CORRIGER

CORRIGEZ - fosaprepitant dimeglumine l'injection, la poudre, lyophilized, pour la solution  
Merck Sharp & Dohme Corp.

----------

LES POINTS CULMINANTS DE PRESCRIRE DES RENSEIGNEMENTS
Ces points culminants n'incluent pas tous les renseignements avait besoin d'utiliser CORRIGENT en toute tranquillité et efficacement. Voir que de pleins renseignements prescrivants pour CORRIGENT.

CORRIGEZ (fosaprepitant dimeglumine) pour l'Injection, pour l'utilisation intraveineuse
Approbation américaine initiale : 2008


CHANGEMENTS IMPORTANTS RÉCENTS

Le dosage et l'administration, HEC (2.1)                                       11/2010

Le dosage et l'administration, MEC (2.2)                                      11/2010

Le dosage et l'administration, la Préparation (2.3)                           11/2010

Le dosage et l'administration, l'administration avec la Nourriture (2)     l'enlèvement 11/2010


INDICATIONS ET USAGE

CORRIGEZ pour l'Injection est une substance P/neurokinin-1 (NK1) l'antagoniste de récepteur, dans la combinaison avec d'autres agents antiémétique, est indiqué dans les adultes pour (le 1) :

  • la prévention de nausée aiguë et retardée et de vomissement d'associé avec les cours initiaux et répétés d'hautement emetogenic la chimiothérapie de cancer (HEC) en incluant la haute dose cisplatin
  • la prévention de nausée et de vomissement d'associé avec les cours initiaux et répétés de modérément emetogenic la chimiothérapie de cancer (MEC)

Les restrictions d'Utilisation (1)

    On
  • ne recommande pas d'administration continue chronique.

DOSAGE ET ADMINISTRATION

  • HEC (le Régime de Dose Simple) : CORRIGEZ pour l'Injection (150 mgs) est administré le Jour 1 seulement comme une injection plus de 20-30 minutes ont lancé environ 30 minutes avant la chimiothérapie. Aucune capsule de NE CORRIGE sont administrés les Jours 2 et 3. CORRIGEZ pour l'Injection fait partie d'un régime pour prévenir la nausée et le vomissement incité par HEC qui inclut un corticosteroid et un antagoniste 5-HT3. (2.1)
  • HEC et MEC (le Régime de Dosage de 3 jours) : CORRIGEZ pour l'Injection (115 mgs) est administré le Jour 1 comme une injection plus de 15 minutes ont lancé environ 30 minutes avant la chimiothérapie. CORRIGEZ des capsules (80 mgs) sont donnés oralement les Jours 2 et 3. CORRIGEZ pour l'Injection et CORRIGEZ des capsules font partie d'un régime pour prévenir la nausée et le vomissement incité par HEC ou MEC qui inclut un corticosteroid et un antagoniste 5-HT3. (2.1, 2.2).

FORMES DE DOSAGE ET FORCES

Une fiole de verre de dose simple fournie comme la poudre lyophilized stérile pour l'utilisation intraveineuse seulement après la reconstitution et la dilution : 150 mgs et 115 mgs (3)


CONTRE-INDICATIONS

  • L'hypersensibilité connue à n'importe quelle composante de ce médicament. (4)
  • N'utilisez pas concurremment avec pimozide ou cisapride, comme l'inhibition de CYP3A4 par aprepitant peut avoir pour résultat des concentrations de plasma élevées de ces médicaments, en provoquant potentiellement des réactions sérieuses ou très graves. (4)

AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

  • Fosaprepitant devrait être utilisé avec la prudence dans les patients recevant des médications d'élément qui sont essentiellement transformées par métabolisme par CYP3A4. (5.1)
  • Les réactions d'hypersensibilité immédiates peuvent se produire pendant l'injection. Les patients répondaient généralement à la cessation. On ne recommande pas de relancer l'injection. (5.2)
  • Coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant avec warfarin (un CYP2C9 substrate) peut avoir pour résultat une diminution cliniquement significative dans le Rapport Normalisé international (INR) de temps prothrombin. (5.3)
  • L'efficacité de contraceptifs hormonaux pendant et depuis 28 jours suite à la dernière dose de fosaprepitant ou d'aprepitant peut être réduite. Les méthodes alternatives ou de renfort pour la contraception devraient être utilisées. (5.4)

RÉACTIONS DÉFAVORABLES

  • Les réactions défavorables pour le régime aprepitant oral CINV dans la conjonction avec hautement et modérément emetogenic la chimiothérapie (l'incidence 1 % et plus grand que la thérapie standard) sont : les hoquets, asthenia/fatigue, AST/ALT a augmenté, le mal de tête, la constipation, l'anorexie, la dyspepsie, la diarrhée, eructation. (6.1)
  • Les réactions défavorables ont annoncé pour CORRIGENT pour l'Injection étaient généralement semblables à cela vu dans les études de HEC préalables avec aprepitant oral. En plus, les réactions de site d'injection (3 %) se sont produites avec CORRIGENT pour l'Injection. (6.1)


Pour signaler des RÉACTIONS DÉFAVORABLES SOUPÇONNÉES, contactez Merck Sharp & Dohme Corp, une filiale de Merck & Co., Inc., à 1-877-888-4231 ou FDA à 1-800-FDA-1088 ou à www.fda.gov/medwatch.


ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

  • Coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant avec les médicaments qui inhibent ou incitent l'activité CYP3A4 peut avoir pour résultat augmenté ou a réduit des concentrations de plasma d'aprepitant, respectivement. (7.1, 7.2)
  • Coadministration de CORRIGENT pour l'Injection avec les médicaments qui sont transformés par métabolisme par CYP2C9 (par ex warfarin, tolbutamide), peut avoir pour résultat des concentrations de plasma inférieures de ces médicaments. (7.1)


Voir 17 pour les RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS et le fait d'étiqueter patient FDA-approuvé

Révisé : 11/2010

PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS : CONTENTS*
* Les sections ou les paragraphes omis des pleins renseignements prescrivants ne sont pas énumérés

1 INDICATIONS ET USAGE

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 La prévention de Nausée et de Vomissement d'Associé avec Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic (HEC)

2.2 La prévention de Nausée et de Vomissement d'Associé avec Modérément la Chimiothérapie d'Emetogenic (MEC)

2.3 La préparation de CORRIGE pour l'Injection

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

4 CONTRE-INDICATIONS

4.1 Hypersensibilité

4.2 L'Utilisation d'élément avec Pimozide ou Cisapride

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Actions réciproques de CYP3A4

5.2 Réactions d'hypersensibilité

5.3 Coadministration avec Warfarin (un CYP2C9 substrate)

5.4 Coadministration avec les Contraceptifs Hormonaux

5.5 Utilisation Continue chronique

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Expérience d'Essais cliniques

6.2 Post-marketing de l'Expérience

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

7.1 L'effet de Fosaprepitant/Aprepitant sur le Pharmacokinetics d'Autres Agents

7.2 L'effet d'Autres Agents sur le Pharmacokinetics d'Aprepitant

7.3 Actions réciproques supplémentaires

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

8.3 Mères infirmières

8.4 Utilisation de pédiatrie

8.5 Utilisation gériatrique

8.6 Patients avec l'Affaiblissement Hépatique Sévère

10 SURDOSAGE

11 DESCRIPTION

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

12.1 Mécanisme d'Action

12.2 Pharmacodynamics

12.3 Pharmacokinetics

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

14 ÉTUDES CLINIQUES

14.1 Hautement Chimiothérapie d'Emetogenic (HEC)

14.2 Modérément Chimiothérapie d'Emetogenic (MEC)

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS


PLEINS RENSEIGNEMENTS PRESCRIVANTS

1 INDICATIONS ET USAGE

CORRIGEZ pour l'Injection est une substance P/neurokinin-1 (NK1) l'antagoniste de récepteur indiqué dans les adultes pour l'utilisation dans la combinaison avec d'autres agents antiémétique pour le :

  • la prévention de nausée aiguë et retardée et de vomissement d'associé avec les cours initiaux et répétés d'hautement emetogenic la chimiothérapie de cancer (HEC) en incluant la haute dose cisplatin [voit le Dosage et l'administration (2.1)]
  • la prévention de nausée et de vomissement d'associé avec les cours initiaux et répétés de modérément emetogenic la chimiothérapie de cancer (MEC) [voit le Dosage et l'administration (2.2)].

Restrictions d'Utilisation

CORRIGEZ pour l'Injection n'a pas été étudié pour le traitement de nausée établie et de vomissement.

On ne recommande pas d'administration continue chronique [voir des Avertissements et des Précautions (5.5)].

2 DOSAGE ET ADMINISTRATION

2.1 La prévention de Nausée et de Vomissement d'Associé avec Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic (HEC)

 CORRIGEZ pour l'Injection 150 mgs (Le Régime de Dose simple de CORRIGENT) :

 CORRIGEZ pour l'Injection 150 mgs sont administrés intraveineusement le Jour 1 seulement comme une injection plus de 20-30 minutes ont lancé environ 30 minutes avant la chimiothérapie. Aucune capsule de NE CORRIGE sont administrés les Jours 2 et 3. CORRIGEZ pour l'Injection devrait être administré dans la conjonction avec un corticosteroid et un antagoniste 5-HT3 comme spécifié dans la Table 1. Le dosage recommandé de dexamethasone avec CORRIGE pour l'Injection avec laquelle 150 mgs diffèrent du dosage recommandé de dexamethasone CORRIGENT pour l'Injection 115 mgs les Jours 3 et 4.

La table 1 : le dosage recommandé (Le Régime de Dose simple de CORRIGENT) pour la prévention de nausée et de vomissement d'associé avec hautement emetogenic la chimiothérapie de cancer
 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4
*
 Dexamethasone devrait être administré 30 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1 et le matin les Jours 2 à 4. La dose de dexamethasone représente des actions réciproques de médicament.
 Ondansetron devrait être administré 30 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1.
 CORRIGER  150 mgs intraveineux personne personne personne
 Dexamethasone* 12 mgs oralement 8 mgs oralement  8 mgs oralement deux fois par jour 8 mgs oralement deux fois par jour
 Ondansetron  32 mgs intraveineux personne personne personne

 CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs (Le Régime de Dosage de 3 jours de CORRIGENT) :

 CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs sont administrés le Jour 1 seulement comme une injection plus de 15 minutes ont lancé 30 minutes avant la chimiothérapie. Les capsules de CORRIGENT 80 mgs devrait être administré les Jours 2 et 3. CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs devraient être administrés dans la conjonction avec un corticosteroid et un antagoniste 5-HT3 comme spécifié dans la Table 2. Le dosage recommandé de dexamethasone avec CORRIGE pour l'Injection avec laquelle 115 mgs diffèrent du dosage recommandé de dexamethasone CORRIGENT pour l'Injection 150 mgs les Jours 3 et 4.

 Les capsules de CORRIGENT 125 mgs peut être substitué à CORRIGENT pour l'Injection 115 mgs le Jour 1.

La table 2 : le dosage recommandé (Le Régime de Dosage de 3 jours de CORRIGENT) pour la prévention de nausée et de vomissement d'associé avec hautement emetogenic la chimiothérapie de cancer
 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4
*
 Dexamethasone devrait être administré 30 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1 et le matin les Jours 2 à 4. La dose de dexamethasone représente des actions réciproques de médicament.
 Ondansetron devrait être administré 30 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1.
 CORRIGER  115 mgs intraveineux 80 mgs oralement 80 mgs oralement personne
 Dexamethasone* 12 mgs oralement 8 mgs oralement 8 mgs oralement une fois tous les jours 8 mgs oralement une fois tous les jours
 Ondansetron  32 mgs intraveineux personne personne personne

2.2 La prévention de Nausée et de Vomissement d'Associé avec Modérément la Chimiothérapie d'Emetogenic (MEC)

 CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs (Le Régime de Dosage de 3 jours de CORRIGENT) :

 CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs sont administrés le Jour 1 seulement comme une injection plus de 15 minutes ont lancé 30 minutes avant la chimiothérapie. Les capsules de CORRIGENT 80 mgs devrait être administré les Jours 2 et 3. CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs devraient être administrés dans la conjonction avec un corticosteroid et un antagoniste 5-HT3 comme spécifié dans la Table 3. Le dosage recommandé de dexamethasone avec CORRIGE pour l'Injection avec laquelle 115 mgs diffèrent du dosage recommandé de dexamethasone CORRIGENT pour l'Injection 150 mgs les Jours 3 et 4.

 Les capsules de CORRIGENT 125 mgs peut être substitué à CORRIGENT pour l'Injection 115 mgs le Jour 1.

