ARRANON

ARRANON -  injection de nelarabine  
GlaxoSmithKline LLC

----------

LES POINTS CULMINANTS DE PRESCRIRE DES RENSEIGNEMENTS
Ces points culminants n'incluent pas tous les renseignements avait besoin d'utiliser ARRANON en toute tranquillité et efficacement. Voir de pleins renseignements prescrivants pour ARRANON.
ARRANON (nelarabine) Injection
Approbation américaine initiale : 2005


AVERTISSEMENT : RÉACTIONS DÉFAVORABLES NEUROLOGIQUES

Voir de pleins renseignements prescrivants pour l'avertissement encadré complet.

Les réactions défavorables neurologiques sévères ont été annoncées avec l'utilisation d'ARRANON. Ces réactions défavorables ont inclus des états mentaux changés en incluant la somnolence sévère, les effets de système nerveux central en incluant des convulsions et une neuropathie périphérique variant de l'engourdissement et de paresthesias à la faiblesse automobile et à la paralysie. Il y a eu aussi des rapports de réactions défavorables associées à demyelination et au fait de monter des neuropathies périphériques semblables en apparence au syndrome Guillain-Barré. (5.1)

La pleine récupération de ces réactions défavorables toujours ne se produisait pas avec le cessation de thérapie avec ARRANON. La surveillance étroite pour les réactions défavorables neurologiques est fortement recommandée et ARRANON devrait être arrêté pour les réactions défavorables neurologiques de qualité de Critères de Toxicité Commune NCI 2 ou plus grand. (5.1)

INDICATIONS ET USAGE

ARRANON est un inhibiteur du métabolisme nucleoside indiqué pour le traitement de patients avec la T-cellule la leucémie lymphoblastic aiguë et la T-cellule lymphoblastic lymphoma dont la maladie n'a pas répondu à ou a rechuté suite au traitement avec au moins deux régimes de chimiothérapie. Cette utilisation est basée sur l'induction de réponses complètes. Les procès randomisés démontrant la survie augmentée ou d'autre avantage clinique n'ont pas été conduits. (1)


DOSAGE ET ADMINISTRATION

  • Dose adulte : 1 500 mgs /m ² administré intraveineusement plus de 2 heures les jours 1, 3 et 5 répété tous les 21 jour s. (2.1)
  • Dose de pédiatrie : 650 mgs/m ² administré intraveineusement plus de 1 heure tous les jours depuis 5 jours consécutifs se sont répétés tous les 21 jour s. (2.1)
  • Arrêtez le traitement pour grade 2 réactions neurologiques. (2.2)
  • Le dosage peut être retardé pour les réactions hematologic (2.2)
  • Prenez des mesures pour prévenir hyperuricemia. (2.4)

FORMES DE DOSAGE ET FORCES

  Le millilitre de 250 mgs/50 (5 mgs/millilitres) la fiole (3)


CONTRE-INDICATIONS

Personne.


AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

  • Les réactions neurologiques sévères ont été annoncées. Le moniteur pour les signes et les symptômes de toxicité neurologique. (5.1)
  • Réactions de Hematologic : les numérations globulaires complètes en incluant des plaquettes devraient être contrôlées régulièrement. (5.2)
  • Le mal foetal peut se produire si administré avec une femme enceinte. On devrait conseiller aux femmes de ne pas devenir enceintes en prenant ARRANON. (5.3)

RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les plus communs (≥ 20 %) les réactions défavorables étaient :

  • Adulte : l'anémie, thrombocytopenia, neutropenia, la nausée, la diarrhée, le vomissement, la constipation, la fatigue, pyrexia, la toux et la dyspnée (6.1)
  • De pédiatrie : l'anémie, neutropenia, thrombocytopenia et leukopenia (6.1)

Les plus communs (> 10 %) les réactions défavorables neurologiques étaient :

  • Adulte : la somnolence, le vertige, les désordres neurologiques périphériques, hypoesthesia, le mal de tête et paresthesia (6.1)
  • De pédiatrie : le mal de tête et les désordres neurologiques périphériques (6.1)

Pour signaler des RÉACTIONS DÉFAVORABLES SOUPÇONNÉES, contactez GlaxoSmithKline à 1-888-825-5249 ou FDA à 1-800-FDA-1088 ou à www.fda.gov/medwatch.


ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

On ne recommande pas d'administration dans la combinaison avec l'adénosine deaminase les inhibiteurs, tels que pentostatin. (7, 12.3)


UTILISEZ DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

  • Affaiblissement rénal : Contrôlez de près des patients avec l'affaiblissement rénal modéré ou sévère pour la toxicité. (8.6)
  • Affaiblissement hépatique : Contrôlez de près des patients avec l'affaiblissement hépatique sévère pour la toxicité. (8.7)

Révisé : décembre de 2009

ARR:1PI



Voir 17 pour les RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS et le fait d'étiqueter patient FDA-approuvé

Révisé : 11/2010

PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS : CONTENTS*
* Les sections ou les paragraphes omis des pleins renseignements prescrivants ne sont pas énumérés

AVERTISSEMENT : RÉACTIONS DÉFAVORABLES NEUROLOGIQUES

1 INDICATIONS ET USAGE

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Dosage recommandé

2.2 Modification de dosage

2.3 L'adaptation de Dose dans les Populations Spéciales

2.4 Prévention de Hyperuricemia

2.5 Les instructions pour la Manipulation, la Préparation et l'administration

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

4 CONTRE-INDICATIONS

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Réactions Défavorables neurologiques

5.2 Hematologic Réactions Défavorables

5.3 Grossesse

5.4 Hyperuricemia

5.5 Vaccinations

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Expérience d'Essais cliniques

6.2 Post-marketing de l'Expérience

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

8.3 Mères infirmières

8.4 Utilisation de pédiatrie

8.5 Utilisation gériatrique

8.6 Affaiblissement rénal

8.7 Affaiblissement hépatique

10 SURDOSAGE

11 DESCRIPTION

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

12.3 Pharmacokinetics

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Étude Clinique adulte

14.2 Étude Clinique de pédiatrie

15 RÉFÉRENCES

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS


PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS

AVERTISSEMENT : RÉACTIONS DÉFAVORABLES NEUROLOGIQUES

Les réactions défavorables neurologiques sévères ont été annoncées avec l'utilisation d'ARRANON. Ces réactions défavorables ont inclus des états mentaux changés en incluant la somnolence sévère, les effets de système nerveux central en incluant des convulsions et une neuropathie périphérique variant de l'engourdissement et de paresthesias à la faiblesse automobile et à la paralysie. Il y a eu aussi des rapports de réactions défavorables associées à demyelination et le fait de monter des neuropathies périphériques semblables en apparence au syndrome Guillain-Barré [voit des Avertissements et des Précautions (5.1)].

La pleine récupération de ces réactions défavorables toujours ne se produisait pas avec le cessation de thérapie avec ARRANON. La surveillance étroite pour les réactions défavorables neurologiques est fortement recommandée et ARRANON devrait être arrêté pour les réactions défavorables neurologiques de qualité de Critères de Toxicité Commune NCI 2 ou plus grand [voir des Avertissements et des Précautions (5.1)].

