médicament Antiépileptique nord-américain (NAAED) l'Enregistrement de Grossesse s'ils deviennent enceintes. L'enregistrement recueille des renseignements sur la sécurité de médicaments antiépileptiques pendant la grossesse. Pour s'inscrire, les patients peuvent appeler le numéro gratuit, 1-888-233-2334 [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)].

Distribué par :

Watson Pharma, Inc .

 Couronne CA 92880 Etats-Unis

Nombre d'article : LFT0272AA

Date : septembre de 2010

GUIDE DE MÉDICATION

Capsules de Topiramate

Lisez cet Indicateur de Médication avant que vous commencez à prendre des capsules topiramate et chaque fois que vous recevez une recharge. Il peut y avoir des nouvelles informations. Ces renseignements ne prennent pas l'endroit de parler à votre pourvoyeur de soins médicaux de votre condition médicale ou traitement. Si vous avez des questions à propos des capsules topiramate, parlez à votre pourvoyeur de soins médicaux ou pharmacien.

Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant des capsules topiramate ?

  • Les capsules de Topiramate peuvent provoquer des problèmes d'oeil. Les problèmes d'oeil sérieux incluent :
    • n'importe quelle diminution soudaine dans la vision avec ou sans douleur d'oeil et rougeur,
    • un blocage de liquide dans l'oeil provoquant la pression augmentée dans l'oeil (le glaucome de fermeture de montage secondaire).
    • Ces problèmes d'oeil peuvent mener à la perte permanente de vision a traité sinon. Vous devriez appeler votre pourvoyeur de soins médicaux tout de suite si vous avez de nouveaux symptômes d'oeil.
  • Les capsules de Topiramate peuvent provoquer le fait de suer diminué et la température de corps augmentée (la fièvre). Les gens, surtout les enfants, devraient être regardés pour les signes du fait de suer diminué et de la fièvre, surtout dans les températures chaudes. Certaines personnes auraient besoin d'être hospitalisées pour cette condition
  • Comme d'autres médicaments antiépileptiques, topiramate les capsules peut provoquer des pensées suicidaires ou des actions dans un très petit nombre des gens, environ 1 dans 500.

Appelez un pourvoyeur de soins médicaux tout de suite si vous avez n'importe lequel de ces symptômes, surtout s'ils sont nouveaux, plus mauvais, ou vous inquiètent :

  • les pensées du suicide ou de la mort
  • les tentatives de se suicider
  • nouvelle ou plus mauvaise dépression
  • nouvelle ou plus mauvaise inquiétude
  • le sentiment d'agité ou agité
  • attaques de panique
  • problème en dormant (l'insomnie)
  • nouvelle ou plus mauvaise irritabilité
  • le jeu d'agressif, étant furieux, ou violent
  • le jeu sur les impulsions dangereuses
  • une augmentation extrême dans l'activité et parlant (de la manie)
  • d'autres changements inhabituels dans le comportement ou l'humeur

N'arrêtez pas de capsules topiramate sans premier parlant à un pourvoyeur de soins médicaux.

  • L'arrêt topiramate les capsules peut provoquer subitement des problèmes sérieux.
  • Les pensées suicidaires ou les actions peuvent être provoquées par les choses autre que les médecines. Si vous avez des pensées suicidaires ou des actions, votre pourvoyeur de soins médicaux peut vérifier pour d'autres causes.

Comment puis-je regarder pour de premiers symptômes de pensées suicidaires et d'actions ?

  • Faites l'attention à n'importe quels changements, changements surtout soudains, dans l'humeur, les comportements, les pensées, ou les sentiments.
  • Gardez toute la suite va voir votre pourvoyeur de soins médicaux comme programmé.
  • Appelez votre pourvoyeur de soins médicaux entre les visites comme nécessaire, surtout si vous êtes inquiétés des symptômes.

Quelles sont des capsules topiramate ?