La table 3 : le dosage recommandé (Le Régime de Dosage de 3 jours de CORRIGENT) pour la prévention de nausée et de vomissement d'associé avec modérément emetogenic la chimiothérapie de cancer
*
 Dexamethasone devrait être administré 30 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1. La dose de dexamethasone représente des actions réciproques de médicament.
 La capsule de 8 mgs d'Ondansetron devrait être administrée 30 à 60 minutes avant le traitement de chimiothérapie et une capsule de 8 mgs devraient être administrées 8 heures après la première dose le Jour 1.
 Jour 1 Jour 2 Jour 3
 CORRIGER 115 mgs intraveineux 80 mgs oralement 80 mgs oralement
 Dexamethasone* 12 mgs oralement personne personne
 Ondansetron  8 mgs oralement deux fois par jour personne personne

2.3 La préparation de CORRIGE pour l'Injection

La table 4 : les Instructions de Préparation pour CORRIGENT pour l'Injection (115 mgs et 150 mgs)
 115 mgs 150 mgs
 Pas 1 Injectez aseptiquement le Chlorure de sodium de 5 millilitres 0.9 % pour l'Injection (le sérum physiologique normal) dans la fiole. Assurez que le sérum physiologique normal est ajouté à la fiole le long du mur de fiole pour prévenir la mousse. Tourbillonnez la fiole doucement. Évitez de trembler et vous envoler le sérum physiologique dans la fiole. Injectez aseptiquement le Chlorure de sodium de 5 millilitres 0.9 % pour l'Injection (le sérum physiologique normal) dans la fiole. Assurez que le sérum physiologique normal est ajouté à la fiole le long du mur de fiole pour prévenir la mousse. Tourbillonnez la fiole doucement. Évitez de trembler et vous envoler le sérum physiologique dans la fiole.
 Pas 2 Préparez aseptiquement un sac d'injection rempli de 110 millilitres de sérum physiologique normal. Préparez aseptiquement un sac d'injection rempli de 145 millilitres de sérum physiologique normal.
 Pas 3 Retirez aseptiquement le volume entier de la fiole et transférez-le dans le sac d'injection contenant 110 millilitres de sérum physiologique normal pour produire un volume total de 115 millilitres et une concentration finale de  millilitre de 1 mg/1. Retirez aseptiquement le volume entier de la fiole et transférez-le dans le sac d'injection contenant 145 millilitres de sérum physiologique normal pour produire un volume total de 150 millilitres et une concentration finale de  millilitre de 1 mg/1.
 Pas 4 Inversez doucement le sac 2-3 fois. Inversez doucement le sac 2-3 fois.
 Notez : Les différences dans la préparation pour chaque dose sont affichées comme bolded le texte.

La solution de médicament finale reconstituée est ferme depuis 24 heures à la température de pièce ambiante (à ou ci-dessous 25°C).

Les produits de médicament de Parenteral devraient être inspectés visuellement pour l'affaire de particulate et la décoloration avant l'administration chaque fois que la solution et le récipient permettent.

Prudence : CORRIGEZ pour l'Injection ne devrait pas être mélangé ou reconstitué avec les solutions pour laquelle compatibilité physique et chimique n'ont pas été établis. CORRIGEZ pour l'Injection est incompatible avec n'importe quelles solutions contenant divalent cations (par ex, Ca2 +, Mg2 +), en incluant a Produit du lait la Solution de Ringer et la Solution de Hartmann.

3 FORMES DE DOSAGE ET FORCES

Une fiole de verre de dose simple de 150 mgs : Blanc au solide lyophilized blanc cassé (La poudre lyophilized stérile pour l'utilisation intraveineuse seulement après la reconstitution et la dilution).

Une fiole de verre de dose simple de 115 mgs : Blanc au solide lyophilized blanc cassé (La poudre lyophilized stérile pour l'utilisation intraveineuse seulement après la reconstitution et la dilution).

4 CONTRE-INDICATIONS

4.1 Hypersensibilité

CORRIGEZ pour l'Injection est contre-indiqué dans les patients qui sont hypersensibles pour CORRIGER pour l'Injection, aprepitant, polysorbate 80 ou autres composantes du produit. Les réactions d'hypersensibilité connues incluent : le fait de rougir, erythema, la dyspnée et les réactions anaphylactic [voient des Réactions Défavorables (6.2)].

4.2 L'Utilisation d'élément avec Pimozide ou Cisapride

Aprepitant, quand administré oralement, est cytochrome modéré P450 isoenzyme 3A4 (CYP3A4) l'inhibiteur suite au régime de dosage antiémétique de 3 jours pour CINV. Comme fosaprepitant est rapidement converti en aprepitant, n'utilisez pas fosaprepitant concurremment avec pimozide ou cisapride. L'inhibition de CYP3A4 par aprepitant pourrait avoir pour résultat des concentrations de plasma élevées de ces médicaments, en provoquant potentiellement des réactions sérieuses ou très graves [voit des Actions réciproques de Médicament (7.1)].

5 AVERTISSEMENTS ET PRÉCAUTIONS

5.1 Actions réciproques de CYP3A4

Fosaprepitant est rapidement converti en aprepitant, qui est un inhibiteur modéré de CYP3A4 quand administré comme un régime de dosage antiémétique de 3 jours pour CINV. Fosaprepitant devrait être utilisé avec la prudence dans les patients recevant des médications d'élément qui sont essentiellement transformées par métabolisme par CYP3A4. L'inhibition de CYP3A4 par aprepitant ou fosaprepitant pourrait avoir pour résultat des concentrations de plasma élevées de ces médications d'élément. Quand fosaprepitant est utilisé concomitantly avec un autre inhibiteur CYP3A4, aprepitant les concentrations de plasma pourrait être élevé. Quand aprepitant est utilisé concomitantly avec les médications qui incitent l'activité CYP3A4, aprepitant les concentrations de plasma pourrait être réduit et cela peut avoir pour résultat l'efficacité diminuée d'aprepitant [voir des Actions réciproques de Médicament (7.1)].

Les agents de chimiothérapie qui sont connus être transformés par métabolisme par CYP3A4 incluent docetaxel, paclitaxel, etoposide, irinotecan, ifosfamide, imatinib, vinorelbine, vinblastine et vincristine. Dans les études cliniques, le régime aprepitant oral a été administré communément avec etoposide, vinorelbine, ou paclitaxel. Les doses de ces agents n'ont pas été réglées pour représenter des actions réciproques de médicament potentielles.

Dans les études de pharmacokinetic séparées aucun changement cliniquement significatif dans docetaxel ou vinorelbine pharmacokinetics n'a été observé quand le régime aprepitant oral était coadministered.

En raison du petit nombre de patients dans les études cliniques qui ont reçu le CYP3A4 substrates vinblastine, vincristine, ou ifosfamide, la prudence particulière et la surveillance prudente sont conseillés dans les patients recevant ces agents ou d'autres agents de chimiothérapie transformés par métabolisme essentiellement par CYP3A4 qui n'ont pas été étudiés [voir des Actions réciproques de Médicament (7.1)].

5.2 Réactions d'hypersensibilité

Les rapports isolés de réactions d'hypersensibilité immédiates en incluant le fait de rougir, erythema, la dyspnée et anaphylaxis se sont produits pendant l'injection de fosaprepitant. Ces réactions d'hypersensibilité répondaient généralement à la cessation de l'injection et à l'administration de thérapie appropriée. La réinitiation de l'injection n'est pas recommandée dans les patients qui connaissent ces symptômes pendant l'utilisation première fois.

5.3 Coadministration avec Warfarin (un CYP2C9 substrate)

Coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant avec warfarin peut avoir pour résultat une diminution cliniquement significative dans le Rapport Normalisé international (INR) de temps prothrombin. Dans les patients sur la thérapie warfarin chronique, l'INR devrait être de près contrôlé dans la période de 2 semaines, particulièrement à 7 à 10 jours, suite à l'initiation de fosaprepitant avec chaque cycle de chimiothérapie [voir des Actions réciproques de Médicament (7.1)].

5.4 Coadministration avec les Contraceptifs Hormonaux

Sur coadministration avec fosaprepitant ou aprepitant, l'efficacité de contraceptifs hormonaux peut être réduite pendant et depuis 28 jours suite à la dernière dose de fosaprepitant ou d'aprepitant. Les méthodes alternatives ou de renfort pour la contraception devraient être utilisées pendant le traitement avec et depuis 1 mois suite à la dernière dose de fosaprepitant ou aprepitant [voient des Actions réciproques de Médicament (7.1)].

5.5 Utilisation Continue chronique

L'utilisation continue chronique de CORRIGE pour l'Injection pour la prévention de nausée et le vomissement n'est pas recommandé parce qu'il n'a pas été étudié; et parce que le profil d'action réciproque de médicament peut changer pendant l'utilisation continue chronique.

6 RÉACTIONS DÉFAVORABLES

6.1 Expérience d'Essais cliniques

Puisque les essais cliniques sont conduits sous les conditions largement variables, les taux de réaction défavorables observés dans les essais cliniques d'un médicament ne peuvent pas être directement comparés aux taux dans les essais cliniques d'un autre médicament et peuvent ne pas refléter les taux observés dans la pratique clinique.

CORRIGENT depuis pour l'Injection est converti en aprepitant, on pourrait s'attendre aussi à ce qu'à ces réactions défavorables associées à aprepitant se soient produites avec CORRIGENT pour l'Injection.

La sécurité totale de fosaprepitant a été évaluée dans environ 1100 individus et la sécurité totale d'aprepitant a été évaluée dans environ 6500 individus.

Aprepitant Oral

Hautement Chimiothérapie d'Emetogenic (HEC)

Dans 2 essais cliniques bien contrôlés dans les patients recevant hautement emetogenic la chimiothérapie de cancer, 544 patients ont été traités aprepitant pendant le Cycle que 1 de chimiothérapie et 413 de ces patients ont continué dans l'extension du Cycle multiple pour jusqu'à 6 cycles de chimiothérapie. Aprepitant oral a été donné dans la combinaison avec ondansetron et dexamethasone.

Dans le Cycle 1, les réactions défavorables ont été annoncées dans environ 17 % de patients a traité avec le régime aprepitant comparé avec environ 13 % de patients a traité avec la thérapie standard. Le traitement a été arrêté en raison des réactions défavorables dans 0.6 % de patients a traité avec le régime aprepitant comparé avec 0.4 % de patients a traité avec la thérapie standard.

Les réactions défavorables les plus communes annoncées dans les patients ont traité avec le régime aprepitant avec une incidence 1 % et plus grand que la thérapie standard est énumérée dans la Table 5.

La table 5 : les Réactions Défavorables (l'incidence 1 %) dans les patients recevant HEC avec une plus grande incidence dans le Régime Aprepitant par rapport à la Thérapie Standard

Régime d'Aprepitant

(N=544)

Thérapie standard

(N=550)
Système respiratoire
hoquets4.62.9
Le corps comme un Entier / un Site Non indiqué
asthenia/fatigue2.91.6
Enquêtes
ALT a augmenté2.81.5
AST a augmenté1.10.9
Système digestif
constipation2.22.0
dyspepsie1.50.7
diarrhée1.10.9
Système nerveux
mal de tête2.21.8
Métabolisme et Nutrition
anorexie2.00.5

Une liste de réactions défavorables dans le régime aprepitant (l'incidence <1 %) cela s'est produit à une plus grande incidence que la thérapie standard est présentée dans le paragraphe de Réactions Défavorable Moins commun ci-dessous.

Dans une étude clinique activement contrôlée supplémentaire en 1169 les patients recevant aprepitant et hautement emetogenic la chimiothérapie, le profil d'expérience défavorable était généralement semblable à cela vu dans les autres études de HEC avec aprepitant.

Modérément Chimiothérapie d'Emetogenic (MEC)

Dans 2 essais cliniques bien contrôlés dans les patients recevant modérément emetogenic la chimiothérapie de cancer, 868 patients ont été traités avec l'aprepitant pendant le Cycle que 1 de chimiothérapie et 686 de ces patients ont continué dans les extensions pour jusqu'à 4 cycles de chimiothérapie. Dans les deux études, aprepitant oral a été donné dans la combinaison avec ondansetron et dexamethasone (aprepitant le régime).

Dans l'analyse combinée de Cycle 1 données pour ces 2 études, les réactions défavorables ont été annoncées dans environ 14 % de patients a traité avec le régime aprepitant comparé avec environ 15 % de patients a traité avec la thérapie standard. Le traitement a été arrêté en raison des réactions défavorables dans 0.7 % de patients a traité avec le régime aprepitant comparé avec 0.2 % de patients a traité avec la thérapie standard.

Les réactions défavorables les plus communes annoncées dans les patients ont traité avec le régime aprepitant avec une incidence 1 % et plus grand que la thérapie standard est énumérée dans la Table 6.

La table 6 : les Réactions Défavorables (l'incidence 1 %) dans les patients recevant MEC avec une plus grande incidence dans le Régime Aprepitant par rapport à la Thérapie Standard

Régime d'Aprepitant

(N=868)

Thérapie standard

(N=846)
Désordres de Gastrointestinal
eructation1.00.1
Désordres généraux et conditions de site d'administration
fatigue1.40.9

Une liste de réactions défavorables dans le régime aprepitant (l'incidence <1 %) cela s'est produit à une plus grande incidence que la thérapie standard est présentée dans le paragraphe de Réactions Défavorable Moins commun ci-dessous.

Réactions Défavorables Moins communes

Les réactions défavorables annoncées dans HEC ou dans études de MEC dans les patients ont traité avec le régime aprepitant avec une incidence <1 % et plus grand que la thérapie standard est énumérée dans la Table 7.

