CRESTOR

CRESTOR -  le comprimé de calcium de rosuvastatin, le film enduit  
MICROSILLON de Produits pharmaceutiques d'AstraZeneca

----------

LES POINTS CULMINANTS DE PRESCRIRE DES RENSEIGNEMENTS
Ces points culminants n'incluent pas tous les renseignements avait besoin d'utiliser CRESTOR en toute tranquillité et efficacement. Voir de pleins renseignements prescrivants pour CRESTOR.
CRESTOR (rosuvastatin le calcium) les comprimés
Approbation américaine initiale : 2003


CHANGEMENTS IMPORTANTS RÉCENTS

Les indications et l'Usage,

Les Patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge avec Hypercholesterolemia Familial Heterozygous (HeFH) (1.1) 10/2009

Le dosage et l'administration, HeFH dans les Patients de Pédiatrie (10 à 17 ans d'âge) (2.2) 10/2009

Le dosage et l'administration, l'Utilisation avec Cyclosporine, Lopinavir/Ritonavir ou Atazanavir/Ritonavir (2.5) 01/2010

Les avertissements et les Précautions, les effets de muscle Squelettiques (par ex, myopathy et rhabdomyolysis) (5.1) 01/2010

Les indications et l'Usage, la Prévention Primaire de Maladie Cardiovasculaire (1.6) 02/2010


INDICATIONS ET USAGE

CRESTOR est HMG Co-A reductase l'inhibiteur indiqué pour :

  • les patients avec hyperlipidemia primaire et dyslipidemia mélangé comme une annexe pour être au régime pour réduire le total-C élevé, LDL-C, ApoB, nonHDL-C et les niveaux TG et augmenter HDL-C (1.1)

  • les patients avec hypertriglyceridemia comme une annexe pour être au régime (1.2)

  • les patients avec dysbetalipoproteinemia primaire (Le type III hyperlipoproteinemia) comme une annexe pour être au régime (1.3)

  • les patients avec hypercholesterolemia familial homozygous (HoFH) pour réduire LDL-C, total-C et ApoB (1.4)

  • ralentir la progression d'atherosclerosis dans le cadre d'une stratégie de traitement de baisser le total-C et LDL-C comme une annexe pour être au régime (1.5)

  • les patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge avec hypercholesterolemia familial heterozygous (HeFH) pour réduire le total-C élevé, LDL-C et ApoB après avoir raté un procès adéquat de thérapie de régime (1.1)

  • la réduction de risque de MI, coup et procédures revascularization artérielles dans les patients sans CHD cliniquement évident, mais avec les facteurs de risque multiples (1.6)

Les restrictions d'utilisation (1.7) :

  • CRESTOR n'a pas été étudié dans le Type I et V de Fredrickson dyslipidemias.


DOSAGE ET ADMINISTRATION

  • CRESTOR peut être pris avec ou sans nourriture, n'importe quand du jour. (2.1)

  • Gamme de dose : 5-40 mgs une fois tous les jours. Utilisez la dose de 40 mgs seulement pour les patients pas atteignant le but de LDL-C avec 20 mgs (2.1)

  • HoFH : dose de départ 20 mgs (2.3)

  • Dans les patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge avec HeFH, la gamme de dose ordinaire est 5-20 mgs/jours; les doses plus grandes que 20 mgs n'ont pas été étudiées dans cette population patiente. (2.2)


FORMES DE DOSAGE ET FORCES

Comprimés : 5 mgs, 10 mgs, 20 mgs et 40 mgs (3)


CONTRE-INDICATIONS

  • L'hypersensibilité connue aux composantes de produit (4)

  • La maladie de foie active, qui peut inclure des élévations persistantes inexpliquées dans l'hépatique transaminase les niveaux (4)

  • Les femmes qui sont enceintes ou peuvent devenir enceintes (4, 8.1)

  • Les mères infirmières (4, 8.3)


AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

  • Les effets de muscle squelettiques (par ex, myopathy et rhabdomyolysis) : les Risques augmentent avec l'utilisation de dose de 40 mgs, l'âge avancé (> 65), hypothyroidism, l'affaiblissement rénal et l'utilisation de combinaison avec cyclosporine, lopinavir/ritonavir, atazanavir/ritonavir, ou certains d'autres médicaments se lipid-abaissant. Conseillez aux patients de rapidement signaler la douleur de muscle inexpliquée, la tendresse, ou la faiblesse et arrêter CRESTOR si les signes ou les symptômes apparaissent (5.1)

  • Anomalies d'enzyme de foie et surveillance : les élévations persistantes dans l'hépatique transaminases peuvent se produire. Les enzymes de foie de moniteur auparavant et pendant le traitement. (5.2)


RÉACTIONS DÉFAVORABLES

La plupart des réactions défavorables fréquentes (le taux> 2 %) sont le mal de tête, myalgia, la douleur abdominale, asthenia et la nausée. (6.1)

Pour signaler des RÉACTIONS DÉFAVORABLES SOUPÇONNÉES, contactez AstraZeneca à 1-800-236-9933 ou FDA à 1-800-FDA-1088 ou à www.fda.gov/medwatch


ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

  • Cyclosporine : la Combinaison augmente l'exposition rosuvastatin. Limitez la dose CRESTOR à 5 mgs une fois tous les jours. (2.5, 7.1)

  • Gemfibrozil : On devrait éviter la combinaison. Si utilisé ensemble, limitez la dose CRESTOR à 10 mgs une fois tous les jours. (2.6, 5.1, 7.2)

  • Lopinavir/Ritonavir ou atazanavir/ritonavir : la Combinaison augmente l'exposition rosuvastatin. Limitez la dose CRESTOR à 10 mgs une fois tous les jours. (2.5, 5.1, 7.3)

  • Anticoagulants de Coumarin : la Combinaison prolonge INR. Accomplissez INR ferme avant de commencer CRESTOR. Contrôlez INR fréquemment jusqu'à ferme après l'initiation ou la modification de thérapie CRESTOR. (5.3, 7.4)

  • Thérapies de lipid-baisse d'élément : Utilisez avec fibrates et les produits niacin peuvent augmenter le risque d'effets de muscle squelettiques. (2.6, 5.1, 7.5, 7.6)


UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

  • L'affaiblissement rénal sévère (pas sur hemodialysis) : la dose de départ est 5 mgs, pour ne pas excéder 10 mgs (2.7, 5.1, 8.6)

  • Population asiatique : Considérez 5 mgs la dose de départ. (2.4, 8.8)



Voir 17 pour les RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

Révisé : 06/2010

PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS : CONTENTS*
* Les sections ou les paragraphes omis des pleins renseignements prescrivants ne sont pas énumérés

Changements Importants récents

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Hyperlipidemia et Dyslipidemia Mélangé

1.2 Hypertriglyceridemia

1.3 Dysbetalipoproteinemia Primaire (le Type III Hyperlipoproteinemia)

1.4 Homozygous Hypercholesterolemia Familial

1.5 Le fait de ralentir de la Progression d'Atherosclerosis

1.6 Prévention primaire de Maladie Cardiovasculaire

1.7 Restrictions d'Utilisation

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Renseignements de Dosage généraux

2.2 Heterozygous Hypercholesterolemia Familial dans les Patients de Pédiatrie (10 à 17 ans d'âge)

2.3 Homozygous Hypercholesterolemia Familial

2.4 Dosage dans les Patients asiatiques

2.5 Utilisez avec Cyclosporine, Lopinavir/Ritonavir ou Atazanavir/Ritonavir

2.6 Thérapie de Lipid-baisse d'Élément

2.7 Le dosage dans les Patients Avec l'Affaiblissement Rénal Sévère

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

4 CONTRE-INDICATIONS

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Effets de Muscle squelettiques

5.2 Anomalies d'Enzyme de foie et Surveillance

5.3 Concomitant Coumarin Anticoagulants

5.4 Proteinuria et Hematuria

5.5 Effets endocrines

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Expérience d'Études clinique

6.2 Les patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge

6.3 Post-marketing de l'Expérience

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

7.1 Cyclosporine

7.2 Gemfibrozil

7.3 Inhibiteurs de Protease

7.4 Anticoagulants de Coumarin

7.5 Niacin

7.6 Fenofibrate

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

8.3 Mères infirmières

8.4 Utilisation de pédiatrie

8.5 Utilisation gériatrique

8.6 Affaiblissement rénal

8.7 Affaiblissement hépatique

8.8 Patients asiatiques

10 SURDOSAGE

11 DESCRIPTION

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

12.3 Pharmacokinetics

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

13.2 Toxicologie d'animal et/ou Pharmacologie

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Hyperlipidemia et Dyslipidemia Mélangé

14.2 Heterozygous Hypercholesterolemia Familial

14.3 Hypertriglyceridemia

14.4 Dysbetalipoproteinemia Primaire (le Type III Hyperlipoproteinemia)

14.5 Homozygous Hypercholesterolemia Familial

14.6 Patients de pédiatrie avec Hypercholesterolemia Familial Heterozygous

14.7 Le fait de ralentir de la Progression d'Atherosclerosis

14.8 Prévention primaire de Maladie Cardiovasculaire

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

17.1 Effets de Muscle squelettiques

17.2 Utilisation d'élément d'Antiacides

17.3 Grossesse

17.4 Enzymes de foie

PAQUET COMITÉ D'ÉTALAGE DE LABEL.PRINCIPAL


PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS

1 INDICATIONS ET USAGE

1.1 Hyperlipidemia et Dyslipidemia Mélangé

CRESTOR est indiqué comme la thérapie supplémentaire pour être au régime pour réduire le Total-C élevé, LDL-C, ApoB, nonHDL-C et triglycerides et augmenter HDL-C dans les patients adultes avec hyperlipidemia primaire ou mélangé dyslipidemia. Le Lipid-changement des agents devrait être utilisé en plus d'un régime restreint dans la graisse saturée et le cholestérol quand la réponse pour être au régime et les interventions nonpharmacologiques seules a été insuffisante.

 Les Patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge avec Hypercholesterolemia Familial Heterozygous (HeFH)

 L'annexe pour être au régime pour réduire le Total-C, LDL-C et les niveaux ApoB dans les garçons adolescents et les filles, qui sont au moins un an post-menarche, 10-17 ans d'âge avec hypercholesterolemia familial heterozygous si après un procès adéquat de thérapie de régime les conclusions suivantes sont présentes : LDL-C> 190 mg/dL ou> 160 mg/dL et lui y ont une histoire de famille positive de maladie cardiovasculaire prématurée (CVD) ou d'au moins deux autres facteurs de risque de CVD.

1.2 Hypertriglyceridemia

CRESTOR est indiqué comme la thérapie supplémentaire pour être au régime pour le traitement de patients adultes avec hypertriglyceridemia.

1.3 Dysbetalipoproteinemia Primaire (le Type III Hyperlipoproteinemia)

CRESTOR est indiqué comme une annexe pour être au régime pour le traitement de patients avec dysbetalipoproteinemia primaire (le Type III Hyperlipoproteinemia).

1.4 Homozygous Hypercholesterolemia Familial

CRESTOR est indiqué comme la thérapie supplémentaire à d'autres traitements se lipid-abaissant (par ex, LDL apheresis) ou seul si de tels traitements sont non disponibles pour réduire LDL-C, Total-C et ApoB dans les patients adultes avec hypercholesterolemia familial homozygous.

1.5 Le fait de ralentir de la Progression d'Atherosclerosis

CRESTOR est indiqué comme la thérapie supplémentaire pour être au régime pour ralentir la progression d'atherosclerosis dans les patients adultes dans le cadre d'une stratégie de traitement de baisser le Total-C et LDL-C pour viser des niveaux.