1 INDICATIONS ET USAGE

ARRANON ® est indiqué pour le traitement de patients avec la T-cellule la leucémie lymphoblastic aiguë et la T-cellule lymphoblastic lymphoma dont la maladie n'a pas répondu à ou a rechuté suite au traitement avec au moins deux régimes de chimiothérapie. Cette utilisation est basée sur l'induction de réponses complètes. Les procès randomisés démontrant la survie augmentée ou d'autre avantage clinique n'ont pas été conduits.

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 Dosage recommandé

Ce produit est pour l'utilisation intraveineuse seulement.

La durée recommandée de traitement pour les patients adultes et de pédiatrie n'a pas été clairement établie. Dans les essais cliniques, le traitement était généralement continué jusqu'à ce qu'il y ait l'évidence de progression de maladie, le patient a connu la toxicité inacceptable, le patient est devenu un candidat au transplant de moelle osseuse, ou le patient n'a plus continué à profiter du traitement.

Dosage adulte : La dose adulte recommandée d'ARRANON est 1 500 mgs /m ² administré intraveineusement plus de 2 heures les jours 1, 3 et 5 répété tous les 21 jour s. ARRANON est administré non dilué.

Dosage de pédiatrie : La dose de pédiatrie recommandée d'ARRANON est 650 mgs/m ² administré intraveineusement plus de 1 heure tous les jours depuis 5 jours consécutifs répétés tous les 21 jour s. ARRANON est administré non dilué.

2.2 Modification de dosage

L'administration d'ARRANON devrait être arrêtée pour les réactions défavorables neurologiques de qualité de Critères de Toxicité Commune NCI 2 ou plus grande. Le dosage peut être retardé pour d'autre toxicité en incluant hematologic la toxicité. [Voir l'Avertissement Boxé et les Avertissements et les Précautions (5.1, 5.2).]

2.3 L'adaptation de Dose dans les Populations Spéciales

ARRANON n'a pas été étudié dans les patients avec le dysfonctionnement rénal ou hépatique [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.6, 8.7)]. Aucune adaptation de dose n'est recommandée pour les patients avec une autorisation creatinine (CLcr) ≥50 millilitres/minutes [voient la Pharmacologie Clinique (12.3)]. Il y a des données insuffisantes pour soutenir une recommandation de dose pour les patients avec un CLcr <50 millilitres/minutes.

2.4 Prévention de Hyperuricemia

Les mesures appropriées (par ex, l'hydratation, l'urine alkalinization et la prophylaxie avec allopurinol) doivent être prises pour prévenir hyperuricemia [voir des Avertissements et des Précautions (5.4)].

2.5 Les instructions pour la Manipulation, la Préparation et l'administration

Manipulation : ARRANON est un agent cytotoxic. La prudence devrait être utilisée pendant la manipulation et la préparation. L'utilisation de gants et d'autres vêtements protecteurs pour prévenir le contact de peau est recommandée. La technique aseptique convenable devrait être utilisée. Les directives pour la manipulation convenable et la disposition de médicaments d'anticancer ont été published.1-4

Préparation et administration : ne diluez pas ARRANON avant l'administration. La dose appropriée d'ARRANON est transférée dans polyvinylchloride (PVC) les sacs d'injection ou les récipients de verre et administrée comme une injection de deux heures dans les patients adultes et comme une injection d'une heure dans les patients de pédiatrie.

Avant l'administration, inspectez le produit de médicament visuellement pour l'affaire de particulate et la décoloration.

Stabilité : l'Injection d'ARRANON est ferme dans polyvinylchloride (PVC) des sacs d'injection et des récipients de verre depuis jusqu'à 8 heures à jusqu'à 30 ° C.

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

  Millilitre de 250 mgs/50 (5 mgs/millilitres) fiole

4 CONTRE-INDICATIONS

Personne.

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Réactions Défavorables neurologiques

Neurotoxicity est la toxicité limitant la dose de nelarabine. Les patients subissant la thérapie avec ARRANON devraient être de près observés pour les signes et les symptômes de toxicité neurologique [voient l'Avertissement Boxé et le Dosage et l'administration (2.2)]. Les signes communs et les symptômes de neurotoxicity nelarabine-lié incluent la somnolence, la confusion, les convulsions, l'ataxie, paresthesias et hypoesthesia. La toxicité neurologique sévère peut manifester comme le coma, le statut epilepticus, craniospinal demyelination, ou la neuropathie montante semblable dans la présentation au syndrome Guillain-Barré.

Les patients ont traité auparavant ou concurremment avec la chimiothérapie intrathecal ou auparavant avec l'irradiation craniospinal peut être au risque accru pour les événements défavorables neurologiques.

5.2 Hematologic Réactions Défavorables

Leukopenia, thrombocytopenia, anémie et neutropenia, en incluant neutropenia fébrile ont été associés à la thérapie nelarabine. Les numérations globulaires complètes en incluant des plaquettes devraient être contrôlées régulièrement [voir le Dosage et l'administration (2.2) et les Réactions Défavorables (6.1)].

5.3 Grossesse

Catégorie de grossesse D

ARRANON peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte.

Nelarabine a administré pendant la période d'incidences augmentées provoquées d'organogenesis de malformations foetales, anomalies et variations dans les lapins (voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.1)].

Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée d'ARRANON dans les femmes enceintes. Si ce médicament est utilisé pendant la grossesse, ou si le patient devient enceinte en prenant ce médicament, le patient devrait être instruit du hasard potentiel au foetus. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement d'éviter de devenir enceinte en recevant le traitement avec ARRANON.

5.4 Hyperuricemia

Les patients recevant ARRANON devraient recevoir l'hydratation intraveineuse selon la pratique médicale standard pour la direction de hyperuricemia dans les patients en danger pour la tumeur lysis le syndrome. La considération devrait être donnée à l'utilisation d'allopurinol dans les patients en danger de hyperuricemia [voir le Dosage et l'administration (2.4)].

5.5 Vaccinations

On devrait éviter l'administration de vaccins vivants aux patients immunocompromised.

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

Les réactions défavorables sérieuses suivantes sont discutées dans le plus grand détail dans d'autres sections de l'étiquette :

  • Neurologique [voir l'Avertissement Boxé et les Avertissements et les Précautions (5.1)]
  • Hematologic [voient des Avertissements et des Précautions (5.2)]
  • Hyperuricemia [voient des Avertissements et des Précautions (5.4)]

6.1 Expérience d'Essais cliniques

Puisque les essais cliniques sont conduits sous les conditions largement variables, les taux de réaction défavorables observés dans les essais cliniques d'un médicament ne peuvent pas être directement comparés aux taux dans les essais cliniques d'un autre médicament et peuvent ne pas refléter les taux observés en pratique.

ARRANON a été étudié dans 459 patients dans les essais cliniques de la Phase II et de la Phase I.

Adultes : Le profil de sécurité d'ARRANON est basé sur les données de 103 patients adultes a traité avec la dose recommandée et le programme dans 2 études : une T-cellule adulte la leucémie lymphoblastic aiguë (GRANDE)/T-cell lymphoblastic lymphoma (T-LBL) fait les études et une étude de leucémie lymphocytic chronique adulte.