La table 7 : les Réactions Défavorables (l'incidence <1 %) dans les patients observés dans HEC ou dans Études de MEC avec une plus grande incidence dans le Régime Aprepitant par rapport à la Thérapie Standard
Infection et infestationscandidiasis, staphylococcal l'infection
Sang et les désordres de système lymphatiquesanémie, neutropenia fébrile
Métabolisme et désordres de nutritiongain de poids, polydipsia
Désordres psychiatriquesla désorientation, l'euphorie, l'inquiétude
Désordres de système nerveuxle vertige, l'anomalie de rêve, le désordre cognitif, la léthargie, la somnolence
Désordres d'oeilconjonctivite
Oreille et désordres de labyrinthetinnitus
Désordres cardiaquesbradycardia, désordre cardiovasculaire, palpitations
Désordres vasculairesrougeur chaude, en rougissant
Désordres respiratoires, thoraciques et mediastinalla pharyngite, le fait d'éternuer, la toux, la goutte post-nasale, l'irritation de gorge
Désordres de Gastrointestinalla nausée, le reflux acide, dysgeusia, epigastric la gêne, obstipation, gastroesophageal la maladie de reflux, en perforant l'ulcère duodénal, le vomissement, la douleur abdominale, sèchent la bouche, la distension abdominale, les matières fécales dur, neutropenic la colite, la flatulence, stomatitis
Peau et désordres de tissu sous-cutanésles rougeurs, l'acné, la photosensibilité, hyperhidrosis, la peau huileuse, pruritus, la lésion de peau
Musculoskeletal et désordres de tissu conjonctifla crampe du muscle, myalgia, la faiblesse musclée
Désordres rénaux et urinairespolyuria, dysuria, pollakiuria
Désordres généraux et condition de site d'administrationl'oedème, la gêne de poitrine, la Malaisie, la soif, les fraîcheurs, le dérangement de démarche
Enquêtesphosphatase alcalin a augmenté, l'hyperglycémie, hematuria microscopique, hyponatremia, le poids a diminué, neutrophil le comte a diminué

Dans la nausée incitée d'une autre chimiothérapie et vomissant (CINV) l'étude, le syndrome de Stevens-Johnson a été annoncé comme une réaction défavorable sérieuse dans un patient recevant aprepitant avec la chimiothérapie de cancer.

Les profils d'expérience défavorables dans les extensions du Cycle multiple de HEC et les études de MEC pour jusqu'à 6 cycles de chimiothérapie étaient semblables à cela observé dans le Cycle 1.

Fosaprepitant

Dans une étude clinique activement contrôlée dans les patients recevant hautement emetogenic la chimiothérapie, la sécurité a été évaluée pour les patients de 1143 recevant le régime de 1 jour de CORRIGENT pour l'Injection que 150 mgs comparés à 1169 patients recevant le régime de 3 jours de CORRIGENT (aprepitant). Le profil de sécurité était généralement semblable à cela vu dans les études de HEC préalables avec aprepitant. Cependant, les réactions de site de l'injection se sont produites à une plus haute incidence dans les patients dans le groupe fosaprepitant (3.0 %) comparés à ceux dans le groupe aprepitant (0.5 %). Les réactions de site de l'injection annoncées ont inclus le site de l'injection erythema, le site de l'injection pruritus, la douleur de site de l'injection, le site de l'injection induration et le site de l'injection thrombophlebitis.

Les réactions défavorables supplémentaires suivantes se sont produites avec 150 mgs fosaprepitant et n'ont pas été annoncées avec le régime aprepitant oral dans la section correspondante au-dessus.

La table 8 : les Réactions Défavorables (l'incidence> 0.1 %) dans les patients recevant Fosaprepitant 150 mgs et pas ont annoncé au-dessus pour le Régime Aprepitant Oral
Désordres généraux et conditions de site d'administrationle site d'injection erythema, le site d'injection pruritus, le site d'injection induration, la douleur de site d'injection
Enquêtesla tension a augmenté
Peau et désordres de tissu sous-cutanéserythema
Désordres vasculairesthrombophlebitis (principalement, le site de l'injection thrombophlebitis)

D'autres Études avec la Nausée Post-en vigueur et le Vomissement

Dans les études cliniques bien contrôlées dans les patients recevant l'anesthésie équilibrée générale, 564 patients ont été administrés 40 mgs aprepitant oralement et 538 patients ont été administrés 4 mgs ondansetron intraveineusement.

Les réactions défavorables ont été annoncées dans environ 4 % de patients a traité avec 40 mgs aprepitant comparé avec environ 6 % de patients a traité avec 4 mgs ondansetron intraveineusement.

Dans les patients traités aprepitant, ALT augmenté (1.1 %) a été vu à une plus grande incidence qu'avec ondansetron (1.0 %). Les réactions défavorables supplémentaires suivantes ont été observées dans les patients a traité avec aprepitant à une incidence <1 % et plus grand qu'avec ondansetron.

La table 9 : les Réactions Défavorables (l'incidence <1 %) dans les patients recevant Aprepitant 40 mgs avec une plus grande incidence dans le groupe Aprepitant par rapport à ondansetron
Désordres psychiatriquesinsomnie
Désordres de système nerveuxdysarthria, hypoesthesia, dérangement sensoriel
Désordres d'oeilmiosis, l'acuité visuelle a réduit
Désordres cardiaquesbradycardia
Désordres respiratoires, thoraciques et mediastinaldyspnée, en respirant en asthmatique
Désordres de Gastrointestinalla douleur abdominale supérieure, l'intestin sonne la bouche anormale, sèche, la nausée, la gêne d'estomac

En plus, deux réactions défavorables sérieuses ont été annoncées dans la nausée post-en vigueur et vomissant (PONV) les études cliniques dans les patients prenant une plus haute dose d'aprepitant : un cas de constipation et un cas de subileus.

D'autres Études

Angioedema et urticaria ont été annoncés comme les réactions défavorables sérieuses dans un patient recevant aprepitant dans une étude de non-CINV/non-PONV.

6.2 Post-marketing de l'Expérience

Les réactions défavorables suivantes ont été identifiées pendant l'utilisation d'approbation post de fosaprepitant et d'aprepitant. Puisque ces réactions sont annoncées volontairement d'une population de grandeur incertaine, il n'est pas toujours possible de manière fiable estimer leur fréquence ou établir une relation causale au médicament.

Peau et désordres de tissu sous-cutanés : pruritus, rougeurs, urticaria.

Désordres de système immunitaire : les réactions d'hypersensibilité en incluant anaphylactic les réactions.

7 ACTIONS RÉCIPROQUES DE MÉDICAMENT

Les actions réciproques de médicament suite à l'administration de fosaprepitant se produiront probablement avec les médicaments qui communiquent avec aprepitant oral.

Aprepitant est un substrate, un inhibiteur modéré et un inducer de CYP3A4 quand administré comme un régime de dosage antiémétique de 3 jours pour CINV. Aprepitant est aussi un inducer de CYP2C9.

Fosaprepitant 150 mgs, donnés comme une dose simple, sont un faible inhibiteur de CYP3A4 et n'incitent pas CYP3A4. Fosaprepitant ou aprepitant ne communiqueront pas probablement avec les médicaments qui sont substrates pour le transporteur P-glycoprotein.

Les renseignements suivants ont été tirés des données avec aprepitant oral, deux études conduites avec fosaprepitant et midazolam oral et une étude conduite avec fosaprepitant et dexamethasone.

7.1 L'effet de Fosaprepitant/Aprepitant sur le Pharmacokinetics d'Autres Agents

CYP3A4 Substrates :

Aprepitant, puisqu'un inhibiteur modéré de CYP3A4 et 150 mgs fosaprepitant, comme un faible inhibiteur de CYP3A4, peut augmenter des concentrations de plasma de concomitantly coadministered les médications orales qui sont transformées par métabolisme par CYP3A4 [voient des Contre-indications (4)].

Antagonistes 5-HT3 :

Dans les études d'action réciproque de médicament cliniques, aprepitant n'avait pas d'effets cliniquement importants sur le pharmacokinetics d'ondansetron, granisetron, ou hydrodolasetron (le métabolite actif de dolasetron).

Corticosteroids :

Dexamethasone : Fosaprepitant 150 mgs administrés comme une dose intraveineuse simple le Jour 1 a augmenté l'AUC0-24hr de dexamethasone, administré comme une dose orale simple de 8 mgs les Jours 1, 2 et 3, par environ de 2 plis les Jours 1 et 2. La dose dexamethasone orale les Jours 1 et 2 devrait être réduite d'environ 50 % quand coadministered avec 150 mgs fosaprepitant intraveineux le Jour 1.

Un régime aprepitant oral de 125 mgs le Jour 1 et de 80 mgs/jours les Jours 2 à 5, coadministered avec dexamethasone oral de 20 mgs le Jour 1 et dexamethasone oral de 8 mgs les Jours 2 à 5, a augmenté l'AUC de dexamethasone, par de 2.2 plis les Jours 1 et 5. Les doses dexamethasone orales devraient être réduites d'environ 50 % quand coadministered avec un régime de 115 mgs fosaprepitant suivis par aprepitant.

Methylprednisolone : Un régime aprepitant oral de 125 mgs le Jour 1 et de 80 mgs/jours les Jours 2 et 3, a augmenté l'AUC de methylprednisolone, par de 1.34 plis le Jour 1 et par de 2.5 plis le Jour 3, quand methylprednisolone était coadministered intraveineusement comme 125 mgs le Jour 1 et oralement comme 40 mgs les Jours 2 et 3. La dose methylprednisolone intraveineuse devrait être réduite d'environ 25 % et la dose methylprednisolone orale devrait être réduite d'environ 50 % quand coadministered avec un régime de 115 mgs fosaprepitant suivis par aprepitant.

Agents de Chemotherapeutic :

Docetaxel : Dans une étude de pharmacokinetic, aprepitant oral (le régime de CINV) n'a pas influencé le pharmacokinetics de docetaxel [voir des Avertissements et des Précautions (5.1)].

Vinorelbine : Dans une étude de pharmacokinetic, aprepitant oral (le régime de CINV) n'a pas influencé le pharmacokinetics de vinorelbine à un degré cliniquement significatif [voir des Avertissements et des Précautions (5.1)].

Contraceptifs oraux : Quand oral aprepitant, ondansetron et dexamethasone étaient coadministered avec un contraceptif oral contenant ethinyl estradiol et norethindrone, les concentrations de dépression tant d'ethinyl estradiol que de norethindrone ont été réduites de jusqu'à 64 % pour post-traitement de 3 semaines.

Le coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant peut réduire l'efficacité de contraceptifs hormonaux (ceux-ci peuvent inclure des pilules contraceptives, des pièces de peau, des implants et un certain IUDs) pendant et depuis 28 jours après l'administration de la dernière dose de fosaprepitant ou aprepitant. Les méthodes alternatives ou de renfort pour la contraception devraient être utilisées pendant le traitement avec et depuis 1 mois suite à la dernière dose de fosaprepitant ou d'aprepitant.

Midazolam :

Les actions réciproques entre aprepitant ou fosaprepitant et coadministered midazolam sont énumérées dans la table ci-dessous (l'augmentation est indiquée comme “↑”, la diminution comme “↓”, aucun changement comme “↔”).

La table 10 : les Données d'Action réciproque de Pharmacokinetic pour Aprepitant/Fosaprepitant et Coadministered Midazolam
La dose de fosaprepitant/aprepitantDose de MidazolamActions réciproques de Médicament observées
fosaprepitant 150 mgs le Jour 12 mgs oraux les Jours 1 et 4AUC ↑ de 1.8 plis le Jour 1 et AUC ↔ le Jour 4
fosaprepitant 100 mgs le Jour 12 mgs orauxmidazolam oral AUC ↑ de 1.6 plis
125 mgs aprepitant oraux le Jour 1 et 80 mgs les Jours 2 à 5 SD oral de 2 mgs les Jours 1 et 5midazolam oral AUC ↑ de 2.3 plis le Jour 1 et ↑ de 3.3 plis le Jour 5
125 mgs aprepitant oraux le Jour 1 et 80 mgs les Jours 2 et 32 mgs intraveineux avant le régime de 3 jours d'aprepitant et les Jours 4, 8 et 15midazolam intraveineux AUC ↑ 25 % le Jour 4, AUC ↓ 19 % le Jour 8 et AUC ↓ 4 % le Jour 15
125 mgs aprepitant oraux2 mgs intraveineux donnés 1 heure d'après aprepitantmidazolam intraveineux AUC ↑ de 1.5 plis

Une différence de moins que l'augmentation de 2 plis de midazolam AUC n'a pas été considérée cliniquement importante.

Les effets potentiels de concentrations de plasma augmentées de midazolam ou d'autre benzodiazepines transformé par métabolisme via CYP3A4 (alprazolam, triazolam) devraient être considérés quand coadministering ces agents avec fosaprepitant ou aprepitant.

CYP2C9 Substrates (Warfarin, Tolbutamide) :

Warfarin : Une dose simple de 125 mgs d'aprepitant oral a été administrée le Jour 1 et 80 mgs/jours les Jours 2 et 3 aux sujets en bonne santé qui ont été stabilisés sur la thérapie warfarin chronique. Bien qu'il n'y ait aucun effet d'aprepitant oral sur l'AUC de plasma de R (+) ou S (-) warfarin déterminé le Jour 3, il y avait une diminution de 34 % dans S (-) warfarin la concentration de dépression accompagnée par une diminution de 14 % dans le temps prothrombin (a annoncé comme le Rapport Normalisé international ou INR) 5 jours après l'achèvement de dosage avec aprepitant oral. Dans les patients sur la thérapie warfarin chronique, le temps prothrombin (INR) devrait être de près contrôlé dans la période de 2 semaines, particulièrement à 7 à 10 jours, suite à l'initiation de fosaprepitant avec chaque cycle de chimiothérapie.