Les capsules de Topiramate sont la médecine de prescription utilisée :

  • traiter de certains types de saisies (les saisies de commencement partielles et les saisies toniques-clonic généralisées primaires) dans les gens 10 ans et plus vieux,
  • avec d'autres médecines pour traiter de certains types de saisies (les saisies de commencement partielles, les saisies toniques-clonic généralisées primaires et les saisies ont fréquenté le syndrome de Lennox-Gastaut) dans les adultes et les enfants 2 ans et plus vieux

Que devrais-je dire avant de prendre topiramate des capsules à mon pourvoyeur de soins médicaux ?

Avant de prendre topiramate les capsules, dites à votre pourvoyeur de soins médicaux de toutes vos conditions médicales, en incluant si vous :

  • ayez ou ont eu la dépression, les problèmes d'humeur ou les pensées suicidaires ou le comportement
  • ayez des problèmes du rein, les calculs reinaux ou reçoivent la dialyse du rein
  • ayez une histoire d'acidose du métabolisme (trop d'acide dans le sang)
  • ayez des problèmes de foie
  • ayez osteoporosis, os doux, ou densité d'os diminuée
  • ayez le poumon ou la respiration des problèmes
  • ayez des problèmes d'oeil, surtout le glaucome
  • ayez la diarrhée
  • ayez un problème de croissance
  • sont sur un régime haut dans la graisse et bas dans les hydrates de carbone, que l'on appelle un régime ketogenic
  • ont la chirurgie
  • sont
  • enceintes ou projettent de devenir enceintes. On n'est pas connu si les capsules topiramate feront du mal à votre bébé à venir. Si vous devenez enceintes en prenant topiramate les capsules, parlez à votre pourvoyeur de soins médicaux du fait de s'inscrire avec l'Enregistrement de Grossesse de Médicament Antiépileptique nord-américain. Vous pouvez vous inscrire à cet enregistrement en appelant 1-888-233-2334. Le but de cet enregistrement est de recueillir des renseignements sur la sécurité de médecine antiépileptique pendant la grossesse.
  • sont l'allaitement maternel. On n'est pas connu si topiramate passe dans le lait de poitrine et s'il peut faire du mal à votre bébé. Parlez à votre pourvoyeur de soins médicaux de la meilleure façon de nourrir votre bébé si vous prenez des capsules topiramate.

Dites à votre pourvoyeur de soins médicaux de toutes les médecines que vous prenez, en incluant des médecines de non-prescription et de prescription, des vitamines et des compléments faits avec des herbes. Les capsules de Topiramate et d'autres médecines peuvent s'affecter provoquant des effets secondaires.

Surtout, dites à votre pourvoyeur de soins médicaux si vous prenez :

  • L'acide de Valproic (DEPAKENE ®, DEPAKOTE ®)
  • n'importe quelles médecines qui diminuent ou diminuent votre réflexion, concentration, ou coordination de muscle.
  • pilules contraceptives. Les capsules de Topiramate peuvent rendre vos pilules contraceptives moins efficaces. Dites à votre pourvoyeur de soins médicaux si vos changements saignants menstruels pendant que vous prenez des pilules contraceptives et des capsules topiramate.

Demandez à votre pourvoyeur de soins médicaux si vous n'êtes pas sûrs si votre médecine est énumérée au-dessus.

Savez les médecines que vous prenez. Gardez une liste d'entre eux pour montrer et le pharmacien chaque fois à votre pourvoyeur de soins médicaux vous recevez une nouvelle médecine. Ne commencez pas de nouvelle médecine sans parler avec votre pourvoyeur de soins médicaux.

Comment devrais-je prendre des capsules topiramate ?