Les réactions défavorables les plus communes dans les adultes, sans tenir compte de la causalité, étaient la fatigue; gastrointestinal (GI) les désordres (la nausée, la diarrhée, le vomissement et la constipation); les désordres de hematologic (l'anémie, neutropenia et thrombocytopenia); les désordres respiratoires (la toux et la dyspnée); les désordres de système nerveux (la somnolence et le vertige); et pyrexia.

Les réactions défavorables les plus communes dans les adultes, par la Classe d'Organe de Système, sans tenir compte de la causalité, en incluant sévère ou la vie menaçant des réactions défavorables (NCI la qualité de Critères de Toxicité Commune 3 ou la qualité 4) et des réactions défavorables fatales (la qualité 5) sont montrées dans la Table 1.

La table 1. Le plus communément Annoncé (5 % Dans l'ensemble) les Réactions Défavorables Sans tenir compte de la Causalité dans les Patients Adultes ont Traité avec 1 500 mg/m2 d'ARRANON Administré Intraveineusement plus de 2 Heures les Jours 1, 3 et 5 Répété tous les 21 jour s

Classe d'Organe de système

   Terme préféré
Le pourcentage de Patients (N = 103)
Qualité de toxicité

Qualité 3

%

La qualité 4 et 5a

%

Toutes les Qualités

%
Sang et Désordres de Système Lymphatiques
   Anémie201499
   Thrombocytopenia372286
   Neutropenia144981
   Neutropenia fébrile 9112
Désordres cardiaques
   Sinus tachycardia108
Désordres de Gastrointestinal
   Nausée 0 0 41
   Diarrhée 1 0 22
   Vomissement 1 0 22
   Constipation 1 0 21
   Douleur abdominale109
   Stomatitis108
   Distension abdominale006
Désordres généraux et Conditions de Site d'administration
   Fatigue102 50
   Pyrexia 50 23
   Asthenia 0 1 17
   Oedème, périphérique 0 0 15
   Oedème 0 0 11
   Douleur 3 0 11
   Rigueurs008
   Démarche, anormale006
   Douleur de poitrine005
   Douleur de poitrine non-cardiaque015
Infections
   Infection219
   Pneumonie418
   Sinusite107
Désordres de Hepatobiliary
   AST a augmenté116
Métabolisme et Désordres de Nutrition
   Anorexie009
   Déshydratation317
   Hyperglycémie106
Musculoskeletal et Désordres de Tissu conjonctif
   Myalgia 1 0 13
   Arthralgia109
   Mal de dos008
   Faiblesse musclée508
   Douleur dans l'extrémité107
Les Désordres de Système nerveux (voir la Table 2)
Désordres psychiatriques
   Confusional exposent208
   Insomnie007
   Dépression106
Désordres respiratoires, Thoraciques et Mediastinal
   Toux 0 0 25
   Dyspnée4220
   Effusion de Pleural 5 1 10
   Epistaxis008
   Dyspnée, exertional007
   Respiration asthmatique005
Désordres vasculaires
   Petechiae 2 0 12
   Hypotension118

des Cinq patients avaient une réaction défavorable fatale. Les réactions défavorables fatales ont inclus hypotension (n = 1), l'arrestation respiratoire (n = 1), pleural effusion/pneumothorax (n = 1), la pneumonie (n = 1) et hemorrhage/coma/leukoencephalopathy cérébral (n = 1).

D'autres Événements Défavorables : la vision floue a été aussi annoncée dans 4 % de patients adultes.

Il y avait un rapport simple de biopsie a confirmé leukoencephalopathy multifocal progressif dans la population patiente adulte.

Réactions Défavorables neurologiques : le Système nerveux les réactions défavorables, sans tenir compte du rapport de médicament, ont été annoncées pour 76 % de patients adultes à travers les études de la Phase II et de la Phase I. Les réactions défavorables neurologiques les plus communes (2 %) dans les patients adultes, sans tenir compte de la causalité, en incluant toutes les qualités (NCI les Critères de Toxicité Communs) sont montrées dans la Table 2.

La table 2. Les Réactions Défavorables neurologiques (2 %) Sans tenir compte de la Causalité dans les Patients Adultes ont Traité avec 1 500 mg/m2 d'ARRANON Administré Intraveineusement plus de 2 Heures les Jours 1, 3 et 5 Répété tous les 21 jour s

Désordres de Système nerveux

   Terme préféré
Le pourcentage de Patients (N =103)

Qualité 1

%

Qualité 2

%

Qualité 3

%

Qualité 4

%

Toutes les Qualités

%
Somnolence20 3 0 0 23
Vertige 14 80 0 21
Désordres neurologiques périphériques, n'importe quelle réaction défavorable8122021
   Neuropathie04004
   Neuropathie périphérique22105
   Neuropathie automobile périphérique33107
   Neuropathie sensorielle périphérique760013
Hypoesthesia 5 102 0 17
Mal de tête 113 1 0 15
Paresthesia 114 0 0 15
Ataxie 1 6 2 0 9
Niveau déprimé de conscience 41 0 1 6
Tremblement 23 0 0 5
Amnésie 210 0 3
Dysgeusia 2 10 0 3
Désordre de balance 1 1 0 0 2
Perte sensorielle 0 2 0 0 2

Un patient avait une réaction défavorable neurologique fatale, hemorrhage/coma/leukoencephalopathy cérébral.

La plupart de système nerveux les réactions défavorables dans les patients adultes a été évalué comme la qualité 1 ou 2. La qualité supplémentaire 3 réactions défavorables dans les patients adultes, sans tenir compte de la causalité, était l'aphasie, la convulsion, hemiparesis et la perte de conscience, chacun annoncé dans 1 patient (1 %). La qualité supplémentaire 4 réactions défavorables, sans tenir compte de la causalité, était l'hémorragie cérébrale, le coma, l'hémorragie intracrânienne, leukoencephalopathy et l'encéphalopathie du métabolisme, chacun annoncé dans un patient (1 %).

Les autres réactions défavorables neurologiques, sans tenir compte de la causalité, ont annoncé puisque la qualité 1, 2, ou inconnu dans les patients adultes était la coordination anormale, la sensation brûlante, le dérangement dans l'attention, dysarthria, hyporeflexia, la douleur névropathique, nystagmus, peroneal la paralysie de nerf, la sciatique, le dérangement sensoriel, le mal de tête de sinus et le désordre de discours, chacun annoncé dans un patient (1 %).

Pédiatrie : Le profil de sécurité pour les enfants est basé sur les données de 84 patients de pédiatrie a traité avec la dose recommandée et le programme dans une T-cellule la leucémie lymphoblastic aiguë (GRANDE)/T-cell lymphoblastic lymphoma (T-LBL) l'étude de traitement.

Les réactions défavorables les plus communes dans les patients de pédiatrie, sans tenir compte de la causalité, étaient des désordres hematologic (l'anémie, leukopenia, neutropenia et thrombocytopenia). Des réactions défavorables non-hematologic dans les patients de pédiatrie, les réactions défavorables les plus fréquentes ont annoncé étaient le mal de tête, a augmenté des niveaux transaminase, un potassium de sang diminué, a diminué l'albumine de sang, le sang augmenté bilirubin et le vomissement.