Tolbutamide : aprepitant oral, quand donné comme 125 mgs le Jour 1 et 80 mgs/jours les Jours 2 et 3, a diminué l'AUC de tolbutamide de 23 % le Jour 4, 28 % le Jour 8 et 15 % le Jour 15, quand une dose simple de 500 mgs tolbutamide a été administrée oralement avant l'administration du régime de 3 jours d'aprepitant oral et les Jours 4, 8 et 15.

7.2 L'effet d'Autres Agents sur le Pharmacokinetics d'Aprepitant

Aprepitant est un substrate pour CYP3A4; donc, coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant avec les médicaments qui inhibent l'activité CYP3A4 peut avoir pour résultat des concentrations de plasma augmentées d'aprepitant. Par conséquent, l'administration d'élément de fosaprepitant ou d'aprepitant avec de forts inhibiteurs CYP3A4 (par ex, ketoconazole, itraconazole, nefazodone, troleandomycin, clarithromycin, ritonavir, nelfinavir) devrait être approchée avec la prudence. Puisque les inhibiteurs CYP3A4 modérés (par ex, diltiazem) le résultat dans une augmentation de 2 plis dans les concentrations de plasma d'aprepitant, l'administration d'élément devrait aussi être approchée avec la prudence.

Aprepitant est un substrate pour CYP3A4; donc, coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant avec les médicaments qui incitent fortement l'activité CYP3A4 (par ex, rifampin, carbamazepine, phenytoin) peut avoir pour résultat des concentrations de plasma réduites et une efficacité diminuée.

Ketoconazole : Quand une dose simple de 125 mgs d'aprepitant oral a été administrée le Jour 5 d'un régime de 10 jours de 400 mgs/jours de ketoconazole, un fort inhibiteur CYP3A4, l'AUC d'aprepitant a augmenté environ de 5 plis et la demi-vie terminale moyenne d'aprepitant a augmenté environ de 3 plis. L'administration d'élément de fosaprepitant ou d'aprepitant avec de forts inhibiteurs CYP3A4 devrait être approchée prudemment.

Rifampin : Quand une dose simple de 375 mgs d'aprepitant oral a été administrée le Jour 9 d'un régime de 14 jours de 600 mgs/jours de rifampin, fort CYP3A4 inducer, l'AUC d'aprepitant a diminué environ de 11 plis et la demi-vie terminale moyenne a diminué environ de 3 plis.

Coadministration de fosaprepitant ou d'aprepitant avec les médicaments qui incitent l'activité CYP3A4 peut avoir pour résultat des concentrations de plasma réduites et une efficacité diminuée.

7.3 Actions réciproques supplémentaires

Diltiazem : Dans une étude dans 10 patients avec léger pour modérer l'hypertension, l'injection intraveineuse de 100 mgs de fosaprepitant avec 120 mgs diltiazem 3 fois tous les jours, avait pour résultat une augmentation de 1.5 plis d'aprepitant AUC et une augmentation de 1.4 plis dans diltiazem AUC. Il avait pour résultat aussi une diminution maximum de plus petite mais cliniquement significative dans la tension diastolic [moyen (SD) de 24.3 (± 10.2) le millimètre Hg avec fosaprepitant contre 15.6 (± 4.1) le millimètre Hg sans fosaprepitant] et avait pour résultat une petite diminution maximum de plus dans la tension systolic [moyen (SD) de 29.5 (± 7.9) le millimètre Hg avec fosaprepitant contre 23.8 (± 4.8) le millimètre Hg sans fosaprepitant], qui peut être significatif cliniquement, mais n'avait pas pour résultat un autre changement cliniquement significatif dans la fréquence cardiaque ou l'intervalle PR, au-delà de ces changements incités par diltiazem seul.

Dans la même étude, l'administration d'aprepitant une fois tous les jours, puisqu'une formulation de comprimé comparable avec 230 mgs de la formulation de capsule, avec 120 mgs diltiazem 3 fois tous les jours depuis 5 jours, avait pour résultat une augmentation de 2 plis d'aprepitant AUC et une augmentation simultanée de 1.7 plis de diltiazem AUC. Ces effets pharmacokinetic n'avaient pas pour résultat des changements cliniquement significatifs dans ECG, fréquence cardiaque ou tension au-delà de ces changements incités par diltiazem seul.

Paroxetine : Coadministration d'une fois les doses quotidiennes d'aprepitant, puisqu'une formulation de comprimé comparable avec 85 mgs ou 170 mgs de la formulation de capsule, avec 20 mgs paroxetine une fois tous les jours, avait pour résultat une diminution dans AUC d'environ 25 % et Cmax par environ 20 % tant d'aprepitant que de paroxetine.

8 UTILISATION DANS LES POPULATIONS SPÉCIFIQUES

8.1 Grossesse

Effets de Teratogenic

Catégorie de grossesse B : Dans les études de reproduction conduites avec fosaprepitant et aprepitant, les plus hautes expositions systémiques à aprepitant ont été obtenues suite à l'administration orale d'aprepitant. Les études de reproduction ont joué dans les rats aux doses orales de jusqu'à 1000 mgs /kg aprepitant deux fois par jour (AUC0-24hr de plasma de 31.3 mcg • hr/mL, environ 1.6 fois l'exposition humaine à la dose recommandée) et dans les lapins aux doses orales jusqu'à 25 mgs/kg/jours (AUC0-24hr de plasma de 26.9 mcg • hr/mL, environ 1.4 fois l'exposition humaine à la dose recommandée) n'a révélé aucune évidence de fertilité diminuée ou de mal au foetus en raison d'aprepitant. Il n'y a, cependant, aucune étude adéquate et bien contrôlée dans les femmes enceintes. Puisque les études de reproduction d'animal ne sont pas toujours prophétiques de la réponse humaine, ce médicament devrait être utilisé pendant la grossesse seulement si clairement nécessaire.

8.3 Mères infirmières

Aprepitant est excrété dans le lait de rats. On n'est pas connu si ce médicament est excrété dans le lait humain. Puisque beaucoup de médicaments sont excrétés dans le lait humain et à cause du potentiel pour les réactions défavorables sérieuses possibles dans les bébés infirmiers d'aprepitant et à cause du potentiel pour tumorigenicity montré pour aprepitant dans le rongeur carcinogenicity les études, une décision devrait être prise s'il faut arrêter des soins infirmiers ou arrêter le médicament, en tenant compte de l'importance du médicament à la mère.

8.4 Utilisation de pédiatrie

La sécurité et l'efficacité de CORRIGENT pour l'Injection dans les patients de pédiatrie n'ont pas été établis.

8.5 Utilisation gériatrique

Dans 2 nausée incitée à la chimiothérapie bien contrôlée et études cliniques vomissant, du nombre total de patients (N=544) a traité avec aprepitant oral, 31 % étaient 65 et finis, pendant que 5 % étaient 75 et finis. Aucune différence totale dans la sécurité ou l'efficacité n'a été observée entre ces sujets et sujets plus jeunes. La plus grande sensibilité de certains individus plus vieux ne peut pas être exclue. L'adaptation de dosage dans les personnes âgées n'est pas nécessaire [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)].

8.6 Patients avec l'Affaiblissement Hépatique Sévère

Il n'y a aucune donnée clinique ou pharmacokinetic dans les patients avec l'affaiblissement hépatique sévère (Le score D'enfant-Pugh> 9). Donc, la prudence devrait être exercée quand fosaprepitant ou aprepitant sont administrés dans ces patients [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)].

10 SURDOSAGE

Il n'y a aucune information spécifique sur le traitement de surdosage avec fosaprepitant ou aprepitant.

En cas de l'overdose, fosaprepitant et/ou aprepitant oral devrait être arrêté et le traitement d'un grand secours général et la surveillance devrait être fournie. À cause de l'activité antiémétique d'aprepitant, emesis incité au médicament peut ne pas être efficace.

Aprepitant ne peut pas être enlevé par hemodialysis.

Treize patients dans le procès contrôlé randomisé de CORRIGENT pour l'Injection 150 mgs reçus tant fosaprepitant qu'au moins une dose d'aprepitant oral, 125 mgs ou 80 mgs. Trois patients ont signalé des réactions défavorables qui étaient semblables aux connus par la population d'étude totale.

11 DESCRIPTION

CORRIGEZ (fosaprepitant dimeglumine) pour l'Injection est un stérile, lyophilized prodrug d'aprepitant, une substance P/neurokinin-1 (NK1) l'antagoniste de récepteur et est chimiquement décrit comme 1-Deoxy-1-(methylamino)-D-glucitol [3-[[(2R, 3S)-2-[(1R)-1-[3,5-bis (trifluoromethyl) phenyl] ethoxy]-3-(4-fluorophenyl) - 4-morpholinyl] le méthyle]-2,5-dihydro-5-oxo-1H-1,2,4-triazol-1-yl] phosphonate (2:1) (le sel).

Sa formule empirique est C23H22F7N4O6P · 2 (C7H17NO5) et sa formule structurelle est :

L'image de fosaprepitant dimeglumine la structure chimique

Fosaprepitant dimeglumine est un blanc à la poudre amorphe blanc cassé avec un poids moléculaire de 1004.83. C'est soluble librement dans l'eau.

CORRIGEZ pour l'Injection est un lyophilized prodrug d'aprepitant contenant polysorbate 80 (PS80), pour être administré intraveineusement comme une injection.

Chaque fiole de CORRIGE pour l'Injection 115 mgs pour l'administration intraveineuse contiennent 188 mgs de fosaprepitant dimeglumine équivalent à 115 mgs d'acide libre fosaprepitant et des ingrédients inactifs suivants : edetate disodium (14.4 mgs), polysorbate 80 (57.5 mgs), le lactose anhydre (287.5 mgs), l'hydroxyde de sodium et/ou l'acide chlorhydrique (pour l'adaptation de ph). Chaque fiole de CORRIGE pour l'Injection 150 mgs pour l'administration intraveineuse contiennent 245.3 mgs de fosaprepitant dimeglumine équivalent à 150 mgs d'acide libre fosaprepitant et des ingrédients inactifs suivants : edetate disodium (18.8 mgs), polysorbate 80 (75 mgs), le lactose anhydre (375 mgs), l'hydroxyde de sodium et/ou l'acide chlorhydrique (pour l'adaptation de ph). Fosaprepitant dimeglumine sera appellé ci-après fosaprepitant.

12 PHARMACOLOGIE CLINIQUE

Fosaprepitant, un prodrug d'aprepitant, quand administré sont rapidement convertis intraveineusement en aprepitant, une substance P/neurokinin 1 antagoniste de récepteur (NK1). Les concentrations de plasma de fosaprepitant sont au-dessous des limites de quantification (10 ng/mL) au cours de 30 minutes de l'achèvement d'injection [voir la Pharmacologie Clinique (12.3)]. Sur la conversion de 188 mgs de fosaprepitant dimeglumine (équivalent à 115 mgs fosaprepitant l'acide libre) à aprepitant, 18.3 mgs d'acide phosphorique et 73 mgs de meglumine sont libérés. Sur la conversion de 245.3 mgs de fosaprepitant dimeglumine (équivalent à 150 mgs fosaprepitant l'acide libre) à aprepitant, 23.9 mgs d'acide phosphorique et 95.3 mgs de meglumine sont libérés.

12.1 Mécanisme d'Action

Fosaprepitant est un prodrug d'aprepitant et en conséquence, ses effets antiémétique sont attribuables à aprepitant.

Aprepitant est un antagoniste de la haute affinité sélectif de substance humaine P/neurokinin 1 récepteurs (NK1). Aprepitant a l'affinité presque pas pour serotonin (5-HT3), la dopamine et les récepteurs corticosteroid, les cibles de thérapies existantes pour la nausée incitée à la chimiothérapie et vomissant (CINV). Aprepitant a été montré dans les modèles d'animal inhiber emesis incité par cytotoxic chemotherapeutic les agents, tels que cisplatin, via les actions centrales. L'animal et la Tomographie d'Émission de Positron humaine les études (FAVORITES) avec aprepitant ont montré qu'il traverse la barrière de cerveau de sang et occupe des récepteurs de NK1 du cerveau. L'animal et les études humaines montrent qu'aprepitant augmente l'activité antiémétique de l'antagoniste 5-HT3-receptor ondansetron et du corticosteroid dexamethasone et inhibe tous les deux les phases aiguës et retardées d'emesis cisplatin-incité.

12.2 Pharmacodynamics

Occupation de Récepteur de NK1

Dans deux simple aveugle, la dose multiple, randomisée et les études de contrôle de placebo, de jeunes hommes en bonne santé ont reçu des doses aprepitant orales de 10 mgs (N=2), 30 mgs (N=3), 100 mgs (N=3) ou 300 mgs (N=5) une fois tous les jours depuis 14 jours avec 2 ou 3 sujets sur le placebo. Tant le plasma aprepitant la concentration que l'occupation de récepteur NK1 dans le corpus striatum par la tomographie d'émission de positron ont été évalués, à la prédose et 24 heures après la dernière dose. Lors des concentrations de plasma aprepitant de ~10 ng/mL et de ~100 ng/mL, les occupations de récepteur NK1 étaient ~50 % et ~90 %, respectivement. Le régime aprepitant oral pour CINV produit du plasma de dépression moyen aprepitant les concentrations> 500 ng/mL, qui seraient attendus à, basés sur la courbe ajustée avec l'équation de Colline, le résultat dans> l'occupation de récepteur de NK1 du cerveau de 95 %. Cependant, l'occupation de récepteur pour CINV ou pour PONV le dosage du régime n'a pas été déterminée. En plus, le rapport entre l'occupation de récepteur NK1 et l'efficacité clinique d'aprepitant n'a pas été établi.