1.6 Prévention primaire de Maladie Cardiovasculaire

 Dans les individus sans maladie coronarienne cliniquement évidente mais avec un risque accru de maladie cardiovasculaire basée sur l'âge ≥ 50 ans dans les hommes et 60 ans ≥ dans les femmes, hsCRP ≥ 2 mg/L et la présence d'au moins un facteur de risque de maladie cardiovasculaire supplémentaire tels que l'hypertension, bas HDL-C, tabagisme, ou une histoire de famille de maladie coronarienne prématurée, CRESTOR est indiqué à :

  •  réduisez le risque de coup

  •  réduisez le risque d'infarctus myocardial

  •  réduisez le risque de procédures revascularization artérielles

1.7 Restrictions d'Utilisation

CRESTOR n'a pas été étudié dans le Type I et V de Fredrickson dyslipidemias.

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Renseignements de Dosage généraux

La gamme de dose pour CRESTOR est 5 à 40 mgs oralement une fois tous les jours. La dose de départ ordinaire est 10-20 mgs.

CRESTOR peut être administré comme une dose simple n'importe quand du jour, avec ou sans nourriture.

En lançant la thérapie de CRESTOR ou en échangeant d'un autre HMG-CoA reductase la thérapie d'inhibiteur, CRESTOR approprié la dose de départ devrait d'abord être utilisée et titrée seulement alors selon la réponse du patient et le but individualisé de thérapie.

Après que l'initiation ou sur la titration de CRESTOR, lipid les niveaux devrait être analysée au cours de 2 à 4 semaines et du dosage réglé en conséquence.

La dose de 40 mgs de CRESTOR devrait être utilisée seulement pour ces patients qui n'ont pas accompli leur but LDL-C d'utiliser la dose de 20 mgs [voir des Avertissements et des Précautions (5.1)].

2.2 Heterozygous Hypercholesterolemia Familial dans les Patients de Pédiatrie (10 à 17 ans d'âge)

 La gamme de dose ordinaire de CRESTOR est 5-20 mgs/jours; la dose recommandée maximum est 20 mgs/jours (les doses plus grandes que 20 mgs n'ont pas été étudiés dans cette population patiente). Les doses devraient être individualisées selon le but recommandé de thérapie [voir la Pharmacologie Clinique (12) et les Indications et l'Usage (1.2)]. Les adaptations devraient être faites aux intervalles de 4 semaines ou plus.

2.3 Homozygous Hypercholesterolemia Familial

La dose de départ recommandée de CRESTOR est 20 mgs une fois tous les jours. La réponse à la thérapie devrait être estimée de preapheresis LDL-C les niveaux.

2.4 Dosage dans les Patients asiatiques

L'initiation de thérapie CRESTOR avec 5 mgs devrait être considérée tous les jours une fois pour les patients asiatiques [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.8) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

2.5 Utilisez avec Cyclosporine, Lopinavir/Ritonavir ou Atazanavir/Ritonavir

 Dans les patients prenant cyclosporine, la dose de CRESTOR devrait être limitée à 5 mgs dès que tous les jours [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et des Actions réciproques de Médicament (7.1)]. Dans les patients prenant une combinaison de lopinavir et ritonavir ou atazanavir et ritonavir, la dose de CRESTOR devrait être limitée à 10 mgs dès que tous les jours [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et des Actions réciproques de Médicament (7.3)].

2.6 Thérapie de Lipid-baisse d'Élément

Le risque d'effets de muscle squelettiques peut être amélioré quand CRESTOR est utilisé dans la combinaison avec niacin ou fenofibrate; une réduction du dosage CRESTOR devrait être considérée dans ce cadre [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et des Actions réciproques de Médicament (7.5, 7.6)].

On devrait éviter la thérapie de combinaison avec gemfibrozil à cause d'une augmentation dans l'exposition CRESTOR avec l'utilisation d'élément; si CRESTOR est utilisé dans la combinaison avec gemfibrozil, la dose de CRESTOR devrait être limitée à 10 mgs dès que tous les jours [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et des Actions réciproques de Médicament (7.2)].

2.7 Le dosage dans les Patients Avec l'Affaiblissement Rénal Sévère

Pour les patients avec l'affaiblissement rénal sévère (CLcr <30 mL/min/1.73 m2) pas sur hemodialysis, le dosage de CRESTOR devrait être commencé à 5 mgs une fois tous les jours et ne pas excéder 10 mgs dès que tous les jours [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.6) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

5 mgs : Jaune, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “5” sur un côté du comprimé.

10 mgs : Rose, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “10” sur un côté du comprimé.

20 mgs : Rose, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “20” sur un côté du comprimé.

40 mgs : Rose, ovale, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” sur un côté et “40” de l'autre côté du comprimé.

4 CONTRE-INDICATIONS

CRESTOR est contre-indiqué dans les conditions suivantes :

  • Les patients avec une hypersensibilité connue à n'importe quelle composante de ce produit. Les réactions d'hypersensibilité en incluant des rougeurs, pruritus, urticaria et angioedema ont été annoncées avec CRESTOR [voir des Réactions Défavorables (6.1)].

  • Les patients avec la maladie de foie active, qui peut inclure des élévations persistantes inexpliquées d'hépatique transaminase les niveaux [voient des Avertissements et des Précautions (5.2)].

  • Les femmes qui sont enceintes ou peuvent devenir enceintes. Puisque HMG-CoA reductase les inhibiteurs diminuent la synthèse de cholestérol et peut-être la synthèse d'autres substances biologiquement actives tirées du cholestérol, CRESTOR peut provoquer le mal foetal quand administré aux femmes enceintes. Supplémentairement, il n'y a aucun avantage apparent à la thérapie pendant la grossesse et la sécurité dans les femmes enceintes n'a pas été établie. Si le patient devient enceinte en prenant ce médicament, le patient devrait être instruit du hasard potentiel au foetus et le manque d'avantage clinique connu avec l'utilisation continuée pendant la grossesse [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1) et la Toxicologie Nonclinique (13.2)].

  • Mères infirmières. Puisqu'un autre médicament dans cette classe passe dans le lait de poitrine et parce que HMG-CoA reductase les inhibiteurs ont le potentiel pour provoquer des réactions défavorables sérieuses dans les bébés infirmiers, les femmes qui exigent on devrait conseiller que le traitement CRESTOR ne pas tête leurs bébés [voient l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.3)].

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Effets de Muscle squelettiques

 Les cas de myopathy et de rhabdomyolysis avec l'échec rénal aigu secondaire à myoglobinuria ont été annoncés avec HMG-CoA reductase les inhibiteurs, en incluant CRESTOR. Ces risques peuvent se produire à n'importe quel niveau de dose, mais sont augmentés à la plus haute dose (40 mgs).

  CRESTOR devrait être prescrit avec la prudence dans les patients avec le fait de prédisposer des facteurs pour myopathy (par ex, l'âge ≥ 65 ans, a traité insuffisamment hypothyroidism, affaiblissement rénal).

 Le risque de myopathy pendant le traitement avec CRESTOR peut être augmenté avec l'administration simultanée d'autres thérapies se lipid-abaissant (fibrates ou niacin), gemfibrozil, cyclosporine, lopinavir/ritonavir, ou atazanavir/ritonavir [voient le Dosage et l'administration (2) et les Actions réciproques de Médicament (7)].

 La thérapie de CRESTOR devrait être arrêtée si nettement élevé creatinine kinase les niveaux se produisent ou myopathy est diagnostiqué ou soupçonné. La thérapie de CRESTOR devrait aussi être temporairement refusée dans n'importe quel patient avec une condition aiguë, sérieuse suggestive de myopathy ou prédisposant au développement d'échec rénal secondaire à rhabdomyolysis (par ex, la septicité, hypotension, la déshydratation, la chirurgie importante, le trauma, sévère du métabolisme, endocrine et les désordres d'électrolyte, ou les saisies incontrôlées). On devrait conseiller à tous les patients de rapidement signaler la douleur de muscle inexpliquée, la tendresse, ou la faiblesse, particulièrement si accompagné par la Malaisie ou la fièvre.

5.2 Anomalies d'Enzyme de foie et Surveillance

On recommande que les épreuves d'enzyme de foie soient exécutées auparavant et à 12 semaines tant suite à l'initiation de thérapie que suite à n'importe quelle élévation de dose et périodiquement (par ex, semi-annuellement) par la suite.

Les augmentations dans le sérum transaminases [AST (SGOT) ou ALT (SGPT)] ont été annoncées avec HMG-CoA reductase les inhibiteurs, en incluant CRESTOR. Dans la plupart des cas, les élévations étaient transitoires et résolues ou ont amélioré la thérapie continuée ou après une interruption brève dans la thérapie. Il y avait deux cas de jaunisse, pour laquelle un rapport à la thérapie CRESTOR ne pouvait pas être déterminé, qui a résolu après la cessation de thérapie. Il n'y avait aucun cas d'échec de foie ou de maladie de foie irréversible dans ces procès.

Dans une analyse mise en commun de procès contrôlés du placebo, augmentations dans le sérum transaminases à> 3 fois la limite supérieure de normaux s'est produite dans 1.1 % de patients prenant CRESTOR contre 0.5 % de patients a traité avec le placebo.

Les patients qui développent des niveaux transaminase augmentés devraient être contrôlés jusqu'à ce que les anomalies aient résolu. Si une augmentation dans ALT ou AST de> 3 fois ULN se conservent, la réduction de dose ou le retrait de CRESTOR sont recommandés.

CRESTOR devrait être utilisé avec la prudence dans les patients qui consomment des quantités substantielles d'alcool et/ou ont une histoire de maladie de foie chronique [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)]. La maladie de foie active, qui peut inclure des élévations transaminase persistantes inexpliquées, est une contre-indication à l'utilisation de CRESTOR [voir des Contre-indications (4)].

5.3 Concomitant Coumarin Anticoagulants

La prudence devrait être exercée quand les anticoagulants sont donnés dans la conjonction avec CRESTOR à cause de son potentiation de l'effet d'anticoagulants de coumarin-type dans le fait de prolonger le prothrombin time/INR. Dans les patients prenant coumarin les anticoagulants et CRESTOR concomitantly, INR devrait être déterminé avant de commencer CRESTOR et assez fréquemment pendant la première thérapie pour garantir qu'aucune modification significative d'INR ne se produit [voir des Actions réciproques de Médicament (7.4)].

5.4 Proteinuria et Hematuria

Dans le programme d'essai clinique CRESTOR, proteinuria positif de la jauge d'huile et hematuria microscopique ont été observés parmi les patients traités de CRESTOR. Ces conclusions étaient plus fréquentes dans les patients prenant CRESTOR 40 mgs, quand comparé pour baisser des doses de CRESTOR ou de comparator HMG-CoA reductase les inhibiteurs, bien que ce soit généralement transitoire et n'a pas été associé au fait d'aggraver la fonction rénale. Bien que la signification clinique de cette conclusion soit inconnue, une réduction de dose devrait être considérée pour les patients sur la thérapie CRESTOR avec proteinuria persistant inexpliqué et/ou hematuria pendant la routine urinalysis l'essai.

5.5 Effets endocrines

Les augmentations dans HbA1c et niveaux de glucose de sérum de jeûne ont été annoncées avec HMG-CoA reductase les inhibiteurs, en incluant CRESTOR [voit des Réactions Défavorables (6.1)].

Bien que les études cliniques aient montré que CRESTOR seul ne réduit pas de concentration de cortisol de plasma basale ou diminue la réserve surrénale, la prudence devrait être exercée si CRESTOR est administré concomitantly avec les médicaments qui peuvent diminuer les niveaux ou l'activité d'hormones de stéroïde endogènes tels que ketoconazole, spironolactone et cimetidine.