Les réactions défavorables les plus communes dans les patients de pédiatrie, par la Classe d'Organe de Système, sans tenir compte de la causalité, en incluant sévère ou la vie menaçant des réactions défavorables (NCI la qualité de Critères de Toxicité Commune 3 ou la qualité 4) et des réactions défavorables fatales (la qualité 5) sont montrées dans la Table 3.

La table 3. Le plus communément Annoncé (5 % Dans l'ensemble) les Réactions Défavorables Sans tenir compte de la Causalité dans les Patients de Pédiatrie ont Traité avec 650 mg/m2 d'ARRANON Administré Intraveineusement plus de 1 Heure Tous les jours depuis 5 Jours Consécutifs Répétés tous les 21 jour s

Classe d'Organe de système

   Terme préféré
Le pourcentage de Patients (N = 84)
Qualité de toxicité

Qualité 3

%

La qualité 4 et 5a

%

Toutes les Qualités

%
Sang et Désordres de Système Lymphatiques
   Anémie451095
   Neutropenia176294
   Thrombocytopenia273288
   Leukopenia14738
Désordres de Hepatobiliary
   Transaminases a augmenté 4012
   L'albumine de sang a diminué5110
   Sang bilirubin augmenté7210
Du métabolisme/De laboratoire
   Le potassium de sang a diminué4211
   Le calcium de sang a diminué118
   Sang creatinine augmenté006
   Le glucose de sang a diminué406
   Le magnésium de sang a diminué206
Les Désordres de Système nerveux (voir la Table 4)
Désordres de Gastrointestinal
   Vomissement0010
Désordres généraux & Conditions de Site d'administration
   Asthenia106
Infections & Infestations
   Infection215

des Trois patients avaient une réaction défavorable fatale. Les réactions défavorables fatales ont inclus neutropenia et pyrexia (n = 1), le statut epilepticus/seizure (n = 1) et la pneumonie fongique (n = 1).

Réactions Défavorables neurologiques : le Système nerveux les réactions défavorables, sans tenir compte du rapport de médicament, ont été annoncées pour 42 % de patients de pédiatrie à travers les études de la Phase II et de la Phase I. Les réactions défavorables neurologiques les plus communes (2 %) dans les patients de pédiatrie, sans tenir compte de la causalité, en incluant toutes les qualités (NCI les Critères de Toxicité Communs) sont montrées dans la Table 4.

La table 4. Les Réactions Défavorables neurologiques (2 %) Sans tenir compte de la Causalité dans les Patients de Pédiatrie ont Traité avec 650 mg/m2 d'ARRANON Administré Intraveineusement plus de 1 Heure Tous les jours depuis 5 Jours Consécutifs Répétés tous les 21 jour s

Désordres de Système nerveux

   Terme préféré
Le pourcentage de Patients (N = 84)

Qualité 1

%

Qualité 2

%

Qualité 3

%

La qualité 4 et 5a

%

Toutes les Qualités

%
Mal de tête824217
Désordres neurologiques périphériques, n'importe quelle réaction défavorable147012
   Neuropathie périphérique04206
   Neuropathie automobile périphérique10204
   Neuropathie sensorielle périphérique00606
Somnolence14117
Hypoesthesia11406
Saisies00066
   Convulsions00034
   Grandes convulsions mal00011
   Statut epilepticus00011
Dysfonctionnement automobile11104
Désordre de système nerveux12004
Paresthesia02104
Tremblement12004
Ataxie10102

Un (1) patient avait une réaction défavorable neurologique fatale, le statut epilepticus.

L'autre qualité 3 réaction défavorable neurologique dans les patients de pédiatrie, sans tenir compte de la causalité, était hypertonia a annoncé dans 1 patient (1 %). La qualité supplémentaire 4 réactions défavorables neurologiques, sans tenir compte de la causalité, était la 3ème paralysie de nerf et la 6ème paralysie de nerf, chacun annoncé dans 1 patient (1 %).

Les autres réactions défavorables neurologiques, sans tenir compte de la causalité, ont annoncé puisque la qualité 1, 2, ou inconnu dans les patients de pédiatrie était dysarthria, encéphalopathie, hydrocephalus, hyporeflexia, léthargie, affaiblissement mental, paralysie et perte sensorielle, chacun annoncé dans 1 patient (1 %).

6.2 Post-marketing de l'Expérience

Les réactions défavorables suivantes ont été identifiées pendant l'utilisation de post-approbation d'ARRANON. Puisque ces réactions sont annoncées volontairement d'une population de grandeur incertaine, il n'est pas toujours possible de manière fiable estimer leur fréquence ou établir une relation causale pour administrer des somnifères à l'exposition.

Infections et Infestations : infections opportunistes fatales.

Métabolisme et Désordres de Nutrition : Tumeur lysis syndrome.

Désordres de Système nerveux : Demyelination et le fait de monter des neuropathies périphériques semblables en apparence au syndrome Guillain-Barré.

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

On ne recommande pas d'administration de nelarabine dans la combinaison avec l'adénosine deaminase les inhibiteurs, tels que pentostatin, [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)].

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

La Catégorie de grossesse D [voit des Avertissements et des Précautions (5.3)]

ARRANON peut provoquer le mal foetal quand administré à une femme enceinte. Nelarabine a administré aux lapins pendant la période d'incidences augmentées provoquées d'organogenesis de malformations foetales, anomalies et variations aux doses 360 mg/m2/day (de 8 heures IV injection; environ ¼ que la dose adulte a comparés sur une base mg/m2), qui était la dose la plus basse évaluée. Le palais fendu a été vu dans les lapins donnés 3 600 mg/m2/day (environ de 2 plis la dose adulte), pollices absent (les chiffres) dans les lapins donnés 1,200 mg/m2/day (environ ¾ la dose adulte), pendant que la vésicule biliaire absente, les lobes de poumon auxiliaires absents, faits fusionner ou le supplément sternebrae et l'ossification retardée ont été vus à toutes les doses. Le gain de poids de corps maternel et les poids de corps foetaux ont été réduits dans les lapins donnés 3 600 mg/m2/day (environ de 2 plis la dose adulte), mais ne pouvaient pas représenter l'incidence augmentée de malformations vues à cela ou baisser des doses administrées.

Il n'y a aucune étude adéquate et bien contrôlée d'ARRANON dans les femmes enceintes. Si ce médicament est utilisé pendant la grossesse, ou si le patient devient enceinte en prenant ce médicament, le patient devrait être instruit du hasard potentiel au foetus. On devrait conseiller aux femmes de potentiel d'accouchement d'éviter de devenir enceinte en recevant le traitement avec ARRANON.

8.3 Mères infirmières

Il n'est pas connu ou nelarabine ou ara-G sont excrétés dans le lait humain. Puisque beaucoup de médicaments sont excrétés dans le lait humain et à cause du potentiel pour les réactions défavorables sérieuses dans les bébés infirmiers d'ARRANON, une décision devrait être prise s'il faut arrêter des soins infirmiers ou arrêter le médicament, en tenant compte de l'importance du médicament à la mère.

8.4 Utilisation de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité d'ARRANON ont été établies dans les patients de pédiatrie [voir le Dosage et l'administration (2.1) et les Études Cliniques (14.2].