Electrophysiology Cardiaque

Dans une étude de QTc randomisée, double aveugle, positivement contrôlée, consciencieuse, une dose simple de 200 mgs de fosaprepitant n'avait aucun effet sur l'intervalle QTc.

12.3 Pharmacokinetics

Aprepitant après l'administration de Fosaprepitant

Suite à une dose intraveineuse simple de 115 mgs de fosaprepitant administré comme une injection de 15 minutes aux volontaires en bonne santé aUC0-moyen d'aprepitant était 31.7 (± 14.3) mcg • hr/mL et la concentration aprepitant maxima moyenne (Cmax) étaient 3.27 (± 1.16) mcg/mL. La concentration de plasma aprepitant moyenne à post-dose de 24 heures était semblable entre la dose aprepitant orale de 125 mgs et la dose fosaprepitant intraveineuse de 115 mgs. (Voir la figure 1.)

Image de la figure 1

La figure 1 : Voulez dire la Concentration de Plasma d'Aprepitant Suite à Aprepitant Oral de 125 mgs et à Fosaprepitant Intraveineux de 115 mgs

Suite à un 45 tours, la dose intraveineuse de 150 mgs de fosaprepitant a administré comme une injection de 20 minutes aux volontaires en bonne santé, aUC0-moyen d'aprepitant était 37.38 (± 14.75) mcg • hr/mL et la concentration aprepitant maxima moyenne (Cmax) étaient 4.15 (± 1.15) mcg/mL.

Distribution

Fosaprepitant est rapidement converti en aprepitant. Aprepitant est plus grand que 95 % attachés aux protéines de plasma. Le volume apparent moyen de distribution à l'état ferme (Vdss) est environ 70 L dans les humains.

Aprepitant traverse le délivre dans les rats et les lapins et passe la barrière de cerveau de sang dans les humains [voir la Pharmacologie Clinique (12.1)].

Métabolisme

Fosaprepitant a été rapidement converti en aprepitant dans les incubations in vitro avec les préparations de foie des espèces noncliniques (le rat et le chien) et les humains. En outre, fosaprepitant a subi rapide et accomplissez presque la conversion à aprepitant dans les préparations S9 d'autres tissus humains multiples en incluant le rein, le poumon et ileum. Ainsi, il semble que la conversion de fosaprepitant à aprepitant puisse se produire dans les tissus extrahepatic multiples en plus du foie. Dans les humains, fosaprepitant administré a été rapidement converti intraveineusement en aprepitant au cours de 30 minutes suite à la fin d'injection.

Aprepitant subit le métabolisme étendu. Les études in vitro en utilisant le foie humain microsomes indiquent qu'aprepitant est transformé par métabolisme essentiellement par CYP3A4 avec le métabolisme mineur par CYP1A2 et CYP2C19. Le métabolisme est en grande partie via l'oxydation à l'anneau de morpholine et à ses chaînes de côté. Aucun métabolisme par CYP2D6, CYP2C9, ou CYP2E1 n'a été découvert. Dans de jeunes adultes en bonne santé, aprepitant représente environ 24 % de la radioactivité dans le plasma plus de 72 heures suite à une dose orale simple de 300 mgs de [14C]-aprepitant, en indiquant une présence substantielle de métabolites dans le plasma. Sept métabolites d'aprepitant, qui sont actifs seulement faiblement, ont été identifiés dans le plasma humain.

Excrétion

L'administration suivante d'une dose intraveineuse simple de 100 mgs de [14C]-fosaprepitant aux sujets en bonne santé, 57 % de la radioactivité ont été récupérés dans l'urine et 45 % dans feces.

Aprepitant est éliminé essentiellement par le métabolisme; aprepitant n'est pas rénalement excrété. La demi-vie terminale apparente a varié d'environ 9 à 13 heures.

Populations spéciales

Sexe

Suite à l'administration orale d'une dose simple de 125 mgs d'aprepitant, aucune différence dans AUC0-24hr n'a été observée entre les mâles et les femelles. Le Cmax pour aprepitant est de 16 % plus haut dans les femelles en comparaison des mâles. La demi-vie d'aprepitant est de 25 % inférieure dans les femelles en comparaison des mâles et Tmax se produit à environ le même temps. Ces différences ne sont pas considérées cliniquement significatives. Aucune adaptation de dosage n'est nécessaire basé sur le sexe.

Vieillard

Suite à l'administration orale d'une dose simple de 125 mgs d'aprepitant le Jour 1 et 80 mgs une fois tous les jours les Jours 2 à 5, l'AUC0-24hr d'aprepitant était de 21 % plus haut le Jour 1 et de 36 % plus haut le Jour 5 dans assez âgé (65 ans) par rapport aux adultes plus jeunes. Le Cmax était de 10 % plus haut le Jour 1 et de 24 % plus haut le Jour 5 dans assez âgé par rapport aux adultes plus jeunes. Ces différences ne sont pas considérées cliniquement significatives. Aucune adaptation de dosage n'est nécessaire dans les patients assez âgés.

De pédiatrie

Fosaprepitant n'a pas été évalué dans les patients au-dessous de 18 ans d'âge.

Course

Suite à l'administration orale d'une dose simple de 125 mgs d'aprepitant, l'AUC0-24hr est environ 25 % et de 29 % plus haut dans les Hispano-Américains en comparaison des Blancs et des Noirs, respectivement. Le Cmax est 22 % et de 31 % plus haut dans les Hispano-Américains en comparaison des Blancs et des Noirs, respectivement. Ces différences ne sont pas considérées cliniquement significatives. Il n'y avait aucune différence dans AUC0-24hr ou Cmax entre les Blancs et les Noirs. Aucune adaptation de dosage n'est nécessaire basé sur la course.

Insuffisance hépatique

Fosaprepitant est transformé par métabolisme dans les tissus extrahepatic différents; on ne s'attend pas à ce que l'affaiblissement donc hépatique change la conversion de fosaprepitant à aprepitant.

L'administration suivante d'une dose simple de 125 mgs d'aprepitant oral le Jour 1 et 80 mgs une fois tous les jours les Jours 2 et 3 aux patients avec l'affaiblissement hépatique léger (Le score D'enfant-Pugh 5 à 6), l'AUC0-24hr d'aprepitant était de 11 % inférieur le Jour 1 et de 36 % plus bas le Jour 3, en comparaison des sujets en bonne santé donnés le même régime. Dans les patients avec l'affaiblissement hépatique modéré (Le score D'enfant-Pugh 7 à 9), l'AUC0-24hr d'aprepitant était de 10 % plus haut le Jour 1 et de 18 % plus haut le Jour 3, en comparaison des sujets en bonne santé donnés le même régime. Ces différences dans AUC0-24hr ne sont pas considérées cliniquement significatives; donc, aucune adaptation de dosage n'est nécessaire dans les patients avec léger pour modérer l'affaiblissement hépatique.

Il n'y a aucune donnée clinique ou pharmacokinetic dans les patients avec l'affaiblissement hépatique sévère (Le score D'enfant-Pugh> 9) [voir l'Utilisation dans les Populations Spécifiques (8.6)].

Insuffisance rénale

Une dose simple de 240 mgs d'aprepitant oral a été administrée aux patients avec l'affaiblissement rénal sévère (CrCl <30 millilitres/minutes) et aux patients avec le stade de fin la maladie rénale (ESRD) exigeant hemodialysis.

Dans les patients avec l'affaiblissement rénal sévère, l'auc0-∞ du total aprepitant (délié et la protéine attachée) diminué de 21 % et Cmax a diminué de 32 %, par rapport aux sujets en bonne santé. Dans les patients avec ESRD subissant hemodialysis, l'auc0-∞ du total aprepitant diminué de 42 % et de Cmax a diminué de 32 %. En raison des diminutions modestes dans la protéine se liant d'aprepitant dans les patients avec la maladie rénale, l'AUC de médicament délié pharmacologiquement actif n'a pas été de façon significative affecté dans les patients avec l'affaiblissement rénal comparé avec les sujets en bonne santé. Hemodialysis conduit 4 ou 48 heures après avoir dosé n'avait aucun effet significatif sur le pharmacokinetics d'aprepitant; moins de 0.2 % de la dose ont été récupérés dans le dialysate.

Aucune adaptation de dosage n'est nécessaire pour les patients avec l'affaiblissement rénal ou pour les patients avec ESRD subissant hemodialysis.

13 TOXICOLOGIE NONCLINIQUE

13.1 Carcinogenesis, Mutagenesis, Affaiblissement de Fertilité

Les études de Carcinogenicity ont été conduites dans les rats Sprague-Dawley et dans le CD 1 souris depuis 2 ans. Dans le rat carcinogenicity les études, on a traité des animaux avec les doses orales variant de 0.05 à 1000 mgs/kg deux fois par jour. La plus haute dose a produit une exposition systémique à aprepitant (AUC0-24hr de plasma) de 0.7 à 1.6 fois l'exposition humaine (AUC0-24hr = 19.6 mcg • hr/mL) à la dose recommandée de 125 mgs/jours. Le traitement avec aprepitant aux doses de 5 à 1000 mgs/kg a provoqué deux fois par jour une augmentation dans les incidences de thyroïde follicular les adénomes de cellule et les carcinomes dans les rats masculins. Dans les rats, il a produit des adénomes hepatocellular à 5 à 1000 mgs/kg deux fois par jour et des carcinomes hepatocellular et une thyroïde follicular les adénomes de cellule à 125 à 1000 mgs/kg deux fois par jour. Dans la souris carcinogenicity les études, on a traité les animaux avec les doses orales variant de 2.5 à 2000 mgs/kg/jours. La plus haute dose a produit une exposition systémique d'entre environ 2.8 à 3.6 fois l'exposition humaine à la dose recommandée. Le traitement avec aprepitant a produit la peau fibrosarcomas à 125 et les doses de 500 mgs/kg/jours dans les souris masculines. Les études de Carcinogenicity n'ont pas été conduites avec fosaprepitant.

Aprepitant et fosaprepitant n'étaient pas genotoxic dans l'épreuve d'Ames, la cellule lymphoblastoid humaine (TK6) mutagenesis l'épreuve, le rat hepatocyte l'épreuve de fracture de fil d'ADN, l'ovaire de hamster chinois (CHO) l'épreuve d'égarement de chromosome de cellule et l'épreuve de micronoyau de souris.

Fosaprepitant, quand administré intraveineusement, est rapidement converti en aprepitant. Dans les études de fertilité conduites avec fosaprepitant et aprepitant, les plus hautes expositions systémiques à aprepitant ont été obtenues suite à l'administration orale d'aprepitant. Aprepitant oral n'a pas affecté la fertilité ou la performance reproductrice générale de mâle ou de rats aux doses jusqu'à la dose réalisable maximum de 1000 mgs/kg deux fois par jour (la fourniture de l'exposition dans les rats masculins plus bas que l'exposition à la dose humaine recommandée et l'exposition dans les rats lors d'environ 1.6 fois l'exposition humaine).

14 ÉTUDES CLINIQUES

Fosaprepitant, un prodrug d'aprepitant, quand administré sont rapidement convertis intraveineusement en aprepitant.

On a montré que l'administration orale d'aprepitant dans la combinaison avec ondansetron et dexamethasone (aprepitant le régime) prévient la nausée aiguë et retardée et le vomissement associé avec hautement emetogenic la chimiothérapie en incluant la haute dose cisplatin et la nausée et en vomissant associé à modérément emetogenic la chimiothérapie.

14.1 Hautement Chimiothérapie d'Emetogenic (HEC)

CORRIGEZ pour l'Injection 115 mgs (Le Régime de Dosage de 3 jours de CORRIGENT)

Fosaprepitant 115 mgs intraveineux ont infusé plus de 15 minutes peut être substitué à aprepitant oral de 125 mgs le Jour 1 d'un régime de 3 jours. Les études d'efficacité avec le régime de 3 jours ont été conduites avec aprepitant oral.

Dans 2 multicentre, études cliniques randomisées, parallèles, doubles aveugles, contrôlées, le régime aprepitant (voir la Table 11) a été comparé avec la thérapie standard dans les patients recevant un régime de chimiothérapie qui a inclus cisplatin> 50 mg/m2 (voulez dire la dose cisplatin = 80.2 mg/m2). Des 550 patients qui ont été randomisés pour recevoir le régime aprepitant, 42 % étaient des femmes, des hommes de 58 %, un asiatique Blanc, de 3 % de 59 %, un Américain hispanique Noir, de 12 % de 5 % et 21 % multiraciaux. Les patients aprepitant-traités dans ces études cliniques ont varié de 14 à 84 ans d'âge, avec un âge moyen de 56 ans. 170 patients avaient 65 ans ans ou plus âgés, avec 29 patients étant 75 ans ou plus âgés.

Les patients (N = 1105) ont été randomisés à l'un ou l'autre le régime aprepitant (N = 550) ou la thérapie standard (N = 555). Les régimes de traitement sont définis dans la Table 11.