  • Prenez des capsules topiramate exactement comme prescrit.
  • Votre pourvoyeur de soins médicaux peut changer votre dose. Ne changez pas votre dose sans parler à votre pourvoyeur de soins médicaux.
  • Les capsules de Topiramate peuvent être avalées entières ou peuvent être ouvertes et saupoudrées sur une petite cuillère de nourriture douce. Les liquides de boisson directement après avoir mangé la nourriture et le mélange de médecine pour s'assurer on tout l'avale.
  • Ne conservez pas de médecine et mélange de nourriture pour l'utilisation dernière.
  • Les capsules de Topiramate peuvent être prises auparavant, pendant, ou après un repas. L'abondance de boisson de liquides pendant le jour. Cela peut aider à prévenir des calculs reinaux en prenant topiramate les capsules.
  • Si vous prenez trop topiramate des capsules, appelez votre pourvoyeur de soins médicaux ou empoisonnez le centre de contrôle tout de suite ou allez à la pièce d'urgence la plus proche.
  • Si vous manquez une dose simple de capsules topiramate, le prenez aussitôt que vous pouvez. Cependant, si vous êtes au cours de 6 heures de prendre votre dose programmée suivante, attendez jusque-là pour prendre votre dose ordinaire de capsules topiramate et sauter la dose manquée. Ne doublez pas votre dose. Si vous avez manqué plus qu'une dose, vous devriez appeler votre professionnel de soins médicaux pour le conseil.
  • N'arrêtez pas de prendre des capsules topiramate sans parler à votre pourvoyeur de soins médicaux. L'arrêt topiramate les capsules peut provoquer subitement des problèmes sérieux. Si vous avez l'épilepsie et vous arrêtez de prendre des capsules topiramate subitement, vous pouvez avoir des saisies qui ne s'arrêtent pas. Votre pourvoyeur de soins médicaux vous dira comment arrêter de prendre des capsules topiramate lentement.
  • Votre pourvoyeur de soins médicaux peut faire des analyses de sang pendant que vous prenez des capsules topiramate.

Que devrais-je éviter en prenant topiramate les capsules ?

  • Ne buvez pas d'alcool en prenant topiramate les capsules. Les capsules de Topiramate et l'alcool peuvent s'affecter provoquant des effets secondaires tels que la somnolence et le vertige.
  • Ne conduisez pas de voiture ou faites marcher de lourdes machines jusqu'à ce que vous sachiez comment les capsules topiramate vous affectent. Les capsules de Topiramate peuvent ralentir votre réflexion, connaissances automobiles, et/ou vision.

Quels sont les effets secondaires possibles de capsules topiramate ?

Les capsules de Topiramate peuvent provoquer des effets secondaires sérieux en incluant :

Voir "Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant des capsules topiramate ?"

  • Acidose du Métabolisme. L'acidose du métabolisme peut provoquer :
    • fatigue
    • perte d'appétit
    • battement de coeur irrégulier
    • conscience diminuée
  • Hauts niveaux d'ammoniaque de sang. La haute ammoniaque dans le sang peut affecter vos activités mentales, ralentir votre vigilance, vous faire se sentir fatigués, ou le vomissement de cause. C'est arrivé quand les capsules topiramate sont prises avec l'acide valproic appelé d'une médecine (DEPAKENE et DEPAKOTE).
  • Calculs reinaux. L'abondance de boisson de liquides en prenant topiramate les capsules pour diminuer vos chances du fait de recevoir des calculs reinaux.
  • Les effets de Penser et la Vigilance. Les capsules de Topiramate peuvent affecter comment vous pensez et provoquez la confusion, les problèmes avec la concentration, l'attention, la mémoire, ou le discours. Les capsules de Topiramate peuvent provoquer la dépression ou les problèmes d'humeur, la fatigue et la somnolence.
  • Le vertige ou la Perte de Coordination de Muscle.

Appelez votre pourvoyeur de soins médicaux tout de suite si vous avez n'importe lequel des symptômes au-dessus.

Les effets secondaires les plus communs de capsules topiramate incluent :

  • le fait de picoter des bras et des jambes (paresthesia)
  • pas le fait d'avoir faim
  • nausée
  • un changement dans la voie le goût d'aliments
  • diarrhée
  • perte de poids
  • nervosité
  • infection d'appareil respiratoire supérieure

Dites à votre pourvoyeur de soins médicaux de n'importe quel effet secondaire qui vous tracasse ou cela ne part pas.

Ceux-ci ne sont pas tous les effets secondaires possibles de capsules topiramate. Pour plus de renseignements, demandez à votre pourvoyeur de soins médicaux ou pharmacien.