8.5 Utilisation gériatrique

Les études cliniques d'ARRANON n'ont pas inclus de nombres suffisants de patients âgés 65 et déterminer s'ils répondent différemment des patients plus jeunes. Dans une analyse d'exploration, en augmentant l'âge, surtout l'âge 65 ans et plus vieux, avait l'air d'être associé aux taux augmentés de réactions défavorables neurologiques. Puisque les patients assez âgés diminueront mieux la fonction rénale, le soin devrait être pris dans la sélection de dose et il peut être utile de contrôler la fonction rénale.

8.6 Affaiblissement rénal

L'autorisation d'Ara-G a diminué comme la fonction rénale a diminué [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)]. Puisque le risque de réactions défavorables à ce médicament peut être plus grand dans les patients avec modéré (CLcr 30 à 50 millilitres/minutes ) ou sévère (CLcr <30 millilitres/minutes) l'affaiblissement rénal, ces patients devraient être de près contrôlés pour la toxicité quand traité ARRANON [voient le Dosage et l'administration (2.3)].

8.7 Affaiblissement hépatique

L'influence d'affaiblissement hépatique sur le pharmacokinetics de nelarabine n'a pas été évaluée. Puisque le risque de réactions défavorables à ce médicament peut être plus grand dans les patients avec l'affaiblissement hépatique sévère (le total bilirubin> 3 fois la limite supérieure de normaux), ces patients devraient être de près contrôlés pour la toxicité quand traité ARRANON.

10 SURDOSAGE

Il n'y a aucun antidote connu pour les overdoses d'ARRANON. Il est prévu que le surdosage aurait pour résultat neurotoxicity sévère (en incluant peut-être la paralysie, le coma), myelosuppression et potentiellement mortel. En cas de l'overdose, le soin d'un grand secours en harmonie avec la bonne pratique clinique devrait être fourni.

Nelarabine a été administré dans les essais cliniques jusqu'à une dose de 2 900 mg/m2 les jours 1, 3 et 5 à 2 patients adultes. À une dose de 2 200 mg/m2 donnés les jours 1, 3 et 5 tous les 21 jours, 2 patients ont développé une qualité significative 3 neuropathie sensorielle montante. Les évaluations de MRI des 2 patients ont démontré des conclusions en harmonie avec un processus de demyelinating dans la colonne vertébrale cervicale.

11 DESCRIPTION

ARRANON (nelarabine) est un pro-médicament du cytotoxic deoxyguanosine l'analogue, 9--D-arabinofuranosylguanine (ara-G).

Le nom chimique pour nelarabine est 2-amino-9--D-arabinofuranosyl-6-methoxy-9H-purine. Il a la formule C11H15N5O5 moléculaire et un poids moléculaire de 297.27. Nelarabine a la formule structurelle suivante :

nelarabine structure chimique

Nelarabine est légèrement soluble à soluble dans l'eau et les dégels avec la décomposition entre 209 ° et 217 ° C.

L'Injection d'ARRANON est fournie comme une solution claire, incolore, stérile dans les fioles de verre. Chaque fiole contient 250 mgs de nelarabine (5 mgs nelarabine par millilitre) et le chlorure de sodium d'ingrédient inactif (4.5 mgs par millilitre) dans l'Eau de 50 millilitres pour l'Injection, USP. ARRANON est destiné pour l'injection intraveineuse.

L'hydroxyde de sodium et d'acide chlorhydrique peut avoir été utilisé pour régler le pH. Le pH de solution varie de 5.0 à 7.0.

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

Nelarabine est un pro-médicament de 9--D-arabinofuranosylguanine analogiques deoxyguanosine (ara-G), un inhibiteur du métabolisme nucleoside. Nelarabine est demethylated par l'adénosine deaminase (ADA) à ara-G, mono-phosphorylated par deoxyguanosine kinase et deoxycytidine kinase et par la suite converti en 5 ’-triphosphate actifs, ara-GTP. L'accumulation d'ara-GTP dans les souffles de leukemic tient compte de l'incorporation dans l'acide désoxyribonucléique (l'ADN), en menant à l'inhibition de synthèse d'ADN et de mort de cellule. D'autres mécanismes peuvent contribuer au cytotoxic et à la toxicité systémique de nelarabine.

12.3 Pharmacokinetics

Absorption : Suite à l'administration intraveineuse de nelarabine aux patients adultes avec la leucémie réfractaire ou lymphoma, le plasma ara-G les valeurs de Cmax se produisait généralement à la fin de l'injection nelarabine et était plus haut généralement que Cmax nelarabine évalue, en suggérant la conversion rapide et étendue de nelarabine à ara-G. Voulez dire du plasma nelarabine et Cmax ara-G évalue étaient 5.0 ± 3.0 g/mL et 31.4 ± 5.6 g/mL, respectivement, après que 1 500 mg/m2 nelarabine la dose ont infusé plus de 2 heures dans les patients adultes. La région sous la courbe fois de la concentration (AUC) d'ara-G est 37 fois plus haute que cela pour nelarabine le Jour 1 après nelarabine IV injection de 1 500 dose mg/m2 (162 ± 49 g.h/mL contre 4.4 ± 2.2 g.h/mL, respectivement). Cmax Comparable et valeurs d'AUC ont été obtenus pour nelarabine entre les Jours 1 et 5 au dosage adulte nelarabine de 1 500 mg/m2, en indiquant que nelarabine n'accumule pas après le dosage multiple. Il n'y a pas assez de données ara-G pour faire une comparaison entre le Jour 1 et le Jour 5. Après une dose adulte nelarabine de 1 500 mg/m2, Cmax intracellulaire pour ara-GTP a apparu au cours de 3 à 25 heures le Jour 1. L'exposition (AUC) à ara-GTP intracellulaire était 532 fois plus haute que cela pour nelarabine et 14 fois plus haut que cela pour ara-G (2 339 ± 2 628 g.h/mL contre 4.4 ± 2.2 g.h/mL et 162 ± 49 g.h/mL, respectivement). Puisque les niveaux intracellulaires d'ara-GTP ont été si prolongés, sa demi-vie d'élimination ne pouvait pas être exactement estimée.

Distribution : Nelarabine et ara-G sont abondamment distribués partout dans le corps. Pour nelarabine, les valeurs de VSS étaient 197 ± 216 L/m2 dans les patients adultes. Pour ara-G, les valeurs de VSS/F étaient 50 ± 24 L/m2 dans les patients adultes.

Nelarabine et ara-G sont attachés pas considérablement aux protéines de plasma humaines (<25 %) in vitro et le fait de se lier est indépendant de nelarabine ou de concentrations ara-G jusqu'à 600 M.

Métabolisme : La principale route de métabolisme pour nelarabine est O-demethylation par l'adénosine deaminase pour former ara-G, qui subit l'hydrolyse pour former guanine. En plus, un nelarabine est hydrolyzed pour former methylguanine, qui est O-demethylated pour former guanine. Guanine est N-deaminated pour former xanthine, qui est plus loin oxydé pour produire de l'acide urique.