La table 11 : les Régimes de Traitement — Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic Trials*
*
Le placebo d'Aprepitant et le placebo dexamethasone ont été utilisés pour maintenir l'aveuglement.
Jour 1Jour 2Jour 3Jour 4
CINV Aprepitant Régime
    Aprepitant125 mgs oralement80 mgs oralement80 mgs oralementpersonne
    Dexamethasone12 mgs oralement8 mgs oralement8 mgs oralement8 mgs oralement
    Ondansetron32 mgs intraveineusementpersonnepersonnepersonne
Thérapie de Norme de CINV
    Dexamethasone20 mgs oralement8 mgs oralement deux fois par jour8 mgs oralement deux fois par jour8 mgs oralement deux fois par jour
    Ondansetron32 mgs intraveineusementpersonnepersonnepersonne

Pendant ces études 95 % des patients dans le groupe aprepitant ont reçu un élément chemotherapeutic l'agent en plus de cisplatin autorisé du protocole. Les agents chemotherapeutic les plus communs et le nombre de patients aprepitant exposés suivent : etoposide (106), fluorouracil (100), gemcitabine (89), vinorelbine (82), paclitaxel (52), cyclophosphamide (50), doxorubicin (38), docetaxel (11).

L'activité antiémétique d'aprepitant oral a été évaluée pendant la phase aiguë (0 à 24 heures post-cisplatin le traitement), la phase retardée (25 à 120 heures post-cisplatin le traitement) et dans l'ensemble (0 à 120 heures post-cisplatin le traitement) dans le Cycle 1. L'efficacité était basée sur l'évaluation des points finals suivants dans lesquels les épisodes émétique ont inclus le vomissement, le fait d'avoir des haut-le-coeur, ou les efforts secs :

Point final primaire :

  • la réponse complète (défini comme aucun épisode émétique et aucune utilisation de thérapie de sauvetage comme enregistré dans les journaux patients)

D'autres points finals préindiqués :

  • la protection complète (défini comme aucun épisode émétique, aucune utilisation de thérapie de sauvetage et une nausée maximum l'échelle analogique visuelle [VAS] le score <25 millimètres sur 0 à l'échelle de 100 millimètres)
  • aucun emesis (défini comme aucun épisode émétique sans tenir compte de l'utilisation de thérapie de sauvetage)
  • aucune nausée (VAS maximum <5 millimètres sur 0 à l'échelle de 100 millimètres)
  • aucune nausée significative (VAS maximum <25 millimètres sur 0 à l'échelle de 100 millimètres)

Un résumé des résultats d'étude clés de chaque analyse d'étude individuelle est montré dans la Table 12 et dans la Table 13.

La table 12 : le Pour cent de Patients Recevant Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic Répondant par le Groupe de Traitement et la Phase pour l'Étude 1 — le Cycle 1
POINTS FINALSAprepitant
Régime
(N = 260) *
%
Norme
Thérapie
(N = 261) *
%
p-valeur
L'échelle analogique visuelle (VAS) marque la gamme : 0 millimètres = aucune nausée; 100 millimètres = la nausée aussi mal que cela pourrait être.
*
N: Le nombre de patients (plus vieux que 18 ans d'âge) qui a reçu cisplatin, médicament d'étude et avait au moins une évaluation d'efficacité de post-traitement.
Dans l'ensemble : 0 à 120 heures post-cisplatin le traitement.
Phase aiguë : 0 à 24 heures post-cisplatin le traitement.
§
Phase retardée : 25 à 120 heures post-cisplatin traitement.
Pas statistiquement significatif quand réglé pour les comparaisons multiples.
#
Pas statistiquement significatif.
POINT FINAL PRIMAIRE
Réponse complète
    Dans l'ensemble 7352<0.001
D'AUTRES POINTS FINALS PRÉINDIQUÉS
Réponse complète
    Phase aiguë
    Phase§ retardé
89
75
78
56
<0.001
<0.001
Protection complète
    Dans l'ensemble
    Phase aiguë
    Phase retardée
63
85
66
49
75
52
0.001
NS
<0.001
Aucun Emesis
    Dans l'ensemble
    Phase aiguë
    Phase retardée
78
90
81
55
79
59
<0.001
 0.001
<0.001
Aucune Nausée
    Dans l'ensemble
    Phase retardée
48
51
44
48
NS#
NS#
Aucune Nausée Significative
    Dans l'ensemble
    Phase retardée
73
75
66
69
NS#
NS#
La table 13 : le Pour cent de Patients Recevant Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic Répondant par le Groupe de Traitement et la Phase pour l'Étude 2 — le Cycle 1
L'échelle analogique visuelle (VAS) marque la gamme : 0 millimètres = aucune nausée; 100 millimètres = la nausée aussi mal que cela pourrait être.
*
N: Le nombre de patients (plus vieux que 18 ans d'âge) qui a reçu cisplatin, médicament d'étude et avait au moins une évaluation d'efficacité de post-traitement.
Dans l'ensemble : 0 à 120 heures post-cisplatin le traitement.
Phase aiguë : 0 à 24 heures post-cisplatin le traitement.
§
Phase retardée : 25 à 120 heures post-cisplatin traitement.
Pas statistiquement significatif quand réglé pour les comparaisons multiples.
#
Pas statistiquement significatif.
POINTS FINALSAprepitant
Régime
(N = 261) *

%
Norme
Thérapie
(N = 263) *

%
p-valeur
POINT FINAL PRIMAIRE
Réponse complète
    Dans l'ensemble 6343<0.001
D'AUTRES POINTS FINALS PRÉINDIQUÉS
Réponse complète
    Phase aiguë
    Phase§ retardé
83
68
68
47
<0.001
<0.001
Protection complète
    Dans l'ensemble
    Phase aiguë
    Phase retardée
56
80
61
41
65
44
<0.001
<0.001
<0.001
Aucun Emesis
    Dans l'ensemble
    Phase aiguë
    Phase retardée
66
84
72
44
69
48
<0.001
<0.001
<0.001
Aucune Nausée
    Dans l'ensemble
    Phase retardée
49
53
39
40
NS
NS
Aucune Nausée Significative
    Dans l'ensemble
    Phase retardée
71
73
64
65
NS#
NS#

Dans les deux études, une statistiquement de façon significative plus haute proportion de patients (tous les deux p <0.001) la réception du régime aprepitant dans le Cycle 1 avait une réponse complète dans la phase totale (le point final primaire), comparé avec les patients recevant la thérapie standard. Une différence statistiquement significative en réponse complète en faveur du régime aprepitant a été aussi observée quand la phase aiguë et la phase retardée ont été analysées séparément.

Dans les deux études, le temps estimé à premier emesis après que l'initiation de traitement cisplatin était plus longue avec le régime aprepitant et l'incidence de premier emesis a été réduite dans le groupe de régime aprepitant comparé avec le groupe de thérapie standard comme représenté dans les courbes de Kaplan-Meier dans la figure 2.

Image de la figure 2

La figure 2 : le Pour cent de Patients Recevant Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic Qui Restent Emesis Libre Au fil des années — le Cycle 1

Résultats annoncés par le Patient Supplémentaires : L'impact de nausée et vomissant sur les vies quotidiennes de patients a été évalué dans le Cycle 1 tant des études de la phase 3 en utilisant l'Index-Emesis de Vie Fonctionnel (FLIE), une nausée validée - que de la mesure de résultat annoncée par le patient spécifique du vomissement. Minimal ou aucun impact de nausée et vomissant sur les vies quotidiennes de patients est défini comme un score total FLIE> 108. Dans chacune des 2 études, une plus haute proportion de patients recevant le régime aprepitant a annoncé minimal ou aucun impact de nausée et vomissant sur la vie quotidienne (l'Étude 1 : 74 % contre 64 %; Étude 2 : 75 % contre 64 %).

Extension du cycle multiple : Dans les mêmes 2 études cliniques, les patients ont continué dans l'extension du Cycle multiple pour jusqu'à 5 cycles supplémentaires de chimiothérapie. La proportion de patients sans emesis et aucune nausée significative par le groupe de traitement à chaque cycle est représentée dans la figure 3.

Image de la figure 3

La figure 3 : la Proportion de Patients Recevant Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic sans Emesis et Aucune Nausée Significative par le Groupe de Traitement et le Cycle

CORRIGEZ pour l'Injection 150 mgs (Le Régime de Dose simple de CORRIGENT)

CORRIGEZ pour l'Injection 150 mgs ont infusé plus de 20-30 minutes est administré le Jour 1 seulement et peut être substitué au régime de dosage de 3 jours de CORRIGENT pour la prévention de nausée et de vomissement incité par HEC.

Dans une étude randomisée, parallèle, double aveugle, activement contrôlée, CORRIGEZ pour l'Injection 150 mgs (N=1147) ont été comparés avec un régime aprepitant oral de 3 jours (N=1175) (voir la Table 14 ci-dessous) dans les patients recevant hautement emetogenic le régime de chimiothérapie qui a inclus cisplatin (70 mg/m2). Les caractéristiques sociodémographiques patientes étaient semblables entre les deux groupes de traitement. Des 2322 patients totaux recevant CORRIGENT pour l'Injection ou aprepitant oral, 63 % étaient des hommes, un asiatique Blanc, de 26 % de 56 %, un Indien d'Amérique de 3 % / l'indigène d'Alaska, l'ethnicité de Hispano-Américain/Latino multiraciale et de 33 % Noire, de 13 % de 2 %. Les âges patients ont varié de 19 à 86 ans d'âge, avec un âge moyen de 56 ans. D'autres réactifs de chimiothérapie d'élément ont été administrés semblables à ceux dans les études de HEC préalables décrites au-dessus.

La table 14 : les Régimes de Traitement — Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic Trial*
*
Le placebo de Fosaprepitant, aprepitant le placebo et le placebo dexamethasone (le soir les Jours 3 et 4) a été utilisé pour maintenir l'aveuglement.
Jour 1Jour 2Jour 3Jour 4
CINV Fosaprepitant Régime
    Fosaprepitant150 mgs intraveineusementpersonnepersonnepersonne
    Dexamethasone12 mgs oralement8 mgs oralement8 mgs oralement deux fois par jour8 mgs oralement deux fois par jour
    Ondansetron32 mgs intraveineusementpersonnepersonnepersonne
CINV Aprepitant Régime
    Aprepitant125 mgs oralement80 mgs oralement80 mgs oralementpersonne
    Dexamethasone12 mgs oralement8 mgs oralement 8 mgs oralement 8 mgs oralement
    Ondansetron32 mgs intraveineusementpersonnepersonnepersonne

L'efficacité de 150 mgs fosaprepitant a été évaluée basée sur les points finals primaires et secondaires énumérés dans la Table 15 ci-dessous et a été montrée être non-inférieure à ce du régime aprepitant oral de 3 jours en ce qui concerne la réponse complète dans chacune des phases évaluées. La marge de non-infériorité pré-indiquée pour la réponse complète dans la phase totale était 7 %. La marge de non-infériorité pré-indiquée pour la réponse complète dans la phase retardée était 7.3 %. La marge de non-infériorité pré-indiquée pour aucun vomissement dans la phase totale était 8.2 %.

La table 15 : le Pour cent de Patients Recevant Hautement la Chimiothérapie d'Emetogenic Répondant par le Groupe de Traitement et la Phase — le Cycle 1
*
N: Le nombre de patients inclus dans l'analyse primaire de réponse complète.
La différence et l'Intervalle de confiance (CI) ont été calculés en utilisant la méthode proposée par Miettinen et Nurminen et se sont adaptés pour le Sexe.
La Réponse complète = aucun vomissement et aucune utilisation de thérapie de sauvetage.
§
Dans l'ensemble = 0 à post-initiation de 120 heures de chimiothérapie cisplatin.
La phase retardée = post-initiation de 25 à 120 heures de chimiothérapie cisplatin.
POINTS FINALS

Régime de Fosaprepitant

(N = 1106) *

%

Régime d'Aprepitant

(N = 1134) *

%

Différence

(CI DE 95 %)

PRIMAIRE

POINT FINAL
Réponse complète
    Overall§71.972.3-0.4 (-4.1, 3.3)

SECONDAIRE

POINTS FINALS
Réponse complète
    Phase retardée 74.374.20.1 (-3.5, 3.7)
Aucun Vomissement
    Overall§72.974.6-1.7 (-5.3, 2.0)

14.2 Modérément Chimiothérapie d'Emetogenic (MEC)

Dans un multicentre, randomisé, double aveugle, le groupe parallèle, l'étude clinique dans les patients de cancer du sein, le régime aprepitant (voir la Table 16) a été comparé avec une norme de thérapie de soin dans les patients recevant modérément emetogenic le régime de chimiothérapie qui a inclus cyclophosphamide 750-1500 mg/m2; ou cyclophosphamide 500-1500 mg/m2 et doxorubicin (60 mg/m2) ou epirubicin (100 mg/m2).

Dans cette étude, les combinaisons les plus communes étaient cyclophosphamide + doxorubicin (60.6 %); et cyclophosphamide + epirubicin + fluorouracil (21.6 %).