Appelez votre docteur pour le conseil médical des effets secondaires. Vous pouvez signaler des effets secondaires à FDA à 1-800-FDA-1088.

Comment devrais-je conserver des capsules topiramate ?

  • Le magasin à 20 ° - 25°C (68 ° - 77°F).
  • Gardez des capsules topiramate dans un récipient fermement fermé.
  • Gardez des capsules topiramate sèches et loin de l'humidité.
  • Gardez des capsules topiramate et toutes les médecines de la portée d'enfants.

Renseignements généraux sur les capsules topiramate.

Les médecines sont quelquefois prescrites pour les buts autre que les énumérés dans un Guide de Médication. N'utilisez pas de capsules topiramate pour une condition pour laquelle il n'a pas été prescrit. Ne donnez pas de capsules topiramate à d'autres gens, même s'ils ont les mêmes symptômes que vous avez. Il peut leur faire du mal.

Ce Guide de Médication résume les renseignements les plus importants sur les capsules topiramate. Si vous voudriez plus de renseignements, conversation avec votre pourvoyeur de soins médicaux. Vous pouvez demander à votre pharmacien ou pourvoyeur de soins médicaux pour les renseignements sur les capsules topiramate qui sont écrits pour les professionnels de la santé.

Pour plus de renseignements, appelez 1-800-272-5525.

Quels sont les ingrédients dans les capsules topiramate ?

Ingrédient actif : topiramate

Ingrédients inactifs : les capsules de Topiramate contiennent des sphères de sucre, un goût d'anis, du sodium de saccharine, povidone K30, le magnésium stearate, l'alcool polyen vinyle part.hydrolyzed, le dioxyde de titane, macrogol/PEG 3350, le talc et la gélatine.

DEPAKENE ® et DEPAKOTE ® sont des marques tous les deux enregistrées de Laboratoires Abbott.

Distribué par :

Watson Pharma, Inc.

 Couronne CA 92880 Etats-Unis  

 Nombre d'article : LFT0272AA

Date : septembre de 2010

Cet Indicateur de Médication a été approuvé par l'administration de Médicament et de Nourriture américaine.

L'ÉTIQUETTE DE PAQUET - LE CHEF AFFICHE LA SECTION DE COMITÉ

L'Étiquette représentative - la Bouteille de 60

NDC 16252-568-60

Capsules de Topiramate

15 mgs

60 Capsules

Rx seulement

Watson

Topiramate_15mg_BT.jpg


TOPIRAMATE 
topiramate  capsule, boulettes enduites
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)16252-568
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
Topiramate (Topiramate) Topiramate15 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
Sucre cru 
Povidone K30 
Sodium de saccharine 
Magnésium Stearate 
Alcool polyen vinyle 
Gélatine 
Dioxyde de titane 
Glycol polyéthylénique 3350 
Talc 
Caractéristiques de produit
CouleurBLANC (Blanc Opaque) Score aucun score
FormeCAPSULEGrandeur18 millimètres
GoûtCode d'empreinte 15; Ti
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
116252-568-6060 CAPSULE Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
ANDAANDA07786815/04/2009

TOPIRAMATE 
topiramate  capsule, boulettes enduites
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)16252-569
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
Topiramate (Topiramate) Topiramate25 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
Sucre cru 
Povidone K30 
Sodium de saccharine 
Magnésium Stearate 
Alcool polyen vinyle 
Gélatine 
Dioxyde de titane 
Glycol polyéthylénique 3350 
Talc 
Caractéristiques de produit
CouleurBLANC (Blanc Opaque) Score aucun score
FormeCAPSULEGrandeur19 millimètres
GoûtCode d'empreinte 25; Ti
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
116252-569-6060 CAPSULE Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
ANDAANDA07786815/04/2009

Étiqueteur - Cobalt Laboratories Inc. (619646818)
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
La Flèche Pharm (Malte) Ltd.565497717FABRICATION, ANALYSE
Révisé : 09/2010Cobalt Laboratories Inc.