Excrétion : Nelarabine et ara-G sont partiellement éliminés par les reins. Voulez dire l'excrétion urinaire de nelarabine et ara-G était 6.6 ± 4.7 % et 27 ± 15 % de la dose administrée, respectivement, dans 28 patients adultes au cours des 24 heures après nelarabine l'injection le Jour 1. L'autorisation rénale a fait en moyenne 24 ± 23 L/h pour nelarabine et 6.2 ± 5.0 L/h pour ara-G dans 21 patients adultes. La Phase 1 combinée pharmacokinetic les données aux doses nelarabine de 199 à 2 900 mg/m2 (n = 66 patients adultes) indique que l'autorisation moyenne (CL) de nelarabine est 197 ± 189 L/h/m2 le Jour 1. L'autorisation apparente d'ara-G (CL/F) est 10.5 ± 4.5 L/h/m2 le Jour 1. Nelarabine et ara-G sont rapidement éliminés du plasma avec une demi-vie moyenne de 18 minutes et de 3.2 heures, respectivement, dans les patients adultes.

Pédiatrie : Aucune donnée pharmacokinetic n'est disponible dans les patients de pédiatrie à une fois tous les jours 650 mg/m2 nelarabine le dosage. La Phase 1 combinée pharmacokinetic les données aux doses nelarabine de 104 à 2 900 mg/m2 indique que l'autorisation moyenne (CL) de nelarabine est d'environ 30 % plus haute dans les patients de pédiatrie que dans les patients adultes (259 ± 409 L/h/m2 contre 197 ± 189 L/h/m2, respectivement) (n = 66 adultes, n = 22 patients de pédiatrie) le Jour 1. L'autorisation apparente d'ara-G (CL/F) est comparable entre les deux groupes (10.5 ± 4.5 L/h/m2 dans les patients adultes et 11.3 ± 4.2 L/h/m2 dans les patients de pédiatrie) le Jour 1. Nelarabine et ara-G sont abondamment distribués partout dans le corps. Pour nelarabine, les valeurs de VSS étaient 213 ± 358 L/m2 dans les patients de pédiatrie. Pour ara-G, les valeurs de VSS/F étaient 33 ± 9.3 L/m2 dans les patients de pédiatrie. Nelarabine et ara-G sont rapidement éliminés du plasma dans les patients de pédiatrie, avec une demi-vie de 13 minutes et de 2 heures, respectivement.

Effet d'Âge : l'Âge n'a aucun effet sur le pharmacokinetics de nelarabine ou d'ara-G dans les adultes. La fonction rénale diminuée, qui est plus répandu dans les personnes âgées, peut réduire l'autorisation ara-G [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.5).

Effet de Sexe : le Sexe n'a aucun effet sur nelarabine ou ara-G pharmacokinetics.

Effet de Course : En général, nelarabine l'autorisation moyenne et le volume de valeurs de distribution ont tendance à être plus hauts dans les Blancs (n = 63) que dans les Noirs (d'environ 10 %) (n = 15). L'opposé est vrai pour ara-G; voulez dire que l'autorisation apparente et le volume de valeurs de distribution ont tendance à être inférieurs dans les Blancs que dans les Noirs (d'environ 15-20 %). Aucune différence dans la sécurité ou l'efficacité n'a été observée entre ces groupes.

Effet d'Affaiblissement Rénal : Les pharmacokinetics de nelarabine et d'ara-G n'ont pas été spécifiquement étudiés dans les patients rénalement diminués ou hemodialyzed. Nelarabine est excrété par le rein à une petite mesure (5 à 10 % de la dose administrée). Ara-G est excrétée par le rein à une plus grande mesure (20 à 30 % de la dose nelarabine administrée). Dans les études de la Phase 1 combinées, les patients ont été classés par catégories dans 3 groupes : normal avec CLcr> 80 millilitres/minutes (n = 67), léger avec CLcr = 50-80 millilitres/minutes (n = 15) et modéré avec CLcr <50 millilitres/minutes (n = 3). L'autorisation apparente moyenne (CL/F) d'ara-G était environ 15 % et de 40 % plus bas dans les patients avec l'affaiblissement rénal léger et modéré, respectivement, que dans les patients avec la fonction rénale normale [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.6) et le Dosage et l'administration (2.3)]. Aucune différence dans la sécurité ou l'efficacité n'a été observée.

Effet d'Affaiblissement Hépatique : L'influence d'affaiblissement hépatique sur le pharmacokinetics de nelarabine n'a pas été évaluée [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.7)].

Médicament Interactions:Cytochrome P450 : Nelarabine et ara-G n'ont pas inhibé de façon significative les activités de l'hépatique humain cytochrome P450 isoenzymes 1A2, 2A6, 2B6, 2C8, 2C9, 2C19, 2D6, ou 3A4 in vitro lors des concentrations de nelarabine et d'ara-G jusqu'à 100 M.

Fludarabine : l'administration de fludarabine 30 mg/m2 comme une injection de 30 minutes 4 heures avant une 1 200 injection mg/m2 de nelarabine n'a pas affecté le pharmacokinetics de nelarabine, ara-G, ou ara-GTP dans 12 patients avec la leucémie réfractaire.

Pentostatin : Il y a l'évidence in vitro que pentostatin est un fort inhibiteur d'adénosine deaminase. L'inhibition d'adénosine deaminase peut avoir pour résultat une réduction de la conversion du pro-médicament nelarabine à sa moitié active et par conséquent dans une réduction de l'efficacité de nelarabine et/ou le changement dans le profil de réaction défavorable de n'importe quel médicament [voir des Actions réciproques de Médicament (7)].

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

L'essai de Carcinogenicity de nelarabine n'a pas été fait. Cependant, nelarabine était mutagenic quand évalué in vitro dans la souris L5178Y/TK lymphoma les cellules avec et sans activation du métabolisme. Aucune étude n'a été conduite dans les animaux pour évaluer le potentiel genotoxic ou les effets sur la fertilité. L'effet sur la fertilité humaine est inconnu.

14 ÉTUDES CLINIQUES

La sécurité et l'efficacité d'ARRANON ont été évaluées dans deux étiquette ouverte, le bras simple, études de multicentre.

14.1 Étude Clinique adulte

La sécurité et l'efficacité d'ARRANON dans les patients adultes ont été étudiées dans un essai clinique qui a inclus 39 patients traités, 28 qui avait la T-cellule la leucémie lymphoblastic aiguë (GRANDE) ou la T-cellule lymphoblastic lymphoma (T-LBL) qui avait rechuté suite à ou était réfractaire à au moins deux régimes d'induction préalables. Une 1 500 dose mg/m2 d'ARRANON a été administrée intraveineusement plus de 2 heures les jours 1, 3 et 5 répété tous les 21 jours. Les patients qui ont connu des signes ou des symptômes de qualité 2 ou la plus grande toxicité neurologique sur la thérapie devaient être arrêtés de la thérapie de plus avec ARRANON. Dix-sept patients avaient un diagnostic de GRANDS et 11 avait un diagnostic de T-LBL. Pour les patients avec 2 inductions préalables, la gamme d'âge était 16-65 ans (voulez dire 34 ans) et la plupart des patients étaient (82 %) mâles et le Caucasien (61 %). Les patients avec le système nerveux central (CNS) la maladie n'avaient pas droit.

La réponse complète (CR) dans cette étude a été définie puisque le souffle de moelle osseuse compte 5 %, nulle autre évidence de maladie et pleine récupération de numérations globulaires périphériques. La réponse complète sans récupération hematologic complète (CR *) a été aussi évaluée. Les résultats de l'étude pour les patients qui avaient reçu 2 inductions préalables sont montrés dans la Table 5.