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les réactions défavorables sérieuses suivantes sont discutées dans le plus grand détail dans d'autres sections de l'étiquette :

  • Rhabdomyolysis avec myoglobinuria et échec rénal aigu et myopathy (en incluant myositis) [voient des Avertissements et des Précautions (5.1)]

  • Les anomalies d'enzyme de foie [voient des Avertissements et des Précautions (5.2)]

Dans la base de données d'essais cliniques contrôlée du CRESTOR (le placebo ou activement contrôlé) de 5394 patients avec une durée de traitement moyenne de 15 semaines, 1.4 % de patients ont arrêté en raison des réactions défavorables. Les réactions défavorables les plus communes qui ont mené à la cessation de traitement étaient :

  • myalgia

  • douleur abdominale

  • nausée

Les réactions défavorables le plus communément annoncées (l'incidence ≥ 2 %) dans la base de données d'essai clinique contrôlée du CRESTOR de 5394 patients étaient :

  • mal de tête

  • myalgia

  • douleur abdominale

  • asthenia

  • nausée

6.1 Expérience d'Études clinique

Puisque les études cliniques sont conduites sous les conditions largement variables, les taux de réaction défavorables observés dans les études cliniques d'un médicament ne peuvent pas être directement comparés aux taux dans les études cliniques d'un autre médicament et peuvent ne pas refléter les taux observés dans la pratique clinique.

Les réactions défavorables ont annoncé dans 2 % ≥ de patients dans les études cliniques contrôlées du placebo et à un taux plus grand que le placebo est montré dans la Table 1. Ces études avaient une durée de traitement de jusqu'à 12 semaines.

La table 1. Reactions* Défavorable Annoncé par 2 % ≥ de Patients Traités CRESTOR et> le Placebo dans les Procès contrôlés du Placebo (le % de Patients)
*
Les réactions défavorables par COSTART le terme préféré.

Réactions défavorables

CRESTOR 5 mgs

N=291

CRESTOR 10 mgs

N=283

CRESTOR 20 mgs

N=64

CRESTOR 40 mgs

N=106

CRESTOR total 5 mgs-40 mgs

N=744

Placebo

N=382

Mal de tête

5.5

4.9

3.1

8.5

5.5

5.0

Nausée

3.8

3.5

6.3

0

3.4

3.1

Myalgia

3.1

2.1

6.3

1.9

2.8

1.3

Asthenia

2.4

3.2

4.7

0.9

2.7

2.6

Constipation

2.1

2.1

4.7

2.8

2.4

2.4

D'autres réactions défavorables annoncées dans les études cliniques étaient la douleur abdominale, le vertige, l'hypersensibilité (en incluant des rougeurs, pruritus, urticaria et angioedema) et pancreatitis. Les anomalies de laboratoire suivantes ont été aussi annoncées : proteinuria positif de la jauge d'huile et hematuria microscopique [voient des Avertissements et des Précautions (5.4)]; creatine élevé phosphokinase, transaminases, glucose, glutamyl transpeptidase, phosphatase alcalin et bilirubin; et anomalies de fonction de thyroïde.

Dans l'étude de MÉTÉORE, en impliquant 981 participants a traité avec 40 mgs rosuvastatin (n=700) ou le placebo (n=281) avec une durée de traitement moyenne de 1.7 ans, 5.6 % de sujets ont traité avec CRESTOR contre 2.8 % de sujets traités du placebo arrêtés en raison des réactions défavorables. Les réactions défavorables les plus communes qui ont mené à la cessation de traitement étaient : myalgia, l'enzyme hépatique a augmenté, le mal de tête et la nausée [voit des Études Cliniques (14.7)].

Les réactions défavorables ont annoncé dans 2 % ≥ de patients et à un taux plus grand que le placebo est montré dans la Table 2.

La table 2. Reactions* Défavorable Annoncé par 2 % ≥ de Patients Traités CRESTOR et> le Placebo dans le Procès de MÉTÉORE (le % de Patients)
Réactions défavorablesCRESTOR 40 mgs
N=700
Placebo
N=281
*
Les réactions défavorables par MedDRA le terme préféré.
La fréquence enregistrée comme la valeur de laboratoire anormale.

Myalgia

12.7

12.1

Arthralgia

10.1

7.1

Mal de tête

6.4

5.3

Vertige

4.0

2.8

CPK augmenté

2.6

0.7

Douleur abdominale

2.4

1.8

+ALT> 3x ULN

2.2

0.7

Dans l'étude de JUPITER, 17 802 participants ont été traités 20 mgs rosuvastatin (n=8901) ou le placebo (n=8901) pour une durée moyenne de 2 ans. Un plus haut pourcentage de patients rosuvastatin-traités contre les patients traités du placebo, 6.6 % et 6.2 %, respectivement, la médication d'étude arrêtée en raison d'un événement défavorable, sans tenir compte de la causalité de traitement. Myalgia était la réaction défavorable la plus commune qui a mené à la cessation de traitement.

À JUPITER, il y avait une de façon significative plus haute fréquence de diabète mellitus a annoncé dans les patients prenant rosuvastatin (2.8 %) contre les patients prenant le placebo (2.3 %). HbA1c Moyen a été de façon significative augmenté de 0.1 % dans les patients rosuvastatin-traités comparés aux patients traités du placebo. Le nombre de patients avec un HbA1c> 6.5 % à la fin du procès étaient de façon significative plus hauts dans rosuvastatin-traité contre les patients traités du placebo [voir des Avertissements et des Précautions (5.5) et des Études Cliniques (14.8)].

Les réactions défavorables ont annoncé dans 2 % ≥ de patients et à un taux plus grand que le placebo est montré dans la Table 3.

La table 3. Reactions* Défavorable Annoncé par 2 % ≥ de Patients Traités CRESTOR et> le Placebo dans le Procès de JUPITER (le % de Patients)
*
Les jeunes du traitement réactions défavorables par MedDRA le terme préféré.

Réactions défavorables

CRESTOR 20 mgs

N=8901

Placebo

N=8901

Myalgia

7.6

6.6

Arthralgia

3.8

3.2

Constipation

3.3

3.0

Nausée

2.4

2.3

6.2 Les patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge

Dans une étude contrôlée de 12 semaines dans les garçons et les filles postmenarchal, la sécurité et le profil de tolerability de 5 à 20 mgs CRESTOR était généralement semblable tous les jours à ce de placebo [voir des Études Cliniques (14.6) et une Utilisation dans les Populations Spéciales, une Utilisation de Pédiatrie (8.4)].

Cependant, les élévations dans le sérum creatine phosphokinase (CK)> 10 x ULN ont été observées plus fréquemment dans rosuvastatin comparé avec les enfants traités du placebo. Quatre de 130 enfants (de 3 %) ont traité avec rosuvastatin (2 a traité avec 10 mgs et 2 a traité avec 20 mgs) avait augmenté CK> 10 x ULN, comparé à 0 de 46 enfants sur le placebo.

6.3 Post-marketing de l'Expérience

Les réactions défavorables suivantes ont été identifiées pendant l'utilisation de post-approbation de CRESTOR : arthralgia, échec hépatique, hépatite, jaunisse, perte de mémoire, dépression et désordres de sommeil (en incluant l'insomnie et les cauchemars). Puisque ces réactions sont annoncées volontairement d'une population de grandeur incertaine, il n'est pas toujours possible de manière fiable estimer leur fréquence ou établir une relation causale pour administrer des somnifères à l'exposition.

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

7.1 Cyclosporine

Cyclosporine a augmenté de façon significative l'exposition rosuvastatin. Donc, dans les patients prenant cyclosporine, la thérapie devrait être limitée à 5 mgs CRESTOR dès que tous les jours [voir le Dosage et l'administration (2.5), les Avertissements et les Précautions (5.1) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

7.2 Gemfibrozil

Gemfibrozil a augmenté de façon significative l'exposition rosuvastatin. Donc, on devrait éviter la thérapie de combinaison avec CRESTOR et gemfibrozil. Si utilisé, n'excédez pas 10 mgs CRESTOR dès que tous les jours [voir le Dosage et l'administration (2.6) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

7.3 Inhibiteurs de Protease

Coadministration de rosuvastatin avec de certains inhibiteurs protease donnés dans la combinaison avec ritonavir a des effets différant sur l'exposition rosuvastatin. Les combinaisons d'inhibiteur protease lopinavir/ritonavir et atazanavir/ritonavir augmentent l'exposition rosuvastatin (AUC) jusqu'à triple [voir la Table 3 – la Pharmacologie Clinique (12.3)]. Pour ces combinaisons la dose de CRESTOR devrait être limitée à 10 mgs. Les combinaisons de tipranavir/ritonavir ou de fosamprenavir/ritonavir produisent le changement presque pas dans l'exposition rosuvastatin. La prudence devrait être exercée quand rosuvastatin est coadministered avec les inhibiteurs protease donnés dans la combinaison avec ritonavir [voir le Dosage et l'administration (2.5), les Avertissements et les Précautions (5.1) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

7.4 Anticoagulants de Coumarin

CRESTOR a augmenté de façon significative INR dans les patients recevant coumarin les anticoagulants. Donc, la prudence devrait être exercée quand les anticoagulants coumarin sont donnés dans la conjonction avec CRESTOR. Dans les patients prenant coumarin les anticoagulants et CRESTOR concomitantly, INR devrait être déterminé avant de commencer CRESTOR et assez fréquemment pendant la première thérapie pour garantir qu'aucune modification significative d'INR ne se produit [voir des Avertissements et des Précautions (5.3) et une Pharmacologie Clinique (12.3)].

7.5 Niacin

Le risque d'effets de muscle squelettiques peut être amélioré quand CRESTOR est utilisé dans la combinaison avec niacin; une réduction du dosage CRESTOR devrait être considérée dans ce cadre [voir des Avertissements et des Précautions (5.1)].

7.6 Fenofibrate

Quand CRESTOR n'était coadministered avec fenofibrate aucune augmentation cliniquement significative dans l'AUC de rosuvastatin ou de fenofibrate, a été observé. L'avantage de modifications de plus dans les niveaux lipid par l'utilisation combinée de CRESTOR avec fibrates devrait être soigneusement pesé contre les risques potentiels de cette combinaison [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et une Pharmacologie Clinique (12.3)].

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

Effets de Teratogenic : Catégorie de Grossesse X.

CRESTOR est contre-indiqué dans les femmes qui sont ou peuvent devenir enceintes. Le cholestérol de sérum et l'augmentation de triglycerides pendant la grossesse normale et les produits de cholestérol sont essentiels pour le développement foetal. Atherosclerosis est un processus chronique et la cessation de médicaments se lipid-abaissant pendant la grossesse devrait avoir peu d'impact sur les résultats à long terme de thérapie hyperlipidemia primaire [voir des Contre-indications (4)].

Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée de CRESTOR dans les femmes enceintes. Il y a eu des rapports rares d'anomalies congénitales suite à l'exposition intrautérine à HMG-CoA reductase les inhibiteurs. Dans une révision d'environ 100 grossesses potentiellement suivies dans les femmes exposées à d'autre HMG-CoA reductase les inhibiteurs, les incidences d'anomalies congénitales, avortements spontanés et morts/enfants mort-nés foetales n'a pas excédé le taux attendu dans la population générale. Cependant, cette étude était capable seulement d'exclure des trois au risque accru quadruple d'anomalies congénitales sur l'incidence de base. Dans 89 % de ces cas, le traitement de médicament a commencé avant la grossesse et s'est arrêté pendant le premier trimestre où la grossesse a été identifiée.