Des 438 patients qui ont été randomisés pour recevoir le régime aprepitant, 99.5 % étaient des femmes. De ceux-ci, environ 80 % étaient l'asiatique Noir, de 8 % Blanc, de 8 %, l'Hispano-Américain de 4 % et <1 % d'Autre. Les patients aprepitant-traités dans cette étude clinique ont varié de 25 à 78 ans d'âge, avec un âge moyen de 53 ans; 70 patients avaient 65 ans ans ou plus âgés, avec 12 patients étant plus de 74 ans.

Les patients (N = 866) ont été randomisés à l'un ou l'autre le régime aprepitant (N = 438) ou la thérapie standard (N = 428). Les régimes de traitement sont définis dans la Table 16.

La table 16 : les Régimes de Traitement — Modérément la Chimiothérapie d'Emetogenic Trial*
*
Le placebo d'Aprepitant et le placebo dexamethasone ont été utilisés pour maintenir l'aveuglement.
1 heure avant la chimiothérapie.
Dexamethasone a été administré 30 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1.
§
Ondansetron a été administré 30 à 60 minutes avant le traitement de chimiothérapie le Jour 1 et 8 heures d'après d'abord ondansetron la dose.
Jour 1Jour 2Jour 3
CINV Aprepitant Régime
    Aprepitant125 mgs oralement 80 mgs oralement80 mgs oralement
    Dexamethasone12 mgs oralement personnepersonne
    Ondansetron8 mgs oralement x 2 doses§personnepersonne
Thérapie de Norme de CINV
    Dexamethasone20 mgs oralementpersonnepersonne
    Ondansetron8 mgs oralement x 2 doses8 mgs oralement deux fois par jour8 mgs oralement deux fois par jour

L'activité antiémétique d'aprepitant oral a été évaluée basée sur les points finals suivants dans lesquels les épisodes émétique ont inclus le vomissement, le fait d'avoir des haut-le-coeur, ou les efforts secs :

Point final primaire :

  • la réponse complète (défini comme aucun épisode émétique et aucune utilisation de thérapie de sauvetage comme enregistré dans les journaux patients) dans la phase totale (0 à post-chimiothérapie de 120 heures)

D'autres points finals préindiqués :

  • aucun emesis (défini comme aucun épisode émétique sans tenir compte de l'utilisation de thérapie de sauvetage)
  • aucune nausée (VAS maximum <5 millimètres sur 0 à l'échelle de 100 millimètres)
  • aucune nausée significative (VAS maximum <25 millimètres sur 0 à l'échelle de 100 millimètres)
  • la protection complète (défini comme aucun épisode émétique, aucune utilisation de thérapie de sauvetage et une nausée maximum l'échelle analogique visuelle [VAS] le score <25 millimètres sur 0 à l'échelle de 100 millimètres)
  • réponse complète pendant les phases aiguës et retardées.

Un résumé des résultats clés de cette étude est montré dans la Table 17.

La table 17 : le Pour cent de Patients Recevant Modérément la Chimiothérapie d'Emetogenic Répondant par le Groupe de Traitement et la Phase — le Cycle 1
POINTS FINALSAprepitant
Régime
(N = 433) *
%
Norme
Thérapie
(N = 424) *
%
p-valeur
*
N: Le nombre de patients inclus dans l'analyse primaire de réponse complète.
Dans l'ensemble : 0 à traitement de post-chimiothérapie de 120 heures.
NS quand réglé pour la règle de comparaisons multiple préindiquée; p-valeur non réglée <0.001.
POINT FINAL PRIMAIRE
   Réponse complète 51420.015
D'AUTRES POINTS FINALS PRÉINDIQUÉS
   Aucun Emesis 7659NS
   Aucune Nausée 3333NS
   Aucune Nausée Significative 6156NS
   Aucune Thérapie de Sauvetage  5956NS
   Protection complète 4337NS

Dans cette étude, statistiquement de façon significative (p=0.015) la plus haute proportion de patients recevant le régime aprepitant dans le Cycle 1 avait une réponse complète (le point final primaire) pendant la phase totale comparée avec les patients recevant la thérapie standard. La différence entre les groupes de traitement n'a été essentiellement conduite par “l'Aucun Point final Emesis”, une principale composante de ce point final primaire composite. En plus, une plus haute proportion de patients recevant le régime aprepitant dans le Cycle 1 avait une réponse complète pendant l'aigu (0-24 heures) et a retardé (25-120 heures) des phases comparées avec les patients recevant la thérapie standard; cependant, les différences de groupe de traitement ont manqué d'atteindre la signification statistique, après les adaptations de multiplicité.

Résultats annoncés par le Patient Supplémentaires : Dans une étude de la phase 3 dans les patients recevant modérément emetogenic la chimiothérapie, l'impact de nausée et vomissant sur les vies quotidiennes de patients a été évalué dans le Cycle 1 utilisation du FLIE. Une plus haute proportion de patients recevant le régime aprepitant a annoncé minimal ou aucun impact sur la vie quotidienne (64 % contre 56 %). Cette différence entre les groupes de traitement n'a été essentiellement conduite par “l'Aucun Domaine Vomissant” de ce point final composite.

Extension du cycle multiple : On a autorisé des patients recevant modérément emetogenic la chimiothérapie à continuer dans l'extension du Cycle multiple de l'étude pour jusqu'à 3 cycles supplémentaires de chimiothérapie. L'effet antiémétique pour les patients recevant le régime aprepitant est maintenu pendant tous les cycles.

Post-marketing du Procès : Dans un post-marketing, un multicentre, randomisé, double aveugle, le groupe parallèle, l'étude clinique dans 848 patients cancéreux, le régime aprepitant (N=430) a été comparé avec une norme de thérapie de soin (N=418) dans les patients recevant modérément emetogenic le régime de chimiothérapie qui a inclus n'importe quelle IV dose d'oxaliplatin, carboplatin, epirubicin, idarubicin, ifosfamide, irinotecan, daunorubicin, doxorubicin; cyclophosphamide IV (<1500 mg/m2); ou cytarabine IV (> 1 g/m2).

Des 430 patients qui ont été randomisés pour recevoir le régime aprepitant, 76 % étaient des femmes et 24 % étaient des hommes. La distribution par la course était l'Américain Noir ou africain Blanc, de 6 % de 67 %, l'asiatique de 11 % et 12 % multiraciaux. Classifié par l'ethnicité, 36 % étaient l'Hispano-Américain et 64 % étaient le non-Hispano-Américain. Les patients aprepitant-traités dans cette étude clinique ont varié de 22 à 85 ans d'âge, avec un âge moyen de 57 ans; environ 59 % des patients avaient 55 ans ans ou plus âgés avec 32 patients étant plus de 74 ans. Les patients recevant le régime aprepitant recevaient la chimiothérapie pour une variété de types de tumeur en incluant 50 % avec le cancer du sein, 21 % avec les cancers gastrointestinal en incluant colorectal le cancer, 13 % avec le cancer du poumon et 6 % avec les cancers gynecological.

L'activité antiémétique de CORRIGE a été évalué basé sur aucun vomissement (avec ou sans thérapie de sauvetage) dans la période totale (0 à post-chimiothérapie de 120 heures) et la réponse complète (défini comme aucun vomissement et aucune utilisation de thérapie de sauvetage) dans la période totale.

Un résumé des résultats clés de cette étude est montré dans la Table 18.

La table 18 : le Pour cent de Patients Recevant Modérément la Chimiothérapie d'Emetogenic Répondant par le Groupe de Traitement pour l'Étude 2 — le Cycle 1
*
N = Le nombre de patients qui ont reçu le traitement de chimiothérapie, le médicament d'étude et avaient au moins une évaluation d'efficacité de post-traitement.
POINTS FINALS

Régime d'Aprepitant

(N = 430) *

%

Thérapie standard

(N = 418) *

%
p-valeur
Aucun Vomissement Dans l'ensemble7662<0.0001
Réponse complète Dans l'ensemble69560.0003

Dans cette étude, une statistiquement de façon significative plus haute proportion de patients recevant le régime aprepitant (76 %) dans le Cycle 1 n'avait aucun vomissement pendant la phase totale comparée avec les patients recevant la thérapie standard (62 %). En plus, une plus haute proportion de patients recevant le régime aprepitant (69 %) dans le Cycle 1 avait une réponse complète dans la phase totale (0-120 heures) comparé avec les patients recevant la thérapie standard (56 %). Dans la phase aiguë (0 à 24 heures suite à l'initiation de chimiothérapie), on a remarqué qu'une plus haute proportion de patients recevant aprepitant comparé aux patients recevant la thérapie standard n'avait aucun vomissement (92 % et 84 %, respectivement) et la réponse complète (89 % et 80 %, respectivement). Dans la phase retardée (25 à 120 heures suite à l'initiation de chimiothérapie), on a remarqué qu'une plus haute proportion de patients recevant aprepitant comparé aux patients recevant la thérapie standard n'avait aucun vomissement (78 % et 67 %, respectivement) et la réponse complète (71 % et 61 %, respectivement).

Dans une analyse de sous-groupe par le type de tumeur, on a remarqué qu'une numériquement plus haute proportion de patients recevant aprepitant n'avait aucun vomissement et réponse complète comparée aux patients recevant la thérapie standard. Pour le sexe, la différence dans les taux de réponse complets entre l'aprepitant et les groupes de régime standard était 14 % dans les femelles (64.5 % et 50.3 %, respectivement) et 4 % dans les mâles (82.2 % et 78.2 %, respectivement) pendant la phase totale. Une différence semblable pour le sexe n'a été observée pour l'aucun point final vomissant.

16 COMMENT FOURNI/STOCKAGE ET LA MANIPULATION

N° 3884 — Une fiole de verre de dose simple de 115 mgs : Blanc au solide lyophilized blanc cassé. Fourni comme suit :

NDC 0006-3884-32 1 fiole par carton.

N° 3941 — Une fiole de verre de dose simple de 150 mgs : Blanc au solide lyophilized blanc cassé. Fourni comme suit :

NDC 0006-3941-32 1 fiole par carton.

Stockage

Fioles : le Magasin à 2-8°C (36-46°F).

La poudre lyophilized stérile pour l'utilisation intraveineuse seulement après la reconstitution et la dilution.


Fabriqué pour :
Merck Sharp & Dohme Corp, une filiale de Merck & Co., Inc., la Station de Mouton, New Jersey 08889, les Etats-Unis

Fabriqué par :
DSM Pharmaceuticals, Inc., 5900 Martin Luther King Jr. L'autoroute, Greenville, les 27834 nord, les Etats-Unis

9995306

Le Copyright © 2008, 2009 Merck Sharp & Dohme Corp, une filiale de Merck & Co., Inc.
Tous droits réservés

No. Breveté américain : 5 512 570; 5 691 336

17 RENSEIGNEMENTS D'ASSISTANCE PATIENTS

[Voir le Patient FDA-approuvé Étiqueter]

Les médecins devraient donner l'ordre à leurs patients de lire l'insertion de paquet patiente avant que la thérapie de départ avec CORRIGE pour l'Injection et la relire chaque fois que la prescription est renouvelée.

Les patients devraient suivre les instructions du médecin pour le fait de CORRIGER pour le régime d'Injection.

Les réactions allergiques, qui peuvent être soudaines et/ou sérieuses et peuvent inclure des ruches, des rougeurs, une démangeaison, une rougeur du visage/peau et peuvent provoquer la difficulté de respirer ou avaler, ont été annoncés. Les médecins devraient instruire que leurs patients pour arrêter d'utiliser CORRIGENT et appellent leur docteur tout de suite s'ils connaissent une réaction allergique.

Les patients qui développent une réaction de site d'injection telle qu'erythema, oedème, douleur, ou thrombophlebitis devraient être instruits sur comment aimer la réaction locale et quand chercher l'évaluation de plus.

CORRIGEZ pour l'Injection peut communiquer avec quelques médicaments en incluant la chimiothérapie; donc, on devrait conseiller aux patients de signaler à leur docteur l'utilisation d'autre prescription, médication de non-prescription ou produits faits avec des herbes.

Les patients sur la thérapie warfarin chronique devraient être donnés l'ordre avoir leur statut coagulant de près contrôlé dans la période de 2 semaines, particulièrement à 7 à 10 jours, suite à l'initiation de fosaprepitant avec chaque cycle de chimiothérapie.

L'administration de CORRIGE pour l'Injection peut réduire l'efficacité de contraceptifs hormonaux. On devrait conseiller aux patients d'utiliser des méthodes alternatives ou de renfort pour la contraception pendant le traitement avec et depuis 1 mois suite à la dernière dose de fosaprepitant ou d'aprepitant.


Le fait d'Étiqueter Patient FDA-approuvé

Renseignements patients
CORRIGEZ ® (EE réparent)
(fosaprepitant dimeglumine)
pour l'Injection

Lisez ces renseignements Patients avant que vous commencez à recevoir CORRIGENT pour l'Injection et chaque fois que vous devez recevoir CORRIGENT pour l'Injection. Il peut y avoir des nouvelles informations. Ces renseignements ne prennent pas l'endroit de parler à votre docteur de votre condition médicale ou votre traitement.

Ce qui est CORRIGENT pour l'Injection ?

CORRIGEZ pour l'Injection est une médecine de prescription utilisée dans les adultes pour prévenir la nausée et le vomissement provoqué par un certain anticancer (la chimiothérapie) les médecines. CORRIGEZ pour l'Injection est toujours utilisé avec d'autres médecines qui traitent la nausée et le vomissement.