La table 5. Les Résultats d'efficacité dans les Patients Adultes Avec 2 Inductions Préalables ont Traité avec 1 500 mg/m2 d'ARRANON Administré Intraveineusement plus de 2 Heures les Jours 1, 3 et 5 Répété tous les 21 jour s
N = 28
CR plus le % CR* (n) [CI de 95 %]21 % (6) [8 %, 41 %]
   Le % de CR (n) [CI de 95 %]18 % (5) [6 %, 37 %]
   Le % de CR* (n) [CI de 95 %]4 % (1) [0 %, 18 %]
La durée de CR plus CR* (varient au cours des semaines) a4 à 195 +
La survie totale moyenne (les semaines) [CI de 95 %]20.6 les semaines [10.4, 36.4]

CR = réponse Complète

CR* = la réponse Complète sans récupération hematologic

le Fait de pas inclut 1 patient qui a été transplanté (la durée de réponse était 156 + les semaines).

Le nombre moyen de jours sur la thérapie était 56 jours (la gamme de 10 à 136 jours). Le temps à CR plus CR* a varié de 2.9 à 11.7 semaines.

14.2 Étude Clinique de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité d'ARRANON dans les patients de pédiatrie ont été étudiées dans un essai clinique qui a inclus des patients 21 ans d'âge et plus jeune, qui avait rechuté ou la T-cellule réfractaire la leucémie lymphoblastic aiguë (GRANDE) ou la T-cellule lymphoblastic lymphoma (T-LBL). Quatre-vingt-quatre (84) patients, dont 39 avaient reçu au moins deux régimes d'induction préalables, ont été traités avec 650 mg/m2/day d'ARRANON administré intraveineusement plus de 1 heure tous les jours depuis 5 jours consécutifs répétés tous les 21 jours (voir la Table 6). Les patients qui ont connu des signes ou des symptômes de qualité 2 ou la plus grande toxicité neurologique sur la thérapie devaient être arrêtés de la thérapie de plus avec ARRANON.

La table 6. Étude Clinique de pédiatrie - Allocation Patiente
Population patienteN
Les patients ont traité à 650 mg/m2/day x 5 jours tous les 21 jours.84
Les patients avec GRAND ou T-LBL avec au moins deux induction préalable ont traité à 650 mg/m2/day x 5 jours tous les 21 jours.39
Les patients avec GRAND ou T-LBL avec une induction préalable ont traité à 650 mg/m2/day x 5 jours tous les 21 jours.31

Les 84 patients ont varié dans l'âge de 2.5-21.7 ans (dans l'ensemble moyen, 11.9 ans), 52 % étaient 3 à 12 ans d'âge et la plupart était (74 %) mâles et le Caucasien (62 %). La majorité (77 %) de patients avait un diagnostic de GRANDS.

La réponse complète (CR) dans cette étude a été définie puisque le souffle de moelle osseuse compte 5 %, nulle autre évidence de maladie et pleine récupération de numérations globulaires périphériques. La réponse complète sans pleine récupération hematologic (CR *) a été aussi évaluée comme un résultat significatif dans cette population lourdement prétraitée. La durée de réponse est annoncée de la date de réponse à la date de rechute et peut inclure le transplant de cellule souche ultérieur. Les résultats d'efficacité sont présentés dans la Table 7.

La table 7. Les Résultats d'efficacité dans les Patients 21 Ans d'Âge et Plus jeune au Diagnostic Avec 2 Inductions Préalables ont Traité avec 650 mg/m2 d'ARRANON Administré Intraveineusement plus de 1 Heure Tous les jours depuis 5 Jours Consécutifs Répétés tous les 21 jour s
N = 39
CR plus le % CR* (n) [CI de 95 %]23 % (9) [11 %, 39 %]
   Le % de CR (n) [CI de 95 %]13 % (5) [4 %, 27 %]
   Le % de CR* (n) [CI de 95 %]10 % (4) [3 %, 24 %]
La durée de CR plus CR* (varient au cours des semaines) a3.3 à 9.3
La survie totale moyenne (les semaines) [CI de 95 %]13.1 [8.7, 17.4]

CR = réponse Complète

CR* = la réponse Complète sans récupération hematologic

le Fait de pas inclut 5 patients qui ont été transplantés ou avaient la chimiothérapie systémique ultérieure (la durée de réponse dans ces 5 patients était 4.7 à 42.1 semaines).

Le nombre moyen de jours sur la thérapie était 46 jours (la gamme de 7 à 129 jours). Le temps moyen à CR plus CR* était 3.4 semaines (CI de 95 % : 3.0, 3.7).

15 RÉFÉRENCES

  1. Prévenir des Expositions du Métier à Antineoplastic et à d'Autres Médicaments Dangereux dans les Cadres de Soins de santé. Alerte de NIOSH 2004-165.
  2. OSHA le Manuel Technique, TED 1-0.15A, la Section VI : le Chapitre 2. Le contrôle de l'Exposition du Métier aux Médicaments Dangereux. OSHA, 1999. http://www.osha.gov/dts/osta/otm/otm_vi/otm_vi_2.html
  3. Société américaine de Pharmaciens de système de la Santé. Les Directives d'ASHP sur la Manipulation des Médicaments Dangereux. L'Am J la santé-Syst Pharm. 2006; 63:1172-1193.
  4. Le M de Polovich, JM Blanc, Kelleher LO (les rédacteurs). 2005. La chimiothérapie et les Directives Biotherapy et les Recommandations pour la Pratique. (Le 2ème rédacteur) Pittsburgh, Pennsylvanie : Oncology Société Infirmière.

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

L'Injection d'ARRANON est fournie comme une solution claire, incolore, stérile dans le Type I, des fioles de verre claires avec un caoutchouc de butyle gris le bouchon (sans latex) et un claquement rouge - du sceau en aluminium. Chaque fiole contient 250 mgs de nelarabine (5 mgs nelarabine par millilitre) et le chlorure de sodium d'ingrédient inactif (4.5 mgs par millilitre) dans l'Eau de 50 millilitres pour l'Injection, USP. Les fioles sont disponibles dans la grandeur de carton suivante :

NDC 0007-4401-06 (le paquet de 6)

Le magasin à 25 ° C (77 ° F); les excursions permises à 15 ° à 30 ° C (59 ° à 86 ° F) [voient USP la Température de Pièce Contrôlée].

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

Le fait d'étiqueter patient est fourni comme une déchirure - de la brochure à la fin de ces pleins renseignements prescrivants. Cependant, informez les patients de la chose suivante :

  • Comme les patients recevant nelarabine la thérapie peuvent connaître la somnolence, on devrait les avertir des machines dangereuses d'exploitation, en incluant des automobiles.
  • Les patients devraient être donnés l'ordre contacter leur médecin s'ils connaissent des symptômes nouveaux ou se détériorant de neuropathie périphérique (voir l'Avertissement Boxé, les Avertissements et les Précautions (5.1) et le Dosage et l'administration (2.3)]. Ces signes et symptômes incluent : en picotant ou l'engourdissement dans les doigts, les mains, les orteils, ou les pieds; la difficulté avec les tâches de coordination automobiles parfaites telles que le fait de boutonner des vêtements; instabilité en marchant; faiblesse émanant d'une chaise basse; faiblesse dans les escaliers grimpants; le fait de trébucher augmenté en marchant sur les surfaces inégales.
  • Les patients devraient être instruits qu'il était connu que les saisies se produisent dans les patients qui reçoivent nelarabine. Si une saisie se produit, le médecin administrant ARRANON devrait être rapidement informé.
  • Les patients qui développent la fièvre ou les signes d'infection pendant que sur la thérapie devrait informer leur médecin rapidement.
  • On
  • devrait conseiller aux patients d'utiliser des mesures contraceptives efficaces pour prévenir la grossesse et éviter l'allaitement maternel pendant le traitement avec ARRANON.