Rosuvastatin traverse le délivre dans les rats et les lapins. Dans les rats, CRESTOR n'était pas teratogenic lors des expositions systémiques équivalentes à une dose thérapeutique humaine de 40 mgs/jours. À 10-12 fois la dose humaine de 40 mgs/jours, était là la survie de chiot diminuée, a diminué le poids de corps foetal parmi les chiots femelles et a retardé l'ossification. Dans les lapins, la viabilité de chiot a diminué et la mortalité maternelle a augmenté aux doses équivalentes à la dose humaine de 40 mgs/jours [voir la Toxicologie Nonclinique (13.2)].

CRESTOR peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. Si le patient devient enceinte en prenant CRESTOR, le patient devrait être instruit des risques du potentiel au foetus et au manque d'avantage clinique connu avec l'utilisation continuée pendant la grossesse.

8.3 Mères infirmières

On n'est pas connu si rosuvastatin est excrété dans le lait humain, mais une petite quantité d'un autre médicament dans cette classe passe vraiment dans le lait de poitrine. Dans les rats, les concentrations de lait de poitrine de rosuvastatin sont trois fois plus hautes que les niveaux de plasma; cependant, les niveaux de médicament de lait de poitrine d'animal peuvent ne pas refléter exactement des niveaux de lait de poitrine humains. Puisqu'un autre médicament dans cette classe passe dans le lait humain et parce que HMG-CoA reductase les inhibiteurs ont un potentiel pour provoquer des réactions défavorables sérieuses dans les bébés infirmiers, les femmes qui exigent on devrait conseiller que le traitement CRESTOR ne pas tête leurs bébés [voient des Contre-indications (4)].

8.4 Utilisation de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité de CRESTOR dans les patients 10 à 17 ans d'âge avec hypercholesterolemia familial heterozygous ont été évaluées dans un essai clinique contrôlé de durée de 12 semaines suivie par 40 semaines d'exposition de l'étiquette ouverte. Les patients ont traité avec 5 mgs, 10 mgs et 20 mgs tous les jours CRESTOR avait un profil d'expérience défavorable généralement semblable à ce de patients a traité avec le placebo [voir des Réactions Défavorables (6.2)]. Bien que pas toutes les réactions défavorables identifiées dans la population adulte aient été observées dans les essais cliniques d'enfants et de patients adolescents, les mêmes avertissements et les précautions pour les adultes devraient être considérés pour les enfants et les adolescents. Il n'y avait aucun effet détectable de CRESTOR sur la croissance, le poids, BMI (l'index de masse de corps), ou la maturation sexuelle [voit des Études Cliniques (14.5)] dans les patients de pédiatrie (10 à 17 ans d'âge). Les femelles adolescentes devraient être conseillées sur les méthodes contraceptives appropriées pendant que sur la thérapie CRESTOR [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)]. CRESTOR n'a pas été étudié dans les essais cliniques contrôlés impliquant prepubertal les patients ou les patients plus jeunes que 10 ans d'âge. Les doses de CRESTOR plus grand que 20 mgs n'ont pas été étudiées dans la population de pédiatrie.

Chez les enfants et les adolescents avec hypercholesterolemia familial homozygous l'expérience est limitée à huit patients (âgé de 8 ans et au-dessus).

Dans une étude de pharmacokinetic, 18 patients (9 garçons et 9 filles) 10 à 17 ans d'âge avec heterozygous FH le 45 tours reçu et les doses orales multiples de CRESTOR. Tant Cmax qu'AUC de rosuvastatin étaient semblables aux valeurs observées dans les sujets adultes a administré les mêmes doses.

8.5 Utilisation gériatrique

Des 10 275 patients dans les études cliniques avec CRESTOR, 3159 (31 %) étaient 65 ans et plus vieux et 698 (6.8 %) étaient 75 ans et plus vieux. Aucune différence totale dans la sécurité ou l'efficacité n'a été observée entre ces sujets et sujets plus jeunes et d'autre expérience clinique annoncée n'a pas identifié de différences en réponses entre les patients assez âgés et plus jeunes, mais la plus grande sensibilité de certains individus plus vieux ne peut pas être exclue.

Les patients assez âgés sont au plus haut risque de myopathy et CRESTOR devrait être prescrit avec la prudence dans les personnes âgées [voir des Avertissements et des Précautions (5.1) et une Pharmacologie Clinique (12.3)].

8.6 Affaiblissement rénal

L'exposition de Rosuvastatin n'est pas sous l'influence léger pour modérer l'affaiblissement rénal (CLcr ≥ 30 mL/min/1.73 m2); cependant, l'exposition à rosuvastatin est augmentée à une mesure cliniquement significative dans les patients avec l'affaiblissement rénal sévère qui ne reçoivent pas hemodialysis. Le dosage de CRESTOR devrait être réglé dans les patients avec l'affaiblissement rénal sévère (CLcr <30 mL/min/1.73 m2) exigeant hemodialysis [voir le Dosage et l'administration (2.7), les Avertissements et les Précautions (5.1) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

8.7 Affaiblissement hépatique

CRESTOR est contre-indiqué dans les patients avec la maladie de foie active, qui peut inclure des élévations persistantes inexpliquées d'hépatique transaminase les niveaux. Il est connu que la maladie de foie d'alcool chronique augmente l'exposition rosuvastatin; CRESTOR devrait être utilisé avec la prudence dans ces patients [voir des Contre-indications (4), l'Avertissement et les Précautions (5.2) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

8.8 Patients asiatiques

Les études de Pharmacokinetic ont démontré une augmentation approximative de 2 plis dans l'exposition moyenne à rosuvastatin dans les sujets asiatiques par rapport aux commandes caucasiennes. Le dosage de CRESTOR devrait être réglé dans les patients asiatiques [voir le Dosage et l'administration (2.4) et la Pharmacologie Clinique (12.3)].

10 SURDOSAGE

Il n'y a aucun traitement spécifique en cas de l'overdose. En cas de l'overdose, le patient devrait être traité symptomatiquement et les mesures d'un grand secours instituées comme exigé. Hemodialysis n'améliore pas de façon significative d'autorisation de rosuvastatin.

11 DESCRIPTION

CRESTOR (rosuvastatin le calcium) est un agent se lipid-abaissant synthétique pour l'administration orale.

Le nom chimique pour le calcium rosuvastatin est bis [(E)-7-[4-6-isopropyl-2-(4-fluorophenyl) [le méthyle (methylsulfonyl) amino] pyrimidin-5-yl] (3R, 5S)-3,5-dihydroxyhept-6-enoic l'acide] le sel de calcium avec la formule structurelle suivante :

formule de strucural

La formule empirique pour le calcium rosuvastatin est (C22H27FN3O6S) 2Ca et le poids moléculaire est 1001.14. Le calcium de Rosuvastatin est une poudre amorphe blanche qui est sparingly soluble dans l'eau et le méthanol et légèrement soluble dans l'éthanol. Le calcium de Rosuvastatin est un composé de hydrophilic avec un coefficient de partition (octanol/water) de 0.13 au ph de 7.0.

Ingrédients inactifs : Chaque comprimé contient : la cellulose microcristalline NF, le monohydrate de lactose NF, tribasic le phosphate de calcium NF, crospovidone NF, le magnésium stearate NF, hypromellose NF, triacetin NF, le dioxyde de titane USP, oxyde ferrique jaune et NF d'oxyde ferrique rouge.

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

CRESTOR est un inhibiteur sélectif et compétitif de HMG-CoA reductase, l'enzyme limitant le taux qui convertit 3-hydroxy-3-methylglutaryl coenzyme un à mevalonate, un précurseur de cholestérol. Dans les études de vivo dans les animaux et fait les études in vitro dans l'animal cultivé et les cellules humaines ont montré rosuvastatin pour avoir une haute consommation dans et la sélectivité pour, l'action dans le foie, l'organe prévu pour la baisse de cholestérol. Dans dans vivo et fait les études in vitro, rosuvastatin produit ses effets lipid-modifiants de deux façons. Premièrement, il augmente le nombre de récepteurs de LDL hépatiques sur la surface de la cellule pour améliorer la consommation et le catabolisme de LDL. Deuxièmement, rosuvastatin inhibe la synthèse hépatique de VLDL, qui réduit le nombre total de VLDL et de particules LDL.

12.3 Pharmacokinetics

  • Absorption : Dans les études de pharmacologie cliniques dans l'homme, les concentrations de plasma maximales de rosuvastatin ont été atteintes 3 à 5 heures suite au dosage oral. Tant Cmax qu'AUC ont augmenté dans la proportion approximative à la dose CRESTOR. Bioavailability absolu de rosuvastatin est environ 20 %.

    L'administration de CRESTOR avec la nourriture n'a pas affecté l'AUC de rosuvastatin.

    L'AUC de rosuvastatin ne diffère pas le soir suivant ou l'administration de médicament du matin.

  • Distribution : le volume moyen de distribution à permanent de rosuvastatin est environ 134 litres. Rosuvastatin est 88 % attachés aux protéines de plasma, surtout l'albumine. Cela le fait de se lier est réversible et indépendant des concentrations de plasma.

  • Métabolisme : Rosuvastatin n'est pas abondamment transformé par métabolisme; environ 10 % d'une dose radiolabeled sont récupérés comme le métabolite. Le métabolite important est N-desmethyl rosuvastatin, qui est formé principalement par cytochrome P450 2C9 et les études in vitro ont démontré que N-desmethyl rosuvastatin a environ un sixième à une moitié du HMG-CoA reductase l'activité inhibitrice du composé parental. En général, plus grand que 90 % de plasma actif HMG-CoA reductase l'activité inhibitrice est représenté par le composé parental.

  • Excrétion : Suite à l'administration orale, rosuvastatin et à ses métabolites sont essentiellement excrétés dans le feces (90 %). La demi-vie d'élimination (t1/2) de rosuvastatin est environ 19 heures.

    Après une dose intraveineuse, environ 28 % d'autorisation de corps totale étaient via la route rénale et 72 % par la route hépatique.

  • Course : Une population pharmacokinetic l'analyse n'a révélé aucune différence cliniquement pertinente dans pharmacokinetics parmi le Caucasien, l'Hispano-Américain et les groupes Noirs ou africains et antillais. Cependant, pharmacokinetic les études, en incluant un conduit aux Etats-Unis, ont démontré une élévation approximative de 2 plis dans l'exposition moyenne (AUC et Cmax) dans les sujets asiatiques par rapport à un groupe de contrôle caucasien.

  • Sexe : Il n'y avait aucune différence dans les concentrations de plasma de rosuvastatin entre les hommes et les femmes.

  • Vieillard : Il n'y avait aucune différence dans les concentrations de plasma de rosuvastatin entre les populations nonassez âgées et assez âgées (l'âge 65 ans).

  • Affaiblissement rénal : Léger pour modérer l'affaiblissement rénal (CLcr ≥ 30 mL/min/1.73 m2) n'avait aucune influence sur les concentrations de plasma de rosuvastatin. Cependant, les concentrations de plasma de rosuvastatin ont augmenté à une mesure cliniquement significative (de 3 plis) dans les patients avec l'affaiblissement rénal sévère (CLcr <30 mL/min/1.73 m2) recevant hemodialysis comparé avec les sujets en bonne santé (CLcr> 80 mL/min/1.73 m2).

  • Hemodialysis : les concentrations de plasma permanentes de rosuvastatin dans les patients sur hemodialysis chronique étaient environ de 50 % plus grandes comparé avec les sujets de volontaire en bonne santé avec la fonction rénale normale.