CORRIGEZ pour l'Injection n'est pas utilisé pour traiter la nausée et le vomissement que vous avez déjà.

CORRIGEZ pour l'Injection ne devrait pas être utilisé continuellement pendant longtemps (l'utilisation chronique).

On n'est pas connu si CORRIGENT pour l'Injection est sûr et efficace chez les enfants.

Qui ne devrait pas prendre CORRIGENT pour l'Injection ?

Ne prenez pas CORRIGENT pour l'Injection si vous :

  • prennent n'importe laquelle des médecines suivantes :
    • pimozide (ORAP ®)
    • cisapride (PROPULSID ®)

La prise CORRIGE pour l'Injection avec n'importe laquelle de ces médecines pourrait provoquer des problèmes sérieux ou très graves.

    sont
  • allergiques à n'importe lequel des ingrédients dans CORRIGENT pour l'Injection. Voir que la fin de cette brochure pour une liste de tous les ingrédients dans CORRIGE pour l'Injection.

Que devrais-je dire à mon docteur avant que la réception CORRIGE pour l'Injection ?

Avant que vous recevez CORRIGENT pour l'Injection, disent à votre docteur si vous :

  • ayez des problèmes de foie.
  • sont
  • enceintes ou projettent de devenir enceintes. On n'est pas connu si CORRIGENT pour l'Injection peut faire du mal à votre bébé à venir.

    Les femmes qui utilisent des médecines de contrôle des naissances contenant des hormones pour prévenir la grossesse (les pilules contraceptives, les pièces de peau, les implants et un certain IUDs) devraient utiliser aussi une méthode de renfort pour le contrôle des naissances pendant le traitement avec CORRIGENT pour l'Injection et depuis jusqu'à 1 mois après que l'utilisation CORRIGE pour l'Injection pour prévenir la grossesse.

  • sont l'allaitement maternel ou projettent d'allaiter. On n'est pas connu si CORRIGENT pour les laisser-passer d'Injection dans votre lait et s'il peut faire du mal à votre bébé. Vous et votre docteur devriez décider si vous prendrez CORRIGENT pour l'Injection ou allaitent. Vous ne devriez pas faire tous les deux.

Dites à votre docteur de toutes les médecines que vous prenez, en incluant des médecines de non-prescription et de prescription, des vitamines et des compléments faits avec des herbes.

CORRIGEZ pour l'Injection peut provoquer des réactions très graves sérieuses si utilisé avec de certaines médecines. Voir la section "Qui ne devrait pas prendre CORRIGENT pour l'Injection ?".

CORRIGEZ pour l'Injection peut affecter comment d'autres médecines travaillent et d'autres médecines peuvent affecter comment CORRIGENT pour les travaux d'Injection. Demandez à votre docteur ou pharmacien avant que vous prenez n'importe quelle nouvelle médecine. Ils peuvent vous dire s'il est sûr de prendre la médecine avec CORRIGENT pour l'Injection.

Savez les médecines que vous prenez. Gardez une liste d'entre eux pour montrer à votre docteur ou pharmacien quand vous recevez une nouvelle médecine.

Comment va je recevoir CORRIGER pour l'Injection ?

Vous recevrez CORRIGENT pour l'Injection d'une de deux façons :

1. CORRIGEZ pour l'Injection 150 mgs donnés le Jour 1 seulement.

  • Le jour 1 (Le jour de chimiothérapie) : CORRIGEZ pour l'Injection que 150 mgs vous seront donnés par l'injection dans votre veine (intraveineuse) environ 30 minutes avant que vous commencez votre traitement de chimiothérapie.

Ou

2. CORRIGEZ pour l'Injection que 115 mgs donnés avec les capsules de CORRIGENT.

  • Le jour 1 (Le jour de chimiothérapie) : CORRIGEZ pour l'Injection que 115 mgs vous seront donnés par l'injection dans votre veine (intraveineuse) environ 30 minutes avant que vous commencez votre traitement de chimiothérapie.
  • Vous arriverez une prescription pour deux capsules de CORRIGENT.
  • Le jour 2 et le Jour 3 (les deux jours après la chimiothérapie) : Prenez une capsule de 80 mgs de CORRIGENT (blanc) par la bouche, chaque matin depuis les 2 jours après votre traitement de chimiothérapie.
  • Si vous prenez le sang la médecine plus mince warfarin le sodium (COUMADIN ®, JANTOVEN ®), votre docteur peut faire des analyses de sang après que vous prenez CORRIGENT pour vérifier votre coagulation de sang.

Quels sont les effets secondaires possibles de CORRIGENT pour l'Injection ?

CORRIGEZ pour l'Injection peut provoquer des effets secondaires sérieux, en incluant :

  • Réactions allergiques sérieuses. Les réactions allergiques peuvent arriver subitement avec CORRIGENT pour l'Injection et peut être sérieux. Dites à votre docteur ou infirmier tout de suite si vous avez le fait de rougir ou la rougeur de votre visage ou peau, ou problème respirant pendant ou peu après vous recevez CORRIGENT pour l'Injection.

    CORRIGEZ des capsules peut provoquer aussi des réactions allergiques. Si vous recevez CORRIGENT pour l'Injection le Jour 1 et prennent ensuite CORRIGENT des capsules les Jours 2 et 3, arrêtent de prendre les capsules CORRIGER et appellent votre docteur tout de suite si vous avez n'importe lequel de ces signes ou symptômes d'une réaction allergique :
    • ruches
    • rougeurs
    • démangeaison
    • la rougeur du visage ou de la peau
    • respiration de problème ou déglutition.

Les effets secondaires les plus communs de CORRIGENT pour l'Injection incluez :

  • hoquets
  • faiblesse ou fatigue
  • les changements dans le foie fonctionnent des résultats d'analyse de sang. Votre docteur vous vérifiera pour cela.
  • mal de tête
  • constipation
  • perte d'appétit
  • indigestion
  • diarrhée
  • le fait d'éructer

Les effets secondaires de site de l'injection avec CORRIGENT pour l'Injection peut inclure la douleur, le fait de durcir, la rougeur ou le fait d'avoir des démangeaisons sur le site d'injection. L'enflure (de l'inflammation) d'une veine provoquée par un caillot sanguin peut arriver aussi sur le site d'injection. Dites à votre docteur si vous recevez des effets secondaires de site de l'injection.

Dites à votre docteur si vous avez un effet secondaire qui vous tracasse ou cela ne part pas. Ceux-ci ne sont pas tous les effets secondaires possibles de CORRIGENT pour l'Injection. Car plus de renseignements demandent à votre docteur ou pharmacien.

Appelez votre docteur pour le conseil médical des effets secondaires. Vous pouvez signaler des effets secondaires à FDA à 1-800-FDA-1088.

Les renseignements généraux sur CORRIGENT pour l'Injection

Cette brochure d'information Patiente résume les renseignements les plus importants sur CORRIGENT pour l'Injection. Si vous voudriez savoir plus de renseignements, conversation avec votre docteur. Vous pouvez demander à votre docteur ou le pharmacien pour les renseignements sur CORRIGENT pour l'Injection qui est écrite pour les professionnels de la santé. Pour plus de renseignements sur CORRIGENT pour l'Injection appellent 1-800-622-4477 ou vont à www.emend.com.

Quels sont les ingrédients dans CORRIGENT pour l'Injection ?

Ingrédient actif : fosaprepitant dimeglumine

Ingrédients inactifs : edetate disodium, polysorbate 80, le lactose anhydre, l'hydroxyde de sodium et/ou l'acide chlorhydrique (pour l'adaptation de ph).

Fabriqué pour :
Merck Sharp & Dohme Corp, une filiale de
Merck & Co., Inc., la Station de Mouton, New Jersey 08889, les Etats-Unis

Fabriqué par :
DSM Pharmaceuticals, Inc., 5900 Martin Luther King Jr. L'autoroute, Greenville, les 27834 nord, les Etats-Unis

Novembre de 2010 publié

9995306

No. Breveté américain : 5 512 570; 5 691 336

Les marques énumérées dans les susdites sections “Qui ne devrait pas prendre CORRIGENT pour l'Injection ?” et “Que devrais-je dire à mon docteur avant que la réception CORRIGE pour l'Injection ?” sont les marques inscrites de leurs propriétaires respectifs et ne sont pas des marques de Merck Sharp & Dohme Corp, une filiale de Merck & Co., Inc.

Le Copyright © 2008, 2009 Merck Sharp & Dohme Corp, une filiale de Merck & Co., Inc.
Tous droits réservés


C'est un échantillon représentatif de l'emballage. Voir s'il vous plaît Comment la section Fournie pour une liste complète d'emballage disponible.

LE PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - le carton 115 mgs

NDC 0006-3884-32

Corrigez ®
(fosaprepitant dimeglumine)
pour l'Injection

115 mgs

Chaque fiole contient 188 mgs de fosaprepitant dimeglumine équivalent à 115 mgs de fosaprepitant pour l'injection quand reconstitué avec le sérum physiologique de 5 millilitres et dilué selon l'insertion de paquet.

LA POUDRE LYOPHILIZED STÉRILE POUR L'UTILISATION INTRAVEINEUSE SEULEMENT APRÈS LA RECONSTITUTION ET LA DILUTION

N'UTILISEZ PAS AVEC LES SOLUTIONS CONTENANT DIVALENT CATIONS (par ex, Ca2 +, Mg2 +) en INCLUANT a PRODUIT DU LAIT LA SOLUTION DE RINGER.

Rx seulement

Une Fiole de 115 mgs de la Dose simple

LE PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - le carton 115 mgs

LE PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - le carton 150 mgs

NDC 0006-3941-32

Corrigez ®
(fosaprepitant dimeglumine)
pour l'Injection

150 mgs par fiole

Chaque fiole contient 245.3 mgs de fosaprepitant dimeglumine équivalent à 150 mgs de fosaprepitant pour l'injection quand reconstitué avec le Chlorure de sodium de 5 millilitres 0.9 % pour l'Injection et dilué selon l'insertion de paquet.

LA POUDRE LYOPHILIZED STÉRILE POUR L'UTILISATION INTRAVEINEUSE SEULEMENT APRÈS LA RECONSTITUTION ET LA DILUTION

N'UTILISEZ PAS AVEC LES SOLUTIONS CONTENANT DIVALENT CATIONS (par ex, Ca2 +, Mg2 +) en INCLUANT a PRODUIT DU LAIT LA SOLUTION DE RINGER ET LA SOLUTION DE HARTMANN.

Rx seulement

La Fiole de la dose simple – Se débarrasse de la Portion Neuve

LE PRINCIPAL COMITÉ D'ÉTALAGE - le carton 150 mgs

CORRIGEZ 
fosaprepitant dimeglumine  l'injection, la poudre, lyophilized, pour la solution
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0006-3884
Route d'administrationINTRAVEINEUXProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
FOSAPREPITANT DIMEGLUMINE (APREPITANT) APREPITANT115 mgs à 5 millilitres
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
EDETATE DISODIUM14.4 mg à 5 millilitres
ACIDE CHLORHYDRIQUE 
LACTOSE ANHYDRE287.5 mg à 5 millilitres
POLYSORBATE 8057.5 mg à 5 millilitres
HYDROXYDE DE SODIUM 
Caractéristiques de produit
Couleur    Score    
FormeGrandeur
GoûtCode d'empreinte
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10006-3884-321 FIOLE Dans 1 CARTONcontient une FIOLE, LA DOSE SIMPLE (0006-3884-01)
10006-3884-015 millilitres Dans 1 FIOLE, LA DOSE SIMPLECe paquet est contenu dans le CARTON (0006-3884-32)

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02202325/01/2008

CORRIGEZ 
fosaprepitant dimeglumine  l'injection, la poudre, lyophilized, pour la solution
Renseignements de produit
Type de produitMÉDICAMENT D'ORDONNANCE HUMAINCode de produit de NDC (Source)0006-3941
Route d'administrationINTRAVEINEUXProgramme de DEA    
Ingrédient Actif / Moitié Active
Nom d'ingrédientBase de ForceForce
FOSAPREPITANT DIMEGLUMINE (APREPITANT) APREPITANT150 mgs à 5 millilitres
Ingrédients inactifs
Nom d'ingrédientForce
EDETATE DISODIUM18.8 mg à 5 millilitres
ACIDE CHLORHYDRIQUE 
LACTOSE ANHYDRE375 mgs à 5 millilitres
POLYSORBATE 8075 mgs à 5 millilitres
HYDROXYDE DE SODIUM 
Caractéristiques de produit
Couleur    Score    
FormeGrandeur
GoûtCode d'empreinte
Contient    
Emballage
#NDCDescription de paquetEmballage de multiniveau
10006-3941-321 FIOLE Dans 1 CARTONcontient une FIOLE, LA DOSE SIMPLE (0006-3941-01)
10006-3941-015 millilitres Dans 1 FIOLE, LA DOSE SIMPLECe paquet est contenu dans le CARTON (0006-3941-32)

Marketing des renseignements
Marketing de la CatégorieCitation de Monographie ou de Nombre d'applicationMarketing de la Date de DébutMarketing de la Date de Fin
NDANDA02202325/01/2008

Étiqueteur - Merck Sharp & Dohme Corp. (001317064)
Établissement
NomAdresseID/FEIOpérations
DSM Pharmaceuticals, Inc.076301910FABRICATION
Révisé : 11/2010Merck Sharp & Dohme Corp.