ARRANON est une marque inscrite de GlaxoSmithKline.

GlaxoSmithKline

Parc de Triangle de recherche, 27709 nord

©2009, GlaxoSmithKline. Tous droits réservés.

LE PHARMACIEN - DÉTACHE ICI ET DONNE DES INSTRUCTIONS AU PATIENT

_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _

BROCHURE D'INFORMATION PATIENTE

ARRANON ® (AIR-ra-non)

Injection de Nelarabine

Lisez les renseignements Patients qui viennent avec ARRANON avant vous ou votre traitement de début d'enfant avec ARRANON. Lisez les renseignements que vous recevez chaque fois avant chaque traitement avec ARRANON. Il peut y avoir des nouvelles informations. Ces renseignements ne prennent pas l'endroit de conversation avec le docteur de votre ou la condition médicale de votre enfant ou le traitement. Parlez votre ou le docteur de votre enfant, si vous avez des questions.

Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant d'ARRANON ?

ARRANON peut provoquer des problèmes de système nerveux sérieux en incluant :

  • somnolence extrême
  • saisies
  • coma
  • l'engourdissement et picotant dans les mains, les doigts, les pieds, ou les orteils (la neuropathie périphérique)
  • faiblesse et paralysie

Appelez le docteur tout de suite si vous ou votre enfant avez les symptômes suivants :

  • saisies
  • l'engourdissement et picotant dans les mains, les doigts, les pieds, ou les orteils
  • les problèmes avec les connaissances automobiles parfaites telles que les vêtements se boutonnant
  • instabilité en marchant
  • le fait de trébucher augmenté en marchant
  • la faiblesse en sortant d'une chaise ou en montant des escaliers

Ces symptômes peuvent ne pas partir même quand le traitement avec ARRANON est arrêté.

Quel est ARRANON ?

ARRANON est une médecine d'anticancer utilisée pour traiter des adultes et des enfants qui ont :

  • T-cellule leucémie lymphoblastic aiguë
  • T-cellule lymphoblastic lymphoma

Que devriez-vous dire au docteur avant vous ou votre enfant commence ARRANON ?

Dites que le docteur de toute la santé conditionne vous ou votre enfant avez, en incluant si vous ou votre enfant :

  • ayez n'importe quels problèmes de système nerveux.
  • ayez des problèmes du rein.
  • sont l'allaitement maternel ou projettent d'allaiter. On n'est pas connu si ARRANON traverse du lait de poitrine. Vous ne devriez pas allaiter pendant le traitement avec ARRANON.
  • sont
  • enceintes ou projettent de devenir enceintes. ARRANON peut faire du mal à un bébé à venir. Vous devriez utiliser le contrôle des naissances efficace pour éviter de devenir enceintes. La conversation avec votre docteur de vos choix.

Dites au docteur de toutes les médecines que vous ou votre enfant prenez, en incluant des médecines de nonprescription et de prescription, des vitamines et des compléments faits avec des herbes.

Comment est ARRANON donné ?

ARRANON est une médecine intraveineuse. Cela signifie qu'il est donné par un tube dans votre veine.

Que devriez-vous ou votre enfant éviter pendant le traitement avec ARRANON ?

  • Vous ou votre enfant ne devriez pas conduire ou faire marcher des machines dangereuses. ARRANON peut provoquer la somnolence.
  • Vous ou votre enfant ne devriez pas recevoir de vaccins faits avec les germes vivants pendant le traitement avec ARRANON.

Quels sont les effets secondaires possibles d'ARRANON ?

ARRANON peut provoquer des problèmes de système nerveux sérieux. Voir “Quels sont les renseignements les plus importants je devrais être au courant d'ARRANON ?”

ARRANON peut provoquer aussi :

  • les numérations globulaires diminuées telles que les globules rouges bas, les leucocytes bas et les plaquettes basses. Les analyses de sang devraient être faites régulièrement pour vérifier des numérations globulaires. Appelez le docteur tout de suite si vous ou votre enfant :
      est
    • plus fatigué qu'ordinaire, pâle, ou a le problème en respirant
    • a une fièvre ou d'autres signes d'une infection
    • meurtrit facile ou a n'importe quel saignement inhabituel
  • les problèmes de région d'estomac tels que la nausée, le vomissement, la diarrhée et la constipation
  • mal de tête
  • somnolence
  • vue de blurry

Ceux-ci ne sont pas tous les effets secondaires associés à ARRANON. Demandez à votre docteur ou pharmacien pour plus de renseignements.

Conseil général d'ARRANON

Cette brochure résume des renseignements importants sur ARRANON. Si vous avez des questions ou des problèmes, une conversation avec votre ou le docteur de votre enfant. Vous pouvez demander à votre docteur ou pharmacien pour les renseignements sur ARRANON qui est écrit pour les pourvoyeurs de soins médicaux ou c'est disponible à www.GSK.com.

ARRANON est une marque inscrite de GlaxoSmithKline.

GlaxoSmithKline

Parc de Triangle de recherche, 27709 nord

©2009, GlaxoSmithKline. Tous droits réservés.

Décembre de 2009

ARR:1PIL

Principal Comité d'Étalage

NDC 00707-4401-01

ARRANON ®

(nelarabine) Injection

Pour I.V. Injection Seulement

250 mgs / 50 millilitres

(5 mgs / le millilitre)

Rx seulement

Chaque millilitre contient 5 mgs nelarabine.

Ne pas diluer. Ne contient aucun agent de conservation.

Le magasin à 25oC (77oF); les excursions permises à 15o – 30oC (59o – 86oF).

Dose ordinaire : Voir l'insertion de paquet.

GlaxoSmithKline

Parc de Triangle de recherche, 27709 nord

Fait en Angleterre

10000000024335 révérend. 1/06

étiquette de fiole


ARRANON 
nelarabine  injection
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0007-4401
Route d'administrationINTRAVEINEUXProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
NELARABINE (NELARABINE) NELARABINE5 mgs à 1 millilitre
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
CHLORURE DE SODIUM 
EAU 
Caractéristiques de produit
Couleur    Score    
FormeGrandeur
GoûtCode d'empreinte
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10007-4401-066 FIOLE Dans 1 CARTONcontient une FIOLE, LE VERRE (0007-4401-01)
10007-4401-0150 millilitres Dans 1 FIOLE, VERRECe paquet est contenu dans le CARTON (0007-4401-06)

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02187719/01/2006

L'étiqueteur - GlaxoSmithKline LLC (167380711)
Révisé : 11/2010GlaxoSmithKline LLC