  • Affaiblissement hépatique : Dans les patients avec la maladie de foie d'alcool chronique, les concentrations de plasma de rosuvastatin ont été modestement augmentées.

    Dans les patients avec l'Enfant-Pugh Une maladie, Cmax et AUC ont été augmentés de 60 % et de 5 %, respectivement, en comparaison des patients avec la fonction de foie normale. Dans les patients avec la maladie d'Enfant-Pugh B, Cmax et AUC ont été augmentés 100 % et 21 %, respectivement, comparé avec les patients avec la fonction de foie normale.

Actions réciproques de médicament du médicament :

Cytochrome P450 3A4

L'autorisation de Rosuvastatin ne dépend pas du métabolisme par cytochrome P450 3A4 à une mesure cliniquement significative.

La table 4. L'effet de Médicaments Coadministered sur l'Exposition Systémique Rosuvastatin
Médicament de Coadministered et régime de dosageRosuvastatin
*
Dose simple à moins qu'autrement ne noté
Le rapport moyen (avec/sans le médicament coadministered et aucun changement = 1 pli) ou le changement de % (avec/sans le médicament coadministered et aucun changement = 0 %); les symboles de ↑ et de  indiquent l'augmentation d'exposition et la diminution, respectivement.
Cliniquement significatif [voir le Dosage et l'administration (2) et les Avertissements et les Précautions (5)

Dose (mg) *

Le changement dans AUC

Le changement dans Cmax

Cyclosporine – la dose ferme exigée (l'OFFRE de 75 mgs-200 mgs)

QD de 10 mgs depuis 10 jours

de 7 plis

de 11 plis

OFFRE de 600 mgs de Gemfibrozil depuis 7 jours

80 mgs

de 1.9 plis

de 2.2 plis

Le mg de 400 mgs/100 de combinaison de Lopinavir/ritonavir a MIS UNE ENCHÈRE depuis 10 jours

QD de 20 mgs depuis 7 jours

de 2 plis

de 5 plis

Le mg de 300 mgs/100 de combinaison d'Atazanavir/ritonavir QD depuis 7 jours

10 mgs

de 3 plis

de 7 plis

La combinaison de Tipranavir/ritonavir 500 mg/200mg a MIS UNE ENCHÈRE depuis 11 jours

10 mgs

↑ 26 %

↑ de 2 plis

Le mg de 700 mgs/100 de Fosamprenavir/ritonavir a MIS UNE ENCHÈRE depuis 7 jours

10 mgs

↑ 8 %

↑ 45 %

Fenofibrate TID de 67 mgs depuis 7 jours

10 mgs

↑ 7 %

↑ 21 %

Aluminium & antiacide de combinaison d'hydroxyde de magnésium

Administré simultanément

Administré 2 heures à part

40 mgs

40 mgs

↓ 54%

↓ 22 %

↓ 50%

↓ 16 %

Erythromycin QID de 500 mgs depuis 7 jours

80 mgs

↓ 20 %

↓ 31 %

OFFRE de 200 mgs de Ketoconazole depuis 7 jours

80 mgs

↑ 2 %

↓ 5 %

Itraconazole QD de 200 mgs depuis 5 jours

10 mgs

80 mgs

↑ 39 %

↑ 28 %

↑ 36 %

↑ 15 %

Fluconazole QD de 200 mgs depuis 11 jours

80 mgs

↑ 14 %

↑ 9 %

La table 5. L'effet de Rosuvastatin Coadministration sur l'Exposition Systémique À d'Autres Médicaments
Régime de Dosage de RosuvastatinMédicament de Coadministered
Nom et DoseChangement dans AUCChangement dans Cmax
*
Les effets pharmacodynamic cliniquement significatifs [voient des Avertissements et des Précautions (5.4)]

QD de 40 mgs depuis 10 jours

Warfarin*

Dose simple de 25 mgs

R-Warfarin ↑ 4 %

S-Warfarin 6 %

R-Warfarin ↓ 1 %

S-Warfarin 0 %

QD de 40 mgs depuis 12 jours

Digoxin

0.5 dose de 45 tours de mg

↑ 4 %

↑ 4 %

QD de 40 mgs depuis 28 jours

Contraceptif oral

(ethinyl estradiol 0.035 mgs & norgestrel 0.180, 0.215 et 0.250 mgs) QD depuis 21 Jours

EE ↑ 26 %

NG ↑ 34 %

EE ↑ 25 %

NG ↑ 23 %

EE = ethinyl estradiol, NG = norgestrel

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

Dans une étude de carcinogenicity de 104 semaines dans les rats aux niveaux de dose de 2, 20, 60, ou 80 mgs/kg/jours par gavage oral, l'incidence de polypes stromal utérins a été de façon significative augmentée dans les femelles à 80 mgs/kg/jours lors de l'exposition systémique 20 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC. L'incidence augmentée de polypes n'a pas été vue aux doses inférieures.

Dans une étude de carcinogenicity de 107 semaines dans les souris données 10, 60, 200 mgs/kg/jours par gavage oral, une incidence augmentée d'adénome/carcinome hepatocellular a été observée à 200 mgs/kg/jours lors des expositions systémiques 20 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC. Une incidence augmentée de tumeurs hepatocellular n'a pas été vue aux doses inférieures.

Rosuvastatin n'était pas mutagenic ou clastogenic avec ou sans activation du métabolisme dans l'épreuve d'Ames avec la Salmonella typhimurium et Escherichia coli, la souris lymphoma l'essai et l'essai d'égarement chromosomal dans les cellules de poumon de hamster chinoises. Rosuvastatin était négatif dans le dans l'épreuve de micronoyau de souris vivo.

Dans les études de fertilité de rat avec les doses gavage orales de 5, 15, 50 mgs/kg/jours, on a traité des mâles depuis 9 semaines avant et partout dans le fait de s'accoupler et on a traité des femelles 2 semaines avant le fait de s'accoupler et partout dans le fait de s'accoupler jusqu'au jour de gestation 7. Aucun effet néfaste sur la fertilité n'a été observé à 50 mgs/kg/jours (les expositions systémiques jusqu'à 10 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC). Dans les testicules de chiens traités rosuvastatin à 30 mgs/kg/jours depuis un mois, spermatidic les cellules géantes ont été vus. Les cellules de géant de Spermatidic ont été observées dans les singes après le traitement de 6 mois à 30 mgs/kg/jours en plus de vacuolation d'épithélium tubulaire seminiferous. Les expositions dans le chien étaient 20 fois et dans le singe 10 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur la région de surface de corps. Les conclusions semblables ont été vues avec d'autres médicaments dans cette classe.

13.2 Toxicologie d'animal et/ou Pharmacologie

Développement foetal de l'embryon

Rosuvastatin traverse le délivre et est trouvé dans le tissu foetal et le liquide amniotic à 3 % et à 20 %, respectivement, de la concentration de plasma maternelle suite à une dose gavage orale simple de 25 mgs/kg le jour de gestation 16 dans les rats. Une plus haute distribution de tissu foetale (la concentration de plasma maternelle de 25 %) a été observée dans les lapins après une dose gavage orale simple de 1 mg/kg le jour de gestation 18.

Dans les rats donnés des doses gavage orales de 5, 15, 50 mgs/kg/jours rosuvastatin avant de s'accoupler et continuer tout le jour 7 post-coït a pour résultat le poids de corps foetal diminué (les chiots femelles) et l'ossification retardée à la haute dose (les expositions systémiques 10 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC).

Dans les rats enceintes donnés des doses gavage orales de 2, 10, 50 mgs/kg/jours du jour de gestation 7 à travers le jour de lactation 21 (le fait de sevrer), a diminué la survie de chiot s'est produite dans les groupes donnés 50 mgs/kg/jours, les expositions systémiques ≥ 12 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur la région de surface de corps.

Dans les lapins enceintes donnés des doses gavage orales de 0.3, 1, 3 mgs/kg/jours du jour de gestation 6 au jour de lactation 18 (le fait de sevrer), les expositions équivalentes à l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur la région de surface de corps, ont diminué la viabilité foetale et la mortalité maternelle a été observée.

Rosuvastatin n'était pas teratogenic dans les rats à 25 mgs/kg/jours ≤ ou dans les lapins ≤ 3 mgs/kg/jours (les expositions systémiques équivalentes à l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC ou région de surface de corps, respectivement).

Toxicité de Système nerveux central

CNS les lésions vasculaires, caractérisées par les hémorragies perivascular, l'oedème et l'infiltration de cellule mononucléaire d'espaces perivascular, ont été observées dans les chiens a traité avec plusieurs autres membres de cette classe de médicament. Un médicament chimiquement semblable dans cette classe a produit la dégénération de nerf optique dépendante de la dose (la dégénération de Wallerian de fibres retinogeniculate) dans les chiens, à une dose qui a produit des niveaux de médicament de plasma environ 30 fois plus haut que le niveau de médicament moyen dans les humains prenant la plus haute dose recommandée. L'oedème, l'hémorragie et necrosis partiel dans l'interstitium du choroid plexus ont été observés dans une chienne sacrifiée moribond au jour 24 à 90 mgs/kg/jours par gavage oral (les expositions systémiques 100 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC). L'opacité cornéenne a été vue dans les chiens traités depuis 52 semaines à 6 mgs/kg/jours par gavage oral (les expositions systémiques 20 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC). Les cataractes ont été vues dans les chiens traités depuis 12 semaines par gavage oral à 30 mgs/kg/jours (les expositions systémiques 60 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC). Retinal dysplasia et perte retinal ont été vus dans les chiens traités depuis 4 semaines par gavage oral à 90 mgs/kg/jours (les expositions systémiques 100 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC). Les doses ≤30 mgs/kg/jours (les expositions systémiques 60 fois l'exposition humaine à 40 mgs/jours basés sur AUC) n'ont pas révélé de conclusions retinal pendant le traitement depuis jusqu'à un an.

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Hyperlipidemia et Dyslipidemia Mélangé

CRESTOR réduit le Total-C, LDL-C, ApoB, nonHDL-C et TG et augmente HDL-C, dans les patients adultes avec hyperlipidemia et dyslipidemia mélangé.

Étude variant la dose : Dans un multicentre, double aveugle, contrôlé du placebo, l'étude variant la dose dans les patients avec hyperlipidemia CRESTOR donné puisqu'une dose quotidienne simple depuis 6 semaines a réduit de façon significative le Total-C, LDL-C, nonHDL-C et ApoB, à travers la gamme de dose (la Table 6).

La table 6. La réponse de la dose dans les Patients Avec Hyperlipidemia (Le Changement de % Moyen réglé De la Ligne de base à la Semaine 6)
DoseNTotal-CLDL-CNon-HDL-CApoBTGHDL-C

Placebo

13

-5

-7

-7

-3

-3

3

CRESTOR

5 mgs

17

-33

-45

-44

-38

-35

13

CRESTOR 10 mgs

17

-36

-52

-48

-42

-10

14

CRESTOR 20 mgs

17

-40

-55

-51

-46

-23

8

CRESTOR 40 mgs

18

-46

-63

-60

-54

-28

10

Étude activement contrôlée : CRESTOR a été comparé avec le HMG-CoA reductase les inhibiteurs atorvastatin, simvastatin et pravastatin dans un multicentre, l'étiquette ouverte, une étude variant la dose de 2240 patients avec hyperlipidemia ou a mélangé dyslipidemia. Après randomization, on a traité des patients depuis 6 semaines avec une dose quotidienne simple de CRESTOR, atorvastatin, simvastatin, ou de pravastatin (La figure 1 et la Table 7).

La figure 1. Le pour cent Changement de LDL-C par la Dose de CRESTOR, Atorvastatin, Simvastatin et Pravastatin à la Semaine 6 dans les Patients avec Hyperlipidemia ou Dyslipidemia Mélangé

symbolisez celui

Les complots de boîte sont une représentation des 25èmes, 50èmes et 75èmes valeurs de centile, avec les moustaches représentant les 10èmes et 90èmes valeurs de centile. Ligne de base moyenne LDL-C : 189 mg/dL

La table 7. Le Changement de pour cent dans LDL-C De la Ligne de base à la Semaine 6 (LS Moyen *) par le Groupe de Traitement (les grandeurs de promotion variant de 156–167 patients par groupe)
*
Les erreurs standard correspondantes sont environ 1.00
CRESTOR 10 mgs a réduit LDL-C de façon significative plus que 10 mgs atorvastatin; pravastatin 10 mgs, 20 mgs et 40 mgs; simvastatin 10 mgs, 20 mgs et 40 mgs (p <0.002)
CRESTOR 20 mgs a réduit LDL-C de façon significative plus que 20 mgs atorvastatin et 40 mgs; pravastatin 20 mgs et 40 mgs; simvastatin 20 mgs, 40 mgs et 80 mgs (p <0.002)
§
CRESTOR 40 mgs a réduit LDL-C de façon significative plus que 40 mgs atorvastatin; pravastatin 40 mgs; simvastatin 40 mgs et 80 mgs (p <0.002)

Traitement Dose Quotidienne

Traitement

10 mgs

20 mgs

40 mgs

80 mgs

CRESTOR

-46

-52

-55§

---

Atorvastatin

-37

-43

-48

-51

Simvastatin

-28

-35

-39

-46

Pravastatin

-20

-24

-30

---

14.2 Heterozygous Hypercholesterolemia Familial

Étude activement contrôlée : Dans une étude de patients avec heterozygous FH (la ligne de base signifient LDL de 291), les patients ont été randomisés à 20 mgs CRESTOR ou à 20 mgs atorvastatin. La dose a été augmentée par les intervalles de 6 semaines. Les réductions LDL-C significatives de la ligne de base ont été vues à chaque dose dans les deux groupes de traitement (la Table 8).

La table 8. Voulez dire le Changement En pourcentage LDL-C de la Ligne de base
CRESTOR (n=435)
LS Moyen * (CI de 95 %)
Atorvastatin (n=187)
LS Mean* (CI de 95 %)
*
Les Moyens de LS sont la moindre partie de moyens carrés réglés pour la ligne de base LDL-C

Semaine 6

20 mgs

-47 % (-49 %,-46 %)

-38 % (-40 %,-36 %)

Semaine 12

40 mgs

-55 % (-57 %,-54 %)

-47 % (-49 %,-45 %)

Semaine 18

80 mgs

NA

-52 % (-54 %,-50 %)

14.3 Hypertriglyceridemia

Étude de réponse de la dose : Dans une étude de réponse de la dose double aveugle, contrôlée du placebo dans les patients avec la ligne de base les niveaux de TG de 273 à 817 mg/dL, CRESTOR donné comme une dose quotidienne simple (5 à 40 mgs) plus de 6 semaines ont réduit de façon significative le sérum les niveaux de TG (la Table 9).

La table 9. La réponse de la dose dans les Patients Avec Hypertriglyceridemia Primaire 6 Semaines en Dosant la Médiane (la Minute, Max) le Changement de Pour cent De la Ligne de base
DosePlacebo
(n=26)
CRESTOR
5 mgs
(n=25)
CRESTOR
10 mgs
(n=23)
CRESTOR
20 mgs
(n=27)
CRESTOR
40 mgs
(n=25)

Triglycerides

1 (-40, 72)

-21 (-58, 38)

-37 (-65, 5)

-37 (-72, 11)

-43 (-80,-7)

nonHDL-C

 2 (-13, 19)

-29 (-43,-8)

-49 (-59,-20)

-43 (-74, 12)

-51 (-62,-6)

VLDL-C

2 (-36, 53)

-25 (-62, 49)

-48 (-72, 14)

-49 (-83, 20)

-56 (-83, 10)

Total-C

 1 (-13, 17)

-24 (-40,-4)

-40 (-51,-14)

-34 (-61,-11)

-40 (-51,-4)

LDL-C

5 (-30, 52)

-28 (-71, 2)

-45 (-59, 7)

-31 (-66, 34)

-43 (-61,-3)

HDL-C

-3 (-25, 18)

 3 (-38, 33)

8 (-8, 24)

22 (-5, 50)

17 (-14, 63)

14.4 Dysbetalipoproteinemia Primaire (le Type III Hyperlipoproteinemia)

Dans un randomisé, un multicentre, une étude croisée double aveugle, 32 patients (27 avec є2/є2 et 4 avec apo E la mutation [Arg145Cys] avec dysbetalipoproteinemia primaire (le Type III Hyperlipoproteinemia) est entré dans une avance alimentaire de 6 semaines - dans la période sur le Changement de Style de vie Thérapeutique NCEP (TLC) le régime. Suite à l'avance alimentaire - dans, les patients ont été randomisés à un ordre de traitements dans la conjonction avec le régime TLC depuis 6 semaines chacun : rosuvastatin 10 mgs suivis de 20 mgs rosuvastatin ou de 20 mgs rosuvastatin a suivi de 10 mgs rosuvastatin. CRESTOR a réduit nonHDL-C (le point de fin primaire) et le reste circulant lipoprotein les niveaux. Les résultats sont montrés dans la table ci-dessous.

La table 10. Lipid-modifier des Effets de 10 mgs Rosuvastatin et de 20 mgs dans Dysbetalipoproteinemia Primaire (Le type III hyperlipoproteinemia) après Six semaines par le Changement de Pour cent Moyen (CI de 95 %) de la Ligne de base (N=32)
La médiane à la Ligne de base (mg/dL)Le changement de pour cent moyen de la ligne de base (CI de 95 %) CRESTOR 10 mgsLe changement de pour cent moyen de la ligne de base (CI de 95 %) CRESTOR 20 mgs

Total-C

342.5

– 43.3

(-46.9, – 37.5)

-47.6

(-51.6,-42.8)

Triglycerides

503.5

-40.1

(-44.9,-33.6)

-43.0

(-52.5,-33.1)

NonHDL-C

294.5

-48.2

(-56.7,-45.6)

-56.4

(-61.4,-48.5)

VLDL-C + IDL-C

209.5

-46.8

(-53.7,-39.4)

-56.2

(-67.7,-43.7)

LDL-C

112.5

-54.4

(-59.1,-47.3)

-57.3

(-59.4,-52.1)

HDL-C

35.5

10.2

(1.9, 12.3)

11.2

(8.3, 20.5)

RLP-C

82.0

-56.4

(-67.1,-49.0)

-64.9

(-74.0,-56.6)

Apo-E

16.0

-42.9

(-46.3,-33.3)

-42.5

(-47.1,-35.6)

14.5 Homozygous Hypercholesterolemia Familial

Étude de titration de la dose : Dans l'étiquette ouverte, l'étude de la titration forcée, homozygous FH les patients (n=40, 8-63 ans) a été évaluée pour leur réponse à 20 à 40 mgs CRESTOR titrés à un intervalle de 6 semaines. Dans la population totale, la réduction LDL-C moyenne de la ligne de base était 22 %. Environ un tiers des patients a profité d'augmenter leur dose de 20 mgs à 40 mgs avec plus loin la baisse de LDL de plus grands que 6 %. Dans les 27 patients avec au moins une réduction de 15 % de LDL-C, la réduction LDL-C moyenne était 30 % (la réduction moyenne de 28 %). Parmi 13 patients avec une réduction LDL-C de <15 %, 3 n'avaient aucun changement ou une augmentation dans LDL-C. Les réductions de LDL-C de 15 % ou plus grand ont été observées dans 3 de 5 patients avec le récepteur connu le statut négatif.

14.6 Patients de pédiatrie avec Hypercholesterolemia Familial Heterozygous

Dans un double aveugle, randomisé, le multicentre, l'étude contrôlée du placebo, de 12 semaines, 176 (97 mâle et 79 femelle) les enfants et les adolescents avec hypercholesterolemia familial heterozygous ont été randomisés à rosuvastatin 5, 10 ou 20 mgs ou à placebo tous les jours. Les patients ont varié dans l'âge de 10 à 17 ans (l'âge moyen de 14 ans) avec environ 30 % des patients 10 à 13 ans et environ 17 %, 18 %, 40 % et 25 % aux stades II, III, IV de Tanneur et V, respectivement. Les femelles étaient au moins 1 an postmenarche. Voulez dire que LDL-C à la ligne de base était 233 mg/dL (la gamme de 129 à 399). La phase double aveugle de 12 semaines a été suivie par une phase de titration de la dose de l'étiquette ouverte de 40 semaines, où tous les patients (n=173) ont reçu 5 mgs, 10 mgs ou 20 mgs rosuvastatin tous les jours.

Rosuvastatin a réduit de façon significative LDL-C (le point de fin primaire), le cholestérol total et les niveaux ApoB à chaque dose comparée au placebo. Les résultats sont montrés dans la Table 11 ci-dessous.

La table 11 – le fait de Lipid-modifier des effets de rosuvastatin dans les patients de pédiatrie 10 à 17 ans d'âge avec hypercholesterolemia familial heterozygous (les le-moins-carrés signifient le changement de pour cent de la ligne de base à la semaine 12)
Dose (mg)NLDL-CHDL-CTotal-CTG*ApoB
*
Changement de pour cent moyen
La différence du placebo pas statistiquement significatif

Placebo

46

-1 %

+7 %

0 %

-7 %

-2 %

5

42

-38 %

+4 %

-30 %

-13 %

-32 %

10

44

-45 %

+11 %

-34 %

-15 %

-38 %

20

44

-50 %

+9 %

-39 %

16 %

-41 %

À la fin de la période de traitement de 12 semaines, double aveugle, le pourcentage de patients accomplissant le but LDL-C de moins de 110 mg/dL (2.8 mmol/L) était 0 % pour le placebo, 12 % pour 5 mgs rosuvastatin, 41 % pour 10 mgs rosuvastatin et 41 % pour 20 mgs rosuvastatin. Pour le de 40 semaines, la phase de l'étiquette ouverte, 71 % des patients ont été titrés à la dose maximum de 20 mgs et 41 % des patients ont accompli le but LDL-C de 110 mg/dL.

L'efficacité à long terme de thérapie rosuvastatin lancée dans l'enfance pour réduire la morbidité et la mortalité dans l'âge adulte n'a pas été établie.

14.7 Le fait de ralentir de la Progression d'Atherosclerosis

Dans les Effets Mesurants sur l'Épaisseur de Médias Intima : une Évaluation De 40 mgs Rosuvastatin (le MÉTÉORE) l'étude, l'effet de thérapie avec CRESTOR sur la carotide atherosclerosis a été évalué par l'échographie de B-mode dans les patients avec LDL-C élevé, au risque bas (le risque de Framingham <10 % plus de dix ans) pour la maladie d'artère coronaire symptomatique et avec atherosclerosis sousclinique comme attesté par la carotide l'épaisseur intimal-médiale (cIMT). Dans cette étude clinique double aveugle, contrôlée du placebo 984 patients ont été randomisés (de qui 876 ont été analysés) dans un 5:2 le rapport à 40 mgs CRESTOR ou le placebo une fois tous les jours. Ultrasonograms des murs de carotide ont été utilisés pour déterminer le taux annualized de changement par patient de la ligne de base à deux ans dans le maximum moyen cIMT de 12 segments mesurés. La différence estimée dans le taux de changement dans le maximum cIMT analysé sur tous les 12 sites d'artère de carotide entre les patients a traité avec CRESTOR et les patients traités du placebo était-0.0145 millimètres/années (CI de 95 %-0.0196,-0.0093; p <0.0001).

Le taux annualized de changement de la ligne de base pour le groupe de placebo était +0.0131 millimètres/années (p <0.0001). Le taux annualized de changement de la ligne de base pour le groupe a traité avec CRESTOR était-0.0014 millimètres/années (p=0.32).

À un niveau patient individuel dans le groupe traité CRESTOR, 52.1 % de patients ont démontré une absence de progression de maladie (défini comme un taux annualized négatif de changement), comparé à 37.7 % de patients dans le groupe de placebo.

14.8 Prévention primaire de Maladie Cardiovasculaire

Dans la Justification pour l'Utilisation de Statins dans la Prévention Primaire : Un Procès d'Intervention en Évaluant Rosuvastatin (JUPITER) l'étude, l'effet de CRESTOR (rosuvastatin le calcium) sur l'occurrence d'importants cardiovasculaire (le CV) les événements de maladie ont été évalués dans 17 802 hommes (50 ans) et les femmes (60 ans) qui n'avait aucune maladie cardiovasculaire cliniquement évidente, les niveaux de LDL-C <130 mg/dL (3.3 mmol/l) et les niveaux hs-CRP 2 mg/L. La population d'étude avait un risque de maladie coronarienne de ligne de base estimé de 11.6 % plus de 10 ans basés sur les critères de risque de Framingham et a inclus un haut pourcentage de patients avec les facteurs de risque supplémentaires tels que l'hypertension (58 %), bas les niveaux de HDL-C (23 %), l'usage de la cigarette (16 %), ou une histoire de famille de CHD prématuré (12 %). Faites les études les participants avaient une ligne de base moyenne LDL-C de 108 mg/dL et hsCRP de 4.3 mg/L. Les participants d'étude ont été au hasard assignés au placebo (n=8901) ou 20 mgs rosuvastatin une fois tous les jours (n=8901) et ont été suivis pour une durée moyenne de 2 ans. L'étude de JUPITER a été arrêtée tôt par la Planche de Surveillance de Sécurité de Données en raison de la rencontre des règles d'arrêt prédéterminées pour l'efficacité dans les sujets rosuvastatin-traités.

Le point de fin primaire était un point de fin composite se composant de l'occurrence de temps-à-premier de n'importe lequel des événements de CV importants suivants : la mort de CV, l'infarctus myocardial nonfatal, le coup nonfatal, l'hospitalisation pour l'angine instable ou une procédure revascularization artérielle.

Rosuvastatin a réduit de façon significative le risque d'événements de CV importants (252 événements dans le groupe de placebo contre 142 événements dans le groupe rosuvastatin) avec statistiquement significatif (p <0.001) la réduction de risque relative de 44 % et la réduction de risque absolue de 1.2 % (voir la figure 2). La réduction de risque pour le point de fin primaire était conséquente à travers les sous-groupes prédéterminés suivants : l'âge, le sexe, la course, en fumant le statut, l'histoire de famille de CHD prématuré, index de masse de corps, LDL-C, HDL-C et niveaux hsCRP.

La figure 2. Le temps à la première occurrence d'événements cardiovasculaires importants à JUPITER

figure deux

Les composantes individuelles du point de fin primaire sont présentées dans la figure 3. Rosuvastatin a réduit de façon significative le risque d'infarctus myocardial nonfatal, coup nonfatal et procédures revascularization artérielles. Il n'y avait aucune différence de traitement significative entre le rosuvastatin et les groupes de placebo pour la mort en raison des causes cardiovasculaires ou des hospitalisations pour l'angine instable.

Rosuvastatin a réduit de façon significative le risque d'infarctus myocardial (6 événements fatals et 62 événements nonfatals dans les sujets traités du placebo contre 9 événements fatals et 22 événements nonfatals dans les sujets rosuvastatin-traités) et le risque de coup (6 événements fatals et 58 événements nonfatals dans les sujets traités du placebo contre 3 événements fatals et 30 événements nonfatals dans les sujets rosuvastatin-traités).

Dans une analyse de sous-groupe post-hoc de sujets de JUPITER (n=1405; rosuvastatin=725, placebo=680) avec un hsCRP 2 mg/L et nul autre facteur de risque traditionnel (le tabagisme, BP 140/90 ou la prise antihypertensives, bas HDL-C) autre que l'âge, après l'adaptation pour haut HDL-C, il n'y avait aucun avantage de traitement significatif avec le traitement rosuvastatin.

La figure 3. Les événements de CV importants par le groupe de traitement à JUPITER

figure trois

En un an, rosuvastatin a augmenté HDL-C et a réduit LDL-C, hsCRP, cholestérol total et sérum triglyceride les niveaux (p <0.001 pour tous contre le placebo).

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

CRESTOR ® (rosuvastatin le calcium) les Comprimés sont fournis comme :

  • NDC 0310-0755-90 : 5 mgs. Jaune, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “5” sur un côté; bouteille de 90 comprimés

  • NDC 0310-0751-90 : 10 mgs. Rose, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “10” sur un côté; bouteille de 90 comprimés

  • NDC 0310-0751-39 : 10 mgs. Rose, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “10” sur un côté; paquets de dose d'unité de 100

  • NDC 0310-0752-90 : 20 mgs. Rose, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “20” sur un côté; bouteilles de 90

  • NDC 0310-0752-39 : 20 mgs. Rose, autour, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” et “20” sur un côté; paquets de dose d'unité de 100

  • NDC 0310-0754-30 : 40 mgs. Rose, ovale, biconvex, les comprimés enduits. Debossed “CRESTOR” sur un côté et “40” de l'autre côté; bouteilles de 30

Stockage

Le magasin à la température de pièce contrôlée, 20-25ºC (68-77ºF) [voient USP la Température de Pièce Contrôlée]. Protégez de l'humidité.

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

17.1 Effets de Muscle squelettiques

On devrait conseiller aux patients de signaler la douleur de muscle rapidement inexpliquée, la tendresse, ou la faiblesse, particulièrement si accompagné par la Malaisie ou la fièvre.

17.2 Utilisation d'élément d'Antiacides

En prenant CRESTOR avec un antiacide de combinaison d'hydroxyde de magnésium et d'aluminium, l'antiacide devrait être pris au moins 2 heures après l'administration de CRESTOR.

17.3 Grossesse

Si le patient devient enceinte en prenant ce médicament, le patient devrait être instruit du hasard potentiel au foetus et au manque d'avantage clinique connu avec l'utilisation continuée pendant la grossesse.

17.4 Enzymes de foie

On recommande que les enzymes de foie soient vérifiées auparavant et à 12 semaines tant suite à l'initiation de thérapie que suite à n'importe quelle élévation de dose et périodiquement (par ex, semi-annuellement) par la suite.

CRESTOR est une marque du groupe AstraZeneca de compagnies.

© AstraZeneca 2003, 2005, 2007, 2008, 2009, 2010

Autorisé de SHIONOGI & CO., LTD., Osaka, Japon

Distribué par :

MICROSILLON de Produits pharmaceutiques d'AstraZeneca

Wilmington, Delaware 19850

ASTRAZENECA

Révérend. Juin de 2010

RENSEIGNEMENTS PATIENTS

CRESTOR ® (rosuvastatin le calcium) les Comprimés

(Kres-tor)

Lisez ces renseignements soigneusement avant que vous commencez à prendre CRESTOR. Chaque fois vous rechargez votre prescription pour CRESTOR, lisez les renseignements patients, puisqu'il peut y avoir des nouvelles informations. Ce résumé n'inclut pas tout doit être au courant là de CRESTOR et ne prend pas l'endroit de conversation avec votre professionnel de soins de santé de votre condition médicale ou traitement.

Si vous avez des questions à propos de CRESTOR, demandez à votre professionnel de soins de santé. Seulement votre professionnel de soins de santé peut vous dire si CRESTOR est juste pour vous.

Quel est CRESTOR ?

CRESTOR est une médecine de prescription qui appartient à un groupe de statins appelé de médecines baissant le cholestérol. Avec le régime, CRESTOR baisse "du mauvais" cholestérol (LDL-C), "le bon" cholestérol d'augmentations (HDL-C). Si de mauvais niveaux de cholestérol sont quittés non soignés, les dépôts graisseux (la plaque) peuvent s'accumuler dans les murs des vaisseaux sanguins. Cette accumulation de plaque au fil des années, peut mener au rétrécissement de ces vaisseaux. C'est une des causes les plus communes de maladie du cœur. En baissant du mauvais cholestérol dans votre sang, CRESTOR peut ralentir cette accumulation de plaque dans les murs de vaisseaux sanguins. CRESTOR a été prouvé réduire le risque de crises cardiaques et de coups dans les adultes plus vieux sans maladie du cœur connue.

Quel est du Cholestérol ?

Le cholestérol est une substance grasse, aussi appelée un lipid, normalement trouvé dans votre circulation sanguine. Votre corps a besoin d'une certaine quantité de cholestérol pour fonctionner correctement. Mais le haut cholestérol peut mener aux problèmes de santé. On appelle LDL-C le mauvais cholestérol parce que si vous avez trop dans votre circulation sanguine, cela peut devenir un danger pour votre santé et peut mener aux conditions potentiellement sérieuses. HDL-C est connu comme le bon cholestérol parce qu'il peut aider à enlever du cholestérol d'excès.

Les facteurs de santé communs tels que le diabète, l'hypertension, le tabagisme, l'obésité, l'histoire de famille de première maladie du cœur et l'âge peuvent rendre le contrôle de votre cholestérol encore plus important.

Quel est Atherosclerosis ?

Atherosclerosis est l'accumulation progressive de plaque dans les artères au fil des années. Une cause importante est de hauts niveaux de LDL-C. D'autres facteurs de santé, tels que l'histoire de famille, le diabète, l'hypertension, ou si vous fumez, ou êtes obèses, peuvent jouer aussi un rôle dans la formation de plaque dans les artères. Souvent cette plaque crée le bâtiment dans les artères dans le premier âge adulte et augmente au fil des années.

Comment Fait le Travail de CRESTOR ?

La plupart du cholestérol dans votre sang est fait dans le foie. CRESTOR travaille en réduisant du cholestérol de deux façons : CRESTOR bloque une enzyme dans le foie faisant le foie faire moins de cholestérol et CRESTOR augmente la consommation et la panne par le foie de cholestérol déjà dans le sang.

Qui Ne devrait pas Prendre CRESTOR ?

Ne prenez pas CRESTOR si vous :

  • sont enceintes ou croient que vous pouvez être enceintes, ou projetez de devenir enceintes. CRESTOR peut faire du mal à votre bébé à venir. Si vous devenez enceintes, arrêtez de prendre CRESTOR et appelez votre professionnel de soins de santé tout de suite

  • sont l'allaitement maternel. CRESTOR peut passer dans votre lait de poitrine et peut faire du mal à votre bébé

  • ayez des problèmes de foie

  • ont eu une réaction allergique à CRESTOR ou sont allergiques à n'importe lequel de ses ingrédients. L'ingrédient actif est du calcium rosuvastatin. Les ingrédients inactifs sont : la cellulose microcristalline, le monohydrate de lactose, tribasic le phosphate de calcium, crospovidone, le magnésium stearate, hypromellose, triacetin, le dioxyde de titane, l'oxyde ferrique jaune et l'oxyde ferrique rouge

La sécurité et l'efficacité de CRESTOR n'ont pas été établies dans les patients de pédiatrie moins l'âge 10.

Que devrais-je dire à mon professionnel de soins de santé avant de prendre CRESTOR ?

Dites à votre professionnel de soins de santé si vous :

  • ayez une histoire de douleur de muscle ou de faiblesse

  • sont enceintes ou croient que vous pouvez être enceintes, ou projetez de devenir enceintes

  • sont l'allaitement maternel

  • buvez plus de 2 verres d'alcool tous les jours

  • ayez des problèmes de foie

  • ayez des problèmes du rein

  • ayez des problèmes de thyroïde

  • sont l'asiatique ou de la descente asiatique

Dites à votre professionnel de soins de santé de toutes les médecines que vous prenez ou projetez de prendre, en incluant des médecines de nonprescription et de prescription, des vitamines et des compléments faits avec des herbes. Quelques médecines peuvent communiquer avec CRESTOR, en provoquant des effets secondaires. Il est particulièrement important de dire à votre professionnel de soins de santé si vous prenez ou projetez de prendre des médecines pour :

-votre système immunitaire

-cholesterol/triglycerides

-amincissement de sang

-VIH/SIDA

-le fait de prévenir la grossesse

Savez toutes les médecines que vous prenez et à quoi ils ressemblent. C'est toujours une bonne idée de vérifier que vous avez la bonne prescription avant que vous quittez la pharmacie et avant que vous prenez n'importe quelle médecine. Gardez une liste de vos médecines avec vous pour montrer à votre professionnel de soins de santé.

Si vous avez besoin d'aller à l'hôpital ou avoir la chirurgie, dire à tous vos professionnels de soins de santé de toutes les médecines que vous prenez.

Comment devrais-je Prendre CRESTOR ?

Prenez CRESTOR exactement comme prescrit par votre professionnel de soins de santé. Ne changez pas votre dose ou arrêtez CRESTOR sans parler à votre professionnel de soins de santé, même si vous vous sentez bien.

Votre professionnel de soins de santé peut faire des analyses de sang pour vérifier vos niveaux de cholestérol auparavant et pendant votre traitement avec CRESTOR. Votre dose de CRESTOR peut être changée basée sur ces résultats d'analyses de sang.

CRESTOR peut être pris n'importe quand du jour, avec ou sans nourriture.

Avalez les comprimés entiers.

Votre professionnel de soins de santé peut vous commencer sur un régime de baisse de cholestérol avant de vous donner CRESTOR. Restez sur ce régime quand vous prenez CRESTOR.

Attendez au moins 2 heures après avoir pris CRESTOR pour prendre un antiacide qui contient une combinaison d'hydroxyde de magnésium et d'aluminium.

Si vous manquez une dose de CRESTOR, le prenez aussitôt que vous vous souvenez. Cependant, ne prenez pas 2 doses de CRESTOR au cours de 12 heures l'un de l'autre.

Si vous prenez trop de CRESTOR ou overdose, appelez votre professionnel de soins de santé ou un Centre de Contrôle de Poison tout de suite ou allez à la pièce d'urgence la plus proche.

Que devrais-je Éviter en Prenant CRESTOR ?

Parlez à votre professionnel de soins de santé avant que vous commencez n'importe quelles nouvelles médecines. Cela inclut des médecines de nonprescription et de prescription, des vitamines et des compléments faits avec des herbes. CRESTOR et certaines d'autres médecines peuvent réagir réciproquement, en provoquant des effets secondaires sérieux.

Parlez à votre professionnel de soins de santé si vous êtes enceintes ou projetez de devenir enceintes. N'utilisez pas CRESTOR si vous êtes enceintes, en essayant de devenir enceintes ou penser que vous êtes enceintes. Si vous devenez enceintes en prenant CRESTOR, arrêtez de le prendre et contactez votre professionnel de soins de santé immédiatement.

Quels sont les Effets secondaires Possibles de CRESTOR ?

CRESTOR peut provoquer des effets secondaires dans certaines personnes.

Les effets secondaires sérieux peuvent inclure :

Problèmes de Muscle. Appelez votre professionnel de soins de santé tout de suite si vous connaissez la douleur de muscle inexpliquée, la tendresse, ou la faiblesse surtout avec la fièvre. Cela peut être un premier signe d'un problème de muscle rare qui pourrait mener aux problèmes du rein sérieux. Le risque de problèmes de muscle est plus grand dans les gens qui sont 65 ans d'âge ou plus vieux, ou qui ont déjà la thyroïde ou les problèmes du rein. La chance de problèmes de muscle peut être augmentée si vous prenez certaines d'autres médecines avec CRESTOR.

Problèmes de foie. Votre professionnel de soins de santé devrait faire des analyses de sang avant que vous commencez à prendre CRESTOR et pendant le traitement pour vérifier pour les signes de problèmes de foie possibles.

Les effets secondaires les plus communs peuvent inclure :

Le mal de tête, les maux de muscle et les douleurs, la douleur abdominale, la faiblesse et la nausée.

Ce n'est pas une liste complète d'effets secondaires de CRESTOR. Parlez à votre professionnel de soins de santé pour une liste complète ou si vous avez des effets secondaires qui vous tracassent ou qui ne partent pas.

Comment Conserve-je CRESTOR ?

Conservez CRESTOR à la température de pièce, 68 à 77°F (20 à 25°C) et dans un endroit sec.

Si votre professionnel de soins de santé vous dit d'arrêter le traitement ou si votre médecine est périmée, jetez la médecine.

Gardez CRESTOR et toutes les médecines dans un endroit sûr et de la portée d'enfants.

Quels sont les Ingrédients dans CRESTOR ?

Ingrédient actif : calcium de rosuvastatin

Ingrédients inactifs : la cellulose microcristalline NF, le monohydrate de lactose NF, tribasic le phosphate de calcium NF, crospovidone NF, le magnésium stearate NF, hypromellose NF, triacetin NF, le dioxyde de titane USP, oxyde ferrique jaune et NF d'oxyde ferrique rouge.

Renseignements généraux Sur CRESTOR

Il est important de prendre CRESTOR comme prescrit et discuter n'importe quelle santé vous change l'expérience en prenant CRESTOR avec votre professionnel de soins de santé. N'utilisez pas CRESTOR pour une condition pour laquelle il n'a pas été prescrit. Ne donnez pas CRESTOR à d'autres gens, même s'ils ont la même condition médicale que vous avez. Il peut leur faire du mal.

Cette brochure résume des renseignements importants sur CRESTOR. Si vous voudriez plus de renseignements sur CRESTOR, demandez à votre professionnel de soins de santé. Vous pouvez aller aussi sur le site Internet CRESTOR à www.crestor.com ou appeler 1-800-CRESTOR.

CRESTOR est une marque du groupe AstraZeneca de compagnies.

© AstraZeneca 2003, 2005, 2007, 2008, 2009, 2010

Autorisé de SHIONOGI & CO., LTD., Osaka, Japon

Distribué par :

MICROSILLON de Produits pharmaceutiques d'AstraZeneca

Wilmington, Delaware 19850

ASTRAZENECA

Révérend. Juin de 2010

PAQUET COMITÉ D'ÉTALAGE DE LABEL.PRINCIPAL

Le comprimé de 5 mgs-90 de Crestor compte l'étiquette de bouteille
Le comprimé de 10 mgs-90 de Crestor compte l'étiquette de bouteille
Crestor 10 mgs - font peler le paquet
Le comprimé de 10 mgs-100 de Crestor compte le carton HUD
Le comprimé de 20 mgs-90 de Crestor compte l'étiquette de bouteille
Crestor 20 mgs - font peler le paquet
Le comprimé de 20 mgs-100 de Crestor compte le carton HUD
Le comprimé de 40 mgs-30 de Crestor compte l'étiquette de bouteille

CRESTOR 
calcium de rosuvastatin  le comprimé, le film enduit
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0310-0755
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN (LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN) CALCIUM DE ROSUVASTATIN5 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
MONOHYDRATE DE LACTOSE 
CELLULOSE, MICROCRISTALLINE 
HYPROMELLOSES 
TRIACETIN 
DIOXYDE DE TITANE 
JAUNE D'OXYDE FERRIQUE 
Caractéristiques de produit
CouleurJAUNEScore aucun score
FormeAUTOUR (biconvex) Grandeur7 millimètres
GoûtCode d'empreinte 5; crestor
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10310-0755-9090 COMPRIMÉ Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02136601/12/2010

CRESTOR 
calcium de rosuvastatin  le comprimé, le film enduit
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0310-0751
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN (LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN) CALCIUM DE ROSUVASTATIN10 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
MONOHYDRATE DE LACTOSE 
CELLULOSE, MICROCRISTALLINE 
PHOSPHATE DE CALCIUM DE TRIBASIC 
CROSPOVIDONE 
MAGNÉSIUM STEARATE 
HYPROMELLOSES 
TRIACETIN 
DIOXYDE DE TITANE 
ROUGE D'OXYDE FERRIQUE 
Caractéristiques de produit
CouleurROSEScore aucun score
FormeAUTOUR (biconvex) Grandeur7 millimètres
GoûtCode d'empreinte 10; crestor
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10310-0751-9090 COMPRIMÉ Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne
20310-0751-39100 COMPRIMÉ Dans 1 BOÎTE, DOSE DE L'UNITÉPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02136601/12/2010

CRESTOR 
calcium de rosuvastatin  le comprimé, le film enduit
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0310-0752
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN (LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN) CALCIUM DE ROSUVASTATIN20 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
MONOHYDRATE DE LACTOSE 
CELLULOSE, MICROCRISTALLINE 
PHOSPHATE DE CALCIUM DE TRIBASIC 
CROSPOVIDONE 
MAGNÉSIUM STEARATE 
HYPROMELLOSES 
TRIACETIN 
DIOXYDE DE TITANE 
ROUGE D'OXYDE FERRIQUE 
Caractéristiques de produit
CouleurROSEScore aucun score
FormeAUTOUR (biconvex) Grandeur9 millimètres
GoûtCode d'empreinte 20; crestor
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10310-0752-9090 COMPRIMÉ Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne
20310-0752-39100 COMPRIMÉ Dans 1 BOÎTE, DOSE DE L'UNITÉPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02136601/12/2010

CRESTOR 
calcium de rosuvastatin  le comprimé, le film enduit
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0310-0754
Route d'administrationORALProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN (LE CALCIUM DE ROSUVASTATIN) CALCIUM DE ROSUVASTATIN40 mgs
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
MONOHYDRATE DE LACTOSE 
CELLULOSE, MICROCRISTALLINE 
PHOSPHATE DE CALCIUM DE TRIBASIC 
CROSPOVIDONE 
MAGNÉSIUM STEARATE 
HYPROMELLOSES 
TRIACETIN 
DIOXYDE DE TITANE 
ROUGE D'OXYDE FERRIQUE 
Caractéristiques de produit
CouleurROSEScore aucun score
FormeAUTOUR (biconvex) Grandeur11 millimètres
GoûtCode d'empreinte 40; crestor
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10310-0754-3030 COMPRIMÉ Dans 1 BOUTEILLE, PLASTIQUEPersonne

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02136601/12/2010

L'étiqueteur - le MICROSILLON de Produits pharmaceutiques d'AstraZeneca (054743190)
Registrant - AstraZeneca PLC (230790719)
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
IPR Pharmaceuticals, Inc156931248LA FABRICATION, LA RÉÉTIQUETTE, LE REPAQUET
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
MICROSILLON de Produits pharmaceutiques d'AstraZeneca054743190RÉÉTIQUETTE, REPAQUET
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
AstraZeneca UK Ltd. Travaux d'Avlon211222774FABRICATION D'API
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
Corden Pharma S.P.A.338725627FABRICATION
Révisé : MICROSILLON de Produits pharmaceutiques de 06/2010AstraZeneca